Changes et Devises

Martin Felstein : L’or est-il une bonne couverture contre le risque ?

Martin Feldstein, ancien président du Conseil économique du président américain Ronald Reagan et président du Bureau national pour la Recherche économique, est professeur d’économie à Harvard.

 En traversant récemment l’aéroport de Dubaï, j’ai été frappé par le grand nombre de personnes qui achetaient des pièces d’or. Elles ne réagissaient pas aux difficultés financières de Dubaï, mais participaient du même mouvement qui pousse les gens à acquérir de l’or avant que son prix augmente encore. À cause de ce comportement, le cours de l’or, de 400 dollars l’once en 2005, est passé à 1100 dollars en décembre 2009.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT : 

L’achat d’or individuel va bien au-delà des boutiques d’aéroport et autres officines vendant des pièces d’or. Outre l’achat de pièces frappées par différents gouvernements, les particuliers achètent des lingots d’or d’un kilo, des fonds indiciels négociables en bourse qui représentent des créances sur l’or physique, des contrats à terme sur l’or et des participations dans des sociétés minières qui offrent une position d’effet de levier sur le prix futur de l’or.

Et les acheteurs ne sont pas seulement des particuliers, mais également des institutions de premier plan et des fonds souverains. Dernièrement, le gouvernement indien a acheté 200 tonnes d’or auprès du Fonds monétaire international.

Plusieurs acheteurs cherchent à se protéger du risque d’inflation ou du déclin possible de la valeur du dollar ou d’autres devises. Ces deux risques potentiellement importants justifient de se couvrir. Bien que l’inflation soit aujourd’hui faible aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, tant les particuliers que les investisseurs institutionnels ont raison de craindre que les faibles taux d’intérêt et la création de réserves bancaires toujours plus importantes puissent entraîner une inflation au moment de la reprise économique. Et la valeur du dollar – en baisse de 10 pour cent contre l’euro au cours de l’année écoulée – est une source de préoccupation légitime pour les investisseurs étrangers qui détiennent des avoirs en dollars.

Mais est-ce que l’or est une couverture intéressante contre ces deux risques ? Est-ce que l’or maintiendra sa valeur de pouvoir d’achat si l’inflation érode le pouvoir d’achat du dollar et de l’euro ? Et est-ce que l’or maintiendra sa valeur en euro ou en yen si le cours du dollar continue à baisser ?

La réponse à toutes ces questions est non.

Le prix en dollar de l’or n’augmente pas parallèlement au niveau des prix aux Etats-Unis. Et la valeur de l’or n’augmente pas en dollars pour compenser la baisse de la valeur du dollar par rapport à l’euro ou au yen.

Prenons d’abord le cas du potentiel de l’or comme couverture contre l’inflation. Le prix d’une once d’or en 1980 était de 400 dollars. Dix ans plus tard, l’indice américain des prix à la consommation avait progressé de plus de 60 pour cent, tandis qu’après avoir atteint 700 dollars, le cours de l’or était retombé à 400 dollars l’once. Et en l’an 2000, alors que l’indice des prix à la consommation avait plus que doublé par rapport à 1980, le prix de l’or n’était plus que de 300 dollars l’once. Même quand l’or a atteint 800 dollars l’once en 2008, son cours, depuis 1980, n’avait aucune corrélation avec la progression des prix à la consommation.

L’or n’est donc pas une couverture efficace contre le risque d’inflation.

 De plus, le gouvernement américain propose une très bonne couverture contre l’inflation sous la forme des Titres du Trésor américain protégés contre l’inflation (TIPS). Une obligation protégée contre l’inflation sur dix ans ne produit pas seulement intérêts et principal indexés à l’indice des prix à la consommation, elle produit un taux d’intérêt réel qui dépasse aujourd’hui légèrement 1 pour cent. Et si l’indice des prix à la consommation devait baisser, un TIPS nouvellement émis restaure le prix d’achat à sa valeur nominale originelle, offrant une couverture contre la déflation. Les investisseurs qui ne veulent pas bloquer leurs fonds dans des obligations du Trésor à faible rendement peuvent bien sûr se porter acquéreur de couvertures explicites contre l’inflation en sus de leurs autres investissements.

L’or est également une piètre couverture contre les fluctuations des devises.

 Un dollar valait 200 yen en 1980. 25 ans plus tard, le taux de change s’est affermi à 110 yen pour un dollar. Puisque le cours de l’or s’établissait à 400 dollars l’once ces deux années, détenir de l’or ne permettait pas de se prémunir contre la baisse de la valeur du dollar. Un investisseur japonais qui détenait des titres ou des biens immobiliers en dollars aurait eu tout avantage à compenser les pertes liées au taux de change en achetant des titres en yen. Cela vaut aussi pour un investisseur en euro, qui aurait eu plus intérêt à acquérir des titres en euro que de l’or.

En résumé, il y a de meilleurs moyens que l’or pour se protéger contre les risques d’inflation et de fluctuations des devises. Les TIPS, ou les bons du Trésor d’autres pays, fournissent une couverture sûre contre l’inflation, tandis que les opérations à terme sur les devises peuvent fournir une couverture contre le risque du change.

Il n’en reste pas moins que l’or peut être un bon investissement, même s’il n’est pas une bonne couverture contre l’inflation ou le risque de change. En dollars, la valeur de l’or a presque triplé depuis 2005. Et l’or est un actif liquide qui permet de diversifier les portefeuilles d’actions, d’obligations et immobiliers.

Mais l’or est aussi un investissement à haut risque et extrêmement volatile. Contrairement aux actions conventionnelles, aux obligations et à l’immobilier, la valeur de l’or ne reflète pas de gains sous-jacents. L’or est un investissement purement spéculatif. Au cours des prochaines années, il pourrait chuter à 500 dollars l’once ou au contraire dépasser les 2000 dollars. Il n’y a aucun moyen de prédire dans quelle direction ira le cours de l’or. Caveat emptor !

Project Syndicate,dec 2009.

Traduit de l’anglais par Julia Gallin

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES :

Formation financière : Investir dans l’inflation européenne (cliquez sur le lien)

Commmentaire : Montée en puissance des TIPS grâce aux fortes craintes d’inflation (cliquez sur le lien)

Attente d’Inflation :Pékin contraint les Etats-Unis à émettre davantage de TIPS (cliquez sur le lien)

6 replies »

  1. il n’ y a aucun moyen de prédire dans quelle direction
    ira le cours de l’ or ni celui des actions;
    un partout, la balle au centre!

    J'aime

  2. Je crois que l’or est une valeur sûre,donc évidemment c’est une protection contre tout. Il faut investir dans l’or et prend sa part avantqu’il ne soit trop tard. Il est difficile de s’en procurer en ce moment. Moi j’ai du le faire par le net, un site nommé http://www.gold.fr que je recommande,car j’ai eu aucun souci.

    J'aime

  3. @ yanchambur

    Est-ce que tu peux me dire qu’est-ce qu’il a de plus que les autres ton site? Pourquoi tu le conseilles et surtout comment savoir si c’est vraiment sûr?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s