Hedge Funds, Private Equity...

Hedge Funds : Quand ils se changent en Fonds Communs

Les fonds communs copient depuis longtemps les fonds de couverture (hedge funds) en couvrant leurs positions sur le change ou le cours de certains titres. The Economist constate que, désormais, plusieurs fonds de couverture font le voyage inverse : ils se changent en fonds commun.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

Dans un article intitulé « The feeling is mutual »,(cliquez sur le lien) le magazine constate que le phénomène n’est pas nouveau. Une série de fonds américains basés sur des fonds de couverture ont été lancés depuis le printemps dernier. Mais plusieurs le furent en 2005, lorsque les fonds de couverture étaient au zénith de leur popularité. Le but : offrir la possibilité aux investisseurs individuels de diversifier leur portefeuille en investissant directement dans les fonds de couverture. Car ces derniers étaient la chasse gardée des investisseurs institutionnels ou à valeur nette élevée. Et souvent très élevée.

Aujourd’hui, ce sont des considérations plus terre à terre qui amènent les sociétés de fonds de couverture à offrir des versions « fonds commun » de leurs activités : les investisseurs veulent se protéger davantage contre la volatilité des marchés. Ils se tournent donc vers les stratégies alternatives.

Il risque d’y avoir un choc de cultures. Les fonds communs sont des produits très encadrés, qui exigent de la transparence. Ils sont également largement à l’abri des fluctuations extrêmes causées par le levier appliqué à grande échelle. Les fonds de couverture sont, au contraire, très exposés au levier et leur opacité est légendaire. De plus, pour y investir, il faut avoir les poches assez creuses.

Malgré tout, les sociétés de fonds de couverture sont très enthousiastes devant la perspective de trouver de nouvelles sources de revenus. Ils ont donc créé des fonds à la portée de (presque) toutes les bourses qui sont souvent sans frais de sortie.

Cela dit, l’avantage, pour l’investisseur, est mitigé.

 The Economist écrit que les fonds communs sont des véhicules moins rapides que les fonds de couverture lorsqu’il s’agit de réagir aux fluctuations du marché.

Et le magazine rapporte une étude de Morningstar comparant des fonds de couverture « long-short » à d’autres composés d’actions et d’obligations. Pour six années se terminant en septembre dernier, Morningstar a constaté une corrélation absolue entre les deux catégories!

Les sociétés de fonds de couverture n’ont toutefois pas dit leur dernier mot, car la plupart des fonds communs qu’ils ont lancés sont trop jeunes pour permettre les comparaisons. Ils multiplient les lancements de produits aux États-Unis et en Europe.

2 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s