Art de la guerre monétaire et économique

Véronique Riches-Flores (Soc Gen) : L’inflation est à nos portes

Mon ami Francis , dont je vous recommande au passage l’excellent site http://sites.google.com/site/francguittard/Home (et que je remercie) m’a fait part de cette très intéressante  et enrichissante discussion  au sujet d’un éventuel retour de l’inflation( scénario qui nous tient particulièrement à cœur ici même), discussion qui a eu lieu le 24 mars entre Véronique Riches-Flores, économiste à la Société Générale et des internautes du site boursier Boursorama

Je m’en devais donc d’en faire le relais tant le débat est loin d’être clos et mérite que l’on s’y intéresse de très près…

PLUS DINFLATION EN SUIVANT :

Discussion avec Véronique Riches-Flores, économiste à la Société Générale le 24 mars 2010 à 16h00 boursorama 

jlord : les marchés considérent que la reprise eco est une reprise en V; c est en tout cas la structure prises par les marchés financiers; l endettement des etats ne permets plus de donner de la croissance artificielement au circuits eco(ratio dette/pib°; d ou peut venir le relais de croissance sachant que les menages sont dans un long processus de desendetement. 

V.Riches-Flores : Bonjour à tous. Les relais de croissance des économies développées sont effectivement très faibles. Le désendettement des agents privés et des Etats limitera considérablement le potentiel de nos économies matures. Les politiques structurelles de développement mettront dans le meilleur des cas des années à produire leurs effets…

V.Riches-Flores : …Une telle situation fait redouter une spirale déflationniste typique des crises de surendettement. Le monde émergent a en revanche entamé une phase de rattrapage très solide et devrait continuer à soutenir la croissance mondiale. Dans un tel contexte, les politiques économiques des pays développés devront rester très accomodantes et continuer à privilégier la lutte contre la déflation.

M6404094 : Etes-vous en accord avec le FMI qui estime que la cible d’inflation de la BCE est trop faible, et qu’elle handicape la croissance dans la zone euro ? 

V.Riches-Flores : Le chef économiste du FMI a récemment suggéré un relèvement des cibles d’inflation (de 2 à 4%) pour permettre aux politiques monétaires d’être plus efficaces dans leur lutte contre le risque déflationniste. Effectivement, l’un des handicaps des banques centrales dans une situation de déflation vient de l’impossibilité d’abaisser le niveau des taux au dessous de 0%…

V.Riches-Flores : …Il devient donc très difficile de faire baisser les taux réels en territoire négatif pour soutenir l’activité, en l’occurence en période de réelle déflation les taux d’intérêts réels sont positifs et ont tendance à se tendre. Un niveau de taux d’inflation plus élevé redonne aux politiques monétaires une efficacité accrue en période de crise de surendettement.

poutine7 : Bonjour Madame,Comment peut-on produire volontairement de l’inflation ?Merci de nous expliquer les mécanismes en jeu. 

V.Riches-Flores : Non, l’inflation ne se décrète pas, en témoigne l’expérience japonaise. En revanche, les différents régimes économiques peuvent être plus ou moins exposés à l’inflation. Les développements économiques mondiaux de ces 30 dernières années ont été très propices à la désinflation : une expansion exceptionnelle du tissu productif des pays émergents s’est soldée par un choc positif de l’offre…

V.Riches-Flores : …ce dernier a permis d’abaisser le niveau d’équilibre des prix des biens industriels. A cela, sur fond de développement très rapide des échanges mondiaux, s’est ajouté un contexte très concurrentiel qui a amplifié cette tendance à la désinflation. Or, les facteurs à l’origine de cette « grande modération » ont pour la plupart aujourd’hui disparu…

Fin de la Grande Modération: le nouvel enjeu financier? (cliquez sur le lien)

V.Riches-Flores : …Tout d’abord, l’influence de la Chine sur la scène internationale a changé de nature au fur et à mesure que cette économie s’est développée : de « mangeuse » de parts de marché, la Chine est devenue un grand marché potentiel, absorbant une part croissante de la production mondiale de matières premières puis dès aujourd’hui le premier marché automobile au monde…

V.Riches-Flores : …Source essentielle de la désinflation mondiale, cette économie devient peu à peu la principale source de montée de l’inflation. Ensuite, après une longue période durant laquelle la part du secteur non concurrentiel a été réduite à sa plus stricte expression, la crise a repropulsé les Etats sur le devant de la scène économique : plans de relance, plans de croissance structurels…

V.Riches-Flores : développement durable, augmentation de la fiscalité et régulation sont autnat d’éléments qui aboliront les conditions économiques du passé. Ces tendances vont de pair avec un environnement de facto plus protectionniste et in fine plus propice à un retour de l’inflation. Il s’agit bien d’un changement en profondeur de régime économique.

uri1 : Certes un retour de l’inflation serait mieux pour l’endettement des états mais peut-elle seulement se décréter si la croissance est en panne?? D’autant qu’avec Trichet, ce risque parait qd même peu probable à moyen terme. Il augmentera les taux avant… Sur quoi vous basez-vous alors? 

V.Riches-Flores : Trichet ou un autre, les banques centrales ont perdu beaucoup de leur pouvoir avec la crise financière. A la priorité anti-inflationniste s’est substituée celle du nécessaire assainissement financier et du rétablissement des circuits du crédit. La tache sera longue. D’ici là, les racines inflationnistes risquent fort de s’être développées.

3529828 : L’inflation n’a-elle que des aspects négatifs ?L’inflation , si elle n’est pas brutale, n’a-t-elle pas un avantages pour les plus endettés ?Le transfert de l’économie occidentale vers les pays « low cost » a-t-il atteint ses limites (écologiques) justement régulé par l’inflation ?Ne serait-ce donc pas un salut pour la sauvegarde de l’économie des pays développés ? 

V.Riches-Flores : L’inflation a de nombreux aspects négatifs : c’est une taxe qui érode le pouvoir d’achat et la valeur du patrimoine, c’est une source d’instabilité et de volatilité extrême, de raccourcissement des cycles économiques et pour les pays émergents, c’est incontestablement un facteur de temporisation de leur rattrapage…

V.Riches-Flores : …Toutefois, l’inflation a deux avantages : elle est source de redistribution et c’est bien le seul moyen, pour des économies matures à faible croissance potentielle, de réduire le fardeau de la dette. Le mécanisme est assez automatique pour le secteur privé (endetté le plus souvent à taux fixe), il est plus aléatoire pour le secteur public…

V.Riches-Flores : …L’inflation permet un désendettement plus rapide sous réserve d’une désindexation des dépenses de l’Etat à celle des prix. Il est évident que l’inflation participe comme vous le suggérez à réduire le transfert productif vers les pays low cost.

Monétariser leurs dettes ou comment les états politiques recyclent l’économique par l’inflation…

herv2374 : Bonjour Madame, Dans vos différents interviews, vous semblez appeler de vos voeux l’inflation afin de résoudre le problème du surendettement général.J’ai l’impression que vous sousentendez que suite au excès de politiciens et de banquiers laxistes, les peuples sont appelés à régler l’addition

V.Riches-Flores : Je n’appelle pas à un retour de l’inflation mais je suis bien convaincu que celle-ci est le seul moyen de se protéger d’un scénario de déflation à la japonaise, qui plus est partagé par la plupart des pays industrialisés. Il s’agit d’un cas de figure inacceptable qui sera forcément combattu. 

L’inflation la solution « magique » et cynique à l’endettement public

bocni : Avec quels placements peut-on se protéger de l’inflation ? 

V.Riches-Flores : Retour de l’inflation est avant tout synonyme de volatilité. Il s’agit d’un environnement difficile pour les investisseurs : retour du risque pays, crise de change, baisse des profits, tensions sociales sont autant de facteurs indissociables d’un tel scénario. Par ailleurs, ses effets ne sont pas linéaires sur les variables financières…

Commentaire : La discrète déchéance de l’Angleterre (cliquez sur le lien)

V.Riches-Flores : …Dans un premier temps, l’inflation propulse les taux d’intérêt réels en territoire négatif. Cette première phase n’est donc pas forcément néfaste aux marchés actions. Dans un second temps, l’action des banques centrales finissant par faire monter les taux réels au dessus de la croissance nominale, l’environnement de taux d’intérêt devient plus contraignant pour les actions et autres actifs…

Quel est le lien entre l’inflation et le rendement des actions ? (cliquez sur le lien)

V.Riches-Flores : …Dans le contexte présent, ce scénario d’inflation va de pair avec un renchérissement structurel des matières premières (or compris) qui de fait devraient constituer une bonne couverture. Enfin, dans un contexte de très faible niveau des taux d’intérêt, un investissement immobilier semble un bon compromis (sous réserve qu’il soit financé à taux fixe).

Animateur : Une dernière question.

saumonet : Pensez vous que nous risquons une hyperinflation à moyen terme ou une déflation à la japonaise avec des taux tendant vers 0 ?

V.Riches-Flores : Je ne crois pas que nous risquions une hyperinflation mais resterais très prudente sur cette question. Jusqu’où ira la monétisation des dettes publiques! Quelle confiance attribuer à l’efficacité des politiques anti-inflationnistes des pays émergents? Comment évolueront les anticipations inflationnistes des agents? De la réponse à ces trois questions dépend largement la réponse à votre question.

Inflation : S’en inquiéter et s’en protéger… (cliquez sur le lien)

Commentaire : Le début de la grande inflation de 2015/2019 ? (cliquez sur le lien)

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES : Avec une dette plus élevée, l’inflation va croître…. (cliquez sur le lien)

Beat Kappeler : Le retour de l’inflation (cliquez sur le lien)

Bruno Bertez :Haussier sur tout. Mais en nominal/Pourquoi la croissance sera forte et inflationniste !!!! (cliquez sur le lien)

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s