Douce France

Le Roi est nu par Yves de Kerdrel

Le Roi est nu par Yves de Kerdrel

  Voici l’heure des comptes. L’heure où l’on essaie de fabriquer un budget pour 2011 en cherchant à lire dans le marc de café d’improbables chiffres de croissance. L’heure où l’on essaie de respecter des engagements européens en termes de déficit budgétaire sans vouloir utiliser le mot « rigueur ». L’heure, enfin, où chacun essaie de faire rentrer l’édredon dans la valise, quand ce n’est pas le dentifrice dans son tube.

PLUS DE KERDREL EN SUIVANT :

A ce petit jeu, il faut bien le constater et le regretter, le Roi est nu. La croissance ne se décrète pas. On a beau vouloir aller la chercher avec les dents, les consommateurs restent frileux car ils constatent avec stupéfaction que, si l’Etat sait toujours imposer des efforts aux épargnants, aux détenteurs de patrimoines ou aux entreprises, il est incapable d’éviter un dérapage de ses propres dépenses et une déplorable dérive clientéliste.

Alors dans ces cas-là en France, on recherche le bouc émissaire. L’Europe, la Chine, le prix du pétrole, le cours du yuan ou on ne sait quel autre facteur exogène. Mais cela ne tient pas, comme l’ont montré cette semaine les chiffres records de la croissance allemande et de la croissance britannique. Comme c’est bizarre, ces deux pays ont été justement les plus intransigeants au printemps, en installant des plans de rigueur. Et pas n’importe lesquels. Des plans qui affectent les dépenses publiques de manière à revenir aussi vite que possible dans les clous de l’équilibre budgétaire.

Pendant ce temps-là, dans notre cher Hexagone, au lieu de couper dans les 1.000 milliards d’euros de dépenses publiques, on cherche à raboter ici ou là 1 à 2 milliards du côté des épargnants et de tous ceux qui mobilisent leurs économies au service des entreprises, voire de l’Etat. Ce qui signifie que non seulement le Roi est nu, mais que quand il essaie de se rhabiller il met sa culotte à l’envers !

PAR YVES DE KERDREL | JDF HEBDO | 28.08.2010

BILLET PRECEDENT : Gribouille et l’épargne par Yves de Kerdrel (cliquez sur le lien)

EN COMPLEMENT : France-Allemagne : les écarts se creusent par Marc Touati (cliquez sur le lien)

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

4 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s