Barron's

États-Unis: rebond boursier possible grâce aux élections de mi-mandat ?

États-Unis: rebond boursier possible grâce aux élections de mi-mandat ?

L’effet du cycle électoral aux États-Unis exercera-t-il sa magie sur la Bourse cet automne, comme c’est le cas habituellement aux élections de mi-mandat d’un président ?

PLUS/MOINS DE SAISONNALITE ELECTORALE :

De nombreux financiers espèrent que les élections au Congrès, le 2 novembre, donneront un nouveau souffle à Wall Street. " Elles changent souvent la direction du vent en Bourse ", souligne Jim Kelleher, directeur de la recherche d’Argus Corp.

Dans son numéro du 5 juillet, l’hebdomadaire financier Barrons a prédit que les investisseurs célébreront la fin du Big Governement de Barack Obama. Selon l’auteur de l’article, Jim McTague, les démocrates conserveront leur majorité à la Chambre des représentants et au Sénat, mais perdront suffisamment de sièges pour devoir faire des compromis avec les républicains.

" La meilleure combinaison pour la Bourse est d’avoir un président démocrate et un Congrès où les républicains sont majoritaires, comme lors des années Clinton. Un Congrès républicain peut alors faire obstruction aux projets de loi qui menottent Wall Street ou qui haussent les impôts ", explique Jeffrey A. Hirsch, rédacteur en chef du Stock Trader’s Almanac.

L’histoire est favorable, dit M. Hirsch. " Au cours de 9 des 15 derniers marchés baissiers, la Bourse américaine a atteint son niveau plancher aux élections de mi-mandat. " Elle rebondit donc par la suite.

Depuis 1949, l’indice Dow Jones a connu ses deux meilleurs trimestres consécutifs (rendement moyen de 14 %) à la suite des élections de mi-mandat, soit les trimestres d’octobre à décembre et de janvier à mars, précise M. Hirsch.

Cela s’explique par le fait que les élections écartent un facteur d’incertitude pour les investisseurs. De plus, le président cherche déjà à améliorer ses chances de réélection en proposant des politiques populaires auprès des électeurs.

" Le changement de régime au Congrès pourrait faire rebondir la Bourse au dernier trimestre de 2010. Toutefois, les problèmes aux États-Unis sont si complexes qu’une impasse entre la Maison-Blanche et le Congrès n’est peut-être pas souhaitable cette fois ", dit l’économiste Ed Yardeni…

source les affaires.com aout10


FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

2 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s