Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

Crisis what crisis ? Pour la première fois de son histoire, Porsche passera la barre fatidique des 100.000 ventes annuelles.

Crisis what crisis ? Pour la première fois de son histoire, Porsche passera la barre fatidique des 100.000 ventes annuelles.

Sur onze mois, le spécialiste allemand des voitures de sport en a vendu 109.709, passant ainsi pour la première fois en 2011 la barre des 100.000 exemplaires. Crise ? Pas dans le très haut de gamme ! Pour la première fois de son histoire, Porsche passera la barre fatidique des 100.000 ventes annuelles. Sur onze mois, le célèbre constructeur allemand de voitures de sport en a même déjà écoulé 109.709, malgré une légère baisse sur le seul mois de novembre. L’an dernier, il avait raté de peu la marche avec 95.000 exemplaires. Les ventes ont explosé en Chine (+ 69 % à 22.473), aux États-Unis (+ 19,5 % à 27.189) et même en Allemagne (+ 13,8 % à 13.857). Et ce, malgré des prix allant de 48.000 à plus de 150.000 euros !

porche cayenne techart magnum

Pour 2012, les perspectives semblent encore meilleures, la firme venant de renouveler son modèle fétiche, la célèbre 911 dont les origines remontent à 1963. La toute nouvelle mouture a été commercialisée début décembre. Un dérivé cabriolet (à partir de 102.056 euros) arrivera en mars 2012. Porsche pourrait du coup friser les 140.000 unités en 2012, selon des sources internes citées par l’agence Bloomberg.

1.000 créations d’emplois

Le gros 4×4 Cayenne – proche techniquement du Volkswagen Touareg – reste toutefois le modèle le plus « populaire », avec plus de la moitié des ventes. Une troisième équipe sera du reste introduite sur le site de Leipzig en janvier 2012 pour répondre à la demande de Cayenne mais aussi de limousines Panamera. En octobre dernier, Porsche a annoncé par ailleurs 500 millions d’euros d’investissements sur ce site de l’ex-RDA et 1.000 créations d’emplois pour introduire un futur modèle, le 4×4 compact Cajun, petit frère du gros Cayenne. Et ce, fin 2013.

Réputée pour les performances, la haute technologie et la fiabilité de ses véhicules, la marque créée juste après la guerre reste le constructeur le plus rentable du monde. Sur neuf mois, elle a engrangé un bénéfice d’exploitation de 1,5 milliard d’euros, soit une marge opérationnelle de 19 %. Il est vrai que le prix de vente moyen atteint 80-90.000 euros. La holding Porsche SE, qui détient 50 % de Porsche AG et… 51 % du groupe Volkswagen, a toutefois affiché une perte nette. Mais celle-ci est liée uniquement à des options en rapport avec la vente de Porsche AG à… Volkswagen, qui détient 49,9 % du capital de la firme de Stuttgart. La fusion, plusieurs fois retardée, n’a toujours pas eu lieu. Des luttes intestines – les deux constructeurs ont les mêmes familles d’origine – ont envenimé les rapports. La coopération, historique, entre les deux groupes est pourtant bien avancée. Elle a déjà permis de dégager 600 millions d’euros de synergies cette année, selon Porsche.

Alain-Gabriel Verdevoye /la tribune- 28/12/2011,

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20111228trib000674097/ignorant-la-crise-porsche-affiche-des-ventes-record.html

4 replies »

  1. Bonjour Mr Lupus, je visite votre site régulièrement, je vous avais déjà parlé et vous m’aviez répondu assez rapidement.
    Je me permet cette fois ci de vous poser une question plus économique… (ma question d’avant concernait un graphique qui ne s’affichait pas.)
    Voila, je suis belge, je m’intéresse à l’économie mais je n’y connais rien, je n’ai que 23 ans.
    Eurosceptique depuis longtemps, je considère que l’euro va s’effondrer sans doute vers avril quand la France perdra son AAA,
    Je ne veux donc plus rien avoir dans mon compte en banque libélé en euro…(ni en dollar, ni en yuan) l’or est déjà si élevé et j’ai peur d’une bulle.
    Le Brésil et l’Argentine montent, montent, montent.
    Je me demande donc s’il serait selon vous intelligent de convertir tout son argent et celui de ma famille en Real brésilien ou monnaie argentine? On m’a conseillé de mettre ma thune dans des sicav belge mais je me dis que c’est libélé en euro aussi au final, non?
    qu’en pensez-vous?
    Donc voila, merci d’avance pour votre réponse

    J'aime

    • Bonjour à vous et merci de votre intéret

      Les conseilleurs n’étant pas les payeurs et compte tenu de ce que crois percevoir dans votre état d’esprit et votre approche : je procèderais à un panachage de monnaies : dollar(us, canadien, honk kong et australien) , franc suisse et or physique…j’éviterais bien évidement les monnaies émergentes type real brésilien car trop volatiles et surtout trop fragiles…le but bien sur étant de préserver le capital et non pas d’opérer la moindre opération de trading

      Bien à vous

      J'aime

      • Merci de votre réponse rapide, donc vous faîtes toujours confiance aux USA? pourtant la politique éco de la fed consiste à faire marcher la planche à billet… bonjour l’inflation.
        J’avais pas pensé au canada et australie, je vais me renseigner, encore merci

        J'aime

        • Plus que de la confiance j’appellerais cela de l’opportunisme pragmatique….si la périphérie s’écroule l’onde de choc n’atteindra le centre que plus tardivement….et j’ai toujours en tète cette image de l’ex union soviètique avec un rouble « célébré » qui inspirait la défiance et un dollar « honni » qui bénéfiait de toutes les attentions sur les marchés parallèles…Ainsi va des valeurs refuge !!!!

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s