A Chaud!!!!!

A Chaud!!!!! du Vendredi 13 Janvier : De Vendredi 13 chapitre 2 à l’Exorcisme 1 ou quand Marianne perd sa virginité par Bruno Bertez

A Chaud!!!!! du Vendredi 13 Janvier :  De Vendredi 13 chapitre 2 à l’Exorcisme 1 ou quand Marianne perd sa virginité par Bruno Bertez

C’est fait. La France a perdu son triple A. Cela nous fait sourire, à plusieurs titres.

   D’abord cette perte du triple A sonne comme la perte d’un pucelage et nous ne serions pas étonné que dans l’inconscient collectif, cela résonne de la même façon: on était vierge, on ne l’est plus. Phénomène de tout ou rien alors que les notations des agences sont tout sauf en tout ou rien, on chute , on faute par  paliers.

EN LIENS : LE COMMUNIQUE  DE S&P SUR LA DEGRADATION DE 16 PAYS DE LA ZONE EURO 

LE RAPPORT DE S&P IN EXTENSO

Ensuite, nous sommes dans le cadre de l’arroseur arrosé. Sarkozy a voulu jouer au plus fin , il a monté en épingle cette affaire du triple A pour faire passer les économies budgétaires et les hausses d’impôts, cela se retourne contre lui. 

PLUS DE BERTEZ EN SUIVANT :

 

Alliot Marie ne l’a pas raté, elle l’avait épinglé sur cette maladresse de communication

"Ça m’est apparu comme une erreur de communication et je ne crois pas que Nicolas Sarkozy ait lui-même" utilisé ces arguments, a répondu Michèle Alliot-Marie. Pour elle, "la dégradation du triple A n’a qu’un pouvoir limité". "Le triple A, c’est une facilité donnée aux banques" pour déterminer à quel taux elles prêtent. Mais, a-t-elle concédé, "au-delà des mots, c’est un vrai problème".

source AFP

 En fait , l’histoire le dira clairement plus tard, Sarkozy est mal dans ses souliers financiers et commet bévue sur bévue depuis la malheureuse affaire du bouclier fiscal. Cette erreur princeps lui en a fait accumulé plus d’une dizaine sur les questions d’argent, de finance et de fiscalité. Il s’est battu sur le terrain de l’adversaire et cela n’a pas été l’une de ses moindres fautes.

Enfin , la gauche sociale démocrate révèle son vrai visage, au leu de relativiser l’importance des agences de notation , de rester fidèle à la tradition de gauche qui consiste à dénoncer le mur de l’argent, elle prend le parti des agences, du grand capital kleptocrate contre Sarkozy

 Lequel Sarkozy , lui a endossé le paletot d’un homme sinon de gauche mais radical socialiste en critiquant les agences. Chez Hollande on stigmatise Sarkozy en ajoutant qu’au lieu de faire de l’austérité, "il aurait fallu relancer la croissance".

_DSC1255

Les leçons de l’échec de Mitterrand et de ses dévaluations sont, on le voit , oubliées. Les conseillers de Hollande oublient que même si on ne peut plus dévaluer, car liés à l’euro, les marchés eux peuvent toujours vous dévaluer en vendant votre quasi monnaie c’est a dire vos emprunts.

Le seul à rester dans le cadre d’une analyse de gauche est Melenchon, son idée est qu’il ne faut pas tenir compte  de tout cela,  il faut résister, il faut que la France joue ses atouts et le rapport de forces avec les marchés, la BCE, L’Allemagne etc .

 

La réaction de Marine Le Pen est cohérente avec les analyses de son parti, on voit que ses conseillers sont meilleurs que ceux de son père, la perte du triple A "disqualifie tous ceux qui ont défendu et imposé la monnaie unique".

L’annonce de la perte du triple A  a des aspects positifs et négatifs.

Positifs en ceci que ce qui est fait n’est plus à faire, la France avait perdu son rating sur les marchés depuis longtemps, le spread avec les bunds allemands ne date pas d’hier. Ce matin il était de 1,35 ce qui clair et net , la France n’est pas triple A.

Elle n’ est pas non plus AA+ , comme le dit de façon complaisante S &P , au mieux elle est AA. Les agences vraiment privées ne donnent pas un AA+  a la France.

L’agence de notation américaine Egan-Jones a abaissé le 30/11/2011 la note attribuée à la dette de la France à "A", cinq crans en dessous du "triple A" des trois grandes du secteur, Standard and Poor’s, Moody’s et FitchLa note, qui était jusque-là de "AA-", a été abaissée de deux crans au vu des perspectives pour la croissance économique, les finances publiques et le secteur bancaire du pays. . La France avait perdu son "AAA" chez cette agence en juillet 2011

Pour la dette publique, Egan-Jones a constaté une "tendance désastreuse et le pire est encore à venir". Elle table sur une dette publique à 108,6% du produit intérieur brut en juin 2012, et 117,1% en juin 2013, contre 100% en juin 2011. "A mesure que la croissance de l’UE ralentira et que le chômage en France montera, les pressions budgétaires augmenteront", a estimé Egan-Jones.

L’agence parie sur une intervention du gouvernement pour renflouer une ou plusieurs banques du pays d’ici à la fin de l’année. Elle a souligné "la propension de la France à soutenir ses banques", même si l’ampleur des problèmes chez celles-ci est "difficile à quantifier". "Un déclencheur important sera probablement la clôture des comptes en fin d’année des banques françaises; préparez-vous à ce qu’un programme de soutien important soit annoncé dans les quelques semaines à venir", a expliqué l’agence." 

Source AFP

C’est presque un cadeau qu’en réalité S & P fait a  Sarkozy. Il est vrai que S&P est myope et ne tient pas compte des tours de passe passe, et surtout des passifs sociaux considérables de la France. Les agences privées et les grands investisseurs tiennent compte de ces éléments. La dégradation est donc toute relative. 

source The Market Oracle

En termes de marchés ce qui est fait n’est plus a faire, on entre dans le fait accompli, une hypothèque est levée, c’est positif. On peut espérer qu’il n’y aura plus d’erreur de communication est que la maladresse ne va pas faire rebondir le débat.

Les problèmes sont ailleurs.

Le japon a été   dégradé il y a longtemps et le taux du 10 ans la bas est a 0,98%. Le rating n’est qu’un élément qui détermine le coût des emprunts d’un pays, parmi d’autres. Le processus de dégradation met en branle une chaîne de conséquences qui peuvent déboucher sur une remise en question des pseudo remèdes européens à la crise de surendettement. Les remèdes consistent à se servir des bons rating des uns pour financer les autres, c’est ce que nous appelons un remède qui favorise la contagion. Ceux qui sont douteux, mais encore du bon côté de la ligne de démarcation, risquent la contamination par les déjà malades. C’est un processus dynamique et avec la dégradation, la mutualisation des solutions européennes devient plus aléatoire.

COUNTRY — NEW RATING — OLD RATING

Austria AA+/Negative/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

Belgium AA/Negative/A-1+ AA/Watch Neg/A-1+

Cyprus BB+/Negative/B BBB/Watch Neg/A-3

Estonia AA-/Negative/A-1+ AA-/Watch Neg/A-1+

Finland AAA/Negative/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

France AA+/Negative/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

Germany AAA/Stable/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

Ireland BBB+/Negative/A-2 BBB+/Watch Neg/A-2

Italy BBB+/Negative/A-2 A/Watch Neg/A-1

Luxembourg AAA/Negative/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

Malta A-/Negative/A-2 A/Watch Neg/A-1

Netherlands AAA/Negative/A-1+ AAA/Watch Neg/A-1+

Portugal BB/Negative/B BBB-/Watch Neg/A-3

Slovakia A/Stable/A-1 A+/Watch Neg/A-1

Slovenia A+/Negative/A-1 AA-/Watch Neg/A-1+

Spain A/Negative/A-1 AA-/Watch Neg/A-1+

Et puis il y a le problème des banques qui sont gorgées de papier gouvernemental et qui s’en servent comme collatéral. Les haircuts vont devenir plus importants, le coût de refinancement va augmenter.

 Surtout si les sondages continuent d’être en faveur de Hollande dont le programme est la relance, l’embauche de fonctionnaires,  c’est a dire le contraire de l’austérité . Si l’on ajoute la perspective de fortes hausses impôts sur les riches, le voila le mur de l’argent, les dépôts vont fuir, une transitivité négative va s’enclencher. Et puis Hollande commettra peut être l’erreur d’attaquer le bilan de son prédécesseur, de noircir l’héritage.. Tout cela  viendra se greffer sur la fragilisation provoquée par la baisse du rating.

 Ce qui nous parait dangereux , c’est la comparaison quotidienne avec le référent ,c’est-à-dire l’Allemagne. C’est une épreuve terrible que être comparé chaque jour au premier de la classe , les marchés vont guetter les signes de faiblesse, l’élargissement des spreads, la hausse des CDS, La France est dans un monde de compétition ou les compétiteurs ne sont pas tous bien intentionnés a son égard.

 

En conclusion nous n’attachons pas une importance énorme a la perte du rating, La blessure n’est pas mortelle. Mais les circonstances et les maladresses peuvent venir l’infecter.

BRUNO BERTEZ Le 13 Janvier 2012 

A CHAUD!!!!!!! PRECEDENT : A Chaud!!!!! du Vendredi 13 Janvier 2012 : “Seul votre argent les interesse” par Bruno Bertez

EN BANDE SON :

10 replies »

  1. Pronostic : cinq Etats du sud de l’Europe vont quitter la zone euro (Espagne, Italie, Portugal, Chypre, Grèce).

    - Les cinq Etats du sud de l’Europe continuent de se rapprocher du défaut de paiement.

    - Sont abaissées d’un cran les notes : de la France, qui tombe à AA+ sous perspective négative, de l’Autriche, qui tombe à AA+ sous perspective négative, de la Slovénie, de la Slovaquie et de Malte.

    - Standard and Poor’s abaisse de deux crans la note de l’Espagne, de l’Italie, du Portugal et de Chypre, tous les quatre avec perspective négative.

    - Les banques ont annoncé vendredi qu’elles suspendaient leurs négociations avec Athènes sur les modalités de la restructuration de la dette publique de la Grèce, et laissé entendre qu’elles pourraient revenir sur leur engagement à en effacer volontairement une grande partie.
    Grèce : taux des obligations à un an : 396,637 %.
    Grèce : taux des obligations à 2 ans : 163,237 %.
    Grèce : taux des obligations à 5 ans : 51,697 %.
    Grèce : taux des obligations à 10 ans : 34,364 %.

    - Conséquence : le FESF et le MES vont être dégradés.

    - Conséquence numéro 2 : le FESF et le MES seront incapables de sauver de la faillite les cinq Etats du sud de l’Europe.

    La zone euro va exploser : les cinq Etats du sud de l’Europe ne pourront pas rester dans la zone euro.

    J'aime

  2. Voyez le motar qui perd l’équilibre et qui s’accroche à son engin lieu de le lacher.

    Sarko, il fallait lacher ta moto.Tu va te faire poncer sur le bitume !

    Et oui, nous allons nous faire poncer sur le bitume…

    J'aime

  3. Sarko : l’homme qui vallait -500 milliards ( moins cinq cents milliard d’euros !).
    J’avais une piètre opinion de lui.Mais ja l’avais sur-estimé , je croyais qu’il était un nul !

    J'aime

  4. la dégradation a ce moment de la france cache peut etre autre chose.la france n’a t elle pas été utilisée pour cacher la dégradation supplémentaire de l’espagne et de l’italie,ou la faillite prochaine d’une grande banque.les pratiques des agences ,des médias et des élus devraient nous alerter

    J'aime

    • "devraient nous alerter"… c’est joli tout plein de faire des rêves en couleurs comme ça…

      http://www.guardian.co.uk/commentisfree/cifamerica/2012/jan/13/new-york-times-public-editor

      Je vous avoue être maintenant incapable de regarder un journal télévisé français. Trop vide, trop de désinformation, trop de chiens écrasés, de bonnes intentions… Pareil pour Le Monde, Libé, le figaro… Mr Bertez nous disait l’autre jour sa certitude du "bidonnage" des marchés (plus que probable), pourquoi voudriez vous qu’il en fusse autrement pour les médias. Quant à nos "élus"… j’hésite entre essuyer des larmes de désespoir ou d’hilarité.

      Vos alertes, vous les trouverez par ici, ou aux alentours des "blogs amis": des gens intelligents, articulés et avec un pas de recul.

      J'aime

  5. La grèce a de très gros problèmes : les banques veulent revenir sur cette affaire de 50% de coupe de cheveux.
    Je parie que cette affaire de CDS non payés n’est pas terminée.Elle va ruiner nos banques, et nous avec !

    Nos élus ont idolatré la dette et continuent.La France en est à 87% pour ne pas dire 90%. Nous sommes condamnés, nos élus (droite et gauche ) ont acheté nos chaînes à crédit !

    Ils raisonnent comme ma femme qui aime les gros bilans.
    Elle préfère avoir un gros crédit maison à teg 5…7% et un livret A + une assurance-vie à 3% plutôt que la même maison achetée comptant !
    Nos élus ont choisi la même stratégie : une croissance de 2% avec un crédit de 4%.

    Personnelement, je trouve cela stupide .Mais je suis un vulgaire, un ignare.Sarko, avant lui Jospin sont bien plus inteligents que moi…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s