10 replies »

    • Oh oui. On se demande quel aurait été la suite du débat, si chaque journaliste avait par la suite repris la question sous un autre angle jusqu’à ce que le fonctionnaire ait répondu

      Et l’on pourrait également se demander si nous serions collectivement dans une telle mouise si nos amis journalistes avaient osé de telles « impertinences » face aux noyades de poissons quasi-systématique auxquelles on assiste régulièrement.

      J'aime

  1. Fascinant. Et tellement à propos. La déconnection entre la sauvegarde des soit disantes « institutions » et le bien des population est stupéfiante.

    On revient là encore à cette saillie « prophétique » d’Alphone Allais en 1902:

    « Il faut prendre l’argent où il se trouve: chez les pauvres. Certes, il n’en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux »

    J'aime

  2. J’imagine pour cette année des mouvements de foule à Bruxelle, ça va chauffer. Avec l’Internet les gens voient ce qui se passe, avec Twitter ils pourront s’organiser, bloquer les institutions européennes inutiles par exemple.

    J'aime

  3. A quelle institution défunte fait il allusion je n’ai pas bien compris ?
    Excusez mon ignorance mais pour moi l’Irlande avait dû renflouer son secteur financier disproportionné / PIB à la suite de la crise – ce qui,economiquement peut-etre concevable d’ou « 2B2F » – mais je n’avais jamais entendu parler de remboursement « post-mortem » à des porteurs d’obligations, à un établissement européen de plus !
    Si cela existe vraiment c’est en effet salement scandaleux

    J'aime

  4. Mais non, elle ne se moque pas du peuple irlandais (et des autres également d’ailleurs)
    ELLE L’IGNORE.

    Tout comme dans l’empire soviétique, où la nomentaclura avait développé un « langage » spécifique,
    garant de l’orthodoxie des moeurs du politburo, les hauts fonctionnaires européens
    ont également mis au point une technique similaire, un langage corporatif rendu essentiel
    au niveau de l’absolue nécessité pour se faire comprendre de cette « caste élitiste ».
    Faut causer « zurop » quoi ! Ou bedon SE TAIRE À JAMAIS ! Non mais tsé ….

    Brejnev avait été reconnu le meilleur dans le style, puisque durant un discours
    de plusieurs heures, il ne s’écartait JAMAIS du « parler communiste » !
    Toujours la référence était présente. Un tour de force sémantique digne de toutes les admirations (sic)
    de ses pairs.

    Et bien le fonctionnaire en question est encore en phase de mise au point de cette technique.
    Mais il présente des qualités rares qui font que l’ont peu fonder les plus grands espoirs sur lui
    quant à sa capacité à ne pas répondre aux questions et à poursuivre la mise en place des décisions prises par ses supérieurs.
    C’est un virtuose du parler « zurop »…en devenir. En attendant bien il se tient collé au texte appris.
    C’est ainsi qu’on réalise une belle carrière.

    Mais non, je réitère : IL N’EST PAS SOURD, ILS VOUS IGNORE ! C’tu plus clair ?

    Pis de toutes façons :

    C’EST POUR NOTRE BIEN « QU’ILS » FONT TOUT ÇA !

    Et on leur dit même pas MER.CI ! Quand même, quelle ingratitude ! ARGHHHHHHHHH !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s