A Chaud!!!!!

Les chiffres de l’emploi US pour Janvier viennent d’etre publiés, ils sont meilleurs que prévus… vraiment ? par Bruno Bertez

Les chiffres de l’emploi US pour Janvier viennent d’etre publiés, ils sont meilleurs que prévus… vraiment ? par Bruno Bertez

 On a 243 000 créations contre 121 000 attendues. Le chômage baisse a 8,3%. L’emploi prive progresse de 257 000 , l’emploi public est quasi stable.
Les créations portent sur les bas salaires , on pense que prés de la moitié représente des petits salaires.

Click to View

Click to View

Le chômage baisse car le BLS sort les chômeurs des statistiques de la force de travail à un rythme accéléré, , 1 200 000 personnes ne sont plus  considérés comme intégrés au pool de travail. La labor force est à un plus bas de 30 ans à 63,7% de la population active!

source Zerohedge

source New York Times

A noter que l’évolution positive de l’emploi est partiellement contredite par les encaissements de la retenue à la source sur les salaires.

Il reste comme l’a dit Bernanke ces derniers jours que l’amélioration est lente et pas très favorable au pouvoir d’achat.

La croissance continue de reposer sur la dette et le crédit gouvernemental avec la chute historique des taux des hypothèques , chute qui permet les refinancements de crédit . Prés de 85% du crédit hypo est nationalisé ou quasi.

"L’indice de la Mortgage Bankers Association a fléchi de 2,9% au cours de la semaine terminée le 27 janvier. Le sous-indice de refinancement a reculé de 3,6% tandis que celui des prêts hypothécaires a décliné de 1,7%. Le taux fixe hypothécaire à trente ans a été de 4,09% en moyenne lors de la semaine dernière, en baisse de 0,02% par rapport à la semaine précédente"

Les taux hypo à 30 ans sont a 3,87 contre 4, 81 un an plus tôt.
Les taux ARM  à 5 ans sont a 2,80 contre 3,69 un an plus tôt

Nos analyses sont confirmées, stabilisation, voire léger mieux sur l’économie américaine grâce à la baisse de l’épargne et une croissance du crédit sponsorisé par le gouvernement. 

Rappel, schéma classique en année électorale.

A  noter que Bernanke a changé son fusil d’épaule et a réclamé hier , comme Greenspan , il y a 18 mois une réduction du déficit fiscal disant que la revulsion sur la dette du gouvernement pouvait se produire à n’importe que moment.

4 replies »

  1. Je crains que vous n’ayez lu un peu vite le changement de fusil d’épaule de Bernanke.
    Après avoir très longuement expliqué, aux membre du congrès , que le deficit est la pire des infamies ( à long terme) , il finit en concluant que, comble de chance, l augmentation des déficits fiscaux peut être une très bonne chose à court terme et favoriser le redressement fiscal à long terme! ! !

    ""Even as fiscal policymakers address the urgent issue of fiscal sustainability, they should take care not to unnecessarily impede the current economic recovery. Fortunately, the two goals of achieving long-term fiscal sustainability and avoiding additional fiscal headwinds for the current recovery are fully compatible–indeed, they are mutually reinforcing. On the one hand, a more robust recovery will lead to lower deficits and debt in coming years. On the other hand, a plan that clearly and credibly puts fiscal policy on a path to sustainability could help keep longer-term interest rates low and improve household and business confidence, thereby supporting improved economic performance today""

    Bernanke n’est pas devenu autrichien. Je crains qu’il ne nous annonce bientôt que pour avoir 2% d’inflation sur une longue durée, il vaut mieux commencer par en avoir 5% de suite

    Merci pour vos analyses

    J'aime

  2. Samedi 4 fevrier

    @CharlesM

    Ne vous méprenez pas, je souligne que Bernanke a changé son fusil d’épaule au niveau du discours actuel , du discours placé dans l’actualité américaine dominée par la campagne d’Obama en faveur de la hausse des impôts sur les riches. Je suis en ce moment aux Etats Unis et à part le Super Bowl, on ne parle que de cela. Bernanke en invoquant la sustainability fiscale ne change pas de position fondamentale, il apporte un soutien a Obama. Il souffle dans le sens du vent car les chances de l’actuel President remontent à grande vitesse.

    Croyez bien que si j’avais décelé un authentique changement de priorité chez Bernanke, j’en aurais fait un papier de fond. Bernanke est dans la droite ligne de toute la Ivy League et de l’intelligentsia americaine type Laurence Summers, il faut faire le maximum de déficit tout en promettant le retour a moyen terme à une plus grande discipline fiscale. Aux Etats Unis on parle de discipline fiscale pour le moment ou la croissance sera revenue à 5%, soit 3 de réel et 2 d’inflation, et un chômage de 6%.

    Je vous remercie de votre intervention, il aurait été dommage de rester sur une ambiguïté

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s