Les profits de Rusal le plus grand producteur mondial d’aluminium et d’alumine touchés par un conflit d’oligarques russes

Les profits de Rusal  le plus grand producteur mondial d’aluminium et d’alumine touchés par un conflit d’oligarques russes

 Les profits de Rusal touchés par un conflit d’oligarques La fonte de la valeur des parts de Norilsk – au cœur du conflit entre Oleg Deripaska, Vladimir Potanine et Viktor Vekselberg – divise par dix les profits nets du groupe

Les comptes annuels dévoilés lundi par Rusal sont à choix multiple. Pour comprendre en quoi la lutte entre quatre oligarques est en train de faire tanguer le numéro un mondial de l’aluminium, cocher la case «bénéfice net». Pour étudier la navigation du géant russe sur une planète submergée de métal blanc, se référer à la ligne «résultat d’exploitation».

 Situation autour du groupe Rusal

La société Russki Alumini (Rusal) est le plus grand producteur mondial d’aluminium et d’alumine

Le Rusal au centre de la guerre des barons de la métallurgie post-soviétique a vu en 2011 ses profits nets divisés par plus de dix. En cause, la fonte de la valeur de ses parts dans Norilsk Nickel. Un actif clef: valant 7,4 milliards de dollars fin décembre, ces 30% du géant du cercle polaire représentent les deux tiers de la valeur de Rusal.

PLUS DE GUERRE EN OLIGARCHIE EN SUIVANT :

Deripaska contre Potanine

 Obtenue à crédit – pour 14 milliards de dollars – à l’orée de la crise de 2008, cette participation devait initier la conquête du géant du nickel par Oleg Deripaska, en dépit de la résistance farouche du maître des lieux, Vladimir Potanine. Leur conflit s’est même projeté en Suisse, depuis la plainte adressée en août dernier au Ministère public de la Confédération.

 Deux autres milliardaires – et actionnaires de Rusal – se sont immiscés dans la lutte. Viktor Vekselberg, qui avait hérité en 2006 de 15,8% du géant de l’aluminium et de la présidence du conseil d’administration – en lui amenant son propre combinat métallurgique –, milite pour la cession des parts dans Norilsk. Il vient de claquer la porte du conseil d’administration. Mikhaïl Prokhorov – qui s’est distingué en se lançant dans la course à l’élection présidentielle russe – s’est lui aussi prononcé en ce sens. L’an dernier, Norilsk avait offert près de 13 milliards de dollars pour racheter une grande partie des parts de Rusal. Une somme qui aurait effacé les 11 milliards de dettes étouffant le géant de l’aluminium. Oleg Deripaska ne l’entend pas ainsi. Et considère toujours Norilsk comme un «actif stratégique». Au grand dam des financiers étrangers – parmi lesquels Nathaniel Rothschild ou Li Ka-Shing – ayant soutenu la cotation en bourse de Rusal, il y a deux ans: la valeur de leurs titres a été divisée par deux.

 Fin du surplus d’aluminium

 Retour sur l’autre Rusal, celui qui produit le dixième de l’aluminium fabriqué dans le monde. Et dont les actions ont connu un rebond de 4% lundi. Son résultat d’exploitation EBITDA – c’est-à-dire avant la prise en compte de la dépréciation des parts dans Norilsk – a été maintenu au niveau de celui enregistré un an auparavant: environ 2,5 milliards de dollars.

 La progression des bénéfices cette année dépendra du maintien des cours de l’aluminium. Rusal estime que les besoins mondiaux vont augmenter de 7% en 2012, absorbant ainsi tout surplus de production. Si ce n’était le cas, c’est-à-dire si la conjoncture mondiale ne poursuivait pas son redémarrage, le groupe a indiqué hier être prêt à couper ses approvisionnements, afin d’enrayer une chute des prix de vente mondiaux. Il y va de son propre équilibre financier. Mais également de l’issue du conflit entre Deripaska, Potanine et Vekselberg.

Par Pierre-Alexandre Sallier/le temps mars12



Catégories:Art de la guerre monétaire et économique, Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise, L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous, Le Graphique du Jour, Le Temps, Les Tribulations de la Kleptocratie, Marchés Financiers et Boursiers Actions, Matières Premières, Ria Novosti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  197 followers

%d bloggers like this: