BFM

Jean-Pierre Petit/BFM : Il faut quitter l’euro

Jean-Pierre Petit/BFM : Il faut quitter l’euro

6 replies »

  1. NON ce n’est pas un tube a essai, c’est UK avec ses défauts et ses qualités et UK a TOUJOURS eu des «  »réactions » » à l’adversité économique très fortes et soutenues par le peuple dans sa grande majorité.
    C’est une des grandes différences avec la France !
    Pour mémoire il faut observer la santé de l’allemagne, de la scandinavie, etc (les récents pays en ajout à l’Europe sont des aberrations).
    Voyons pour la France ce qu’il faudrait faire avant tout: ce que demandait Jacques Attali, ce que vas demander Gallois,….. c’est simple !!

    D’autre part si on continue a ne voir des solutions que dans le change, la finance etc. c’est une erreur fondamentale !
    Fondamentalement la France est spécialisée dans les usines à gaz qui emploient un volume gigantesque de fonctionnaires et fonctionnent mal et …….. in fine ne sont pas contrôlés quand a la source et usage des fonds.
    La sécu, c’est pas le prix des médicaments ni le prix des soins c’est l’EFFICACITE des soins et la rapidité de remise en marche des éléments humains suite a une maladie; la France a plus d’arrêts maladie longs que n’importe quel autre pays !!
    La retraite…… as t on actuariellement calculé ce que coute une retraite et quels sont les fonds réellement nécessaires a payer une rente viagère par la CNAV dans un système collectif ??? NON (prenons 100’000 retraites de 60 ans et la rente due en France et en Allemagne et vérifions les fonds mis a disposition de la CNAV ert de l’AV allemande c’est surprenant,….. personne n’ose le faire !!!!)
    Le deuxieme pilier …..la France est le seul pays qui n’ait pas ce système, qui reste enfermée dans un schéma de 1945 !!!!
    etc.

    Sur bien des plans, la France s’est dotée d’instruments équivalents en apparence aux pays qui ont « moins de problèmes » mais ces systèmes ne fonctionnent pas a 100% ! Prenons les hypothèques (2006 on veut se doter de système mortgage) le document existe, les conservatoires d’hypotheques existent, les notaires a chaque vente doivent payer le premier préteur ayant «  »souscrit » » le prêt hypothécaire,…… et alors ? dans tous les autres pays le prix NET du prêt hypothécaire concédé par la banque est au niveau du refinancement sur le marché, actuellement maximum 2% net et sans assurance vie ni frais puisque c’est un pret garanti dans tous les cas
    Pourquoi ce n’est pas le cas en France ???

    Et j’ai dans mes cartons des centaines d’exemples ……. malheureusement

    cordialement

    J'aime

  2. Ne pas oublier la retraite des fonctionnaires, c’est ahurissant, dramatique.
    Quand les mettra-t-on au niveau du privé, calculé sur 25 ans, et non les 6 derniers mois.
    Retraite SNCF, RATP, EDF etc., chiffres impressionnants, impossible de couvrir tant de dettes payées par les employés du privé.

    J'aime

    • Dans la plupart des pays industrialises, les retraites sont calculées par des actuaires en chiffres techniques exacts (au plus près du cout réel) sauf en France ou les assureurs, administratifs, employé de ministères sont maitres et seigneurs (saigneurs ?).

      Même la conservatrice Albion et les pays anglo saxons (USA Canada) ont abandonné ces calculs de rentes certaines au profit du système des 3 piliers POU TOUS. Trois piliers: l’ass. sociale avec une rente maxi (très solidaire et répartition), 2eme pilier en cotisation paritaire employé/employeur formant un capital dont est tire une rente de vieillesse a taux fixe (de l’ordre de 6,8% du capital)…… avec une possibilité d’investissement de ces capitaux dans l’economie du pays, 3eme pilier du type complément volontaire individuel avec avantage fiscal

      Toute rente identique pour tous, suffisante, financée de manière transparente,….. utilisé de manière quasi identique en Belgique (2eme pilier ASBL), Hollande, allemagne, scandinavie, Uk, USA, Canada, etc

      J'aime

  3. Si les marges de manœuvre (telles que rapportées via l’anecdote à propos de Hollande) sont très faibles, alors cela veut dire que l’on est très près du mur.
    Bien sur, cela n’est pas une surprise. Mais cela est bel et bien la preuve de la médiocrité de nos dirigeants qui nous ont mis dans une merde noire, et dont on a l’impression qu’ils commencent à peine à s’en rendre compte et à faire quelque chose pour (si tenté qu’ils fassent vraiment quelque chose, plutôt que faire des mesurettes en comptant sur leur chance et un retournement de conjoncture mondiale). Si gouverner est bien prévoir, alors cela fait des années, pardon, des décennies, qu’ils ne nous ont plus gouverné…

    Restent 2 options:
    1) soit manœuvrer à vitesse réduite, à cause de la proximité du mur. Cela semble la stratégie de Hollande. Mais il ne voit pas que la France est malgré tout entrainée par sa vitesse d’inertie.
    2) se prendre le mur, pour mieux repartir.

    2) semble la meilleure option, mais comme l’indique JPP, on aura 1) et la dégradation continue de l’économie française.

    J'aime

    • Entrer en collision avec le mur aurait certainement des conséquences importantes, au moins sur deux aspects:
      - le taux de la dette souveraine (joli vocabulaire pour designer cela !)
      - la crédibilité de la France pour les potentiels investisseurs (qui touche le mur peut le re toucher ,….!)

      Manœuvrer a petite vitesse pour mettre enfin en place des réformes profondes simplifiant les processus administratifs ( = faciliter la vie économique + diminuer le nombre de fonctionnaires); améliorer le cout de la secu en confiant les calculs non pas a des fonctionnaires mais a des spécialistes de l’assurance « NEUTRES » surtout pas les assureurs qui comme les banquiers ne savent que calculer des commissions énormes; savoir ou sont dépenses les montants d’aides diverses et si elles sont légitimes (= ne plus faire du français un « assisté »); rendre efficace les mesures prises il y a 6 ans (Pole emploi pas encore coordonne de l’aveu même des cadres de cette institution = améliorer le retour au travail), rendre efficace l’application de l’hypothèque en baissant le taux d’emprunt qui est SANS RISQUE (comme dans tous les pays appliquant ce principe = relancer les achats d’immobilier) etc, etc

      Ces mesures auraient du être prises depuis bien des années mais dès que l’on touche en France à des « systèmes » en place (plus ils sont veux, pire cela est !) on est qualifié de pourfendeur des acquis et le gouvernement se heurte à la toute puissance des ministère.

      Sortir de l’€, pourquoi ? faire cavalier seul contre les USA, la Chine, etc. cela n’apporterait rien !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s