A Chaud!!! du Mardi 8 janvier 2013: De Gaulle aurait dit : douze balles dans la peau !

 A Chaud!!! du Mardi 8 janvier 2013:  De Gaulle aurait dit : douze balles dans la peau !

Pour être bien sur que personne n’y ferait attention , le FMI a mis en ligne une note terrifiante le 3 janvier.

Le FMI reconnait s’être trompé dans ses calculs sur les incidences économiques des consolidations fiscales- en clair politique d’austérité- et admet que le multiplicateur fiscal qu’il a employé était inadapté, trop faible. 

En clair toujours, cela veut dire que les calculs qui ont été faits pour fixer les directives d’austérité en Europe étaient faux et que la relation- le multiplicateur fiscal- que les économistes ont employé était sous estimé! 

////////////////////////////////////////////////////////

Le «multiplicateur budgétaire» était jusqu’à présent, et de manière générale, évalué autour de 0,5. Ainsi, pour chaque baisse de dépense de 1%, la croissance se voyait amputée de 0,5%. Mais «la recherche économique récente, déclarait déjà Olivier Blanchard début novembre 2012, montre qu’avec l’environnement actuel de mollesse économique, de politique monétaire dont les taux sont bloqués à zéro et d’ajustement budgétaire mis en place parallèlement dans plusieurs pays, les multiplicateurs pourraient être bien plus élevés que 1». D’après le Wall Street Journal, le nouveau coefficient a employer serait plus proche de 1,5. (signifiant qu’une baisse de 1 euro des dépenses du gouvernement aboutit à une baisse de 1,5 euro du PIB).

//////////////////////////////////////////////

Le sinistre Olivier Blanchard qui a d’autres méfaits à son actif, reconnait que, aussi bien l’activité économique que le chômage n’ont du tout évolué comme prévu. 

L’activité a chuté plus fortement, le chômage grimpé au delà de tout ce qui était prévu. 

Euro zone unemployment US and euro zone industrial production rebased to 100 

Quand donc se décidera t on à rendre ces gens responsables de leurs imbécilités? 

Si vous êtes intéressés par une vraie critique du FMI réel des Strauss kahn et des Lagarde suivez les écrits de Simon Johnson, ancien du FMI qui pense bien, lui. C’est un bon comme on dit….



Catégories:A Chaud!!!!!, Brèves de Trottoirs, Commentaire de Marché, Europe, FMI, Idées Courtes, Idées Fausses, Indicateur des Marchés, L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous, l'hérésie keynésienne, Statistiques et Modèles Mathématiques, Une info importante qui peut en cacher une autre, Wall Street Journal in french

Tags:

8 réponses

  1. "Le sinistre Olivier Blanchard " j’adore l’expression, elle lui va si bien….

    • Oui Claire, et comme si cela ne suffisait pas , ces gens se trompent, mentent et induisent en erreur.

      Ainsi , dire c’est la faute du multiplicateur si nous avons précipité des dizaines de millions de gens dans le désespoir est une faute morale , puisque cela consiste à s’excuser en rejetant la faute sur .. une abstraction que l’on a soi même créée. C’est une façon de se défiler et de prendre ses distances avant d’aller rejoindre sa voiture avec chauffeur.

      Mais ce faisant on continue de mentir et de tromper car ce n’est pas le multiplicateur , c’est le raisonnement qui est faux. Donc on divertit sur le multiplicateur pour conserver le même raisonnement.

      C’est la racine du keynésianisme, cela ne marche ni a l’endroit ni a l’envers parce que c’est toujours soit trop , soit pas assez . Confère les positions de Krugman.

      C’est le raisonnement et la conception de l’économie et non les modèles et les variables qui sont fausses. Et cela on ne veut pas le reconnaitre, on veut le protéger car si on le fait, c’est le chômage, la porte. On révèle son inutilité de grand prêtre

  2. Merci pour la réponse!

  3. Bonjour, Merci pour toutes vos analyses précieuse que je lis avec délectation. Petite remarque, le lien sur les écrits de Simon Johnson renvoie sur le rapport du sinistre Blanchard :-)

  4. Mercredi 9 Janvier 2103 : Enquête sur le présumé compte de Cahuzac. Bravo Cahuzac.

    Ce sujet ne nous intéresse que par les réflexions générales qu’il ne suscite pas ailleurs. Donc, nous comblons un vide.

    Médiapart fait, sur cette question, un travail de grande qualité. Il est vrai que Plenel a de la rigueur, de la niaque et de l’expérience.

    Sur le fond de l’affaire, nous n’avons rien à dire, l’homme est faible et la chair est fragile. Médiapart, malgré son côté « anar » a choisi de jouer les Saint-Just, c’est un créneau de journaliste et de citoyen qui en vaut bien d’autres. Il nous réconcilie plutôt avec une partie du métier.
    Notre préoccupation étant la liberté et non l’ordre social, nous pensons que ce que dénonce Médiapart est très, très intéressant. Les pères « la vertu » de la politique sont des hypocrites et des profiteurs, notre expérience concrète nous autorise à le dire sinon haut, du moins fort.
    Il y a toute une économie souterraine dans le monde et le système politique et cela n’étonnera que les naïfs et les imbéciles.

    Même Mitterrand avait institutionnalisé les abus de biens sociaux et autres balivernes reprochés à Chirac. La politique crée de gros besoins, il y a un rang à tenir, des amis à récompenser des fidèles à fidéliser…

    Nous nous partons non pas de l’idée que l’homme est bon et honnête, mais de l’idée que, lorsque les circonstances s’y prêtent ; eh bien, il n’est ni l’un, ni l’autre.
    Donnez à quelqu’un le pouvoir de diriger des ressources qui ne lui appartiennent pas, dans le cadre du tiers payant généralisé, et la corruption s’installe. C’est un exemple.
    Pour penser juste, il faut partir du réel et non d’une image fausse du réel, l’homme n’est pas vertueux. Il ne se réduit pas à l’image lisse que le monde positif manipulateur de la politique et de la justice veulent donner.
    Le système repose sur un, des mythes. L’homme est honnête, il n’est pas vicieux sexuellement, il est dévoué, il pratique l’altruisme, la solidarité etc. etc.
    Et c’est parce qu’il n’est pas tout cela, il est le contraire, que l’Etat se charge de contrôler, réprimer, construire un homme nouveau.
    Pour ce faire, il utilise la force et les mensonges.
    Il prétend détenir la vérité, et l’imposer, sur ce que doit être, ce qu’est l’homme. Et c’est là où le fascisme commence.
    Il prétend agir au nom de l’universel, de l’impératif catégorique qui s’imposerait à tous. Et que lui, monde politique, détiendrait.

    Et c’est là où le travail de gens comme Médiapart est irremplaçable. Ils donnent à voir que tout cela c’est de la bouillie pour les chats, de l’embrouille, que les hommes sont les hommes et qu’il n’y a pas plus d’universel et d’impératif catégorique que de beurre en branche.
    Il y a les opportunités, la loi du plus fort, le secret, le chantage, etc. C’est cela le système. Et toute personne qui le donne à voir fait œuvre, disons-le, révolutionnaire.
    Pour nous, Cahuzac est un héros. Un héros malgré lui, il accomplit comme DSK, Kerviel et d’autres, une fonction sociale objective irremplaçable ; il est celui par lequel le système trébuche, par qui le scandale arrive. Bravo Cahuzac !
    Le même commentaire s’applique, bien sûr, à l’autre tête de turc de Médiapart M. Xavier Niel. Pour celui-là, nous n’ajouterons qu’un commentaire placé un jour par Bernard Tapie. Plus le singe grimpe haut et plus on voit son c.l.
    Comme dans la chanson de Renaud, Cahuzac, il démystifie!

  5. Mercredi 9 Janvier 2013: Chypre nid d’espions et plaque tournante de ….

    Chypre est en faillite, ses banques également. On a beaucoup parlé de la Grèce et du fameux Grexit, bizarre, on ignore Chypre. Comment dit-on Cyprexit?

    Le SPD allemand par la bouche de son leader, Gabriel, vient de faire savoir qu’il s’opposerait au bail out de Chypre. Merkel suiviste comme d’habitude, et c’est cela que l’on appelle son sens politique, vient de faire savoir qu’elle n’accepterait de donner son accord au bail out cypriote que sur la base de reformes très sérieuses.

    On comprend tous ces gens qui se réveillent comme d’habitude un peu tard-et ne nous dites pas que gouverner c’est prévoir- Chypre est non seulement nid d’espions mais aussi plaque tournante du blanchiment, de la fraude internationale, de la corruption politique et administrative, terre d’accueil pour les maffias, transit pour les détournements politiques de l’est, etc etc. Des gens sympas, dont la passion pour l’argent noir est sans limite.

    Notre idée est qu’à vouloir mêler morale et bail out, on mêlera bail out et problème géopolitique et peut être que l’on rendra les choses très compliquées. Les Allemands risquent des se brouiller avec leurs amis russes et même de mettre en difficulté certaines de leurs personnalités. Voila comment à partir d’un petit problème on en fait un grand.

Rétroliens

  1. De Gaulle aurait dit : douze balles dans la peau ! (Bruno Bertez) | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  199 followers

%d bloggers like this: