Allemagne

Marc Faber s’adressant à Robert Shiller : "Gardez vos dollars, je garderai mon or"

 Marc Faber s’adressant à Robert Shiller : "Gardez vos dollars, je garderai mon or" 

L’universitaire américain de renommée internationale Robert Shiller a questionné  l’appel à l’achat d’or du prévisionniste du « gloom and doom » (dépression et morosité) Marc Faber, qui a rétorqué en l’invitant à continuer à détenir des dollars au lieu d’or. 

Se réunissant à un séminaire à l’Opéra finlandais national à Helsinki organisé par Evli Bank Oyj, Faber et Shiller ont débattu sur le thème de : « Quel est la prochaine bulle d’actif ? ».

 « Je suis prêt à faire un pari », a affirmé Faber. « Vous gardez vos dollars US et je garderai mon or. Nous verrons qui arrivera à zéro le premier. » 

Marc Faber a admis être trop morose, plaisantant sur le fait que « parfois je suis si inquiet pour le monde je veux me jeter par la fenêtre ». 

Mais « dans le pire des scénarios, dans la faillite systémique à laquelle je m’attends, [l’or] aura encore de la valeur », indique l’auteur et gestionnaire de fonds suisse, résidant maintenant en Thaïlande.

 Répondant aux commentaires de Marc Faber, « Je suis enclin à penser que les cours de l’or après cette crise retourneront à un niveau plus bas », a affirmé Robert Shiller, un professeur d’économie et de finance à l’université de Yale, et une autorité reconnue concernant le marché immobilier américain. Il est aussi l’auteur de l’étude sur les bulles d’investissement, le bestseller Irrational Exuberance

« Etant donné les faibles rendements des autres [comme les obligations], la valorisation du marché boursier ne semble pas si mauvaise », a indiqué Shiller s’adressant à Bloomberg

« Il y a des moments pendant lesquels une attention raisonnablement normale au marché boursier s’impose probablement. »

 Quand le système financier « s’effondrera » a répondu Faber, « et qu’il n’y aura seulement que les cartes de crédit en plastique, peut-être que les gens réaliseront et retournerons à un système basé sur l’or ou similaire ».

 Source: http://www.figanews.com/marc-faber-to-robert-shiller-you-keep-your-dollars-ill-keep-my-gold-youtube/ 

PLUS DE FABER EN SUIVANT:

Marc Faber estime que la correction de l’or pourrait baisser les cours de 10%, mais il considère toujours le métal précieux comme une assurance contre l’impression de la monnaie par les gouvernements du monde entier.

« Les marchés qui ont extrêmement bien performé depuis les bas de 2009 ne vont pas particulièrement bien [performer] en 2013 », selon Faber,  s’adressant mardi dans l’émission Squawk Box de la chaîne CNBC. « Je suis très prudent concernant 2013. Je n’aime pas un actif en particulier en ce moment. »

A propos de l’or, l’éditeur de Gloom, Boom & Doom Report continue : « nous pourrions avoir une nouvelle correction de 10% dans la zone de baisse », et ce surtout parce que le dollar US est maintenant la devise la moins pire des devises majeures.

« Mais nous avons tellement d’intervention de l’Etat, vous ne pouvez pas prédire les marchés… Je vois juste que les gouvernements vont imprimer de la monnaie, et il y aura des dévaluations compétitives. »

« Donc je veux avoir de l’or comme police d’assurance. »

Les commentaires de Faber s’accordent avec son dernier rapport Gloom, Boom & Doom Report, dans lequel il écrit que les cours de l’or pourrait baisser « peut-être aussi bas qu’entre 1 550 dollars et 1 600 dollars ».

« J’ai l’intention de renforcer ma position sur l’or sur toute faiblesse, bien que je ne craigne que la force du dollar US pourrait être un vent contraire pour un rallye fort de l’or. »

 A noté que la demande d’or  physique commence l’année sur une bonne note, avec des achats en hausse en Chine et en Inde. En Chine, il s’agit d’achats avant le Nouvel an lunaire, alors qu’en Inde, les achats semblent être en prévention d’une hausse de la taxe sur les importations d’or. Par ailleurs, les Banques centrales continuent d’accumuler de l’or. Sur l’ensemble de l’année 2012, 536t ont ainsi été achetées, représentant 13% de la demande totale, et une hausse de 17% par rapport au précédent record de 2011.

Autre flux, mais sans impact sur l’équilibre offre/demande, la Bundesbank a décidé de rapatrier une partie de ses réserves stockées à l’étranger. Avec 3391t, la Banque centrale allemande est le deuxième détenteur d’or au monde (Etats-Unis : 8134t, Italie : 2452t, France : 2435t). L’objectif est d’avoir 50% de ses réserves en Allemagne, 37% à New York et 13% à Londres(actuellement 374t, 11% de ses réserves en France, 1536t, 45% aux Etats-Unis). Le côté surprenant de l’histoire est que le rapatriement de 300t stockées à la Réserve Fédérale de New York va être étalé sur 7 ans. Sans sombrer dans les théories de complot, on peut émettre l’hypothèse qu’une partie de cet or n’est pas immédiatement disponible, car engagée dans des opérations financières (collatéral…).

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s