Changes et Devises

Reflexions sur l’affaire Chypriote, les « 17 salopards » et l’avenir de l’Euro par Alexandre Latsa

Reflexions sur l’affaire Chypriote, les « 17 salopards » et l’avenir de l’Euro par Alexandre Latsa

Les événements ont été à Chypre présentés par le Mainstream médiatique sous l’angle de la lutte contre un paradis fiscal au système bancaire atrophie par l’argent russe et donc sale. Le Mainstream médiatique tente de faire oublier que les origines de la crise financière qui est en train de ruiner l’Europe ne viennent pas de l’Est du continent mais bel et bien des Etats-Unis. Quand a la crise Chypriote elle n’est pas du à un afflux de capitaux russes (et aussi orientaux) mais justement à la calamiteuse gestion de la crise Grecque par les autorités de la zone euro et le Fonds monétaire international.

EASTER LAGARDE WTF

Mieux : il est tout a fait possible d’imaginer que l’aide à la Grèce dont le second plan d’aide s’est monté à 130 milliards d’euros aurait pu et du prendre en compte les 4 milliards nécessaires pour Chypre, somme qui en comparant avec les sommes débloquées pour les autres pays européens en crise parait bien dérisoire.

Chypre a certes bien évité la faillite mais … Et maintenant? Est-ce que le sauvetage de Chypre signifie pour la Troïka que Chypre se doit d’avoir un « avenir à la grecque » soit un cocktail de chômage, pauvreté et austérité ? Il semble qu’en ce cas les « 17 salopards » (pour citer François Delapierre) méritent bien leur nom…

Il est intéressant de lire à ce sujet la très intéressante interview donnée par Andreas Neocleous, Chypriote et directeur du plus gros cabinet de Chypre au journal le Monde. Celui-ci a été l’un des précurseurs de l’attrait de capitaux russes à Chypre, démarchant la Russie dès 1991. Il affirme que maintenant que la place financière chypriote est détruite, l’hypocrisie dont feraient preuve les Européens serait sans égal puisque d’après lui: « les banques européennes envoient désormais leurs équipes pour démarcher les clients russes qui pourraient être tentés de quitter l’île ».

La troïka a-t-elle souhaitée aider Chypre ou avait-elle pour objectif unique de détruire un pays à la fiscalité attrayante au passage en lui piquant ses clients? On est en droit de se poser la question.

Quoi qu’il en soit ce Cocktail « racket fiscal + pillage de clientèle » est une première et de plus en plus de voix dissonantes se font entendre sur l’Ile ou ailleurs dans le monde laissant envisager que Chypre devrait et pourrait dans un avenir proche devenir le premier état a souverainement et démocratiquement quitter la zone Euro/UE. Une sortie dont on peut difficilement imaginer qu’elle n’est pas un effet domino sur de nombreux pays de la zone euro.

Chypre, qui aura été le cobaye martyrisé de la zone euro, pourrait donc bien devenir un exemple à suivre pour un grand nombre de pays qui ne peuvent plus supporter les contraintes financières et économiques de Bruxelles et pourrait envisager une sortie de la zone euro.

Une sortie de la zone euro qui pourrait avoir en réalité déjà commencé selon Evgueni Basmanov puisque selon lui les restrictions sur les déplacements de capitaux entrainent inévitablement qu’un euro sur un compte chypriote à désormais moins de valeur que dans un autre pays et que l’euro chypriote n’est donc plus vraiment de l’euro comme dans les autres pays de la zone. Pour lui les conséquences des mesures prises à Chypre pourraient très êtres lourdes pour la zone Euro et notamment au sein des PIGS (Portugal, Irlande, Grèce et Espagne) qui sont en pleine crise.

La zone eurotelle que nous la connaissons aujourd’hui va-t-elle disparaître ou devoir se transformer radicalement pour survivre?

http://french.ruvr.ru/2013_03_29/Reflexions-sur-l-affaire-Chypriote-les-17-salopards-et-l-avenir-de-l-Euro/

3 replies »

  1. Ce n’est pas vraiment un commentaire mais une question que je me permets de poser à l’auteur de ce blog, et à travers lui, à tous ceux qui l’apprécient et ils sont nombreux: avez-vous remarqué une phrase de notre cher Président lors de son interview, et dont curieusement personne ne parle? Je le cite « Tous les dépôts jusqu’à 100.000€ sont garantis »…… Cette phrase est à rapprocher de la déclaration du Président de l’Eurogroupe récemment: « Le plan de sauvetage Chypriote pourrait servir de modèle… »
    Nous faut-il un dessin??????

    J'aime

  2. Je ne comprends pas en quoi les Chypriotes seraient les ‘victimes’ de la Troika. Ne le sont-ils pas plutôt de leurs politiciens et banquiers qui ont érigé (comme d’autres) une prospérité éphémère, reposant sur l’offshore banking, aussi vite reparti que venu comme chacun devrait toujours le savoir….
    A quand des citoyens qui cessent d’être hypocrites sur leurs revers de fortune, comme s’ils ne savaient ou ne comprenaient rien du miracle économique qui les avait sorti de leur sous-développement antérieur ?
    C’est si facile d’incriminer les affreux Européens qui viennent porter le coup de grace au gisant, alors qu’une fois de plus, on va payer 10mds (qu’on emprunte) pour sauver des irresponsables….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s