Commentaire de Marché

Tartuffe, Saint patron des socialistes par Charles Gave

Tartuffe, Saint patron des socialistes par Charles Gave

Tout le monde se souvient du Tartuffe de Molière.

Donnant des leçons de morale à tout le monde, sur tous les sujets, »Cachez ce sein que je ne saurai voir« , il capture la confiance de celui qui l’avait hébergé (Orgon), et manœuvre pour que ce dernier lui donne tous ses biens, dépouillant ainsi toute sa famille. Seule une intervention du Roi, en fin de pièce, (à laquelle on ne croit guère) empêche l’horrible Tartuffe de jouir tranquillement des biens qu’ il avait volé.

Remplaçons Tartuffe par le Parti Socialiste et Orgon par la France et nous avons exactement le même scénario.

La Vérité Si Je Mens 4 - DéLiRiUs

Notre nouveau Tartuffe, le Parti Socialiste entend s’accaparer tous les biens produits par les Français depuis la nuit des temps, alors qu’aucun de ses membres n’a jamais rien fait de ses dix doigts. Comme le Tartuffe, ils se servent de la « Morale »….pour voler les autres.La Morale est utilisée par nos socialistes comme un instrument de domination sur les autres et non pas comme quelque chose qui doit être vécu intérieurement.

Cette hypocrisie qui autorise une captation illégitime des biens que dans toutes les autres civilisations on a appelé « VOL » , voila qui toujours et partout a amené à un appauvrissement général, comme le décrit si bien Molière ( ou la parabole du Maitre et de la Vigne dans le nouveau Testament) et tel est le scenario qui se déroule sous nos yeux.

Comme Tartuffe, nos thuriféraires du « partage » (mot technique pour designer ce qui est en fait un vol) nous assurent qu’ils sont du bon coté de la Morale.Eux, ils sont « bons » leurs opposants sont « méchants ». (Voila une catégorie qui n’a RIEN à voir en Politique)

Eux, ils cherchent « le bien commun », tandis que leurs opposants ne cherchent qu’à s’enrichir personnellement. (voila une distinction qui n’a rien a voir avec l’économie)

La France, bonne fille (de l’Eglise Catholique, ou ce genre de discours a beaucoup sévi (NDLR ce qui est une remarque contre un certain clergé et non contre l’Eglise) ), convaincue de la pureté de leurs intentions leur a donc confié le Pouvoir politique, alors qu’ils exerçaient quasiment déjà tous les autres pouvoirs …

Hélas! Celui que la nouvelle Eglise avait mis en position de ruiner monsieur Orgon LEGALEMENT se découvre d’un seul coup être une crapule, sans aucune morale personnelle, qui ayant déjà dépouillé des gens dans un vie antérieure avait mis le produit de ses forfaits à l’abri des montagnes Helvètes. A moins qu’il ne s’agisse d’un lampiste, allez savoir avec ces grandes consciences…

Du coup, la grande confrérie des Tartuffes panique un bon coup et se met à crier « haro sur le baudet » qui a dévoilé le pot aux roses. (Un baudet qui dévoile le pot au roses, l’image est …hardie, mais rien ne me fait peur). Le danger pour tous nos Tartuffes est en fait que le voile ne se déchire et que les Français se rendent compte d’un seul coup et tous ensemble qu’ils sont gouvernés par des hypocrites malhonnêtes.

Le coup était déjà passé bien prés avec l’affaire ou les affaires DSK, mais voila qui commence à faire-un peu- désordre. Cahuzac+ DSK = Doute existentiel sur la qualité de nos élites, voila qui est dangereux.

Ils essayent donc d’expliquer qu’il s’agit là d’une faute « individuelle » , que cela n’a rien à voir avec eux que leurs intentions étaient et restent pures et qu’l ne faut pas oublier que le vrai ennemi n’est pas celui qui vole la richesse , mais celui qui la crée, la palme revenant à un article de Libération expliquant que le crime de monsieur Cahuzac trouvait sa source dans le Libéralisme ambiant…Las.

La France, comme chacun le sait a une Presse de qualité qui ne survivrait pas une seconde sans les subsides de l’Etat. D’ou la farouche indépendance dont elle fait preuve sans arrêt dans la recherche des vraies responsabilités.Mais est ce bien sur qu’il s’agit là d’un crime individuel?

Se pourrait-il que ce soit non pas la pratique du Socialisme par certains qui serait fautive, mais l’essence même de cette nouvelle religion qui soit pourrie?En toute honnêteté, je me contrefous de monsieur Cahuzac et de ses turpitudes. La réalité est que Socialisme , Tartufferie et Crime sont consubstantiels et qu’il ne peut pas en être autrement .

Revenons à la source de toute vraie corruption qui n’est jamais l’argent mais le Pouvoir. Le corrompu est TOUJOURS quelqu’un qui dispose d’un pouvoir POLITIQUE et qui se fait acheter. De nombreuses études ont été faites sur la corruption dans tous les pays du monde, des classements sont publiés chaque année, des think tanks se penchent sur ces problèmes en temps réel et les conclusions sont toujours les mêmes: ce qui crée la corruption, c’est l’accès sans contrôle par les détenteurs du pouvoir politique à de l’argent qu’ils n’ont pas gagné.

Mettez des hommes devant la possibilité de transformer de l’argent public dans de l’argent privé, et un certain nombre d’entre eux succomberont à la tentation. C’est ainsi , et cela se passera toujours ainsi. (Voir Zadig (si vous ne trouvez pas demandez à Monsieur Frédéric Lefebvre))En fait, dans tous les classements internationaux de la corruption, il existe une corrélation quasiment parfaite entre le poids de l’Etat dans l’économie et l’indice de corruption, et c’est bien normal , il ne peut pas en être autrement.

Et comme le poids de l’Etat ne cesse de monter dans notre économie (à cause des Socialistes, certes mais aussi hélas à cause d’une droite Française stupidement Etatiste), la France ne cesse de reculer dans tous ces classements pour se retrouver à des niveaux de pays assez peu réputés pour l’éthique de leur classe politique.Et le pire est que la population s’y habitue et trouve cela « normal ».

PLUS DE GAVE EN SUIVANT:

Prenons quelques exemples de corruption patente et qui pourtant n’ont alarmé personne:

-Un Président de la République a un enfant adultérin, ce qui ne me regarde pas et dont je me contrefous. Il fait entretenir cet enfant par les deniers publics, ce qui constitue un crime habituellement appelé « abus de biens publics ». Corruption.

-Un autre Président de la République vit avec une compagne avec laquelle il n’est pas marié. Il n’existe donc aucun lien juridique entre eux. C’est son droit et je n’ai rien à en dire. La République, c’est à dire nos impôts, entretient à grands frais un secrétariat pour cette personne et la défraie de tous les voyages qu’elle effectue. La République n’ a pas à entretenir les Pompadour de nos élus. Corruption

-Les journalistes bénéficiaient d’un abattement fiscal de 7 500 euro par an. Cet abattement fut supprimé par Chirac. Cette suppression fut confirmée par Sarkozy . L’une des premières décisions de monsieur Hollande une fois élu fut de rétablir ce privilège, alors même que la France est dans une situation fiscale épouvantable. Celle qui menait le combat pour ce rétablissement se trouve être la compagne du Président ,mentionnée plus haut, et qui est journaliste. Trafic d’influence et corruption.

Le sommet de l’Etat donne l’exemple, comme chacun peut le voir tous les jours. Descendons un peu.

La France a population égale à 40 % de fonctionnaires de plus que l’Allemagne . Pourquoi? Parce que des petits barons locaux tels que Les Guérini à Marseille ont accès à de l’argent public sans contrôle aucun et s’en servent pour se constituer des clientèles électorales en embauchant sur ces fonds des gens qui n’ont rien à faire (Voir le livre » Absolument débordée » de Zoé Shépard.) Trafic d’influence et Corruption.

Le lecteur aura compris…Comme le disent les Chinois, les poissons pourrissent par la tète. Et nos poissons ne sentent pas bon, mais pas bon du tout. Et ils ne savent même plus qu’ils puent! Et ceci confirme une vieille vérité de la Science Politique.Dans un pays, plus la classe dirigeante parle de quelque chose, moins cette chose est présente dans la réalité . Tout le monde se souvient de la République Démocratie Allemande , qui n’était ni une République, ni une Démocratie, ni Allemande …

Aujourd’hui tout la classe jacassière comme l’appelait Raymond Barre ne parle que de » morale », tout simplement parce qu’elle a complètement disparu de l’espace public . De même « ON »ne parle que de croissance économique et que d’emplois , alors que toutes les décisions prises leurs sont hostiles. Bel exemple de ‘pensée magique » …

Mais il y a plus grave.

Abélard, le grand philosophe Français, au XII siècle a introduit une distinction essentielle entre la morale et le Droit (voir sur ce site « Au secours Abélard, ils sont devenus fous« ), et cette distinction a permis l’émergence de la société civile et de la Démocratie chez nous.Une faute contre la morale s’appelle un péché et punir un péché ne relève en rien de la Loi.

Un crime par contre relève de la Loi et met en œuvre pour être puni le privilège de la Violence Légitime dont seul l’Etat dispose.Les socialistes, en parlant sans arrêt de ‘morale », essaient de réintroduire dans la Société la punition du péché, ce qui est un recul juridique inimaginable dans la mesure ou cela donne aux Clergé de leur nouvelle religion le droit de punir des intentions et non pas des délits.

Le clergé Socialiste a donc accès a la violence légitime pour punir ceux dont ce même clergé pense qu’ils ont commis des péchés.Quel recul !

Parallèlement, ce même clergé s’octroie le privilège de ne pas sanctionner ce que la Loi définit comme un Crime, puisque dans leur morale à géométrie variable , n’est un crime que ce que eux ont décidé après coup avoir été un crime.. C’est ce à quoi fait allusion Madame Taubira quand elle dit qu’il faut débarrasser nos Lois de leurs relents Judéo- Chrétien. Le but est donc bien de remplacer un Droit objectif, fondée sur les dix commandements , par une morale subjective fondée sur les intentions et non pas sur les résultats.

On remplace « Tu ne voleras point » ce qui est assez clair, par, « Tu pourras voler si la majorité décide que la personne a qui tu voles est trop riche » (« Je hais les riches… »).Or une Société ne peut être fondée sur la morale, elle ne peut être fondée que sur le Droit, et cette réalité est aussi l’essence même du Libéralisme. Dans une société Libérale, Tartuffe ne peut voler son argent. Il doit le gagner.

Le Saint Patron du socialisme est et à toujours été Tartuffe et nous en avons des preuves éclatantes tous les jours. Et jamais plus que quand les Socialistes sont au pouvoir.

Charles GAVE Avril 2013

SOURCE ET REMERCIEMENTS: INSTITUT DES LIBERTES

http://institutdeslibertes.org/tartuffe-saint-patron-des-socialistes/

7 replies »

  1. -Les journalistes bénéficiaient d’un abattement fiscal de 7 500 euro par an. Cet abattement fut supprimé par Chirac. Cette suppression fut confirmée par Sarkozy . L’une des premières décisions de monsieur Hollande une fois élu fut de rétablir ce privilège, alors même que la France est dans une situation fiscale épouvantable. Celle qui menait le combat pour ce rétablissement se trouve être la compagne du Président ,mentionnée plus haut, et qui est journaliste. Trafic d’influence et corruption.
    Cela est entièrement faux Mr Gave

    J'aime

  2. Merci, cher Monsieur Gave, puissent les gens honnêtes qui votent pour eux s’en rendre compte … mais combien d’années de goulag a-t-il fallu à Soljenitsyne pour enfin ouvrir les yeux … alors combien de siècles leur faudra t-il ? les impostures et leurs acolytes imposteurs ont la vie dure. Mais quand le voile se déchire, ils tombent d’un coup, brutalement.

    J'aime

    • > mais combien d’années de goulag a-t-il fallu à Soljenitsyne pour enfin ouvrir les yeux

      8 années de Goulag pour Soljenitsine. Publié en 1968 en occident, en 1974 en France (l’Archipel du Goulag).

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Soljenitsyne#Le_Goulag

      "une journée…" est publiée en 1962 et finalement disponible non censuré en France en 1973.

      De 15 à 18 million de personnes auront séjourné au Goulag. Le PCF ne dénoncera les Goulag officiellement que dans les années 70.

      J'aime

  3. L’erreur de ceux qui, de bonne foi dans leur amour de la liberté, ont accordé à la souveraineté du peuple un pouvoir sans bornes, vient de la manière dont se sont formées leurs idées en politique. Ils ont vu dans l’histoire un petit nombre d’hommes, ou même un seul, en possession d’un pouvoir immense, qui faisait beaucoup de mal; mais leur courroux s’est dirigé contre les possesseurs du pouvoir, et non contre le pouvoir même. Au lieu de le détruire, ils n’ont songé qu’à le déplacer.

    Principes de politique (1815), Benjamin Constant, éd. Guillaumin, 1872, p. 9

    J'aime

  4. C’est la faute aux pauvres, c’est la faute aux juifs, c’est la faute aux arabes, c’est la faute aux socialistes,c’est la faute aux fonctionnaires, c’est la faute des homosexuels ,c’est la faute aux riches,…..

    La complainte du ¨libéral¨ch.Gave s’ajoute à toutes les autres passées et à venir.

    M.Gave , relisez le blog à Lupus

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s