Crisis story : Fromage ou dessert ? Va-t-on vers de l’inflation ou de la déflation? La réponse pourrait vous surprendre…

Crisis story : Fromage ou dessert ? Va-t-on vers de l’inflation ou de la déflation? La réponse pourrait vous surprendre…

EN LIEN: L’Edito du Dimanche 19 Mai 2013: Notre scénario, survol et articulation avec ce que l’on voit Par Bruno Bertez

Est-ce que  l’effondrement financier à venir va être inflationniste ou déflationniste? Nous dirigeons-nous vers de hyper- inflation ou de la déflation rampante paralysante?  C’est un sujet qui est chaudement débattue par les économistes dans tous les pays du monde. Certains insistent sur le fait  que l’impression "sauvage" de monnaie par  la Réserve fédérale Américaine combinée avec des dépenses publiques hors de contrôle finira par conduire à de l’hyperinflation. D’autres soulignent tous les facteurs déflationnistes dans notre économie mondialisée et soutiennent que nous ferons l’expérience formidable de la déflation lorsque la bulle économique que nous vivons actuellement  éclatera en rafales. Alors, ou est la vérité? Eh bien, pour les raisons énumérées ci-dessous, je crois que nous allons avoir les deux. La prochaine grande panique financière va provoquer en premier lieu une vague déflationniste substantielle, et par la suite une inflation sans précédent. Et tout cela se passera si vite que beaucoup seront victimes d’un véritable «coup du lapin financier», avant même d’avoir  compris  quoi faire avec leur argent. Nous nous dirigeons vers une période d’instabilité financière sans précédent, et différentes stratégies pour y faire face seront necessaires à des moments différents. 

Alors, pourquoi allons-nous voir la déflation en premier? Voici quelques-unes des principales forces déflationnistes qui affectent notre économie en ce moment … 

La vitesse de l’argent est à un plus bas de 50 ans

 

La vitesse à laquelle l’argent circule dans notre économie est la plus faible qui ait été enregistré en plus de 50 ans. Elle a été en baisse constante depuis la fin des années 1990, et c’est un signe clair que l’activité économique s’est ralentit progressivement. Les zones ombrées dans le tableau représentent les récessions, et comme vous pouvez le voir, la vélocité de la monnaie ralentit toujours pendant les périodes de récession. Et même si le gouvernement nous dit que nous ne sommes pas en récession en ce moment, la vélocité de la monnaie continue de chuter comme une pierre ce qui prouve…la récession. C’est un des facteurs qui met une énorme pression déflationniste sur notre économie … 

PLUS DECONOMIC COLLAPSE EN SUIVANT:

Le déficit commercial

 Mois après mois les importations supplantent les exportations. En fait, le différentiel entre les 2  excède le  demi-billion de dollars chaque année. Cela est extrêmement déflationniste. Notre système est constamment  en perte et en « mal d’argent » , et c’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement fédéral a ressenti le besoin de recourir à des déficits budgétaires énormes et pourquoi la Réserve fédérale a ressenti le besoin d’imprimer autant d’argent. Ils essaient de d’insuffler  de l’argent dans un système qui ne cesse de perdre des quantités massives de liquidités. Depuis 1975, le flux de monnaie qui sort des Etats-Unis a dépassé le flux entrant  de plus de 8 billions de dollars . Le déficit commercial est l’un de nos plus grands problèmes économiques, et pourtant la plupart des Américains ne comprennent même pas ce que c’est. Comme vous pouvez le constaté ci-dessous, notre déficit commercial s’est vraiment accentué à la fin des années 1990 …

 

 Les salaires et traitements en pourcentage rapportés au PIB 

L’un des principaux moteurs de l’inflation sont les dépenses de consommation. Mais les consommateurs ne peuvent pas dépenser de l’argent s’ils n’en ont pas. Actuellement à  l’observation  salaires et traitements en pourcentage rapportés au PIB sont à un  creux record. C’est un état ​​très déflationniste pour les affaires. Ajoutez à cela que le pourcentage des emplois faiblement rémunérés dans l’économie américaine continue de croître, et que nous avons assisté à une explosion du nombre des « travailleurs pauvres » au cours de ces dernières années. Pour que les prix à la consommation augmentent de manière significative, plus de revenu devra arriver entre les mains des consommateurs américains moyens …

 

 Lorsque la bulle de la dette éclatera 

En ce moment, nous vivons dans la plus grande bulle de dette de l’histoire . Quand une bulle de dette éclate, la peur et la panique poussent   généralement les flux d’argent à se tarir et le taux de crédit à vraiment se resserrer. Nous avons vu cela se produire au début de la Grande Dépression des années 1930, nous avons vu cela se produire en 2008, et nous verrons bientôt que cela se reproduira. Le désendettement est déflationniste par nature, et il peut casser  l’activité économique très rapidement. 

Au cours de la prochaine grande vague d’effondrement économique, il y aura des moments où il vous semblera que  presque personne n’a d’argent. Le «crédit facile» du passé sera oublié depuis longtemps, et un grand nombre de particuliers et de petites entreprises trouveront très difficile d’obtenir des prêts. 

Lorsque la bulle de la dette éclatera, le cash sera roi – au moins pour une courte période de temps. Ceux qui alors n’auront pas d’épargne du tout seront vraiment mal. 

Et une partie de l’élite financière semblent vouloir donner priorité au cash dès à présent. Par exemple, même s’il a fait des déclarations publiques sur l’opportunité de posséder et d’acheter des actions, la vérité est que Warren Buffett est actuellement assis sur  49 milliards de dollars en numéraire. C’est le plus qu’il n’en a jamais eu!  Sait-il quelque chose? 

Bien sûr, il y aura une énorme pression sur le gouvernement américain et la Réserve fédérale pour faire quelque chose une fois le krach financier arrivé. La réponse du gouvernement fédéral et de la Réserve fédérale sera alors probablement extrêmement inflationniste pour essayer  de ressusciter le système. Ce sera probablement beaucoup plus dramatique que ce que nous avons vu jusqu’ici. 

Donc le cash ne sera pas roi pour longtemps. En fait, au final la trésorerie sera à mettre à la poubelle. Les actions du gouvernement américain et la Réserve fédérale en réponse à la crise financière vont  sensiblement bouleverser une grande partie du reste du monde et causer la mort du dollar américain. 

C’est pourquoi il serait bon pour le long terme de posséder des biens tangibles tels que l’or, l’argent et autres. À court terme, ceux-ci connaîtront des fluctuations erratiques de leurs prix, mais si vous pouvez gérer psychologiquement  leur volatilité vous serez largelent  gagnant à la fin. 

Dans les prochaines années, nous allons donc faire l’expérience à la fois de l’inflation et de la déflation, et ni l’un ni l’autre ne sera agréable à tous.

Préparez-vous y alors tant que vous le pouvez encore, parce que le temps est désormais compté.

Par Michael Snyder’s/ Economic Collapse le 22 mai 2013   

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/will-it-be-inflation-or-delfation-the-answer-may-surprise-you



Catégories:Changes et Devises, Commentaire de Marché, Consommation, Cycle Economique et Financier, Déflation, Etats-Unis, Indicateur des Marchés, Inflation, inflation importée, monétarisation de la dette, Le Graphique du Jour, Marchés Financiers et Boursiers Actions, Mon Banquier est Central, Monétarisme, Trappe à Dettes

1 réponse

  1. La déflation a déjà bien commencé… les profits des entreprises ne montent que grâce aux compressions salariales. les dernières stats Us sont sans appel à ce sujet. Il ya moins de chômeurs inscrits mais aussi moins d’heures travaillées et un taux de salaires horaires en baisse. En gros on créé des jobs de m….sans doute sur le modèle allemand des mini jobs.
    "le désendettement est déflationniste par nature, et il peut casser l’activité économique très rapidement". Les gouvernements européens essaient de piloter le désendettement de manière light notamment en France or on voit que ce n’est déjà pas accepté socialement…Cette manière de faire à la réussite très improbable ne pourrait que durer des décennies et est donc voué à l’échec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  209 followers

%d bloggers like this: