A Chaud!!!!!

Politique Friction du Mardi 28 Mai 2013: Quelques réflexions d’actualité sur le terrorisme financier et fiscal…: pour une opération "mains propres"! par Bruno Bertez

Politique Friction du Mardi 28 Mai 2013: Quelques réflexions d’actualité sur le terrorisme financier et fiscal…: Pour une opération "mains propres"! par Bruno Bertez

Il est grand temps de donner un coup de balai. La fraude, la tricherie, les mensonges, la corruption, les kick-backs, le népotisme, les passe-droits, règnent en maîtres en France. Pourquoi se contenter de faire peur aux citoyens lambda, c’est par le sommet qu’il faut commencer. Compte tenu de ses ressources, le citoyen ne peut ni tricher ni voler beaucoup. Il a peu de pouvoir. Il ne manie pas des fonds considérables. Il n’a pas l’autorité de déplacer millions et milliards. Ceux qui le peuvent, ce sont ceux qui sont en haut de l’échelle sociale. Et singulièrement la poignée de personnes qui s’octroient le pouvoir d’avoir une influence sur l’affectation des 58% de la dépense nationale sur laquelle l’Etat a un droit de regard.

 

   Il y a un peu moins de 20 ans, l’Italie lançait sa grande opération »mains propres », « mani pulite ». De nombreux hommes politiques sont tombés. En particulier des socialistes. Le parti socialiste italien avait une double comptabilité, une en Italie et une au Luxembourg et il avait mis en place un système extraordinairement efficace pour blanchir certains flux en provenance de la maffia. La France a été touchée en incidente par ces opérations, mais on en a peu parlé. Nous pensons qu’il est temps qu’en France on déclenche une gigantesque « mani pulite ». Pourquoi ne pas faire confiance à quelqu’un qui s’y connait et qui est alliée des socialistes, nous voulons parler d’Eva Joly. 

La fiscalité, les pouvoirs de contrôle des Etats ne sont pas neutres. En France, des groupes sociaux entiers baissent la tête et sont dociles comme des moutons par peur de se faire remarquer par le fisc et de se retrouver pendus sur la place publique par un contrôle. L’exemple de ce qu’a fait Obama récemment par l’intermédiaire de l’IRS montre bien que partout, même dans les pays les plus évolués, on n’échappe pas à la tentation de se servir de la fiscalité à des fins politiques. On a peu parlé de cet aspect des activités de Bérégovoy en son temps. 

Les réflexions ci-dessous nous sont inspirées par la campagne mondiale en cours qui vise à terroriser les gens qui cherchent à se protéger de la prédation fiscale en prenant le risque de se mettre hors la loi dominante. 

PLUS DE BERTEZ EN SUIVANT:

Ce matin, nous lisons dans la mauvaise presse que Cazeneuve, celui qui a succédé à Cahuzac,  n’exclut pas de recourir aux écoutes téléphoniques afin de confondre les personnes que l’on qualifie de fraudeurs.

 D’abord, on s’étonnera que le pouvoir, qui a commis une faute et une erreur, dans l’affaire Cahuzac,  se venge… sur  les Français moyens.  Le pouvoir faute, triche, ment. Conclusion de sa réflexion, il terrorise les citoyens. Même chose au niveau européen, ils trichent tous, gaspillent votre argent, volent, mais ils émettent une directive qui vous menace, vous, pas eux. Combien a-t-on volé sur les usines de dessalement que vous avez financées en Espagne, Messieurs?

 -Nous suggérons que l’on écoute tous les hommes politiques, tous les parlementaires, tous les présidents de commission, tous les hauts fonctionnaires et, bien entendu, tous leurs proches et que les résultats soient publics. Moralité bien ordonnée commence par soi-même. Nous suggérons que toutes les peines, amendes, redressements, soient doublés pour ces gens censés donner l’exemple et gérer le caractère sacré, transcendant, de l’impôt.

 -Nous suggérons que les dossiers des ex-RG sur tous les hommes en poste soient dès maintenant rendus publics. Pourquoi? Parce que les pouvoirs successifs ont constitué des dossiers les uns sur les autres, dossiers fiscaux, dossiers de mœurs, dossiers de train de vie, et qu’ils s’en servent pour se tenir par la barbichette.

Nous suggérons que les avantages fiscaux des journalistes, des politiques, des fonctionnaires internationaux, soient immédiatement supprimés. Pourquoi? Parce que, sans niches et avantages, vols, sauts périlleux fiscaux de haute volée, ces gens  auront une appréciation plus saine et équitable de l’impôt, de la frustration de se faire confisquer le fruit de son travail et de son épargne. Ils penseront et écriront autre chose sur la fiscalité en général et ils y réfléchiront un peu plus. L’enfer fiscal, c’est pour tout le monde, pas seulement les citoyens ordinaires.

 -Nous suggérons que les complices de toute cette clique- les grands banquiers- soient contrôlés complètement, tant en terme d’avantages non déclarés, de revenus dans les filiales étrangères et les « puces » qu’ils touchent illégalement dans les paradis et zones non taxées et même non déclarées et même non comptabilisées…

 -Nous suggérons que toute opération de fusion acquisition, rachat d’entreprise, déclenche un contrôle des comptes et des impôts et du train de vie des participants aux négociations, de tous les protagonistes. Ainsi les fameux 5% de commissions occultes que touchent les participants seront réintégrés, les négociations seront moins biaisées. Bien entendu, on devra contrôler toutes les opérations de la BPI, de la Caisse des Dé(potes), les comités qui attribuent les subventions, les aides, etc. Ainsi, par exemple, on pourrait commencer dès aujourd’hui à faire toute la lumière sur l’opération de rachat du Club Méditerranée qui vient d’être annoncée. On pourrait en profiter pour passer un coup de projecteur sur les relations sulfureuses qui unissent depuis très longtemps les intérêts socialistes Trigano à la Mitterrandie, au pouvoir socialiste en général, et à la Caisse des Dépôts en particulier.  On n’oubliera pas toutes les sociétés immobilières et connexes, les intermédiaires aussi bien sûr, qui travaillent avec la Mairie de Paris, le Conseil…

 -Nous suggérons que les déclarations fiscales des hommes politiques soient faites par un cabinet ad hoc, public-privé, qui gérera la fiscalité de ces gens tant qu’ils auront la moindre responsabilité publique, électorale, et que ceci soit prolongé jusque 5 ans après leur abandon de poste public. En effet, bien souvent les kick-backs et commissions sont différés.

 -Nous suggérons aux partis politiques qui, soi-disant, lavent plus blanc, en gros les extrêmes, de créer des commissions de vigilance sur toutes ces questions. C’est le rôle que s’est attribué Médiapart pour le compte du Front de Gauche, autant l’institutionnaliser.

 -Nous suggérons que la tradition républicaine, qui veut que certains intervenants du système démocratique ne soient jamais contrôlés, soit abandonnée. Ce sont des institutions de blanchiment.

Les journaux, boites de sondage, boites de pub, les syndicats, les associations qui gèrent la formation, les officines de lobbying, les mutuelles d’assurances,  le Loto et ses boites de pub,  doivent, tout de suite, être contrôlés.

 -Nous suggérons de mettre sous surveillance permanente les entreprises qui vivent de commandes publiques et para publiques, les Veolia, les…

 -Nous suggérons que, dès lors que ces mesures seront décidées, puis actées, le vrai caractère de la prédation fiscale sautera aux yeux, sera révélé. Le mythe de l’Etat en prendra un sacré coup, on s’apercevra que tout ce que l’on sacralise par les mots « Etat, raison d’Etat, service public », c’est en réalité la couverture d’une clique qui ne croit pas un mot de ce qu’elle proclame, qui pratique le fait du prince -et des voleurs- au nom du soi-disant souverain que vous êtes censés être.

 -Nous suggérons, nous allions oublier, que l’on donne les moyens au Pôle des juges financiers et à leurs policiers, des effectifs, des moyens et des formations, afin qu’ils puissent accomplir leur travail. L’une des astuces de la clique consiste à ne pas donner à ces gens  les moyens nécessaires à leur mission, afin de produire une sorte de rationnement des enquêtes et donc des révélations. Vous savez, le coup que l’on a fait et continue de faire avec le Pôle Santé à qui on refuse les moyens  de travailler afin de pouvoir, infamie, blanchir les gens, comme Aubry dans l’affaire de l’amiante.

 L’Etat, la Fonction Publique, l’Administration, l’Exécutif, le Législatif, le Judicaire, ce sont des hommes comme vous et moi, des copains, des coquins, des amis, des frères, des hommes qui vivent à l’abri d’une mystification qui leur donne avantages, pouvoir et le pire de tout, l’impunité.

 Le problème fondamental du gouvernement des hommes, est contenu dans ce paradoxe: Comment donner les pouvoirs à des hommes pour qu’ils gouvernent et permettent la vie en société , et en même temps limiter ces pouvoirs pour qu’ils n’en abusent pas? Toutes les constitutions sérieuses se sont penchées sur ce problème, sauf la Française. Comment donner les pouvoirs tout en empêchant que l’on puisse en abuser?

Le pouvoir corrompt, il conduit à l’abus, au pillage.

Les contrôles , les contrepouvoirs ne sont que des illusions.

 Pourquoi?

Nous avancerons les raisons suivantes :

 - Dans nos sociétés, il y a concentration réelle du pouvoir derrière le masque de la diversité et de la séparation.  Les représentants du peuple ne sont pas choisis par le peuple, ils sont désignés en haut par les instances ; et le haut c’est une poignée de personnes qui tirent les ficelles.

 -Le pouvoir dispose du monopole de l’usage de la force et il l’utilise de plus en plus, subrepticement. Ainsi on met sur écoute les citoyens pour contrôler leurs impôts.

 -Le pouvoir est dominant sur les médias, c’est lui qui fabrique et manipule les opinions et même les vérités sur les médias les plus importants comme les télévisuels.

 -Le terrorisme, le vrai a étendu les droits des pouvoirs et réduit ceux des citoyens, il a transformé tout sujet en danger potentiel, donc surveillable, contrôlable, présumé coupable. Orwell est parmi nous.

 -Peu à peu l’opposition et la révolte, la simple défense des libertés individuelles, les manifestations d’opinion,  deviennent des délits, voire des crimes, ils sont redevables du code pénal.

 D’une façon générale, la force, les instruments de l’Etat ne servent plus à protéger les citoyens, à améliorer leur vie, mais à la pourrir, à les mettre au pas.

 

BRUNO BERTEZ Le Mardi 28 Mai 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

10 replies »

  1. sur le fond je suis totalement d’accord avec vous.mais on ne peut pas tout controler,cela bloquerait toute activité.je suggère deux voies:retour a une justice brutale et indépendante avec de lourdes peines de prison.rendre le lobbyisme illégal

    J'aime

    • @Balt

      Merci de votre intérêt

      Mon idée est que :

      -il s’agit de revenir au principe de base de la démocratie , tout ce qui est élu doit avoir des pouvoirs et la collectivité qui élit doit avoir le pouvoir total de contrôler et de s’opposer aux abus et pillages. C’est le bon sens même.

      -On pose le principe que toute personne agissant au nom de l’intérêt ou du service public est susceptible d’être contrôlée

      -On pose le principe qu’un certain nombre d’opérations d’un certain type sont susceptibles d’être contrôlées

      -On rend le pouvoir souverain aux assemblées d’actionnaires, fini les comités secrets , comité des rémunérations etc

      -On pose le principe de contrôles statistiques, lesquels ne dépendront pas des pouvoirs publics ou administratifs mais d’une Cour , genre Cours des Comptes des citoyens.

      -Il faudra déterminer les conditions de la saisine de cette Cour

      -On rend le pouvoir de contrôle des tous les médias qui dépendent du public au peuple souverain, fini les trusts journalistiques des 90% gauchos et 100% incapables lèche- bottes

      -On réforme le Conseil Economique et Social, lieu de népotisme et de retraite pour les francs maçons qui ont rendu des services aux Pouvoirs; On le rend au peuple avec pour mission d’être Sage et de se préoccuper de la question fondamentale de la préservation des générations à venir; la solidarité et la dette inter temporelle? De se préoccuper du futur et de ceux qui ne sont pas encore nés.

      La clique, je vous signale veut contrôler l’internet ,faire des écoutes fiscales , elle ne voit , elle aucune limite à ses capacités et pouvoirs de contrôle ; pourquoi les citoyens en auraient ils?

      J’y reviendrais

      J'aime

  2. Mardi 28 Mai : Hier Henin Beaumont, ce jour Tapie.

    La droite et la gauche jouent à se balancer des paquets de m….e dans le cadre de leur affrontement politique médiocre. Hier c’était l’affaire de Hénin – Beaumont dans laquelle l’un des protagonistes mettait en cause Hollande, aujourd’hui c’est l’un des juges arbitres de l’affaire Tapie qui est mis en garde à vue.
    La semaine précédente c’était la Lagarde qui échappait à l’infamie de la mise en examen par le subterfuge du témoin assisté qui, demandez à un magistrat, n’est qu’un subterfuge de convenance pour ne pas trop humilier le prévenu.

    Avant c’était Cahuzac. Lequel a menacé d’écrire un livre, ce qui signifie, s’il menace, qu’il envisage de balancer. Nous sommes en plein dans le banditisme, avec des gredins à la petite semaine qui n’ont même pas l’honneur des grands voyous d’antan. Ces grands voyous campés par Delon, Gabin ou Blier. Non seulement ils sont médiocres, mais ils causent ces messieurs. Où est le sens de l’honneur?

    On refuse l’amnistie de ceux qui tentent de protéger le fruit de leur travail contre les Princes qui dévastent leurs champs, mais on va bientôt se voter des immunités. Si les politiques étaient autre chose que des "tous pourris», il y en aurait au moins un ou une qui prendrait la tète de ce nouveau combat .

    Attendez-vous à ce que tout cela continue et enfle.

    Pourquoi? Parce que la crise brise les solidarités, les lois du silence. Le banquier licencié se venge, il balance. Le compagnon de route politique lâché balance. L’homme honnête écœuré balance. Quand le butin est maigre, non seulement les gangsters s’entre tuent mais ils dénoncent; Nous en sommes là.
    Et on ira plus loin, on ira jusqu’à révéler tout ce qu’ il y a sous les épaisses moquettes des bureaux des banquiers.

    La France est engagée dans un combat à mort, en particulier contre l’Allemagne pour ne pas être laminée; et que font les joueurs, ils marquent contre leur camp. Cela est pathétique.
    Le Trésor de la fraude fiscale caché, à la même fonction que le mythe de la croissance pour les socialistes, mais il est plus dangereux car qui dit fraude fiscale dit argent noir et qui dit argent noir dit également dissimulation, fausses factures , blanchiment , trafic d’influence.
    Qui dit opérations illicites dit aussi "confiture". En langage de pro, la confiture c’est l’argent noir qu , en circulant , colle aux doigts de ceux qui se servent au passage. C’est tout un monde qui est en cours de révélation, de venue au grand jour.

    L’équipe au Pouvoir à, par nullité et idéologie, ouvert une boite de Pandore. Le génie malfaisant est sorti de la bouteille.

    Nous vous expliquerons plus en détail, le lien de tout cela avec la crise et la stratégie honteuse de ces gens pour en sortir.

    J'aime

  3. Mercredi 29 mai 2013 :

    Les dépôts bancaires privés sont en net recul dans les pays européens périphériques en avril 2013 :

    Irlande : les dépôts bancaires privés ont chuté de 0,1 % en avril 2013.

    Malte : – 0,3 %.

    Italie : – 0,3 %.

    Portugal : – 0,5 %.

    Espagne : – 1,5 %.

    Grèce : – 1,6 %.

    Slovénie : – 1,9 %.

    Chypre : – 7,3 %.

    Zone euro : recul des dépôts bancaires en avril dans les pays en difficulté.

    Les dépôts bancaires privés ont diminué en avril dans plusieurs pays de la zone euro, principalement ceux en difficultés, selon les chiffres publiés mercredi par la Banque centrale européenne (BCE), signe d’une possible méfiance des épargnants après la ponction réalisée sur des comptes bancaires à Chypre.

    Sans surprise, Chypre connaît la plus importante baisse des dépôts privés, qui sont descendus à 41,32 milliards d’euros, soit un recul de 7,3% par rapport au mois de mars, où ils avaient déjà diminués.

    Pour la première fois dans un plan de sauvetage européen, les détenteurs de comptes à Chypre ont été fortement mis à contribution avec une ponction sur ceux de plus de 100.000 euros. Une première version du plan, finalement rapidement abandonnée, prévoyait une ponction sur tous les comptes sans montant de dépôt plancher, faisant craindre un mouvement de panique des épargnants pour retirer leurs économies des banques.

    http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_recul_des_depots_bancaires_en_avril_dans_les_pays_en_difficulte85290520131530.asp

    J'aime

  4. Prévisions de l’OCDE pour l’année 2013 :

    Pour l’année 2013, le PIB de la France va baisser de 0,3 %.

    Zone euro : – 0,6 %.

    Pays-Bas : – 0,9 %.

    République Tchèque : – 1 %.

    Espagne : – 1,7 %.

    Italie : – 1,8 %.

    Slovénie : – 2,3 %.

    Portugal : – 2,7 %.

    Grèce : – 4,2 %.

    Chypre : – 10 % ? ? ?

    Chypre : la chute du PIB en 2013 pourrait être à deux chiffres.

    Le ministre chypriote des Finances, Haris Georgiades, a reconnu mardi 21 mai que la chute du PIB de l’île méditerranéenne pourrait être à deux chiffres cette année en raison des mesures d’austérité adoptées dans le cadre du plan de sauvetage européen.

    «Oui, elle pourrait être à deux chiffres», a-t-il déclaré à un groupe de journalistes de Lituanie.

    http://www.oecd.org/fr/economie/perspectives/leconomie-mondiale-progresse-mais-le-rythme-de-la-reprise-varie.htm

    J'aime

  5. Il me semble que la démocratie moderne porte en elle même les travers que vous signalez et qui se sont exacerbés au fil du temps. Du temps de la royauté on connaissait le responsable et le coupable des politiques discriminatoires, de la corruption, du népotisme, du clientélisme… on pouvait forcer le Roi à abdiquer ou même on pouvait à la limite le raccourcir. Dans notre système "démocratique", nous pouvons connaitre les responsables, mais les coupables ce sont nous, les électeurs, qui avons donné procuration à ces pseudo-élites.

    La démocratie moderne peut s’expliquer dans le cadre de la théorie de l’agence (relation principal – agent)…

    A propos du combat à mort contre l’Allemagne… j’ai écrit en mai 2010, L’Allemagne paiera ou l’Europe implosera ! http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-allemagne-paiera-ou-l-europe-74410

    J'aime

    • @Bernard Conte

      La meilleure façon de comprendre la "démocratie moderne" est de regarder, les yeux grands ouverts: c’est la dictature hypocrite ,"soft" d’une clique composite au nom , je dis bien au nom nominal , formel, d’une majorité de circonstance faite de la coalition de bric et de broc de minorités hétéroclites. Il n’ y a ni majorité , ni mandat pour légitimer l’action des ceux qui se sont hissés au pouvoir par la dissimulation , par des analyses fausses et des promesses fallacieuses.

      C’est parce que les Pouvoirs montent les marches des palais sur les épaules du clientélisme qu’ils sont incapable de dégager une pensée et une stratégie conformes à l’intérêt général , un intérêt général conforme à la fois aux exigences du passé et aux devoirs que l’on a vis a vis du futur, de ceux qui ne sont pas encore nés.

      Nous sommes dans des démocraties formelles, elles ont l’air mais pas les paroles de la chanson.

      Le pire est qu’au fond de soi chacun le sait, le pire est que par lâcheté, gout du petit confort, absence de dignité , il se tait et l’accepte.

      Il faut oser, pour avancer, critiquer le peuple tel qu’il est , si on ne le critique pas , on ratifie. Il faut oser critiquer, exposer son gout pour les chaines.

      Raymond Aron disait, celui qui souhaite être libre , doit forcement choisir, puisque sa liberté en dépend et il doit militer pour faire valoir ses choix: celui qui veut être libre se retrouve par ce choix initial , fondamental, engagé. Pas spectateur, pleurnicheur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s