Behaviorisme et Finance Comportementale

Mister Market et Doctor Conjoncture du Samedi 1er Juin 2013: Tout va très bien Madame la marquise, un déjeuner de banquiers…

Mister Market et Doctor Conjoncture du Samedi 1er Juin 2013: Tout va très bien Madame la marquise, un déjeuner de banquiers… 

   Une grande banque privée Suisse organisait un déjeuner la semaine dernière. Elle était incroyablement bullish!!!

 Son argumentaire se résumait à ceci :

 -Il y a reprise économique aux Etats-Unis et au Japon.

 -Le quantitative easing va se poursuivre partout.

 -Pas de problème européen à craindre à court et moyen terme.

 En quelque sorte, pas de headwinds, les courants sont porteurs.

 Nous avons remarqué deux ou trois choses :

 -La question du prix des actions et valorisations est escamotée!

 -La question de la disparition du rendement est escamotée ! Le S&P500 rapporte maintenant moins que les bonds!

 -La question du cout en termes de déséquilibre et de risque des politiques menées par les 4 Pays en Qe : USA, Japon, Suisse, Grande Bretagne est totalement ignorée!

 -La question du risque financier global est passée sous silence!

 L’idée de ce genre de recommandation bullish est" l’anchoring". On prend la situation actuelle comme référence, on admet et ratifie les évaluations présentes sans se poser la question de savoir si elles n’anticipent pas déjà tout le positif, et on dit que comme cela va s’améliorer, cela ne peut que monter. 

On néglige l’histoire et les travaux de recherche incontestés qui démontrent : 

-L’absence de corrélation entre la croissance économique et la performance boursière de moyen terme.

 -L’influence déterminante au contraire du niveau des évaluations.

 -L’influence déterminante du niveau des taux et de la liquidité. 

Bref on se place dans le meilleur des mondes présent sans s’interroger sur ce qu’il y a derrière le village Potemkine. 

On accepte le fait que tout soit "pricé" pour la perfection et en meme temps , on décrète que la perfection va durer. 

Bref cela signifie que l’on rejette le risque hors du système et que l’on fait confiance aveugle aux démiurges. 

Question: cette confiance est elle justifiée ? La prolongation de l’exceptionnel dont les marchés bénéficient ne signifie t elle pas que les démiurges se sont trompés , qu’ils ont échoué?

SPX-10-yr-yield-and-fed-interventionhousehold-income-real1-13a2

BRUNO BERTEZ Le Samedi 1er Juin 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

1 reply »

  1. les indices ont du potentiel:les taux peuvent passer négatifs et les entreprises peuvent emprunter pour verser de meilleurs dividendes.peut etre est ce déja le cas.les patrons des entreprises cotées ne sont pas seulement rémunérés sur les résultats de leurs entreprises mais aussi et surtout sur la hausse des actions.les stocks options créent le désastre!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s