Australie

Albert Edwards: "Marc Faber Is Right! QE99 Here We Come…».

Albert Edwards: "Marc Faber Is Right! QE99 Here We Come…».

Albert Edwards l’excellent stratégiste et analyste de la Société Générale,  s’est rangé aux côtés de Marc Faber lorsqu’il s’agit d’anticiper les actions de la Fed à propos de son quantitative easing. Non seulement il n’y aura pas de « tapering » conséquent, mais la Federal Reserve est condamnée à poursuivre, sur le moyen terme, son QE ad vitam aeternam.

EN LIEN: Marc Faber: Circulez il n’y a rien à voir! car "Même un QE 99 n’aidera pas l’économie !"

Il a déclaré : " La Fed va un peu réduire l’ampleur de son QE. Ce sera léger, annoncé, avec pour objectif d’éviter une catastrophe sur l’économie réelle. Mais la Fed n’agira pas en raison de l’économie qui surchauffe, à cause du plein-emploi ou de l’inflation : tout cela n’arrivera pas dans les années à venir.

La seule raison pour laquelle la Fed puisse réduire ses achats, c’est en raison de sa peur de créer des bulles qui pourraient menacer la stabilité financière des États-Unis. Lorsque la Fed réalisera que ses politiques engendrent plus d’inconvénients que d’avantages.

La Fed a simplement gagné du temps. Je pense que le QE, à terme, fera plus de mal que de bien. Après le tapering, la Fed risque de devoir à nouveau intervenir pour éviter la débâcle. C’est alors qu’on ira vers le QE à perpétuité."

La chine va faire plonger l’Australie, prévient  aussi Albert Edwards

Il réitère sa prévision de l’année dernière selon laquelle l’Australie, en matière de crédit, est une bombe à retardement sur le point d’exploser. Plus qu’un CDO, c’est un " CDO au carré ", souligne le stratège Albert Edwards. En d’autres termes, l’Australie est en proie à une bulle de crédit fondée sur un boom des matières premières dont la pérennité dépend de la bulle de crédit chinoise, encore plus importante.

Même en ayant bénéficié d’un boom des exportations des matières premières, l’Australie a tout de même enregistré un déficit de la balance courante équivalent à 4% du PIB l’année dernière! Les Australiens vivent depuis très longtemps au-dessus de leurs moyens, souligne l’expert. "De toutes les bulles économiques que j’ai connues depuis ces trente dernières années, la bulle australienne est encore plus visible que le nez au milieu de la figure ; la mienne est d’ailleurs de plus en plus dépitée. Et ce qu’il adviendra de l’économie australienne me semble tout aussi évident", indique Albert Edwards.

Si l’atterrissage brutal de la Chine devrait mettre l’Australie à genoux, l’auteur du coup fatal n’est que trop bien connu des observateurs qui suivent les bulles économiques alimentées par le crédit, précise-t-il. En effet, c’est bien le marché de l’immobilier, grossièrement surévalué, qui plongera l’Australie au coeur d’une profonde récession après 22 années de croissance économique.

L’étude Demographia International Housing Affordability Study pour 2013 vient juste d’être publiée et chacune des régions australiennes apparaît extrêmement surévaluée. Comme dans l’étude de 2012, 5 des 15 villes les plus chères du monde sont australiennes ! "Si, comme nous le pensons, la Chine est vraiment sur le point de vivre son " moment Minsky ", il ne fait pas l’ombre d’un doute, selon moi, que l’Australie finira par une connaître une profonde récession après 22 années de suffisance et d’excès", conclut Albert Edwards.

http://www.zerohedge.com/news/2013-06-27/albert-edwards-marc-faber-right-qe99-here-we-come

http://www.businessinsider.com/edwards-australias-minsky-masher-2013-6

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s