Agefi Suisse

Another Bric in the Wall: Le ralentissement chinois tourne au casse-tête

Another Bric in the Wall: Le ralentissement chinois tourne au casse-tête

L’indice officiel des directeurs d’achats chinois pour le mois de juin a été publié ce matin et, comme l’avaient anticipé les prévisionnistes, il est en nette baisse. Il se situe à 50,1 points, contre 50,8 en mai. Sachant que le chiffre de 50 correspond à une stagnation, cela signifie que la hausse de l’activité est désormais marginale. Ce matin également, une autre étude portant sur le même sujet, mais menée par HSBC et Markit, a fait état, elle, d’un chiffre à 48,2, soit moins que les 48,3 indiqués en chiffre préliminaire il y a une dizaine de jours, et qui avaient déjà provoqué un coup de déprime des investisseurs. Cette deuxième étude est effectuée auprès d’un panel où les entreprises privées sont mieux représentées.

... 

Dans tous les cas, il se confirme que le mois de juin n’a pas été bon pour l’activité manufacturière chinoise, ce qui est d’ailleurs logique compte tenu du stress nouveau sur le marché interbancaire, qui a entraîné une raréfaction du crédit.

Depuis environ trois semaines, une pénurie de liquidités sur le marché interbancaire a provoqué une envolée des taux à court terme sur ce marché, mettant en péril la capacité des banques à se financer et à accorder des prêts. Selon un établissement de Shanghai qui propose des prêts de petits montants, les entreprises privées ont souvent rencontré des difficultés à accéder à des capitaux, mais pour le moment, l’impact de la pénuries de liquidités ne s’est pas encore fait pleinement sentir. «Récemment, de plus en plus d’entreprises manufacturières ou de construction sont venues nous trouver pour des prêts», a déclaré Gu Yang, de Shanghai Kangxin Micro-credit Co.

Le  resserrement des liquidités se fait néanmoins de plus en plus pressant, et nous avons là une tendance  des plus inquiétantes. A l’image du  marché des obligations Dim Sum qui explose.

Le coût d’emprunt sur le marché obligataire des Dim Sum de Hong Kong, a grimpé à un niveau record témoignant du pire  resserrement des liquidités qu’ait connu  la Chine en une  décennie témoignant d’un ralentissement économique allant en s’aggravant.

EN LIENS: Credit crunch: La Chine coupe le robinet du cash à ses banques

Crédit Crunch suite : Panique dans le marché bancaire chinois, la Banque centrale contrainte d’intervenir

En Chine, semble régner une certaine confusion!!!

PLUS DE CHINAMERICA EN SUIVANT:

Certains analystes n’excluent plus, désormais, que la Chine connaisse, cette année, une croissance inférieure à son objectif gouvernemental (qui est de 7,5%), ce qui serait une première depuis la crise financière de 1998. Li Keqiang, le premier ministre, se veut rassurant, et vient d’affirmer que l’objectif était atteignable. Mais ces propos, et leur exposition en une du China Daily illustrent à eux seuls la fébrilité autour de cette question.

Quant à Xi Jiping, le président, il a très récemment mis l’accent sur la nécessité de noter les fonctionnaires locaux en fonction de la qualité de vie environnementale et sociale dans leur circonscription, plutôt que de se focaliser exclusivement sur le produit intérieur brut (PIB) de la zone qu’ils gèrent. Une preuve de plus que Pékin n’entend plus donner la priorité absolue à la croissance du PIB.

bric new

majorsnew

Pour ne rien arranger, une étude indépendante mais respectée établit, ce matin, que les prix de l’immobilier ont connu, en juin, leur plus forte hausse depuis décembre. Sachant que jusqu’à décembre ils étaient à la baisse. Cette augmentation de 7,4% devrait inciter les autorités à maintenir une extrême vigilance sur le front monétaire et pourtant de nouveaux stimulus économiques sont attendus sur ce front. En effet une annonce importante d’investissement supplémentaire dans l’immobilier social par le premier ministre Li Ke Qiang jeudi, entrainant du mème coup un fort rebond des valeurs immobilières et de matériaux sur le marché de Shanghai. Le Conseil d’Etat (le gouvernement chinois) prévoit la construction de 2 millions d’appartements sociaux par an sur les 5 ans à venir. Cela représente une hausse de 15 à 20% des constructions déjà attendues et devrait générer entre 0,3% et 0,5% de croissance de PIB supplémentaire par an. Cette annonce est d’autant plus significative qu’elle s’accompagne d’une confirmation de la réforme des Hukous, ces permis de séjour pour les ruraux dans les grandes villes ; à terme, une abolition de ces permis va permettre l’installation progressive de ces ruraux dans les villes. C’est tout le thème de l’urbanisation bullesque, un des piliers fiables mais fragile  de la croissance chinoise, qui est ainsi réactivé.

Parallèlement  l’on apprend aussi que la moitié des 32 millions de mètres carrés  des centres commerciaux en construction dans le monde se trouvent en Chine, selon CBRE Group Inc. Environ 21 millions de mètres carrés d’espace de vente au détail devrait être achevé d’ici l’année prochaine, une augmentation de l’offre de 38 pour cent, selon le courtier Cushman, qui suit 20 villes en Chine. et au premier rang desquelles figure Shenzhen considérée comme une  des villes de premier rang.Mais le taux d’inoccupation dans certaines villes moins riches pourraient atteindre  plus de 30 pour cent l’an prochainselon les dernières prévisions de Cushman.

Les provinces chinoises face à des recettes fiscales décevantes 

Si les statistiques sur la croissance chinoise sont souvent mises en doute par les économistes, celles concernant les rentrées fiscales des gouvernements permettent de prendre la température de l’économie. Or, d’après le 21st Century Business Herald, un journal économique réputé en Chine, ces recettes sont décevantes dans plusieurs provinces

La zone la plus sinistrée est la Mongolie intérieure, où les recettes ont quasiment stagné sur un an au cours des cinq premiers mois de l’année. L’objectif du gouvernement provincial est pourtant une hausse de 14% sur l’année. Dans le Liaoning, une province du nord, la hausse est de 5,2%, soit un rythme deux fois inférieur à l’objectif annuel. 

Au niveau national, la hausse des recettes est de 6,6% sur les cinq premiers mois. En 2012, le revenu budgétaire national avait connu une augmentation de 12,8%. Sous forte contrainte financière, les gouvernements locaux ont un besoin impérieux de faire rentrer de nouvelles ressources financières afin de rembourser leurs dettes. Pour le journal chinois, ces chiffres vont donc pousser les autorités de ces provinces à revoir à la baisse leurs dépenses d’investissement.

Les groupes chinois éjectés des dix premières capitalisations mondiales 

Tout un symbole: il n’y a plus un seul groupe chinois parmi les dix premières capitalisations de la planète. Cette liste des entreprises les plus chères au monde est désormais intégralement trustée par des sociétés américaines. 

Cette évolution est récente: PetroChina était encore numéro six au classement en mai. Mais la valorisation du géant pétrolier chinois a fondu de 35 milliards de dollars, soit 14% de son prix, ce qui le place désormais en douzième position. Même cas de figure pour la banque Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), qui passe de la 9e à la 13e place sur la période. 

Ce glissement traduit les inquiétudes récentes concernant la deuxième économie mondiale, accentuées par l’envolée des taux interbancaires intervenue ces tout derniers jours, qui a servi de révélateur à la fragilité de l’édifice financier chinois. En 2007, il y a eu jusqu’à cinq groupes chinois parmi les 10 plus grandes capitalisations mondiales….

Source: Agefi Suisse, les Echos, Edram +divers Juin13

2 replies »

  1. Je ne remets pas en cause ces chiffres.
    Maintenant si la FED arrête la planche à billets, de combien vont tomber les géants US ?, très bas dans ce cas les boites chinoises referont partie des géants.
    Oui ils ont leurs problèmes, mais attention aux US ou tout est faux avec 85 Mds d’injection mensuelles pour les marchés, afin que les investisseurs ne viennent pas troubler les obligations, ça change sérieusement la donne.
    Ni la Chine ni les US ne sont fiables, je ne parle pas de l’Europe…………. avec le cadeau empoisonné que vient de faire l’Europe à la France en lui laissant 2 ans de plus pour rétablir les comptes à un niveau presque acceptable, plus gros piège qu’ils pouvaient nous faire.
    Quand nous serons à 100% d’endettement, on coulera sévèrement, et la Chine continuera son chemin cahin caha, mais que l’on est bien en France ;o), nous serons tous Grecs sous peu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s