Agences de Notation

13 signes que l’Italie sombre peu à peu dans la dépression économique

13 signes que l’Italie sombre peu à peu  dans la dépression économique

  

# 1 Le taux de chômage en Italie a augmenté à 12,2 pour cent . C’est son  plus haut niveau qu’il ait atteint en plus de 35 ans (1977)

Euro zone unemploymentitaly unemployment youth unemployment

# 2 Le taux de chômage des jeunes en Italie est  à 38,5 pour cent , et dans le sud de l’Italie, il a récemment atteint la barre des 50 pour cent .

# 3 Consommation en berne oblige une moyenne de 134 points de vente ferment en Italie chaque jour. Au total, environ 224.000 établissements de vente au détail ont ainsi fermé leurs portes depuis 2008.

# 4 L’économie italienne est en recul depuis sept trimestres d’affilée .

# 5 Il est prévu que le PIB de l’Italie se contracte de 1,8 pour cent cette année. Le produit intérieur brut par tête en volume en Italie est aujourd’hui au même niveau qu’en 1998, soit quinze ans de croissance  de perdu. En comparaison à savoir qu’Il n’a progressé que de 0,4% par an au Portugal, de 0,7% en Grèce et de 0,8% en France.

# 6 La production industrielle en Italie est tombé à son plus bas niveau de 25 ans.

N ° 7 Pour l’ensemble de l’économie , la production des usines en Italie a chuté d’environ un quart depuis 2008.

# 8 En mai, les ventes d’automobiles en Italie ont diminué de 8 pour cent par rapport à un an plus tôt.

# 9 Le nombre de personnes qui sont considérées comme paupérisés en Italie a doublé au cours des deux dernières années.

# 10 L’Italie a maintenant un ratio dette public-PIB de  130 pour cent . C’est la deuxième plus important ratio de dette de la zone euro après celui de la Grèce. Le 4 Juillet, les dérives du budget de l’Italie sont apparus une fois de plus au grand jour. Les dépenses  publiques ont en effet augmenté de 1,3% au premier trimestre, alors que les revenus sont restés stables. Ainsi, le déficit est passé à 7,3% du PIB, contre 6,6% l’an dernier, ce qui porte la dette nationale à 130% du PIB. De la dette et des déficits   dans une économie en plein marasme font de l’Italie  en récession depuis le quatrième trimestre de 2011 –  « un mélange toxique » au sein mème de la zone euro.

italy 10-year government bond yields

# 11 Il est de plus en plus murmuré  que l’Italie aura besoin d’un grand plan de sauvetage par l’UE dans les six mois à venir. Mediobanca estime que le pays a de fortes chances de solliciter une forme de «sauvetage» européen d’ici la fin de l’année, avec 50% de probabilité d’une crise gouvernementale avant 2014.

# 12 Standard & Poor’s a dégradé l’Italie à BBB. Un an, presque jour pour jour après Moody’s, et quatre mois après Fitch, c’est au tour de l’agence de notation américaine Standard & Poor’s de déclasser la note de l’Italie, de BBB+ à BBB, à deux crans du niveau spéculatif, avec perspective négative. L’agence anticipe également que la dette nette du gouvernement italien atteindra 129 % du PIB fin 2013, soit un des plus hauts niveaux des pays qu’elle note. Et SP estime que pour que la dette publique commence à se résorber, il faudrait un excédent budgétaire proche de 5 % du PIB si la croissance restait nulle.

#13 Explosion des créances douteuses au sein des banques italiennes…..désormais sur la tengente « espagnole »…. c’est ainsi qu’Unicrédit la principale banque italienne envisage de nouer un partenariat pour son activité qui gère 42 milliards d’euros de créances douteuses à la suite de l’intérêt manifesté par des investisseurs internationaux. Selon Reuters qui cite des sources bancaires, Blackstone étudie le dossier….

Spanish & Italian banks' bad loans

Source: Economic collapse on July 7th, 2013

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/11-signs-that-italy-is-descending-into-a-full-blown-economic-depression

2 replies »

  1. ce pays comme la majorité des pays de l’UE ne peuvent pas compter sur une banque centrale , BCE , dépourvue de liquidités pour les defendre au niveau des changes , appartenant à un ensemble qui importe la crise et la recession des autres continents , via leur imprimantes et leurs devauations monetaires compétitives . le désastre est logique et il n’y aura pas de solution avec l’euro , monnaie apolitique .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s