Agefi Suisse

Les signaux convergents en faveur d’un rally sur l’or Par John Plassard

Les signaux convergents en faveur d’un rally sur l’or Par  John Plassard

La collecte de fonds des ETF redevient positive. Les shorts se sont massivement couverts la semaine passée. 

as Gold ETFs saw their first inflows in 2 months…

and the last time we saw shorts cover this size, prices surged…

Charts: Bloomberg

On avait laissé, en avril 2013, l’or en plein doute et au bord de l’agonie. Miné par plusieurs facteurs et frappé de plein fouet par une capitulation quasiment historique, l’évolution de son prix laissait même penser que le métal jaune n’avait plus les caractéristiques d’une valeur refuge. 

Aujourd’hui, alors que les prix de l’or reviennent au niveau du premier «mini-krach» du 11 avril 2013, nous assistons ces derniers jours à un phénomène de rattrapage très intéressant. Que faut-il en penser? 

Historique

 Début avril 2013, les cours de l’or avaient enregistré une baisse de près de 250 dollars en quelques jours, soit la plus forte chute depuis les années 1980. Les investisseurs craignaient alors que ce soit la fin d’une hausse quasi continue (si l’on exclut la crise de 2008) de plus de 13 ans. 

Les raisons invoquées pour la baisse étaient aussi diverses que le manque d’inflation, l’absence de risque systémique pour le secteur bancaire, le manque d’appétit pour ce métal de la part des Banques Centrales, une croissance chinoise en plein doute, des ventes forcées de hedges funds, des niveaux techniques cassés, l’implication des systèmes de trading à haute fréquence (THF) et finalement l’importance croissante des ETF sur l’or. 

Si l’on se focalise sur ce dernier point, plusieurs nouveaux éléments sont à noter. 

La folie des ETF 

Selon le cabinet anglais ETFGI, les encours dépassent désormais les 2160 milliards de dollars à fin juillet 2013. Sur le seul mois de juillet, la collecte mondiale a dépassé les 44 milliards de dollars et si cette évolution continue, ceci permettrait de dépasser le record historique de 2012 (qui se situait à 128,3 milliards de dollars). 

Parmi l’un des principaux fournisseurs de ces produits via la marque iShares, BlackRock note de son côté que l’hémorragie qui dure depuis janvier sur les ETF or s’est poursuivie en juillet avec des sorties de 2,6 milliards de dollars. Un ralentissement se fait toutefois sentir par rapport à juin, où elles étaient d’un peu plus de 4 milliards. Depuis le début de l’année, les fonds indiciels investis sur l’or ont perdu plus de 30 milliards de dollars, dont les deux tiers sur le plus important d’entre eux, le SPDR Gold Trust. BlackRock note également un léger retour sur les marchés émergents avec 500 millions de dollars de collecte en juillet. Le mois précédent, les investisseurs avaient fui la zone pour plus de 4 milliards de dollars. 

Un changement de tendance en vue? 

Si le mois d’août n’est pas terminé, nous notons cependant un changement de tendance concernant la collecte des ETF sur l’Or. En effet depuis le début de la semaine passée, ces fonds indiciels ont connu leurs premières «entrées» depuis plus de 2 mois. 

L’on peut ajouter, à cette relative bonne nouvelle, un autre phénomène assez intéressant qui se matérialise depuis le début août 2013 aussi: les positions vendeuses (les «shorts») tendent à se réduire très rapidement. 

La semaine passée, les «shorts» se sont donc couverts de la manière la plus rapide depuis plus de 13 ans avec pas moins de 23.518 contrats futurs échangés (soit un équivalent de 2.351.800 onces d’or…). 

La dernière fois qu’un tel phénomène était apparu, c’était à l’automne 1999, période à laquelle les cours de l’or étaient remontés de plus de 33% en l’espace de 3 semaines. 

Malgré ce mouvement fort, nous constatons que de manière historique, les positions «shorts» sur l’or sont toujours très élevées, laissant planer le doute que nous pourrions assister à un début de «short-squeeze» (rachat massif des positions vendeuses) qui pourrait rapidement faire remonter les cours de l’or. 

Si la situation d’aujourd’hui n’a pas grand-chose de comparable avec 1999, où l’or était tombé à son plus bas niveau de tous les temps, il s’agit cependant de ne pas minimiser le phénomène. Trop d’investisseurs ont appelé trop tôt à la fin de l’eldorado de l’or.

Ce métal pourrait en effet regorger de qualités insoupçonnées sur … le court terme.

Un retour sur les plus hauts historiques de 2011 (1900) devrait cependant être confirmé par des éléments plus fondamentaux qui ne sont actuellement pas en place, raison pour laquelle nous restons prudents sur le moyen terme.

John Plassard Mirabaud Securities/ Agefi Suisse Mercredi, 14.08.2013

http://agefi.com/marches-produits/detail/artikel/la-collecte-de-fonds-des-etf-redevient-positive-les-shorts-se-sont-massivement-couverts-la-semaine-passee.html?catUID=19&issueUID=391&pageUID=11687&cHash=2f07eec5b16517fc0686f323bfe174f9

1 reply »

  1. L’absence de rapprochement à la macroéconomie laisse également planer le doute. La tendance au ralentissement des rachats obligataires US sera un frein majeur à la remontée de l’or. Toutefois il ne faudra pas sous estimer la position japonaise Abenomicale. Si le Japon pris dans la spirale de l’impression n’arrive pas à faire évoluer son économie on pourrait assister du côté de la petite Ile à des rallonges , prenant ainsi le relais aux US avec un emballement .

    Techniquement le gold bénéficie d’une configuration haussière en journalier avec un premier creux dont la cible est 1400 avec un support à 1297.8 (seuil d’invalidation) et une target à 1500 par une tasse et anse dont la ligne d’eau est à 1344. En plus aujourd’hui les cours on uniquement refermé le gap en journalier pour partir haussier juste derrière. Autant de signe qui ne font que confirmer les dires de cet article.

    Comme on dit souvent en bourse. Il ne faut pas se baser sur ce que l’on sait, mais sur ce que l’on ne sait pas. Car les mains de marché, eux savent ce que l’on ne sait pas, et c’est bien là le plus intéressant.

    Un seul bémol. La tendance du gold reste baissière, les Moyennes mobiles cycliques ne se sont pas encore retournées. Tant que les 1600 ne seront pas franchis par le gold on ne pourra parler que de pullback et non d’inversion de tendance.
    La remontée se fait sans divergence sur les indicateurs, et la hausse manque pour le moment de puissance.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s