Gold et Métaux Précieux

OR: La demande mondiale globale d’or a chuté de 12% au deuxième trimestre, la vigoureuse demande physique ne parvenant pas à combler entièrement la fuite des investisseurs en Or papier

OR: La demande mondiale globale d’or a chuté de 12% au deuxième trimestre, la vigoureuse demande physique ne parvenant pas à combler entièrement la fuite des investisseurs en Or papier

La demande mondiale d’or a chuté de 12% au deuxième trimestre, la vigoureuse demande physique ne parvenant pas à combler entièrement la fuite des investisseurs, selon un rapport publié jeudi par le Conseil mondial de l’or (CMO). D’avril à juin, la demande mondiale d’or s’est inscrite à 856 tonnes, soit 12% de moins que sur la même période de l’année précédente, selon les calculs du CMO, une fédération qui réunit les grands producteurs d’or de la planète. «Une vague de flux sortants des ETF (fonds d’investissements adossés à des stocks physiques d’or) est la cause principale de ce déclin, bien qu’elle ait été mitigée par la demande record de pièces et de lingots», explique le rapport du CMO. 

Les investisseurs financiers qui avaient parié sur l’or en investissant dans les ETF se sont massivement détournés du métal jaune au deuxième trimestre, ce qui a provoqué une chute de 26% du cours de l’or entre le 1er avril et le 28 juin – date à laquelle le métal précieux a touché un plus bas en trois ans à 1180,50 dollars l’once. 

Alléchés par la baisse du prix métal précieux, les consommateurs d’or physique en ont profité pour faire le plein, sans toutefois parvenir à contrebalancer complètement la désaffection des investisseurs financiers. 

La demande de pièces et de lingots a ainsi augmenté de 78% d’avril à juin en rythme annuel, dépassant pour la première fois les 500 tonnes d’or sur un trimestre, tandis que la demande en provenance du secteur de la joaillerie a progressé de 37%, atteignant son plus haut niveau en cinq ans. 

Cette forte progression de la demande provient essentiellement d’Asie, où les deux plus gros consommateurs d’or de la planète, l’Inde et la Chine, ont vu la demande physique (pièces, lingots et bijoux) augmenter de respectivement 71% et 85%. 

«Les consommateurs en Inde ont continué à montrer de l’appétit pour l’or, les récentes mesures du gouvernement (qui a augmenté ce mardi les droits de douane sur l’or pour la troisième fois depuis janvier, ndlr) pour réduire la demande ayant eu peu d’impact», a jugé le CMO. «Le deuxième trimestre confirme la tendance d’un rééquilibrage du marché observée au premier (trimestre), puisque l’or qui arrive sur le marché en raison des ventes des ETF rencontre une vague de demande de lingots, de pièces et de bijoux», a résumé Marcus Grubb, un des responsables du CMO. 

Par contre, la demande des banques centrales s’est repliée de 57% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2012, ce qui est en partie dû au fait que leurs achats avaient atteint un record au deuxième trimestre de l’année dernière (165 tonnes d’or). 

Pour ce qui est de l’offre, l’extraction minière d’or a progressé de 4% tandis que le recyclage du métal précieux a chuté de 21%, conduisant la production mondiale à se replier de 6%.

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s