Bloomberg

Etats-Unis : Reprendre le travail à la retraite!

Etats-Unis : Reprendre le travail à la retraite!

À 77 ans, un ancien cadre américain, qui gagnait près de 100 000 $ par an, vend des burgers pour gagner sa vie.

Tom Palome était vice-président marketing chez Oral-B, raconte Bloomberg.

Aujourd’hui, à l’âge de 77 ans, il cumule deux emplois à temps partiel : l’un comme démonstrateur alimentaire, à 10 $ de l’heure, au Club Sam, l’autre comme cuisinier et serveur. Il retourne des burgers et sert des boissons dans un club de golf pour un revenu légèrement plus élevé que le salaire minimum.

Alors que Tom Palome a travaillé dur toute sa carrière, a payé son hypothèque et envoyé ses enfants à l’université, comme la plupart des Américains, il n’a pas épargné suffisamment pour sa retraite.

Même de nombreux baby-boomers aisés qui approchent la fin de leur carrière ne sont pas parvenus à épargner entre 10 à 20 fois leur revenu annuel de travail. Une fourchette que conseillent les experts en investissement pour maintenir le même niveau de vie au cours de leur vieillesse.

Lorsque la crise financière de 2008 est survenue, le peu que Tom Palome avait épargné, 90 000 $, a fondu et il a été obligé de retourner sur le marché du travail.

Avec des années, sinon des décennies de vie devant lui, l’ancien vice-président marketing a pris les emplois qu’il pouvait trouver.

Environ 7,2 millions d’Américains âgés de 65 ans et plus avaient un emploi l’année dernière, soit une augmentation de 67 % par rapport à la décennie précédente selon les données gouvernementales.

Selon les données de la Réserve fédérale analysées par l’Institut national de la sécurité de la retraite, 59 % des ménages qui ont 65 ans et plus n’ont actuellement aucun actif de compte de retraite.

« Les gens qui ont bâti une carrière florissante, ont envoyé leurs enfants à l’université et ont épargné ce qu’ils pouvaient sont toujours confrontés à une mobilité descendante », explique Teresa Ghilarducci, économiste à la New School, qui a étudié les finances des séniors.

La situation est encore sur le point de s’aggraver. Juste derrière les légions actuelles de travailleurs âgés se profile la génération des baby-boomers qui va bientôt partir à la retraite. Chaque jour, 8 000 travailleurs américains atteignent l’âge de 65 ans.

Ils constituent la première génération qui a prévu de financer leur propre retraite, même s’ils vivront plus longtemps. Mais eux aussi finiront par être à court d’argent.

« Les systèmes actuels d’épargne-retraite ne fonctionnent pas. Or, les Américains qui se rendent à 65 ans en bonne santé vivent maintenant au moins deux décennies », déclare Larry Fink, directeur général de BlackRock.

« La longévité devrait être une bénédiction, mais si vous n’avez pas prévu pour cela, vousallez travailler beaucoup plus longtemps que ce que vous avez toujours rêvé de faire, dit-il. Ou, il vaut mieux avoir de bonnes relations avec vos enfants parce que vous allez probablement devoir vivre avec eux! »

Source Bloomberg/ FINANCE ET INVESTISSEMENT/23.09.2013

http://www.finance-investissement.com/reprendre-le-travail-la-retraite/a/53418

2 replies »

  1. De toute façon il va falloir mettre des limites aux dépenses liées au vieillissement des populations sinon cela deviendra très vite insoutenable niveau pression fiscale…Je passe sur le risque de certains placements financiers..Donc que faire?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s