Art de la guerre monétaire et économique

L’Etat tout puissant n’est pas la solution, c’est le problème…Par Pierre Leconte

L’Etat tout puissant n’est pas la solution, c’est le problème…Par Pierre Leconte 

“Potentiellement, un État est la plus grande menace qui pèse sur les droits humains: il possède en général le monopole légal de l’usage de la force physique contre des victimes légalement désarmées. Quand son pouvoir n’est ni limité ni restreint par les droits individuels, l’État est le plus mortel ennemi des hommes”. Ayn Rand

Le Congrès US (la Chambre des Représentants principalement) -pouvoir législatif- est en train de se livrer à un exercice salutaire pour limiter “Big Brother” qui siège à Washington, en refusant de voter le budget et de relever le plafond de la dette publique de l’État US devenu l’oppresseur du peuple (via les activités illégales des services secrets qui vident la “démocratie” de tout sens et les pouvoirs abusifs devenus sans contrepoids de la Maison Blanche -pouvoir exécutif- ou de la Federal Reserve monopolistique qui cassent l’économie, ruinent les classes moyennes et rendent la monnaie sans valeur, au seul bénéfice des complexes militaro-industriel ou militaro-financier transnationaux et de leurs obligés, dérives à propos desquelles le général Dwight Eisenhower avait mis en garde ses concitoyens à la fin de son mandat présidentiel).

Il y a donc un conflit de légitimité entre le président (chargé de présenter le budget) et le parlement (chargé d’accepter ou de refuser le budget), dont le gagnant n’est pas connu d’avance, mais qui pourrait se traduire par un progrès dans la gouvernance US s’il était tranché sans drame (c’est-à-dire sans défaut) en faveur d’une limitation du pouvoir central. Lequel doit être absolument stoppé dans ses dépenses (en particulier relatives à l’Obamacare que la majorité des Américains refuse comme le montrent les sondages parce qu’il ne s’agit pas d’un vrai progrès social) tout en baissant la pression fiscale qui s’exerce surtout sur les particuliers. Dépenses qui, au rythme où Obama -le pire président de l’histoire des USA, un imposteur incompétent- les accroit, ruineront plusieurs générations successives d’Américains.

http://www.economicnoise.com/2013/10/02/taranto-obamacare/

-

http://www.zerohedge.com/contributed/2013-10-06/veteran-new-york-times-reporter-%E2%80%9C-most-closed-control-freak-administration-i%E2%80%99

-

http://www.bloomberg.com/news/2013-10-06/exchanges-will-raise-u-s-health-care-costs.html

-

http://www.zerohedge.com/news/2013-10-05/david-stockman-explains-keynesian-state-wreck-ahead-sundown-america

-
http://www.moneynews.com/LarryKudlow/obama-markets-economy-government-shutdown/2013/10/05/id/529444

-

http://www.bloomberg.com/video/growing-intensity-of-partisanship-in-d-c-stockman-Ugsh6Y5nSB~qGM0qwGP1LQ.html

-

http://la-chronique-agora.com/americains-obamacare-cher/#anc

-

http://www.moneynews.com/FinanceNews/Druckenmiller-Fed-rich-middle-class/2013/09/25/id/527560

-

 Le modèle politico-financier de centralisme keynésien US s’étant hélas propagé un peu partout dans les “démocraties” occidentales, tout ce qui va dans le sens de sa remise en question est positif. Ce que veulent les peuples ce ne sont pas des Etats ou des banques centrales qui, devenus totalitaires, les oppressent (exemple: la répression financière dont nous parlions dans un commentaire précédent) mais des NATIONS SOUVERAINES et la stabilité monétaire (uniquement procurée par l’étalon-or et les taux de change fixes garantissant le pouvoir d’achat) qui les libèrent, en leur permettant de maintenir leurs traditions et leur identité, de cultiver leur histoire, de parler leurs langues, d’exercer leurs droits locaux, de se protéger des agressions extérieures (en particulier des invasions migratoires ou des menaces des théocraties religieuses – islamistes et autres-), d’assurer la croissance équilibrée de leurs économies, de préserver un modèle social et des salaires décents, de VIVRE LIBRES dans des structures humaines, etc… pas de devenir les esclaves de la mondialisation ni d’un pouvoir autiste les manipulant. Tout cela ne pouvant se faire que de façon NATIONALE en limitant au maximum les pouvoirs de l’État comme de toutes les institutions inter-étatiques internationales (Union européenne, OTAN, OMC, FMI, etc. ).

Les solutions à la CRISE ACTUELLE PERMANENTE ne se trouveront qu’aux plans locaux et nationaux par la réduction de l’endettement public, et non pas dans l’accroissement sans fin des pouvoirs des superstructures étatiques ou inter-étatiques inefficaces mais dont les coûts sont exorbitants (qui en réalité reproduisent les schémas marxistes ou fascistes et non pas libéraux ou démocratiques). Les Etats ne doivent être que des moyens au service des Nations et de leurs peuples. Même Jean Jaurès, du temps où les socialistes comprenaient quelque chose à la politique, en convenait quand il écrivait: “La nation, c’est le seul bien des pauvres…”

Lire à ce propos “Dix idées qui coulent la France”, Augustin Landier et David Thesmar, Flammarion, septembre 2013, 13 euros.

Dans le cas des USA, cela signifiant de rendre aux Etats fédérés le plus de pouvoirs possibles abusivement confisqués par l’État fédéral (comme s’y emploient le Tea Party et certains républicains). Dans le cas des pays européens, cela signifiant de rendre aux Nations le plus de pouvoirs possibles abusivement confisqués par les organes de l’Union européenne (ce à quoi hélas presque personne depuis que De Gaulle a disparu ne s’emploie plus). Tout en empêchant partout les Etats de s’endetter toujours plus pour, ainsi, permettre aux agents économiques de voir leur facture fiscale diminuer et leur pouvoir d’achat augmenter. Et, évidemment, en coupant tout lien entre les pouvoirs publics (Etats et banques centrales) et la monnaie.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-reserve-federale-monetise-t-elle-reellement-la-dette-du-gouvernement-.aspx?article=3998902082G10020&redirect=false&contributor=George+F.+Smith

-

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-or-interdit-la-guerre.aspx?article=811831402G10020&redirect=false&contributor=Ferdinand+Lips.
-

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-guerres-de-l-or.aspx?article=811816720G10020&redirect=false&contributor=Ferdinand+Lips.

Et, d’abord, les “démocraties” doivent impérativement mettre un terme à toutes les formes d’espionnage, d’écoute, de fichage, de filature, etc… des citoyens, tant de la part des services secrets et autres agences d’Etat ou inter-étatiques que des sociétés privées exploitant les moyens de communication et d’information (téléphone, internet et autres). Évidemment en démantelant lesdits services secrets et autres agences, qui nous asservissent mille fois plus qu’elles nous protègent, et en faisant cesser les activités des sociétés privées de ce secteur, qui nous mentent et nous manipulent tout en accumulant des profits énormes injustifiés. Internet et autres moyens modernes de communications doivent être GRATUITS et LIBRES D’ACCÈS, tout en assurant la PROTECTION des données personnelles de leurs utilisateurs.

http://www.zerohedge.com/contributed/2013-10-04/spy-chiefs-lie-again-and-again-%E2%80%A6-here%E2%80%99s-what%E2%80%99s-really-going

-
http://www.zerohedge.com/contributed/2013-09-29/nsa-central-us-assassination-program

-

-
 
 
Il n’y aura pas de reprise économique ni de renouveau démocratique (qui vont de pair puisque tous deux présupposent la CONFIANCE) tant que les politiciens ne seront pas contraints par des mouvements citoyens à agir pour la LIBERTÉ DES PEUPLES en leur restituant leurs DROITS A DISPOSER D’EUX-MÊMES. De Gaulle, encore lui, n’avait qu’une seule idée en tête dont tout découle: l’ INDÉPENDANCE NATIONALE. Ce qui implique d’en finir avec les idées fumeuses de “gouvernement mondial” ou européen et de proscrire toute ingérence ou opération militaire visant à changer le cours des choses dans des pays souverains (qui ont fait beaucoup plus de morts et de destructions que si les Occidentaux n’étaient pas intervenus en Irak, Afghanistan, Libye et ailleurs), la seule “guerre juste” étant la guerre défensive pour se protéger d’une agression extérieure.

Notre avenir, nos libertés et notre prospérité ne se jouent que sur deux questions: la défense de la Nation basée sur sa totale indépendance et la stabilité monétaire basée sur l’étalon-or. Tous les gouvernements “collabos” de l’euro-mondialisme (c’est-à-dire indistinctement à des degrés divers ceux de Chirac et Sarkozy comme de Mitterrand et Hollande) qui, en France, pour ne parler que d’elle, n’agissent pas en vue de la mise en place des politiques précitées trahissent les peuples dont ils ont abusivement captés les suffrages en les mystifiant.

Lire à ce propos: “L’enfumeur”, Serge Federbusch, Ixelles Éditions, mai 2013, 19,90 euros et “Sarkozy-Khadafi, histoire secrète d’une trahison”, Catherine Graciet, Seuil, septembre 2013, 19,50 euros. Deux ouvrages qui décrivent les mensonges et la corruption de la classe politique française.

Pour revenir aux marchés, rester investis en francs suisses et accessoirement en euros, rester sans position (ni longue ni short) sur les obligations en particulier US, rester short sur les actions US, européennes et autres (japonaises, pays BRICS, etc.).

http://www.businessinsider.com/societe-generale-bearish-on-us-stocks-2013-10
-

http://www.zerohedge.com/news/2013-10-07/socgen-end-qe3-will-lead-15-market-drop-surge-vix-followed-big-sleep

_

http://www.zerohedge.com/news/2013-10-04/citi-warns-us-equities-are-cocktail-2011-slice-1998-dash-2000

-

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2013/10/worlds-stock-markets-face-look-alike-bearish-patterns-right-now/

-

http://www.businessinsider.com/byron-wien-warns-about-q3-profit-margins-2013-10

-

http://www.cnbc.com/id/101049191

-

http://www.zerohedge.com/news/2013-09-19/bnp-warns-only-10-chance-abenomics-ends-well

-
Ne garder sur les matières premières que le pétrole brut (via l’achat de l’USO). Réduire au maximum les avoirs en or, argent-métal, platine, palladium et, si possible les arbitrer complétement, le risque de continuation de la baisse desdits métaux étant à nouveau réel. D’une part, parce que la baisse du dollar US n’est pas assez rapide (il pourrait même se redresser temporairement) et forte pour les faire remonter (le plus bas de 2013 du US Dollar Index à 79 n’ayant toujours pas été cassé à la baisse) et, d’autre part, parce que les banques centrales occidentales et la BRI (et évidemment les bullion banks) en vendent régulièrement en sous-main sans oublier que les mécanismes de manipulation qu’elles ont mis en place continuent de produire leurs effets (la cassure du support vers 1.180-1.200 USD l’once sur l’or étant à terme de quelques temps probable avec un objectif de correction vers 1.000, l’objectif de correction de l’argent-métal étant quant à lui vers 15 USD l’once). Les actions des sociétés minières sont catégoriquement à éviter (l’objectif de l’indice XAU étant de 60 selon le graphique publié en fin de nos commentaires).

http://www.gold-eagle.com/article/weekend-report%E2%80%A6one-more-comprehensive-look-precious-metals-stock-indexes

-

http://www.gold-eagle.com/article/inflection-point-chartology-precious-metals-complex

-

http://www.bloomberg.com/news/2013-10-07/gold-s-outlook-remains-bearish-below-1-375-technical-analysis.html

-

http://www.bloomberg.com/news/2013-10-06/gold-befuddles-bernanke-as-central-banks-losses-at-545-billion.html

NOUS NE CROYONS NI AU SCENARIO D’UN DÉFAUT PROCHE SUR LA DETTE US, NI A CELUI D’UN ACCORD RAPIDE ENTRE OBAMA ET LES RÉPUBLICAINS-TEA PARTY SUR LE BUDGET US. Le plus probable c’est une longue continuation du bras de fer entre ces derniers, faisant perdre aux marchés toute direction claire et entretenant de fortes volatilités de plus en plus risquées pour les investisseurs non réactifs. Évidemment, si la crise budgétaire US actuelle ne fait pas monter les prix des métaux précieux, ces derniers devraient chuter lorsque ladite crise sera résolue d’une façon ou d’une autre. Au surplus, les liquidités créées par les banques centrales n’allant pas dans l’économie réelle, le niveau des prêts bancaires et les profits des banques chutent parce que les agents économiques n’empruntent plus, ce qui implique que la vitesse de circulation de la monnaie continue de baisser et le multiplicateur de crédit avec. Tout cela étant négatif pour l’or puisqu’il n’y a PAS ENCORE D’ACCÉLÉRATION DE L’INFLATION MONÉTAIRE en vue dans le circuit économique  qui reste bloqué dans LA STAGFLATION

http://www.businessinsider.com/bank-loan-to-deposit-ratio-2013-10

-

http://www.bloomberg.com/news/2013-10-06/european-bank-profit-hurt-by-loan-provisions-e-y-says.html

Lire les liens ci-dessous, pour comprendre le mécanisme de manipulation des métaux mis au point par les banques centrales occidentales, en particulier l’introduction d’un coefficient multiplicateur démultipliant leurs transactions “papier” par rapport à leurs transactions “physique”. Ce qui implique qu’il faut cesser de traiter l’or et aussi l’argent-métal sur la base de leurs “fondamentaux” plutôt haussiers, mais le faire en fonction de leurs paramètres techniques actuels baissiers jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs coûts de production et qu’à partir de ce moment-là ils remontent mécaniquement sous l’effet d’une demande alors devenue très supérieure à l’offre. Mais d’ici là, beaucoup de gens auront été probablement lessivés sur l’or et l’argent-métal conformément à la remarque d’Alan Greenspan qui a écrit que:

« La politique financière d’un Etat-providence requiert que celui qui possède du capital n’ait aucun moyen de se protéger » !

Formule dont il ressort que les banques centrales occidentales feront tout ce qu’elles peuvent pour continuer de casser le prix des métaux afin de ne pas offrir aux épargnants le moyen de se protéger du chaos monétaire, économique et financier, dont elles sont  les vrais responsables. Croire le contraire, et penser que les prix des métaux vont pouvoir se redresser rapidement sans que les “pouvoirs publics” interviennent pour diriger l’épargne vers les instruments qu’ils entendent privilégier (comme les obligations d’Etat), c’est faire preuve d’une naïveté qui n’est plus d’actualité au moment même où leur Système, basé sur la fausse monnaie et la virtualité des prix des actions comme des obligations, entre en convulsions incontrôlables. Tous ceux qui continuent de nous expliquer que la crise est due à la “dictature des marchés” ne veulent pas admettre que la crise vient, au contraire, du fait qu’IL N’Y A PLUS DE MARCHES puisque c’est “la dictature des pouvoirs publics” (Etats et banques centrales) qui, en les manipulant en permanence avec le concours des grandes banques “too big to fail”, les détruisent…

-
 
 

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s