Allemagne

Dans une proposition au caractère plus « gouvernemaman » que jamais, le FMI nous fait part de sa vision des Etats-Unis d’Europe! Par Mish

 Dans une proposition au caractère plus « gouvernemaman » que jamais, le FMI nous fait part de sa vision des Etats-Unis d’Europe (sans pour autant utiliser cette désignation dans sa proposition) Par Mish

Veuillez considérer cette traduction d’un article publié par El Pais, intitulé le FMI suggère une allocation de chômage commune pour la zone euro. 

Le FMI propose une discipline et une intégration fiscale accrues et la création d’une allocation de chômage commune et d’un mécanisme de partage du risque pour venir en aide aux pays qui ont le plus souffert de la crise. 

Selon le FMI, cette gouvernance fiscale commune, de la même manière que l’union bancaire, est nécessaire à l’équilibrage des ‘faiblesses architecturales’ de la zone euro et protègera le club des 17 contre les crises à venir. En plus de cela, l’étude ajoute que l’étape la plus importante dans l’établissement d’une union bancaire est la mise en place d’un système fiscal général. 

Les piliers d’une union fiscale, selon le FMI, consistent en une série de mécanismes qui permettent d’éviter les risques et les plans de sauvetage coûteux sujets à une plus grande discipline fiscale. Le contrôle des finances de chaque pays, qui génèrent tous des revenus et des dépenses, est la condition de mise en place de ces projets imaginés par Bruxelles et le FMI. 

Le respect des lois et l’amélioration des standards de contrôle permettraient la création d’un fonds de liquidité pour les pays en difficulté ainsi que d’une allocation chômage commune et d’un fonds d’urgence pour les temps difficiles. 

Ce fonds sera financé grâce à un apport à hauteur de 1,5 à 2% du PIB des pays membres. 

Harmonisation de l’emploi 

Mais il reste encore beaucoup à faire pour qu’un tel projet voie le jour sur un marché du travail aussi diversifié que celui de la zone euro. ‘Un régime d’assurance commune exigerait un minimum d’harmonisation en matière de fiscalité de l’emploi et de droit à la pension, qui sera une étape positive vers la création d’un marché unique du travail’. 

L’intégration fiscale nécessite aussi une forme d’euro-obligations ou de financements joints, gérés par le centre du pouvoir et soutenues par les recettes globales, qui pourrait être établie une fois la structure fiscale ébauchée. 

Un système de contrôle devrait également compléter l’établissement d’un pare-feu solide ‘pour renforcer la confiance envers le système bancaire’. Et cela nécessiterait également une certaine somme d’argent : ‘bien qu’une assurance contre les échecs bancaires puisse être fondée par l’industrie elle-même, un fond commun de recapitalisation et de dépôt de garantie permettra de réduire les risques d’infection’. 

Les Etats-Unis d’Europe 

Voici la description la plus complète d’Etats-Unis d’Europe que je n’ai jamais lue jusqu’à présent. . Je propose que soit organisé un vote immédiat dans les 17 pays membres. 

Je suis certain que les chômeurs de Grèce, d’Espagne, d’Italie et du Portugal seront d’accord à 100% avec l’allocation chômage commune, particulièrement si l’Allemagne paie l’addition. Et si la France vote constamment en faveur de taxes accrues. De toute façon quelque soit le contexte, plus les taxes augmentent, mieux la France se porte! 

Les lois communes devront bien évidemment être alignées à la loi du travail Française. Et qui pourrait  s’opposer à des fonds de pension communs aux dépens de l’Allemagne et des pays de l’Europe du Nord ? 

Plus j’y réfléchis et plus je trouve le projet impeccable. Rien ne pourrait plus correspondre à ce que veulent les Etats distributeurs d’aides sociales. Qu’attendons-nous pour agir ? Il nous faut voter dès aujourd’hui, et que chacun décide si oui ou non il adhère aux taxes nécessaires à l’établissement des Etats-Unis d’Europe.

Par Mish - Global Economic Analysis  Publié le 11 octobre 2013

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-fmi-propose-une-union-fiscale-en-europe-.aspx?article=4531379070G10020&redirect=false&contributor=Mish.

2 replies »

  1. Ouais, ouais,,,,les allemands sont ôssi d’accord pour payer les indemnités de guerre dues à l’occasion de l’invasion des états allemands par Napoléon B, qui voulaient aussi créer les E U d’Europe,,,,oups !!! c’est le contraire,,,pas de problème, Moudugenou 1er va s’en charger, le monsieur bricolage de la repentance, et surtout il grande dittatore di più d’impôts et taaaaaxes !!!
    Mme Lagarde me fait penser,à « si tu ne veux pas venir à L, Lagardère viendra à toi » la redresseuse de tort, d’une bd destinée à la masse des minus habens qu’elle veut travestir en élites !!! hahahaha, it’s a mad world !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s