A Chaud!!!!!

Politique Friction du Mercredi 30 Octobre 2013 : Politique- sondages, reculades, les vraies questions sont occultées Par Bruno Bertez

Politique Friction du Mercredi 30 Octobre 2013 : Politique- sondages, reculades, les vraies questions sont occultées Par Bruno Bertez

Ce jour, le Premier ministre Ayrault vient d’annoncer l’abandon de l’écotaxe. C’est une reculade de plus du gouvernement qu’il est censé diriger. C’est peut -être un bon point et une sage décision que d’abandonner cette écotaxe. La colère grondait et il est évident pour tout le monde, nous l’avions pressenti dès le début de cette affaire,  que les victimes de cette écotaxe n’allaient pas se laisser égorger comme la majorité de moutons français que l’on égorge quotidiennement.

Les combattants de l’écotaxe sont des gens motivés, courageux, de tradition rebelle, ils sont rudes à la peine et au combat, pas comme les citadins qui, eux, mènent des luttes d’un autre genre comme,  par exemple, faire reconnaître et propager l’homosexualité et le malthusianisme. Les citoyens des  campagnes luttent pour vivre dignement, ceux des villes luttent pour jouir confortablement. Et, au besoin, sur le dos de l’épargne des campagnes.

La France ne peut connaître de vraie opposition que de la part de ceux qui sont restés près de la vie, près de la nature, que de la part de ceux qui croient aux traditions partagées, à l’héritage, à l’histoire, à l’identité,  à la nation comme bien commun et, surtout, ceux qui ont envie de maintenir ce que nous appellerions « le vivre ensemble ».

La France peut connaître une vraie opposition de la part d’autres groupes ou classes -mais pas au sens de Marx-, nous pensons à ceux qui sont les grands perdants de la crise: les jeunes. A force de les  spolier, de détruire leur futur, ils finissent par ne plus rien avoir à perdre. Ils sont donc candidats au refus, à la rébellion.

Hélas pour eux, ils sont sous la coupe des enfumeurs professionnels, syndicats et partis qui se servent d’eux comme chair à canons et les envoient au casse-pipe, à chaque fois, sur des combats qui ne sont pas les leurs, sur des combats qui ne sont jamais que ceux des « vieux » qui les mystifient. Le noyautage des organisations des jeunes est l’un des plus grands crimes des partis et syndicats. Les vieux se servent des jeunes… pour spolier les jeunes, pour maintenir leurs propres avantages acquis, lesquels ne peuvent être maintenus qu’en b…..t  les jeunes. Ce n’est pas pour demain que la classe –aucun rapport avec les classes de Marx encore une fois- des jeunes sera en ordre de combat. Elle est plongée dans l’ignorance, elle est mystifiée, elle se vautre dans les Nike, le football, la liberté/licence sexuelle et autres imbécilités. Ceux qui sont les rebelles actifs dérivent dans l’asocialité et la délinquance. Mais on ne sait jamais, la conscience peut progresser et un évènement, une opportunité, peuvent mettre le feu aux poudres… pour de mauvaises raisons comme Leonarda, par exemple.

L’évènement, c’est le statut de Hollande et du gouvernement. Hollande a pulvérisé les records de rejet. Le dernier sondage BVA dit que 26% seulement des Français ont une bonne opinion de lui. C’est le record de 32 ans. Jamais on n’a vu cela. Nous vous rappelons que Hollande a commencé son mandat – peut-on oser appeler cela un mandat?- avec 61% d’opinions  positives.  Les médias tirent à boulets rouges sur l’ambulance qu’ils ont offerte à Hollande en 2012, ils se gargarisent de cette dégringolade. Nous ne voyons personne parmi ceux qui lui ont élevé le piédestal présidentiel faire de mea culpa. L’électeur, c’est l’autre, n’est-ce pas.

der spiegel françois hollande

Nous avons développé en son temps une provocation que nous maintenons. En France, c’est le peuple qu’il faut changer, y compris les Bretons qui ont voté pour Hollande! Tout dysfonctionne, rien ne marche, il faut changer de peuple. Les Français n’ont à s’en prendre qu’à eux-mêmes. S’ils veulent à nouveau Sarkozy, ils l’auront, ils ne se rendent même pas compte du fait que Hollande, précisément, fait du Sarkozy, depuis qu’il s’est mis dans la seringue de la ratification du Traité Merkel-Sarkozy.  Il le fait encore plus maladroitement, avec encore moins de courage, avec encore plus de kludges, avec encore plus d’emplâtres et de cataplasmes, mais il fait la même chose. Avec la même ligne directrice: obéir à Merkel, obéir aux banques, obéir aux Commissaires européens, le tout sous la surveillance des Américains, tout en ne prenant pas de grosse, de vraie décision ou  mesure, afin de ne pas avoir de levée de boucliers sociale ingérable.

Hollande fait la même chose  que ferait Sarkozy, mais il y rajoute, parce qu’il se croit habile -héritage de son poste au PS- une pincée d’idéologie. Et c’est là où il se trompe, car les mesures réelles ne satisfont pas ses électeurs, tandis que la pincée d’idéologie irrite ses non-électeurs. La différence  entre Sarkozy et Hollande a l’épaisseur d’une feuille à cigarette, elle est à la marge. Un peu plus de ceci, un peu moins de cela, en fonction du clientélisme.

Tout cela est normal car l’état du monde est ce qu’il est. Et le carcan de l’Europe est également ce qu’il est, étroit. L’état du monde, c’est la crise et la lutte pour ne pas être laminé par les compétiteurs stratégiques et le carcan européen, c’est un mix, une combinaison de dictature de la finance, d’une part, et de l’Allemagne, d’autre part.

C’est l’une des originalités de la situation, c’est qu’elle est contre nature, cette alliance de la Finance et de l’Allemagne. Normalement, l’Allemagne est « hard », elle du côté du réel, du côté de la production, pas du côté de la manipulation des signes, du « soft » comme les Anglo-saxons. Normal,  elle vit de production. Mais, comme elle a un secteur bancaire hyper-développé avec la Deutsche Bank et ses banques de Länder en faillite, elle est alliée temporaire de la finance et des grandes banques internationales pour presser le citron des citoyens des autres pays européens.

Nous disons qu’il faut changer de peuple. Il n’y a pas trente-six alternatives, il n’y en a que deux,  comme dans toute véritable alternative qui se respecte.

  • La première est celle des socialistes, universalistes, négateurs de l’état-nation, elle consiste à la fois à imposer la transformation des Français,  à détruire l’identité, la spécificité nationale française et à compléter cette action par le remplacisme, l’immigration tous azimuts. Ainsi, on reconstruit une majorité de gens dociles, de clients, en quelque sorte.
  • La seconde est celle des vrais démocrates,  elle consiste à faire progresser la conscience des citoyens au lieu de les tromper. Elle consiste à organiser et accepter les vrais débats. Pour ce faire, à poser les vrais diagnostics et tracer les véritables pistes de sortie de la crise et de l’affaissement/régression. Au lieu de s’adresser au-dessous de la ceinture, aux émotions, aux parties sombres et basses des individus, il faut les élever à la conscience de citoyens. S’adresser à leur intelligence, au besoin, à la faire progresser, c’est vrai, ils en ont besoin.

Les sondages, les consultations électorales parlent. Mais ils parlent pas défaut, négativement, par rejet.  Ils parlent pour dire quoi? Qui interprète honnêtement ce qu’ils disent, qui même fait l’effort de le faire? Quelle est l’articulation entre les citoyens, leur consultation et le mandat qu’ils donnent? Il n’y en a aucune, puisque les champs de discussion, diagnostics, les débats, les enjeux, tout est occulté, dissimulé. Il n’y a pas de gens de bonne volonté, il n’y a que des idéologues d’un côté, des gens  assoiffés de pouvoir de l’autre, et des profiteurs au milieu!

BRUNO BERTEZ Le Mercredi 30 Octobre 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

5 replies »

  1. Libération des otages

    Pourquoi élever le mensonge au rang d’une vertu d’Etat ?

    Le mensonge politique est devenu tellement courant que nous nous interrogeons sur la conception qui sous-tend cette pratique. Nous avons entendu des mensonges politiques énormes ces derniers jours, ils venaient des Etats-Unis. Obama, ses porte-paroles, ses conseillers, les responsables de la NSA, les responsables du contrôle du renseignement, tous ces gens se sont emmêlés les pieds avec des déclarations contradictoires et invraisemblables. Résultat, malgré des médias aux ordres, l’image d’Obama et des institutions américaines s’en trouve encore plus ternie qu’ils ne le sont par les faits eux-mêmes qui leur sont reprochés.

    En France même, la libération des otages est un bon point. En soi, c’est quelque chose dont il faut se féliciter et qu’il faut saluer.

    Mais pourquoi se ridiculiser à s’afficher avec les otages, à faire des déclarations ? Pour glaner quelques dixièmes de point dans les sondages, pour restaurer des images ternies ? Si c’est le cas, c’est raté. Car il ne faut pas, en même temps, proférer des mensonges énormes susceptibles d’être démasqués dans les heures qui suivent. Non seulement tout le monde sait que rançon a été payée, mais, en plus, il est évident que cela sera révélé un jour ou l’autre par les participants aux négociations.
    Les enlèvements sont un moyen qu’utilisent les rebelles pour se financer. Il y a des rançons qui sont versées, des commissions qui sont versées, des commissions sur les commissions qui sont versées et des kick-back, c’est-à-dire des rétrocessions qui, à un moment donné, s’évanouissent dans la nature, tout le monde le sait.

    Prétendre le contraire, c’est plus que se moquer du peuple. C’est détruire sciemment sa propre crédibilité. Une affaire de ce type, bien gérée, est une affaire propre. Et il n’y a nulle honte à gérer proprement, même s’il s’agit de transaction que l’on réalise avec des gens douteux.
    Hollande aurait pu sortir grandi de cette affaire car elle constitue une bonne nouvelle. Non seulement, il n’en sort pas grandi, mais les mensonges l’ont abaissé un peu plus.

    J'aime

  2. Bonjour,

    La Bretagne est une des régions de France dont les rivières sont les plus polluées et les plages couvertes d’algues vertes.Lisez les rapports de l’Agence de l’eau loire Bretagne.

    La lutte contre les pollutions dues à une agriculture hors sol :poulets, cochons est payée par les consommateurs d’eau : voir le budget de l’agence et les communes pour ce qui concerne le nettoyage des plages.

    Cette agriculture ne vivait que par des subventions de Bruxelles.Cela permettait de vendre par exemple des abats de poulets en Afrique moins cher que la production locale qui a de ce fait disparue et cela a encouragé les paysans africains à quitter leur terre.

    Pourtant il ne fait pas de doute que beaucoup de paysans bretons travaillent dur et craignent pour l’avenir

    La politique agricole en France a toujours été dictée par le syndicat majoritaire la FNSEA , celle la méme
    qui s’insurge contre l’écotaxe.Les subventions agricoles depuis l’origine de la PAC dépassent plusieurs dizaines de milliards d’euros.Les agriculteurs étaient quatre millions à l’origine.Ils sont actuellement entre
    600 et 700.000.Je doute que ce soit les campagnes qui ont payé ces sommes.D’ailleurs pendant longtemps c’est l’Allemagne qui a fait les fins de mois du Ministére de l’Agriculture.

    La chute du modèle agricole breton était prévisible comme les problèmes de l’acier, de l’automobile et bientôt de l’agriculture basée sur une consommation de pétrole de plus en plus cher à terme.Le point commun a ces problèmes c’est que c’est toujours le contibuable qui paie à la fin.

    Votre longue disgression sur le bien à la campagne et le mal à la ville me laisse réveur.Encore un effort et
    vous allez écrire que la terre ne ment pas.

    La révolte actuelle en Bretagne et le malaise generalisé des campagnes mérite mieux qu’une occasion d’ enfoncer ce pauvre gouvernement et de faire la morale aux citadins.

    Les campagnes se paupérisent , le modèle agricole actuel est fragile car fondé sur un pétrole bon marché
    et le pétrole ce n’est pas seulement le carburant mais aussi les intrants: engrais, pesticides, herbicides, etc.

    Il reste à espérer que la profession agricole qui dispose de tous les leviers:ministére, safer, chambres d’agriculture, etc… saura touver une solution conforme à l’intérét général et cela reste possible .

    Comme vous le dites, la démocratie consiste à poser les vrais diagnostics.Alors commençons par l’agriculture bretonne.

    Ceci étant dit , je lis votre blog chaque jour avec beaucoup d’attention.

    J'aime

    • @FRANCE41

      J’ai eu plaisir à vous lire. J’apprécie votre expose sur la situation du monde agricole . Il est clair et intéressant.

      Comme vous le dites en fin de texte, la démocratie consiste à poser les vrais diagnostics. Cependant, je préfèrerai remplacer le mot "diagnostics" par "questions" car je ne pense pas que qui que ce soit, docteur ou médecin, soit en position de « Maitre » susceptible de démêler le souhaitable du condamnable.

      Ma problématique n’est bien sur ni le modèle agricole Breton, ni les pollutions qu’il engendre, vous le reconnaitrez. Ma problématique est celle d’un mode de gouvernement, gouvernement qui décrète d’abord et réfléchit ensuite comme dans le cas de l’écotaxe et des prélèvements sur l’épargne des français.
      Ma problématique est celle du pouvoir des citoyens et de leur capacité à s’opposer , je vous fais observer que je ne prends pas position sur le contenu de l’opposition ou de la rébellion. Je crois qu’à un certain moment, d’ailleurs j’utilise le mot "peut-être".

      Vous vous trompez, lisez avec attention, je ne saisis pas l’occasion d’enfoncer le gouvernement, au contraire.
      Je stigmatise la classe politique dans son ensemble, les corps intermédiaires et surtout les français dans leur légèreté et leur inconséquence. A la limite j’en suis à un point ou j’excuserai volontiers le gouvernement. Il a été élu sur un malentendu, par défaut, et l’histoire dira peut-être qu’il ne s’en est pas si mal tiré que cela, qu’il ne mérite pas autant d’opprobre.

      Je vous remercie de votre intervention

      J'aime

    • ah?vous comptez sur les safer et les chambres d’agriculture?????soit vous travaillez chez eux,soit vous avez besoin de vous informer

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s