Behaviorisme et Finance Comportementale

Humeur de Loup du Mercredi 27 Novembre 2013: Attention danger! Ne tirez pas trop sur vos gouvernements. Pleins feux sur les Maîtres des ténèbres!

Humeur de Loup du Mercredi 27 Novembre 2013: Attention danger! Ne tirez pas trop sur vos gouvernements. Pleins feux sur les Maîtres des ténèbres!

Ceux qui tirent à boulets rouges sur les gouvernements sont des irresponsables. Ils jouent un jeu dangereux dont un jour, certainement, ils se mordront les doigts.

Non, nous n’avons pas tourné casaque, nous ne défendons pas le gouvernement en place, pas plus que celui qui l’a précédé ou celui qui lui succédera. Nous ouvrons les yeux et nous nous interrogeons: Comment se fait-il que rien ne marche? Comment se fait il que, quelque soit la couleur politique, les résultats soient aussi piteux, aussi décevants?

Bien entendu une première hypothèse vient à l’esprit et c’est une hypothèse de bons sens: Quelque soit la couleur, ils font en gros la même politique, un peu plus de ceci d’un côté, un peu plus de cela de l’autre. C’est le fameux argument de l’UMPS, celui qui est utilisé par Marine et Mélenchon.  L’argument du bonnet blanc-blanc bonnet. En terme électoral ou polémique, l’argument est de bonne guerre et nous même, dans notre indignation, quelquefois nous l’utilisons.

Ce qui frappe aussi c’est ce qui se passe aux Etats-Unis en ce moment, cela donne à réfléchir.

Les derniers sondages indiquent que jamais l’opinion n’avait manifesté un tel rejet de la politique et de son personnel. Le rejet est tellement important que les plus grands éditorialistes n’en reviennent pas, ils n’ont aucune explication à proposer. L’approbation d’Obama inscrit un nouveau record à la baisse, celle du Congrès est à un plus bas historique, celle des Républicains, pourtant dans l’opposition est négative à plus de 50%. Comme le dit le responsable des enquêtes au WSJ, c’est un choc, un tremblement de terre. Personne n’est épargné, les gens en ont marre. Les conspirationnistes  diraient: La grande tromperie de la fausse alternance ne prend plus. Peut-être que les fameux doigts de la même main tenue par un seul poignet ne trompent plus les citoyens.

Nous préférons en rester à ce que nous voyons et proposer une autre interprétation, plus rationnelle, plus vérifiable: les gouvernements ne gouvernent pas. Ils sont gouvernés. Ils sont les bouchons, les jouets qui sont ballotés sur une mer qui les dépasse, qu’ils ne comprennent pas, qu’ils ne voient pas, tellement elle les entoure.

Nous soutenons que les gouvernements ne gouvernent pas, que ceux qui gouvernent, ce sont les Banques Centrales. Que leur pouvoir est d’autant plus grand qu’elles travaillent dans l’ombre, à l’abri de la lumière, dans les profondeurs du Système. Système au sens de système de John Law. Souvenez-vous de cette alliance d’un Régent désargenté qui a vendu son âme au diable qu’était le mégalomane Law. Ellesls travaillent sans contrôle, sans critique parce que ce qu’elles font, c’est de l’alchimie: elles cherchent le Saint Graal monétaire, avec d’obscures formules et d’étonnants abracadabras. Ce sont ces gens qui ont d’autant plus le vrai pouvoir que l’actualité, depuis 5 ans maintenant, est monétaire, financière, c’est une actualité secrète, souterraine dont on ne voit que les manifestations négatives que l’on attribue…. aux gouvernements.

406811_588206031205671_2128713557_n479811_464425020297082_131874745_n

Relisez bien, notre thèse est là, dans cette affirmation: Ce sont les Banques Centrales qui gouvernent et ce sont les gouvernements qui essuient l’impopularité de l’action de ces Dieux cachés ; de ces Dieux cachés dont personne ne soupçonne la responsabilité, faute de comprendre leur religion.  Au fond, les vrais enfumeurs, ce sont eux, enfumeurs systémiques puisqu’ils n’accomplissent leurs tours et leurs mystères qu’à l’ abri de ces écrans nébuleux.

Nous nous refusons à croire que les hommes politiques sont tous nuls, idiots et vendus. La plupart  le sont, oui c’est vrai, mais tous ne le sont pas. Il y a encore quelques hommes et femmes de bonne volonté; mais ceux-là ne comprennent rien.  Nous sommes dans une période qui n’a pas d’équivalent dans l’histoire, période de complexité, d’abstraction comparable à aucune autre qui a précédé.

Réfléchissez,  prenez la peine de vous arrêter de regarder la télé et sa propagande, posez-vous la question: Qui est responsable de tout cela?

–            La crise financière et le surendettement généralisés qui ? Si ce n’est ceux qui ont mission de réguler la monnaie et le crédit : les Banquiers Centraux!

–            Les inégalités extrêmes qui ?  Si ce n’est ceux qui donnent l’argent gratuitement aux ultra riches pour qu’ils accumulent encore plus: les Banquiers Centraux!

–            La montée des déficits des Etats qui?  Si ce n’est ceux qui les ont autorisés en menant des politiques monétaires laxistes et inflationnistes: les Banquiers Centraux!

–            La désindustrialisation, les destructions d’emplois qui? Si ce n’est pas ceux qui ont donné aux entreprises l’argent gratuit pour qu’elle remplacent les hommes par les machines et en plus délocalisent: les Banquiers Centraux!

–            L’hypertrophie bancaire et financière qui a transformé le monde global en un gigantesque casino qui ?  Si ce n’est ceux qui inondent de liquidités spéculatives en quête de plus-values faciles: les Banquiers Centraux!

–            Qui sera responsable de la prochaine crise quand il faudra revenir à des taux d’intérêt normaux parce que les monnaies seront en danger, et que l’édifice spéculatif menacera de s’écrouler qui ? Si ce n’est ceux qui ont  mis les taux aussi bas: les Banquiers Centraux!

Les Banquiers Centraux sont les responsables ultimes, ce sont eux qui ont mis le poison du crédit et de l’argent facile dans le système. Ce sont eux qui imposent aux gouvernements, vos gouvernements de vous faire payer le prix de leurs erreurs. Plus vous affaiblirez vos gouvernements, plus ces Banquiers Centraux riront de vous, puisqu’ en affaiblissant vos gouvernements, c’est vous même que vous affaiblissez face à eux.

 Ne tirez pas trop sur vos gouvernements, simplement, marquez-les, comme on marque au football, tenez les en laisse, obligez les à prendre conscience de ce qui se passe, à changer de comportement, de politique et d’allégeance.

Forcez-les à vous représenter et à cesser d’être les courroies de transmission des Maîtres des ténèbres que sont les Banquiers Centraux!

reactiongifs (3923) Animated Gif on Giphy

BRUNO BERTEZ Le Mercredi 27 Novembre 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:


   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

24 replies »

  1. Vous dédouanez un peu vite nos politiciens…. tous ne sont pas des ordures on est bien d’accord (20/80 loi de Pareto sans doute…), ou auriez-vous reçu des menaces à l’instar d’un certain professeur d’économie, sanctionné récemment pour avoir dit "certaines "vérités….?

    J'aime

    • Vos allégations et sous entendus ne sont guère à votre honneur Zénith, surtout quand on vous prend en flagrant délit de non lecture! peut être devriez vous essayer à un peu de dialectique cela vous changerait de vos délires monétaristes!

      J'aime

  2. Il a bien fallu qu’un jour, quelqu’un invoque le diable. Nixon a entonné une jolie messe noire sur l’autel de l’étalon-or sacrifié. Et le diable est apparu, avec "l’argent trompeur". Les dirigeants n’ont pas hésité alors à manger avec lui, sans long manche. C’est pour cela que j’ai du mal à les dédouaner, quand même.

    J'aime

  3. personne n’a obligé la France à emprunter sur les marchés (1973) plutôt que de continuer à emprunter à la banque de France.

    Personne n’a obligé les gouvernements depuis 30 ans à pratiquer un clientélisme honteux en creusant la dette pour se faire élire (Les Français sont des veaux, leurs choix électoraux en sont la preuve).

    voir l’exemple Suisse lien ci-dessous :

    http://www.contrepoints.org/2013/11/27/147814-les-bienfaits-de-la-democratie-directe

    J'aime

  4. Personne n’a obligé la France à emprunter sur les marchés plutôt qu’à la banque de France dès 1973.
    Et ce ne sont pas les BC qui ont obligé les gouvernements à creuser une dette gigantesque par clientélisme pour se faire élire, mais les Français (qui sont des veaux, encore une vision exacte du grand homme), qui ont voté comme des crétins avec une vision court termiste et égoïste absolue.

    Quelle différence avec le peuple suisse :

    http://www.contrepoints.org/2013/11/27/147814-les-bienfaits-de-la-democratie-directe

    J'aime

  5. Je crois que les images illustrent bien le propos. Une force veut nous amener à une certaine situation. Mais pourquoi ?
    Pour l’argent ? Cette force contrôle déjà l’argent.
    Pour le pouvoir ? Cette force à déjà le pouvoir.
    Pour quoi alors ?
    Il parait que les futurs présidents des grands pays sont auparavant auditionnés par ce grand groupe dont le noms figure dans une image.
    Justement F Fillon y a été invité.
    Ce serait étonnant qu’il soit beaucoup plus brillant que ses prédécesseurs. De plus je ne vois pas comment on pourrait le marquer.
    Je pense aussi que la réponse au pourquoi ci dessus à un rapport avec le fait que cette force ne nous aime pas !! Et que par conséquence on n’aura pas la possibilité de marquer un gouvernement.
    Il n’y a à mon avis aucune issue en dehors de la violence et du chaos.
    Désolé c’est juste mon avis.

    J'aime

  6. Tout a fait d’accord avec Anafesto "Les parents ont mangé les raisins trop verts et les enfants ont eu les dents agacées" Qui a mangé avec le diable ? Les futurs élus ! (de tous bords)
    Dédouaner les gouvernants , c’est leur nier toute responsabilité. Le problème ne vient pas que des banques , il vient aussi de notre système politique basé sur le mensonge et l’imposture pour être élu.
    Mais pourquoi dédouaner le menteur ? Qui n’a cessé de mentir sur la situation de notre pays ? Qui fait croire aux français que tout est de la faute des riches/des patrons/des immigrés (rayer la mention inutile) ?
    Nos politiciens français sont indéfendables . Et ceux qui le seraient ne seront jamais au pouvoir.

    J'aime

  7. l`occident est-il capable de descendre son niveau de vie ? car il faut reconnaitre que toutes ces dettes servent aussi a financer cela….qu`en realite si on regarde les taux de croissance , il n`y a pas de recettes pour….quand on vit et se croit riche et qu` on vit au dessus de ses moyens ….faut pas se plaindre….

    J'aime

  8. je pense plutot que ce sont les grandes entreprises qui tirent les ficelles a leur profit au détriment de la population.on peut s’interroger sur les interventions militaires répétées de notre gouvernement en afrique(alors que quelques barbouzes auraient suffi),sur les délires immobiliers de nos collectivités locales,sur la gabegie de notre sécurité sociale.les banques centrales essayent de réparer les dégats .Bernanke n’était pas responsable de la situation irréversible qu’il a trouvée…draghi n’est pas responsable du délire immobilier espagnol ou de la mafia italienne

    J'aime

  9. A mon tour de mettre mon grain de sel… et si la responsabilite etait "circulaire" ?

    OUI les banques centrales manipulent tout, mais cela correspond a une DEMANDE de la part des politiciens qui veulent se maintenir en place, et ils correspondent eux-memes a une DEMANDE du peuple, de toujours plus de confort pour toujours moins de travail. Chacun a son niveau de responsabilite.

    Je trouve assez etonnant que personne ne souligne la responsabilite des peuples occidentaux (sauf nervall ?)

    Par contre, effectivement, c’ est le peuple, et le peuple seul, qui paiera tout, la est l’ injustice.

    J'aime

    • Bonsoir,

      Si si il y a des gens qui soulignent la responsabilités des peuples.
      Par exemple Jacques Attali le dit clairement dans ses récentes diatribes.
      Ce gars là n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais il existe et il a été au cœur de ce système.
      Il dit également que c’est le peuple qui doit payer pour son inconsistance dans le choix de ses responsables !!
      Entre lui et moi il n’y a vraiment que le prénom qui soit commun.

      J'aime

  10. Pourquoi ne pas dire simplement que ce sont les financiers, ceux qui ont des fortunes en milliards, qui gèrent les banquiers des banques centrales…… et décident du destin des peuples, en particulier occidentaux? Le reste n’est qu’un gigantesque jeu de Monopoly menteur ……
    Ces beaux messieurs jouent, et jouent avec nos vies…….

    J'aime

    • ben c’est vrai pour la fed:les actionnaires de la fed sont de grosses banques privées mondiales,il est donc normal que la politique de la fed profite d’abord au système financier.et comme c’est la fed qui influence l’économie mondiale…

      J'aime

  11. M’enfin entre les politiciens et les banquiers centraux il y a les banques et les financiers. Si ont regarde de plus prés ont se rends compte que politiciens et banquiers centraux sont des fonctionnaires alors que les banquiers et financiers sont privés, peut être un peut moins maintenant :) :).
    Comme la richesse est produite par le privé, c’est lui qui est quelque part celui qui va décidé des directions économiques tandis que les politiques et banquiers centraux vont faire tout leur possible pour permettre de créer les dites condition permettant de baliser les directions économiques.

    Je pense donc que les banquyiers centraux sont tout comme les politiciens; aux ordres, des banquiers, des financier et des industriels internationnalisés.

    Certes la responsabilité revient aux fonctionnaires qui n’ont pas fait leur boulot consciencieusement avec le soucis de protéger et défendre les peuples. Peuples qui sont eux aussi dépendants des banques, financiers et industriels.
    M’enfin je ne mettrais donc pas les banquiers centraux comme unique responsable, mais comme plus grand responsable et plus grand traitre.

    J'aime

  12. Réformes, réformes, réformes. Tant qu’on n’aura pas le courage en France d’affornter la rue et de risquer de perdre une élection pour passer des réformes courageuses, on se dirige vers la catastrophe. Il faudrait peut-être un Reagan qui dirait aux cheminots (par exemple), "on vous réforme votre système de retraite, sinon vous rentrez chez vous et j’embauche d’autres pour vous remplacer". Mais, faut pas rêver…, et collision il y aura.

    J'aime

  13. En décembre 2011 et février 2012, la Banque Centrale Européenne a prêté 1019 milliards d’euros aux banques privées.

    Durée du prêt : trois ans.

    Taux d’intérêt : seulement 1 %.

    Résultat : échec total. Les banques privées prêtent de moins en moins aux entreprises. L’économie réelle n’a pas du tout profité de cet argent.

    Jeudi 28 novembre 2013 :

    Zone euro : les crédits au secteur privé reculent davantage en octobre.

    Le recul de l’octroi de crédits au secteur privé en zone euro s’est accentué en octobre, avec une baisse de 2,1% sur un an, après un repli de 2% en septembre, a annoncé la Banque centrale européenne (BCE).

    Le recul de septembre a finalement été supérieur à ce que la BCE avait annoncé initialement (-1,9%).

    Les crédits aux entreprises non-financières se sont dégradés avec un recul de 3,7% sur un an, contre un recul de 3,6% en septembre, a précisé l’institution monétaire de Francfort dans un communiqué.

    http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_les_credits_au_secteur_prive_reculent_davantage_en_octobre58281120131116.asp

    J'aime

  14. "Les Banquiers Centraux sont les responsables ultimes" ou même les entreprises pour reprendre les commentaires, sont ils pour autant coupables ? Car penser que cela a été fait à dessein n’est-ce pas leur prêter que trop d’intelligence? Après tout pourquoi seraient-ils moins incompétents et aveugles que les gouvernements en place? J’ai le sentiment que personne n’y comprend rien (y compris moi) sauf peut être des experts inaudibles pour les néophytes économistes comme moi. Ces experts tentent d’expliquer pourquoi cela va aller de plus en mal et pourquoi les solutions (y compris la violence et le chaos) pour y remédier ne seront pas applicables car incompréhensible par la masse. J’adorerai une fin comme dans le livre fight club, mais mon réalisme peut-être un brin naif perçoit plutôt un lent déclin ennuyeux et non perceptible à l’échelle d’une génération, donc sans révolution.

    J'aime

  15. Je trouve triste et affligeant que, cherchant à braquer les projecteurs sur les malfaisants, qui dans l’ombre, mènent des politiques nuisibles, certains s’efforcent de les détourner.

    Il ne s’agit pas d’exonérer les gouvernements , mais de revenir aux sources des crimes commis.
    La cause c’est ce qui, supprimé, cesse de produire effet, supprimez l’argent facile et tout ce qui est énuméré dans l’article ci-dessus comme déséquilibre pervers rentre dans l’ordre.

    Si le crédit avait été à son prix, personne n’aurait eu la possibilité d’en faire mauvais usage.

    J'aime

    • BB je regrette le sous entendu que j’ai fait, autant pour moi. J’ai le tort de lire souvent en diagonale, faute de temps, et l’idée de disculper nos gouvernants m’avait juste un peu énervé! Merci aussi d’éviter les commentaires parfois acerbes sur vos lecteurs qui ne vous veulent aucun mal, bien au contraire, on ne vous lirait pas si on n’appréciait pas vos réflexions! Sans vous flatter votre blog est un des meilleurs. Cela dit vous avez raison de mettre le projecteur sur les banquiers centraux mais sous les ordres de qui sont-ils? Le sous-entendu de Jack est peut-être la réponse mais cela me (nous?) dépasse……

      J'aime

      • Sont-ils seulement aux ordres de quelqu’un ou simplement du produit de leur propre cerveau, d’une mystification ?
        Ils adhèrent aux principes de la technocratie, de la gouvernance technique et éclairée, système qui, probablement de façon sincère (du moins originellement), cherche à améliorer activement la société produit à terme sa ruine par les distorsion, les failles, car le technocrate n’est pas omniscient, n’est pas éclairé, ce qu’il fait contient toujours un risque d’échec qui ne sera pas mesuré, mais sera digéré par le système et accumulé. Le jugement du législateur ne suffit pas pour savoir si ce qu’il veut est juste et harmonieux.
        Ce système qui nécessite aussi de plus en plus d’information pour tenir le coup, pour vérifier la fiabilité de leurs actions, que ce soient les sondages, les votes, les rapports ou l’espionnage. Est-ce un hasard si les technocraties sont celles qui ont les plus gros services de renseignements ?

        J'aime

    • Si les banquiers n’avaient pas reçus l’autorisation de considérer les dépots comme fraction de leur fond propres. La liquidités aurait été moindre et le taux de crédit a sa juste valeur. Mais les politiciens ayant besoin de toujours plus d’argent moins cher ont autorisé les banques centrale a garantir tout se micmac. Qaund je dis autorisé, c’est surtout qu’il n’ont pas l’autorité :) :) pour empecher les banquiers centraux de prendre de mauvaises décisions. L’arme de destruction massive qu’est l’impression monnaitaire, arme a retardement, est laissé a la discrétion seul d’une poigné d’individu qui n’ont de compte a rendre a personne. A part a leur actionnaire. Mais qui sont leurs actionnaires ?

      J'aime

  16. La faute est la création même des banques centrales.Jusqu’à la première guerre mondiale le système monétaire reposait sur l’or et l’argent.Le cabinet des monnaies jouait le rôle de banque centrale et chacun pouvait apporter ses métaux or et argent au cabinet des monnaies pour en faire des pièces.L’état prélevait juste des droits de seigneuriage et fais de frappe.Et la monnaie gardait sa valeur sur le long terme…

    J'aime

  17. Quand les politiciens ont acheté pendant des années la légitimité à crédit (la légitimité étant ce qui permet de gouverner et d’avoir du contrôle sur la société en limitant l’usage du bâton) lorsque vient la crise du crédit, il est normal qu’il y ait aussi une crise de légitimité.

    J'aime

    • Ont peut alors se demander si la révolution n’as pas deja eu lieu. Car privé le peuple de sa légitimité dans le processus démocratique par l’intermédiaire de l’europe et de ses commissaires, c’est bien une prise de pouvoir et se ce fait une révolution. Mais une révolution oligarchique et non populaire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s