Behaviorisme et Finance Comportementale

Sur la monnaie gratuite ( Revenu de base) Par Mish

Sur la monnaie gratuite ( Revenu de base) Par Mish  

Mon analyse est qu’il n’est pas possible que l’hyperinflation se développe aux Etats Unis. On me demande toutefois ce qui pourrait me faire changer d’avis.

Ma réponse à toujours été ‘une monnaie gratuite’ (je n’ai pas dit crédit) à grande échelle. Notez que le QE cause des distorsions économiques importantes, mais il ne s’agit pas là de monnaie gratuite.

Une proposition de monnaie gratuite

En Suisse, suffisamment de signatures ont été récoltées pour que soit proposée une ‘monnaie gratuite’. Pour la recevoir, tout ce qu’il faut faire est respirer. Riches comme pauvres pourraient la recevoir.

La journaliste du New York Times, Annie Lowrie, discute de cette idée dans Switzerland’s Proposal to Pay People for Being Alive

Cet automne, un camion a déchargé huit millions de pièces devant le bâtiment du Parlement à Berne, une pour chaque citoyen Suisse, à l’occasion d’un coup de publicité pour une politique sociale audacieuse qui pourrait devenir réalité dans le petit pays riche. Avec les pièces, des activistes ont livré 125.000 signatures – suffisamment pour lancer un référendum public en Suisse, pour demander un revenu mensuel pour tous les citoyens du pays.

Chaque mois, chaque Suisse recevrait un chèque de la part du gouvernement, qu’il soit riche ou pauvre, acharné au travail ou fainéant, jeune ou vieux. Ainsi, la pauvreté pourrait disparaître.

Cette proposition sort tout droit de l’imagination de l’artiste Allemand Enno Schmidt, à la tête du mouvement pour le revenu de base. Lorsque je me suis entretenue avec lui, Schmidt a décrit cette politique comme ‘stimming’. Comme pour beaucoup de mots Allemands, celui-ci n’a aucun équivalent en Anglais et signifie ‘cohérent et harmonieux’ avec un petit quelque chose de ‘beauté’. C’est une idée dont l’heure est venue, m’a-t-il dit.

Allez à une soirée à Berlin et vous trouverez toujours quelqu’un conter les bénéfices d’un revenu minimum, de la même manière qu’il y a toujours quelqu’un pour parler de la taxe Robin des Bois à New York ou du système de santé a contribuable unique à Washington. Et cette idée n’est pas en vogue qu’en Suisse. Chypre se penche actuellement sur l’idée. On en entendrait aussi parler aux Etats-Unis, où certains membres de la droite libertarien et de la gauche libérale ont convergé sur l’idée – certains préfèrent un revenu de base inconditionnel, d’autres un revenu minimum qui viendrait s’ajouter aux revenus des pauvres jusqu’à un certain niveau.

Donner de l’argent n’a rien de libertarien

Je me dois d’interrompre Lowrie ici.

Personne ne peut se dire libertarien et supporter une telle proposition.

Donner de l’argent signifie que de l’argent est pris à quelqu’un par le gouvernement (par le biais de taxes) et distribué à d’autres.

L’autre solution serait d’imprimer de la monnaie, ce qui entraînerait une inflation. Dans tous les cas, cet argent ne serait pas gratuit.

Il n’existe rien de tel que de l’argent gratuit, et aucun libertarien n’oserait soutenir une hausse des taxes.

Les incohérences continuent

‘L’idée de la droite est la rapidité et l’efficacité. Disons que le Congrès décide de fournir un salaire de base au travers du système de taxes ou du programme de sécurité sociale. Un tel système pourrait mieux fonctionner et être plus juste que le système actuel qui comprend des aides sociales, des coupons repas et des bons pour l’achat de biens immobiliers. Un père célibataire qui a deux emplois n’aurait plus à se soucier d’avoir à visiter plusieurs bureaux pour recevoir des aides. Lui offrir une seule somme d’argent pourrait l’aider à mieux utiliser ses dollars. Les bons pour l’achat de biens immobiliers doivent être dépensés sur le marché immobilier, et les coupons repas sur de la nourriture. Ces dollars pourraient avoir plus de valeur pour le receveur et l’économie s’ils étaient fongibles’.

‘L’idée de la droite’ ? Vraiment ?

Comme je l’ai dit plus haut, la seule manière de distribuer de l’argent sans entraîner d’inflation est de le prendre à certains pour le redistribuer à d’autres, quelque chose qu’un libertarien ou un conservateur de proposerait jamais.

Lowrie sait-elle faire la part des choses ?

Elle prouve tout au long de son article qu’elle en est incapable et qu’elle ne peut distinguer les conservateurs de libéraux progressistes lunatiques qui tentent de se faire passer pour des conservateurs.

‘Mieux encore, les conservateurs pensent qu’un tel programme pourrait réduire la taille de notre bureaucratie. Il pourrait prendre la forme d’aides sociales, de coupons repas et de centaines d’autres programmes en une seule fois : bonjour salaire de base, au revoir H.U.D. Charles Murray, de l’American Enterprise Institute, a proposé un salaire minimum pour cette même raison – nourrir les pauvres et affamer les bêtes. ‘Donnez de l’argent au peuple’, a-t-il écrit dans son livre ‘In Our Hands: A Plan to Replace the Welfare State’. Il y suggère d’offrir 10.000 dollars par an à toute personne capable de remplir ces conditions : être Américain, âgé de plus de 21 ans, ne pas avoir fait de prison et ‘avoir un portefeuille’.

Critiquer l’idée pour finalement changer de cap

Dans un élan temporaire de bon sens, Lowrie explique qu’il y a également des arguments à l’encontre du salaire de base, comme le coût. Elle ajoute qu’il pourrait aussi pousser certains à ne pas travailler.

Mais cet élan ne dure pas. Elle continue en disant ‘certains experts pensent cependant que ces effets seraient moins importants qu’on ne le pense’.

Et comme cerise sur le gâteau de la redistribution socialiste, elle conclue en décrétant que ‘le salaire minimum pourrait aussi s’avérer ‘stimming’ pour les Etats-Unis’.

Complètement insensé

La proposition est clairement insensée. Si imprimer de la monnaie et la distribuer permettait de mettre fin à la pauvreté, le Zimbabwe, l’Argentine et le Venezuela seraient les nations les plus riches de la planète.

La seule alternative à l’impression monétaire est l’augmentation des taxes applicables aux producteurs de capital dans le cadre d’un programme de redistribution socialiste.

Et cette deuxième option ne peut pas non plus fonctionner pour des raisons qui sont évidentes.

Taux de naissances, fraudes et immigrants clandestins

Il n’est pas difficile d’imaginer ce qui se passerait si les Etats-Unis donnaient 10.000 dollars par an à chacun de leurs citoyens.

La première chose qui se passerait serait une augmentation du taux de naissance dans les ghettos. Nombreuses sont les filles de 16 ans qui auraient des enfants cinq années d’affilée pour collecter 50.000 dollars.

L’immigration légale comme clandestine augmenterait. Les gens viendraient du reste du monde pour faire des bébés aux Etats-Unis et élever un citoyen Américain.

Et qu’en serait-il de la fraude ? Les faux certificats de naissance auraient une valeur de 10.000 dollars chacun.

Perte de confiance

L’hyperinflation est la perte totale de confiance en une devise. Elle est causée par un évènement ou une série d’évènements politiques qui résultent d’une forte impression monétaire. La proposition ci-dessus pourrait entraîner une hyperinflation.

Pour une analyse de l’hyperinflation pays par pays, je vous conseille de lire Reader Questions On Hyperinflation; Would Printing $50 Trillion Tomorrow Do Anything?.

Et pour des discussions autour de l’hyperinflation dans la théorie comme dans la pratique, ainsi qu’une proposition bidon d’une hyperinflation aux Etats-Unis, voyez ceci : Hyperinflation Nonsense in Multiple Places.

Exemples actuels d’hyperinflation

Pour une discussion point par point de l’hyperinflation qui se développe au Venezuela et les politiques qui l’ont entraînée, voyez Venezuela’s Hyperinflation Anatomy; Army Storms Caracas Electronics Stores; Total Economic Collapse Underway; Could This Happen in US?

Une chose

L’erreur politique est la cause première de toute hyperinflation.

La seule chose qui pourrait me faire changer d’avis sur l’hyperinflation est aujourd’hui activement promue par les illettrés du New York Times.

Si les Etats-Unis mettaient en place un tel système, et s’ils l’indexaient à l’inflation, les conséquences en seraient une escalade de l’impression monétaire pour venir en aide ‘à ceux qui n’ont pas assez d’argent pour survivre’.

Je ne changerai pas d’opinion

Je ne changerai pas d’opinion quant à l’hyperinflation.

Voici mon idée principale : parce que quelqu’un propose quelque chose de stupide de signifie pas que son idée a une chance de se réaliser.

Je suppose qu’il n’y a aucune chance que le Congrès mette une telle chose en place. Les crédits d’impôts pour enfants sont l’un des nombreux exemples de programmes de redistribution de trop petite ampleur.

Assumons que je me trompe quant à la possibilité d’un tel évènement, je changerai d’avis sur le sujet.

Addendum:

En Suisse, la proposition s’applique à toute personne peu importe son âge. Je n’ai pas fait attention à ce détail en appliquant ma proposition d’un même système aux Etats-Unis et me suis porté à confusion.

Mais tout ce que je dis reste applicable, et la proposition est absurde pour toutes les raisons établies. Il n’y a rien de libertarien ou de conservateur là-dedans.

L’idée qu’il est possible d’éliminer la pauvreté en imprimant de l’argent est une absurdité économique. Ceux qui embrassent cette folie ne comprennent ni l’inflation, ni le capital, ni la monnaie.

Par MishGlobal Economic Analysis

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-sur-la-monnaie-gratuite.aspx?article=4682574306G10020&redirect=false&contributor=Mish

EN BANDE SON:

4 replies »

  1. Rien de bien méchant, constructif ou juste erroné dans sa présentation. Mais voyons en quoi les 3 conséquences néfastes qu’il projette sont simpliste et à mon sens erronée :
    1 : La première chose qui se passerait serait une augmentation du taux de naissance dans les ghettos. Nombreuses sont les filles de 16 ans qui auraient des enfants cinq années d’affilée pour collecter 50.000 dollars.

    Rép : Il est vrai que la somme attribuée aux enfants doit être suffisante pour leur assuré le minimum vitale mais pas permettre des rentrée financière à la famille. Une diminution de la pauvreté et une augmentation de la scolarité entraine généralement le phénomène opposée, une réflexion réfléchie sur la natalité.

    2 : L’immigration légale comme clandestine augmenterait. Les gens viendraient du reste du monde pour faire des bébés aux Etats-Unis et élever un citoyen Américain.

    Dans un monde idéale, ce rdb serait attribué partout dans le monde. Mais si il doit se limiter dans un premier temps à une zone, l’immigration clandestine n’aurait pas de raison d’augmenté, elle ne donnerait pas accès à ce montant. Pour ce qui est d l’immigration en générale, c’est un problème déjà présent de politique d’immigration et pas de revenu de base.

    3 : Hyperinflation.

    Rep :Pour l’hyperinflation, je pense aussi que si l’on créer de la monnaie et qu’on la distribue à tout le monde(ce n’est pas le cas du QE qui profite essentiellement aux financiers et pour lequel seul 3% se retrouve dépensé dans l’économie de base d’où ce non constat de l’inflation prévue au départ) il y aura inévitablement de l’inflation. On doit donc se concentré, pour éviter le problème, sur une redistribution des taxes mais une redistribution qui touche là où c’est juste, cad pas uniquement sur le travail. Elle doit être sur les plus values boursière, en partie des dividendes, sur les gros salaire, sur les bénéfice issu des ressources naturelles etc.

    4. Baisse de travaille. Dans notre pays où il est difficile de quitter le chômage pour se lancer dans un petit travail ou comme indépendant, le rdb favorise clairement le travail, et surtout un travail plus justement réparti par rapport au système actuel. Avec bien sûr tous les autres incroyables avantages de liberté et dignité du Rdb.

    J'aime

  2. L’idée est belle et généreuse, le probléme est qu’il faut aussi la quantifié et analyser l’inpacte de cette quantité sur l’économie réelle. Ont peut faire tout les plans que l’ont veut pour sa maison, mais en fin de compte se qui importe c’est : de combien d’argent ont dispose pour la construire.

    J'aime

  3. J’ ai pris grand plaisir a parcourir le blog de Mish, il est presque reconfortant de le lire a certains endroits.

    La ou je tousse par contre, c’ est quand il ecrit que "les USA ont les plus grosses reserves d’ or du monde".

    On croyait que les Allemands auraient besoin de sept ans pour rappatrier leur or de Fort Knox, ca sera plutot vingt au rythme actuel…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s