A PROPOS

L’Edito Spécial du Samedi 1er Février 2014: Lisez avec attention les articles publiés par l’AGEFI Suisse sur cette affaire dite des listes HSBC. Ce sont les seuls qui soient désintéressés et objectifs! Par Bruno Bertez

L’Edito Spécial du Samedi 1er Février 2014: Lisez avec attention les articles publiés par l’AGEFI Suisse sur cette affaire dite des listes HSBC. Ce sont les seuls qui soient désintéressés et objectifs! Par Bruno Bertez

 Lisez avec attention les articles publiés par l’AGEFI Suisse sur cette affaire dite des listes HSBC. Ce sont les seuls qui soient désintéressés et objectifs! L’AGEFI n’est pas partie prenante dans les affaires françaises, elle n’est  « tenue » par personne, n’obéït à personne. Sa position suisse la met à l’abri de toute influence ou pression, autre que celle de la vérité.

 L’affaire des listes HSBC/Falciani est une affaire d’Etat. Voilà ce que l’on cherche à escamoter en France avec la complicité conjointe des milieux politiques de droite, de gauche, des médias, du show-bizz, du sport, etc. C’est le gigantesque «  Je te tiens, tu me tiens par la barbichette », le bal des compromis, des compromettants, des flics, des douaniers, des services secrets,  des services fiscaux, etc. Tous, à des degrés divers, sont mouillés dans cette affaire. 

Les médias ne peuvent dire la vérité ou aborder le problème par les bons angles. Pourquoi?

Parce que tous ces pseudos-journalistes, dits d’investigation, ne tirent pas leurs informations de  l’air du temps, ils les obtiennent de la part des protagonistes de cette affaire, à savoir, les flics, la justice, les politiciens, les douanes, chacun est dépendant de ses informateurs et de ses sources et s’il grille ou viole les consignes qui lui sont données, il devient tricard. Tricard, c’est comme s’il devenait chômeur. 

Donc les médias font de la diversion. Comment? En refusant de voir le problème, là où il est.  

Les médias vous amusent avec quelques noms jetés en pâture, noms plutôt inoffensifs et en tous cas pas très graves en terme de déstabilisation sociale. Ou politique. En fait, c’est le Système français qui est en cause, voilà ce qu’il faut à tout prix éviter de donner à voir. 

Que tel acteur de renom,communiste, ou tel footballeur, ait eu des comptes non déclarés n’est guère important pour la République. Même pas pour la morale, puisque l’enfer fiscal français donne bonne conscience à ceux qui cherchent à se réfugier dans les paradis. 

Mais que telle formation politique, tel ministre, tel haut dignitaire de l’Etat ou maire de grande ville ait eu un compte par lequel ont transité des sommes considérables en rémunération de services rendus, de contrats,  alors, voilà du sulfureux. Du déstabilisant. Et c’est le cas. Il suffit de tirer sur le fil des listes non trafiquées et sur la filière, les filières qui les ont alimentés. 

Mais que les listes d’origine, complètes, soient restés pendant plusieurs semaines sous le contrôle exclusif des services de renseignement avant d’être remis à la justice est gravissime, fondamental.

Pourquoi? Parce que : 

-      la liste a été copiée et recopiée.

-      la liste a été triée, modifiée, trafiquée.

-      la liste a été falsifiée a trois reprises à notre connaissance.

-      la liste a été transmise à qui de droit, c’est à dire les patrons des services de renseignements.

-      la liste a été dupliquée, stockée, mise en lieu sûr pour usage de chantage politique.

-      la liste va être distillée, pour faire pression sur certains et favoriser d’autres.

-      les compétitions électorales à venir vont être faussées.

-      les collectes de fonds vont être sales, comme les égouts, avec promesses et menaces.

-      la démocratie va être bafouée, les suffrages tronqués. 

Nous connaissons les mœurs politiques, elles sont marquées par la barbouzerie, les officines, les conseillers spéciaux,  la salissure, les égouts. Si vous en doutez un seul instant, reportez-vous à la récente affaire Gayet, aux affaires de barbouzerie anciennes, aux crimes non expliqués,… vous ne croyez quand même pas que l’affaire Gayet est tombée du ciel. Interrogez-vous sur le peu de poursuites à l’égard de certains dignitaires politiques, pourtant pris la main dans le sac, sur certains non-lieux étonnants.

L’information, dès lors qu’elle est cachée, devient une arme aux mains de celui qui la possède. Une liste comme celle que détiennent les services secrets est à la fois un capital colossal et une bombe atomique. 

Voilà les dessous de la politique française: les pressions, les chantages, le fric occulte, les liens avec le Milieu, les trafiquants notoires,  et bien sûr, le cul. Ne vous étonnez pas des silences de l’opposition sur toutes ces affaires, elle est, soit compromise, soit en position de chanter ou faire chanter.  On stocke, on cache les cartes dans ses manches. Les Français ont la mémoire courte, n’est-ce pas Villepin? Quand on pense  au malheureux avoir fiscal qui a coûté  à Chaban sa carrière et  peut-être  privé la France de quelqu’un de bien! 

Le scandale, ce n’est pas que plus de 100.000 noms de personnes figurent sur un listing bancaire. Le scandale, ce n’est pas que plus de 10.000 personnes soient en infraction fiscale, le scandale, c’est que les services officiels se soient emparés de ces listes, les aient utilisés pendant plusieurs semaines, les aient truquées, falsifiées, et que, maintenant, le poison court dans le tissu économique et politique français. 

Une gigantesque enquête doit être ouverte, elle ne peut être menée par ceux qui sont sur les listes, c’est à dire les milieux politiques, les parlementaires, les élus, non ce doit être une procédure spéciale, qui donne au peuple toute garantie et aux responsables de ce trafic d’influence d’Etat la punition et les sanctions qu’ils méritent. Il faut arrêter de les laisser se juger eux-mêmes, entre eux. De se passer le sel en échange du poivre, comme cela se fait régulièrement. 

Les minables qui gouvernent ont réussi à faire de ce qu’ils voulaient être un exemple de morale fiscale une fosse à purin, un cloaque nauséabond. Mettre tout cela à jour, vider la fosse, voilà une opportunité pour la démocratie. Le changement, c’est maintenant. Il faut en finir avec les raisons d’Etat qui ne sont que les raisons des plus forts et des plus malhonnêtes. Dans une démocratie saine, dans une République propre, c’est le Pouvoir qui doit avoir peur du peuple, pas l’inverse.

BRUNO BERTEZ Le Samedi 1er Février 2014

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

1…RUSSE:…une banque interdit les retraits pendant une semaine

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-28/russian-bank-halts-all-cash-withdrawals

2…EUROPE:…banques & garanties d’Etat….panique bancaire?

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/27/les-banques-europeennes-et-le-jackpot-des-garanties-d-etat_4354966_3234.html

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-pourquoi-craindre-une-panique-bancaire.aspx?article=5139957758H11690&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.

3…choc monétaire continue…suicides des banquiers…taxation de l’épargne mais hausse de l’épargne en France

http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/10603363/Emerging-markets-forced-to-tighten-by-US-and-Chinese-monetary-superpowers.html

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203277406379-la-turquie-frappe-tres-fort-pour-stopper-la-chute-de-sa-monnaie-646404.php

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140128trib000812368/les-monnaies-emergentes-suspendues-a-la-decision-de-la-fed.html

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/why-are-banking-executives-in-london-killing-themselves

http://www.bloomberg.com/news/2014-01-28/man-dies-after-fall-from-jpmorgan-london-office-police-say.html

http://www.express.be/business/fr/economy/apres-le-fmi-la-bundesbank-preconise-aussi-une-taxation-exceptionnelle-sur-lepargne/201597.htm

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20140129trib000812595/mais-pourquoi-les-francais-epargnent-ils-autant-.html

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203280631274-l-assurance-vie-a-collecte-11-milliards-d-euros-en-2013-646717.php

France : Pôle Emploi renforce le contrôle des chômeurs….vers les lois Hartz en France?…vers des droits rechargeables?

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/27/pole-emploi-renforce-le-controle-des-chomeurs_4355054_823448.html

http://www.challenges.fr/economie/20140128.CHA9725/chomage-ce-que-conseille-peter-hartz-a-la-france.html#xtor=EPR-14-[Quot10h30]-20140129

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203279383485-peter-hartz-il-vaut-mieux-un-peu-de-travail-que-pas-de-travail-du-tout-646496.php

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140129trib000812572/assurance-chomage-ce-que-seraient-des-droits-rechargeables.html

Plus de plans sociaux en 2013

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/un-peu-plus-de-plans-sociaux-en-2013-mais-beaucoup-moins-contestes_426117.html

http://www.lepoint.fr/societe/plans-sociaux-sapin-se-rejouit-d-une-chute-des-contentieux-29-01-2014-1785805_23.php

FRANCE:…baisse d’IS? (qui paiera la différence?)…100 000 postes d’intérimaires détruits…Renault/Psa désindustrialisent…France boudée des investisseurs

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203273906694-bercy-resolu-a-baisser-le-taux-de-l-impot-sur-les-societes-646235.php

http://www.lesechos.fr/journal20140129/lec1_france/0203274032995-pres-de-100-000-postes-d-interimaires-detruits-en-deux-ans-646328.php

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140129trib000812563/renault-et-psa-desindustrialisent-la-france.html

http://www.lepoint.fr/economie/les-investisseurs-boudent-la-france-selon-un-rapport-de-l-onu-29-01-2014-1785751_28.php

FRANCE: Précarité pour les jeunes & les femmes…

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/29/precarite-travail-des-femmes-et-des-jeunes-trois-decennies-de-france-au-travail_4356562_3234.html

UKRAINE: Dégradée d’un cran

http://www.boursorama.com/actualites/standard-and-poor-s-degrade-d-un-cran-la-note-de-l-ukraine-af3df82bd9bb9b8d927c559730e07417

USA: Coupes de 9 milliards dans les coupons alimentaires…FED réduit son aide…American Airlines dans le rouge…chute des commandes de biens durables

http://www.presstv.com/detail/2014/01/28/348100/us-congress-to-cut-food-stamps-by-9bn/

http://www.lecontrarien.com/usa-la-fed-joue-avec-le-feu-et-poursuit-la-reduction-de-son-aide-monetaire-30-01-2014-economie

http://www.lecontrarien.com/american-airlines-enregistre-des-pertes-de-2-milliards-usd-au-4eme-trimestre-30-01-2014-usa

http://www.lecontrarien.com/usa-les-commandes-de-biens-durables-chutent-de-maniere-inattendue-en-decembre-30-01-2014-usa

USA:..sécheresse en Californie

http://sanfrancisco.cbslocal.com/2014/01/28/as-drought-continues-farmers-fear-feds-could-seize-water/

ROYAUME-UNI:. Lloyds supprimer 1400 postes

http://news.sky.com/story/1202349/lloyds-cuts-1390-jobs-amid-strategic-review

EUROPE DU SUD:…tiers monde en Grèce et Italie

http://www.express.be/business/fr/economy/le-tiers-monde-de-leurope-du-sud-il-y-a-maintenant-proportionnellement-moins-de-pauvres-en-pologne-quil-ny-en-a-en-grece-ou-en-italie/201612.htm

ITALIE: Baisse de salaire de 40% envisagée chez Electrolux

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203275325955-baisse-des-salaires-electrolux-met-le-feu-aux-poudres-en-italie-646314.php?xtor=RSS-2055

8 replies »

  1. @Bruno Bertez. Merci. Ne vous en faites pas pour votre lectorat ; nous ne sommes pas dupes de ce qui se passe actuellement en France.

    J'aime

  2. Nos « élites » dans une importante proportion sont mouillés plus que d’un bras si vous voyez mon geste mais ils ont mouillés aussi verticalement dans une répartition pyramidale une partie de la population en attente de retour d’ascenseur, le chômage n’est pas factuel, il est entretenu ( emploi administré contre vote électoral). Nous sommes dans un système mafieux, les dés sont pipés, le pouvoir du peuple part le peuple et pour le peuple n’est qu’un miroir aux alouettes.

    Au sommet du pouvoir politique nous avons la violence d’état au départ elle est consentie par délégation en toute bonne foi par le peuple croyant en la Démocratie, là est le piège car ensuite nous retrouvons son cortège de manipulation, chantage, arrestation arbitraire, emprisonnement, ruine économique, morale, marginalisation voire même « suicide » où accident fatal. C’est le pot de terre contre le pot de fer.

    Le pouvoir royal a gouverné notre pays pendant plus de 1000 ans en s’appuyant sur le peuple, le jours où il s’est laissé tromper par les bonimenteurs et s’est refusé d’écouter le peuple, il a perdu sa confiance ainsi que le contrat moral gagnant gagnant qui les liait. Je pense que l’on peut faire le parallèle avec ces années de fin de régime.

    Sauf qu’à l’époque le pouvoir royal avait je pense bien plus d’honneur et moins d’éléments coercitif en sa possession. Donc c’est loin d’être gagné….de façon constructive, ça va certainement finir en étripages généralisés comme au bon vieux temps et comme d’habitude ce ne sont pas ceux qui méritent qui finiront à la lanterne.

    J'aime

  3. au moyen age , au temps des rois, les magouilles , mensonges , enrichissement personnel et autre , ça existait déjà , à croire que c’est le propre de l’homme ; mais au moins , quand il y en avait qui se faisait chopper , il finissait au bout d’une corde ; à ce jour vous remarquerez que les ordures qui sont pris la main dans le pot de confiture ne font jamais de prison , pire , on leur laisse le droit de revenir sur la scène politique ou ils continuent leur malversation ; de quoi être révolté ;

    J'aime

  4. La France n’est pas un Etat de droit. Cela est grave car une classe politique a décidé de déclarer la guerre aux Français , de leur faire rendre gorge. Cette classe a, sous prétexte de réformes dites sociétales, entrepris un changement de nos règles morales. Elle se permet , en la personne d’un ministre de l’intérieur, de choisir qui a le droit de s’exprimer et qui doit se voir refuser ce droit.

    La France n’est pas un Etat de droit. Cela est grave car une classe politique a décidé de déclarer la guerre aux Français, de leur faire rendre gorge. Cette classe a, sous prétexte de réformes dites sociétales, entrepris un changement de nos règles morales. Elle se permet, en la personne d’un ministre de l’Intérieur, de choisir qui a le droit de s’exprimer et qui doit se voir refuser ce droit.

    Face à la chute de légitimité du pouvoir en place, la violence, les pressions, la force, se substituent subrepticement mais sûrement au droit. Nous sommes sortis de la Constitution de la Cinquième République sous beaucoup d’aspects ponctuels, mais nous en sommes aussi sortis globalement car le lien entre le Président et le peuple, lien fondateur de la Cinquième, est rompu et, au lieu d’en tirer les conséquences, « On » utilise le mensonge, la ruse et la tromperie.

    L’affaire dite des Listes HSBC n’a pas commencé sous Hollande, mais il a choisi de suivre la voie tracée par son prédécesseur et de couvrir les œuvres de basse police, d’officine, de chantage et de services rendus.

    Si on choisit d’exploiter des listes scélérates au service de confiscations elles-mêmes scélérates, alors, c’est le travail de la police, de la justice et des tribunaux, pas celui des services de renseignement, ces services dont l’activité en France est politique, partisane, éloignée le plus souvent de l’intérêt général. La meilleure preuve en est le changement de patron, le système des dépouilles qui est régulièrement pratiqué.
    « Avant d’être remises à la justice française, les fichiers ont été sortis d’un ordinateur portable… par des services secrets qui les ont eu en leur possession de manière apparemment exclusive les ont ensuite réintroduit dans l’ordinateur ».
    Les listes ont été caviardées, falsifiées, et ce à plusieurs reprises. Le tout a été couvert par plusieurs ministres.

    La France s’est faite une spécialité, patrie de la liberté, de la démocratie, phare du monde, donneuse de leçons, d’invoquer à tout bout de champ la Raison d’Etat, le secret-défense, voire l’intérêt général. La vérité est que ce galimatias couvre les malversations, les basses besognes politiques, les financements, les corruptions occultes, les pressions et les chantages de services qui fonctionnent comme des officines. Au plus haut niveau, « On » Couvre. On Couvre et on Utilise.

    Si vous voulez comprendre comment fonctionne, ou plutôt dysfonctionne, votre pays sous cet aspect, lisez l’ouvrage courageux de Roger Marion intitulé « Raisons d’Etat », des Affaires Corses à Merah, les Dérives du Renseignement. Après lecture, vous commencerez à entrevoir en quoi le traitement de l’affaire des Listes est un scandale d’Etat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s