A Chaud!!!!!

Mister Market and Doctor Conjoncture du Mardi 4 Février 2014 : La dialectique de la mise en difficulté des émergents. On va secouer le cocotier! Par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture du Mardi 4 Février 2014 : La dialectique de la mise en difficulté des émergents. On va secouer le cocotier! Par Bruno Bertez 

Nous avons attiré l’attention à plusieurs reprises et très tôt sur le risque de déstabilisation des économies par le « tapering » et surtout celles des marchés émergents. Si nos souvenirs sont bons, dès Avril ou Mai 2013.

Mister Market and Doctor Conjoncture du Jeudi 18 Avril 2013: Quelque chose change, les craquements se précisent par Bruno Bertez

Mister market and Doctor Conjonture du Mardi 16 Avril 2013: A falling knife par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture: Bulletin d’alerte par le Doctor Copper!!!

Mister Market and Doctor Conjoncture du Jeudi 30Mai 2013:: La déstabilisation continue. Les apprentis sorciers ont encore frappé par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture du Jeudi 20 Juin 2013: Bernanke répond aux questions, les marchés dévissent Par Bruno Bertez

Alerte Rouge du Vendredi 21 Juin 2013 : craquements sinistres dans le secteur des ETF

 Depuis toujours, nous avons critiqué le concept à la mode des BRICS. Notre cadre analytique, qui repose sur l’hypothèse d’un monde hiérarchisé avec un Centre, les Etats-Unis, et des satellites, ne laisse pas de place à l’idée d’un découplage ou d’un développement autonome auto-entretenu des émergents. 

Ils n’émergent, dans notre cadre, qu’à la faveur des laxismes, voire des erreurs de pilotage des Etats-Unis. Ils émergent, non pas de façon endogène, mais en vertu du Grand Déversement. Déversement financier et technologique. Cela est sévère, mais c’est ainsi, c’est notre thèse. Nous soutenons que tous ces pays ont bénéficié du choix américain de la fuite en avant depuis le début des années 90. Lorsque la Fed, dès avant 2008, a favorisé une croissance débridée du crédit,  laissé gonfler les liquidités, tous ces pays ont été inondés, le crédit facile et la création monétaire domestique ont flambé et il s’en est suivi un développement impressionnant. Les Etats-Unis, par leur politique, ont, en quelque sorte, supprimé les limites et les contraintes à la croissance de ces pays. Beaucoup, parmi les dirigeants, ont fait l’erreur de croire que le décollage était dû à leurs qualités propres, et qu’il était durable. Nous avons toujours soutenu que cela était faux. La facilité globale a masqué les problèmes et les déséquilibres, ainsi que les allocations aberrantes des ressources.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Voici l’heure des comptes. 

Ce qui est un peu triste, c’est que ce sont ces émergents qui sont les premiers à payer l’addition des erreurs américaines, il n’y a ni justice, ni morale en économie. Le patron de la Banque Centrale Indienne aurait dû y penser plus tôt, quand il a pleurniché pour obtenir un peu d’aide des Américains, c’est chacun pour soi et tous pour les Etats-Unis. 

La communauté financière est maintenant persuadée que la Réserve Fédérale a opté pour une tentative de réduction de la taille de son bilan ; elle anticipe donc un resserrement de la liquidité mondiale et, dans certains cas, pour les pays déficitaires, des tensions sur les taux et les changes. Dans ces conditions, il est normal et logique que cette communauté spéculative ébauche une tendance au deleveraging, liquide ses assets les plus volatils et risqués. A ce stade, c’est la périphérie mondiale qui souffre, mais de proche en proche, si le mouvement dure quelque peu, toutes les périphéries seront affectées et en particulier la périphérie européenne. Elle n’est pas très solide, elle  a bénéficié de beaucoup de flux spéculatifs depuis le coûte que coûte de Draghi. Ce Draghi a dû, lui aussi, se croire intelligent et habile, il n’a, à notre avis, pas bien compris que son « succès »  ne tenait pas qu’à ses mérites… et que rien n’est résolu. 

Les véhicules du « core », du ou des Centres, bénéficient temporairement du reflux des capitaux mondiaux qui cherchent des parkings sûrs. Ceci explique que le taux du 10 ans du Trésor US ait fortement chuté. Cette baisse est bonne pour les USA, même si elle se fait au détriment des émergents. Grâce au reflux, on peut aller vers un « taper » raisonnable sans craindre de tension sur les taux longs et donc sans risque d’accident, à la fois dans le financier et dans l’immobilier. Nous aurions tendance à dire, tant pis pour les Indiens et les Turcs, et surtout les Russes, et bien joué la Fed ! 

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Une contagion aux places financières globales n’est pas exclue, elle est même probable -ne serait-ce qu’à titre de leçon ou de test-  pour les raisons suivantes: 

-          Le vecteur de contagion sera le secteur bancaire. On connaît sa fragilité et sa capacité à faire tout ce qu’il ne faut pas faire, à commettre toutes les erreurs et imprudences par appât du gain. 

-          Puis, viennent les Hedge funds. Eux seront victimes de la bouffée de risk-off, à la fois sur les véhicules qu’ils travaillent, mais aussi sur leur financement, sur les changes, taux et opérations de carry. Gare au Yen. 

-          Ensuite, il y aura la révision en baisse des perspectives de croissance du commerce mondial et les faiblesses sur tous les secteurs qui y sont liés, transports, commodities, services. 

-          Enfin, il y aura les contagions psychologiques, retour des humeurs déflationnistes et mécaniques avec les appels de marges et de garanties. 

Aux Etats-Unis, la dette sur marge est à un record  impressionnant à 2,6% du GDP. Merci monsieur Bernanke. Ceci n’a été atteint que lors du sommet ruineux de 2000. Les évaluations boursières sont également à des niveaux records, n’en déplaise aux pseudo-analystes qui font le marketing des actions. Toutes les mesures fondamentales aussi bien en Tobin qu’en Shiller ou autres plus sophistiquées donnent des signaux de surévaluation vertigineuse. La surévaluation est masquée par les circonstances exceptionnelles de ces dernières années, à savoir: des marges bénéficiaires plus de 70% supérieures aux normes historiques, des taux d’intérêt exceptionnellement bas, des amortissements et investissements qui sont insuffisants. Tout cela est suspendu dans les airs et se trouve donc vulnérable. 

Click to View
Click for a larger image

Vous connaissez notre idée selon laquelle les assets ne font pas bulle tant que la politique monétaire reste ce qu’elle est, à savoir ultra-accommodante. Il faut bien échanger du cash, qui ne vaudra un jour  presque rien et ne rapporte rien, contre quelque chose et sous cet aspect, les actions ne sont pas plus chères qu’autre chose, elles le sont plutôt moins. Mais nous traversons une phase de doute et c’est ce qui est important. Le doute agit comme s’il réduisait la liquidité. La liquidité réelle reste ultra-abondante, mais la liquidité perçue et anticipée chute. Ce qui fait défaut, ce n’est pas l’argent, mais la « foi ». 

Vous connaissez cette excellente définition de la liquidité: « la liquidité, c’est quand on espère vendre plus cher que l’on a acheté ».  Et nous sommes dans ce moment où on doute de pouvoir vendre plus cher. 

Nous sommes suffisamment cyniques pour estimer que la situation présente ne déplaît pas aux Etats-Unis, ils sont assez contents de rabattre leur caquet à des prétentieux qui osaient vouloir s’émanciper, faire des accords bilatéraux et multilatéraux pour se passer du dollar ; monter des sortes de syndicats pour contester etc. Voilà qui va les remettre à leur place, les faire rentrer dans un rang qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Les commentaires des officiels américains à ce stade  sont clairs, « si ces gens sont en difficulté, ils n’ont à s’en prendre qu’à eux, ils n’ont pas fait les réformes qu’ils auraient dû faire quand cela allait bien ». On sous-estime grandement l’habileté manœuvrière des Etats-Unis, elle est la conséquence de leur pragmatisme et de la docilité de leur opinion publique. 

Nous n’avons pas parlé de la Chine, mais tout ce que nous avons dit s’applique, ou plutôt s’appliquera à la Chine, mais là, il faut laisser le temps au temps, les choses ne sont pas encore mures pour remettre la Chine au pas. S’agissant de la Chine, la stratégie d’affaiblissement en profondeur de son système a été bien analysée par Greenspan, il n’était pas aussi stupide qu’on veut le faire croire. S’agissant de la Chine, il avait vu et visé  juste. N’oubliez pas que les Etats-Unis viennent d’infléchir leurs priorités géopolitiques et que le « containment » de la Chine est devenu leur nouvelle priorité. La géopolitique américaine a basculé, maintien de l’hégémonie exige. 

  • China vs US equities
Permalien de l'image intégrée
  • China imports/exports growth
Permalien de l'image intégrée
  • G3+China central bank assets
Permalien de l'image intégrée
  • China Gdp vs power production
Permalien de l'image intégrée
  •  China Gdp vs PMI new orders
Permalien de l'image intégrée
  • China PMI vs steel output
Permalien de l'image intégrée
 
  • China lending and M2
Permalien de l'image intégrée
Permalien de l'image intégrée
  • China PMIs
Permalien de l'image intégrée
  • China’s biggest shadow bank  
Permalien de l'image intégrée
La prochaine étape, pour les marchés, nous semble-t-il, sera une étape d’interventions verbales, histoire de prévenir les partenaires connivents du système bancaire. Il ne faudrait pas qu’ils perdent trop d’argent !
Permalien de l'image intégrée
BRUNO BERTEZ Le Mardi 4 Février 2014Illustrations et mise en page by THE WOLF
EN BANDE SON:

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

Dépenses militaires mondiales repartent à la hausse en 2014….USA évalue le menace EMP de la Chine

http://www.20minutes.fr/monde/1289454-les-depenses-militaires-mondiales-repartent-a-la-hausse-en-2014

http://www.wnd.com/2014/02/u-s-evaluates-chinas-emp-threat/

Correction boursière s’amplifie

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203290777350-bourse-la-correction-s-amplifie-sur-les-actions-647768.php

http://www.challenges.fr/entreprise/20140204.CHA9985/bourse-de-paris-wall-street-nikkei-les-marches-broient-du-noir.html#xtor=EPR-14-[Quot10h30]-20140204

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/the-dow-has-already-fallen-more-than-1000-points-from-the-peak-of-the-market

Suicides bancaires et scandale?

http://www.lessentiel.lu/fr/economie/story/15861886

FRANCE:..BNP PARIBAS n°1 sur la dette française alors que Goldman Sachs demeure effacé (en apparence?)…Société Générale soupçonnée de corruption par la justice US…corruption en hausse. Vieillissement de l’outil industriel… »chasse » aux 50 milliards…échecs des contrats de génération

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203282505642-bnp-paribas-numero-un-sur-la-dette-francaise-646953.php?xtor=RSS-2054

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203280962675-quand-goldman-sachs-se-contente-du-service-minimum-aupres-de-l-etat-647030.php

http://www.challenges.fr/entreprise/20140203.CHA9975/libye-la-societe-generale-dans-le-collimateur-de-la-justice-americaine.html#xtor=EPR-7-[Quot18h]-20140203

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203287758700-corruption-une-facture-de-120-milliards-d-euros-pour-l-union-europeenne-647497.php

http://www.lesechos.fr/journal20140204/lec1_monde/0203288916155-corruption-en-europe-40-des-entreprises-se-plaignent-647669.php

http://www.lesechos.fr/journal20140204/lec1_monde/0203288916260-la-france-peut-mieux-faire-en-matiere-de-lutte-contre-la-corruption-647681.php

http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0203282343310-l-inquietant-vieillissement-de-l-outil-industriel-francais-647690.php

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203288481938-bercy-lance-la-chasse-aux-50-milliards-d-economies-647652.php

http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/partenaire/partenaire-27-contrat-de-generation-quoi-de-neuf-en-2014-59988.php

http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/01/29/09005-20140129ARTFIG00642-contrat-de-generationsapin-donne-un-mois-aux-entreprises.php

FRANCE:.. Alerte au bug informatique…simulation d’une prise d’otages à l’Assemblée Nationale

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/alerte-au-bug-informatique-04-02-2014-3557515.php

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/9h31-les-terroristes-attaquent-l-assemblee-04-02-2014-3557485.php

FRANCE:…le Crédit Agricole en faillite pour Marine le pen

http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20140204.CHA0001/le-credit-agricole-refuse-de-polemiquer-avec-marine-le-pen.html#xtor=EPR-7-[Quot18h]-20140204

EUROPE:..200€/mois

http://www.express.be/business/fr/economy/200-euros-par-mois-pour-chaque-resident-de-lue-un-eurodividende-finance-par-la-tva.htm

BELGIQUE:…hausse des délations au fisc

http://www.express.be/business/fr/economy/laugmentation-du-nombre-de-delations-aupres-du-fisc-est-particulirement-decevante/201739.htm

ESPAGNE:. Crise a détruit la classe moyenne….Bankia renoue avec les bénéfices…hausse du chômage…nationalisation des autoroutes en faillite

http://www.express.be/business/fr/economy/la-crise-a-detruit-la-classe-moyenne-espagnole/201793.htm

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20140204trib000813538/nationalisee-par-madrid-en-2012-bankia-renoue-avec-les-benefices-en-2013.html

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203290853565-espagne-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-janvier-647784.php

http://fr.myeurop.info/2014/01/14/espagne-nationalise-autoroutes-en-faillite-12904

GRECE:..Vers un 3e plan d’aide…la retraite est le revenu de base de la moitié des ménages

http://www.lecontrarien.com/berlin-prepare-un-troisieme-plan-daide-pour-la-grece-04-02-2014-grece

http://www.express.be/business/fr/economy/le-troisieme-plan-de-sauvetage-grec-sera-compris-entre-10-et-20-milliards-deuros/201849.htm

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140203trib000813390/berlin-prepare-un-troisieme-plan-d-aide-pour-la-grece.html

http://www.lechorepublicain.fr/france-monde/actualites/economie-politique/eco-finances/2014/01/24/grece-la-retraite-revenu-de-base-de-la-moitie-des-menages_1847596.html

PAYS-BAS:..KPN supprime 2000 postes

http://trends.levif.be/economie/actualite/entreprises/kpn-va-supprimer-1-500-a-2-000-emplois-aux-pays-bas/article-4000517490126.htm

CHYPRE:…en mal de prêts…23 milliards de créances douteuses…Bank of Cyprus débloque 950 millions de certificats de dépôts

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Chypre-les-banques-appelees-a-agir-face-aux-prets-2014-01-27-1097112

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/02/04/97002-20140204FILWWW00134-chypre-23mds-de-creances-douteuses.php

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp-00580533-chypre-la-bank-of-cyprus-debloque-950-m-eur-en-certificats-de-depots-646846.php

ITALIE:…1er consommateur européen de produits contrefaits. Veut économiser 32 milliards d’ici 2016

http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201401/27/01-4732846-litalie-1er-consommateur-europeen-de-produits-contrefaits.php

http://actu.orange.fr/economie/l-italie-veut-economiser-32-milliards-d-euros-d-ici-2016-afp_2803842.html

USA:…retour du plafond de la dette. Sénat hostile aux accords commerciaux…explosion des coupons alimentaires

http://www.lecontrarien.com/2014/02/04

http://www.lesechos.fr/journal20140204/lec1_monde/0203289062548-accords-commerciaux-le-senat-hostile-a-une-procedure-rapide-647731.php

http://www.blogapares.com/lexplosion-des-tickets-dalimentation-aux-etats-unis/

CHINE:.. Recul des indices (= pas de commerce international = récession)

http://www.lecontrarien.com/chine-lida-du-secteur-manufacturier-recule-a-505-en-janvier-04-02-2014-chine

http://www.lecontrarien.com/chine-baisse-de-lida-non-manufacturier-en-janvier-04-02-2014-chine

CHINE:…teste de nouveaux missiles

http://freebeacon.com/manchu-missile-launch/ 

3 replies »

  1. Communément on parle de mondialisation mais objectivement deux blocs se font faces depuis quelques années.

    À ma droite l’OCDE gouverné par les États-Unis d’Amérique.
    À ma gauche l’Organisation de coopération de Shanghai, OCS ( l’Eurasie ).

    Les conflits afghan, syrien, ukrainien, mer de Chine marquent les limites de ces deux empires.

    Pour sûr les États-Unis d’Amérique ne sont plus seul sur la planète Terre.

    Et comme le dit l’amusant proverbe chinois :

    Dans un œuf, il y a du blanc et du jaune. Quand on mélange, il n’y a plus que du jaune…

    J'aime

  2. Pour en finir sur les attaques monétaires, elles peuvent avoir 3 formes : exemple
    1) Le reflux de monnaie : du dollar qui sort d’inde
    Pour se faire l’inde doit convertir de la la roupie en dollar. Cela oblige l’inde a acheter du dollar en vendant de la roupie. Si la roupie ne s’est pas très appréciée ou que les quantités en circulation sont grandes, sa vente massive la fera baisser, ce qui pourra intéresser certains a l’échanger contre du dollar. En cas de difficulté l’inde peut aussi augmenter ses taux d’intérêt sur la roupie afin d’en stimuler l’attrait

    2) Attaque classic genre Soros :
    La vente de la roupie à découvert peut faire chuter une monnaie. L’objectif étant de racheter la monnaie une fois sa chute effectuée. Et de se couvrir à l’inverse avant l’attaque. Gagner dans les deux sens.

    3) raréfaction du dollar par exemple dans un pays ou le marché au noir de l’argent est important. L’Iran a été dans ce cas l’année dernière ou précédente si ma mémoire est bonne.

    il y a surement plein d’autres stratégies. Mais c’était juste pour démontrer encore une fois que les réserve de change ne changent pas grand chose a l’affaire.

    J'aime

  3. Concernant votre article. Eh oui les US sont assez bon stratège pour le moment, même si cela leur coute cher. Mais il n’y a pas de gloire à gagner contre les plus faibles, cela ne peut que les encourager à se rassembler et à trouver une stratégie de groupe. Comme vous le dites les BRICS viennent de subir un petit revers, mais ce qui m’a toujours choqué chez eux c’est que ces BRICS comptent sur l’investissement en dollar pour développer leur pays et que d’un autre coté ils veulent se débarrasser du dollar. Cela ne pourra jamais fonctionner de la sorte. Et certains viennent de le comprendre avec leur monnaie, d’ailleurs personne ne sait a quelle type de phénomène monétaire, voir mon post précédent, ils ont eu à faire.
    Mais il est sur que même si la FED a gagné aujourd’hui, la bataille pour la survie du dollar a belle et bien commencer. Et personne ne peut savoir comment cela va se terminer. L’accord transatlantique sera certes un bon coup pour eux mais rien ne dit qu’il sera appliqué. Et rien ne dit que les BRICS ne créeront pas un panier de monnaie commune et ne l’imposeront pas à leurs clients. La partie est déjà bien commencée mais son issue est loin d’être évidente. Le vote européen risque d’être crucial et vu comment les choses se présentent il se pourrait que l’avenir ne soit pas ce que veulent faire les Klepto socialo. Est ce que le monde multipolaire se laissera faire par le monde unipolaire que nous impose l’ oligarchie, là est toute la question. A mon avis il faudra être présent au dépouillement des urnes :) :). Vive la république bananière des états unis d’Europe. Je plaisante bien sur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s