1984

L’Edito du Mardi 18 Février 2014: La Loi du Triangle/ History is again on the move par Bruno Bertez (Actualisé au 20/2/2014)

L’Edito du Mardi 18 Février 2014: La Loi du Triangle/ History is again on the move par Bruno Bertez (Actualisé au 20/2/2014)

Avertissement à nos lecteurs :

Atlantico a repris l’éditorial ci-dessous en en changeant le titre dans une direction qui est presque à l’opposé de notre fil conducteur. Un titre c’est la clef de lecture d’une lecture, comme la clef en musique par exemple, Un titre qui n’est pas adapté conduit le lecteur au contresens.

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-referendum-suisse-immigration-restera-peut-etre-comme-coup-envoi-vaste-mouvement-reaction-integration-toujours-plus-pou-987521.html

La clef de notre texte est « La Loi du Triangle», ce qui est radicalement opposé à la Loi de la réaction! Puisque nous disons; quand il y a une action dans un sens et une réaction dans un autre sens, alors ce qui en résulte est quelque chose qui n’est contenu ni dans l’action ni dans la réaction, ce qui en résulte est quelque chose de tiers, de différent. Une élévation, un dépassement, ce qui est encore différent d’une synthèse.

Donc les lecteurs d’Atlantico partent sur une fausse piste dès le début du texte.

En particulier, certains croient que lorsque nous parlons d’intégration nous parlons de l’intégration au sens commun, à savoir l’intégration des étrangers, des immigrés etc. Non nous parlons de l’intégration au sens géopolitique c’est à dire de la tendance à vouloir former des blocs unifiés, des espaces communs en particulier au sens de « un seul marché » , un espace économique unifié, une seule monnaie ou une monnaie dominante . Ce que par exemple l’OMC et la grande Négociation Transatlantique font ou tentent de faire. Ce que réalise l’impérialisme du dollar.

En fait ce que nous avons en tête c’est le fait que la volonté de constituer un seul monde, un NOM, va échouer et susciter des réactions contraires, qui vont déboucher sur la constitutions de camps, stratégiquement en compétition, avec des hegemon rivaux, donc des risques d’affrontements importants. Je crois à une forme de retour à la guerre froide qui englobera à terme, la Chine, principal rival de l’hegemon américain. Beaucoup d’endroits du monde sont à nouveau en phase de glaciation.

On tourne le dos au progrès, l’alignement de gens comme Hollande sur l’hegemon américain, par exemple est très dangereux et favorise la reconstitution de blocs antagoniques.

History is again on the move, c’est en ce sens qu’il faut prendre notre texte: on est en train d’annuler les progrès de la fin de la guerre froide, ceux de l’ouverture des frontières et les bienfaits des échanges économiques entre les blocs. Les peuples et les gens se dressent à nouveau les uns contre les autres parce que l’on est allé trop vite, il y a trop de perdants et trop de sacrifiés.

Bien sûr dans notre « history is again on the move », nous incluons ce qui se passe, la réaction du fondamentalisme islamique et ce qui va se passer quand les pétromonarchies vont vaciller.

  «Attendez vous à savoir… », c’est ainsi que Geneviève Tabouis commençait sa chronique, chaque matin sur Radio Luxembourg. Sa maîtrise, la qualité de ses informations étaient exceptionnelles et elle a peut-être déterminé notre goût pour le journalisme, dès cette époque. 

Nous étions alors fort jeune, trop jeune pour comprendre que tout était truqué. Geneviève ne prédisait pas l’avenir, elle ne faisait que bénéficier d’informations privilégiées sur le présent. D’autant plus privilégiées que son mari était fort introduit en affaires et en politique et surtout qu’elle était un « asset » des Soviétiques, étant payée mensuellement par eux. Quand nous l’avons appris, bien plus tard, cela a modifié notre façon de concevoir la presse. Nous en avons conclu que prédire l’avenir était une illusion et que ce qui était important, c’était le présent, qu’il  fallait découvrir et comprendre, et déconstruire, et surtout qu’il fallait découvrir qui tirait les ficelles. Aucune parole n’est innocente, ce que nous avons traduit grossièrement plus tard par:  « Si quelqu’un ouvre sa gueule, c’est qu’il y a intérêt », pour décoder une info, il faut toujours se poser la question de savoir pourquoi quelqu’un parle ou écrit. La première question en matière d’info doit être celle que l’on se pose sur le locuteur. 

Ici, nous disons: « Attendez-vous à ce que la question de l’extrême-droite, la question du fascisme, tiennent le devant de la scène médiatique au cours des prochaines semaines et prochains mois ». 

Pourquoi? Parce que nous sommes à un tournant, à un point critique du processus de globalisation, d’intégration mondiale et bien sûr, européenne. Nous sommes à un point critique parce que les  évolutions suivies jusqu’à présent sont réversibles et que le vote suisse l’a montré, d’une part, et fait comprendre, d’autre part. 

Il suffit pour s’en convaincre de regarder la levée de boucliers que ce vote, qui restreint ou met des limites à l’intégration européenne et globale, a provoquée. Avant le vote suisse, on considérait que cette évolution vers l’intégration était incontrôlable, irréversible, que c’était un combat perdu d’avance que de s’y opposer. Le choix était remplacé par le « il faut », tombé du ciel de la Nécessité, du déterminisme historique. Le vote suisse est un coup de tonnerre qui brise ce qui était devenu un tabou, c’est une brèche, une déchirure du mythe de l’inéluctable. 

Ce n’est pas un hasard si ce vote est intervenu maintenant. Il  été produit par la situation dans laquelle le monde, l’Europe et les émergents, se trouvent : après cinq ans de crise, on s’interroge sur les bienfaits de l’intégration. 

Les niveaux de vie ont cessé de progresser, le chômage à fortement gonflé, le welfare est plus que menacé, il est partiellement condamné, la précarité s’est considérablement disséminée, la violence connaît des regains qui inquiètent, les libertés sont rognées, les contrôles multipliés. Pire, les gens ont un sentiment de dépossession identitaire, d’impuissance démocratique, ils souffrent de perdre leurs repères, leurs références, et de ne voir aucun moyen de reprendre en main leur avenir. Déficit de niveau de vie, déficit d’avenir, déficit démocratique, vont de pair. Le tout sous le vécu révoltant de l’impuissance perçue. 

La montée des extrêmes, la radicalisation des individus et des groupes est une réaction. Le mot fort est ce mot de « réaction ». Il a mauvaise presse, car les associations d’idée, la polysémie, qui lui sont liées sont à forte consonance négative. Il suffit de prononcer le mot pour déclencher le jugement a priori, pour déclencher la condamnation. Le mot « réaction », comme le mot « extrême » est satanisé. Bien entendu, puisque nous vous mettons en garde, vous n’allez pas tomber dans le piège et vous allez faire l’effort de considérer que nous ne visons dans l’usage du mot réaction que ce qui est déclenché par ce qui l’a précédé, l’action. 

La réaction, c’est ce qui suit dialectiquement, organiquement, une action, voilà ce que la propagande veut depuis des décennies occulter. On considère comme un phénomène qu’il faut mettre au grand jour, analyser, stigmatiser, ce phénomène réactionnaire, mais on ne veut pas voir que, s’il y a réaction, c’est qu’il y a eu action auparavant. On veut faire comme si le mal réactionnaire tombait du ciel ou plutôt comme s’il sortait, sans cause, « du ventre immonde » de Brecht. Le politique, le penseur, le commentateur, eux, doivent, au risque de se condamner à l’idiotie du rabâchage stérile, ces gens-là doivent inverser la démarche: ils doivent comprendre l’action, la décortiquer sous tous ses aspects afin d’approcher un tant soit peu l’examen de la réaction. 

Voilà notre message essentiel. Si nous sommes dans une période de  réaction, c’est parce qu’une action est en cours et que c’est d’abord sur cette action qu’il faut porter attention pour comprendre et agir. 

Il faut oser dépouiller le mot « réaction » de son côté sulfureux, il faut dé-diaboliser ses manifestations, ses symptômes, ses modes d’apparaître ; bref, il faut en faire un objet d’étude à part d’autant plus entière que l’avenir de nos sociétés est en jeu. Et la démarche honnête, scientifique, tout simplement celle de l’homme de bonne volonté,  pourrait-on dire, commence non par l’anathème, mais par l’examen des conditions de l’action qui lui ont donné naissance. 

Nous soutenons, mais c’est simple bon sens, que la réaction est produite, elle ne tombe pas du ciel de la méchanceté ou de l’ignorance et elle ne sort pas du « ventre immonde » toujours prêt à enfanter. 

Nous lisions ces derniers jours une contribution française faite par un « chercheur » du CRHISM de Perpignan, fondateur de l’Observatoire des Radicalités Politiques. Nous mettons « chercheur » entre guillemets car,  si on y regarde bien, ce garçon ne cherche rien, il a déjà trouvé avant même que de commencer à chercher. Sa démarche ne comporte aucune originalité, aucun nouveau savoir-faire, elle est copie conforme de tout ce qui est fait sur ce sujet et, en particulier, de ce qui a été fait par Pierre Milza qui  prétend avoir compris quelque chose à l’extrême droite et au fascisme parce qu’il en a collecté l’histoire superficielle et a procédé à une multitude d’amalgames, lesquels ne prouvent que l’indigence de la méthode dite des RG,  renseignements généraux, la police politique. On ne comprend rien,  mais on met bout à bout et le sens se dégage, voilà la méthode. On sort des passés sulfureux, quelques erreurs de jeunesse, quelques enthousiasmes débiles, et le tour est joué, on a compris ce qu’était l’extrémisme, le fascisme, etc. 

Nous sommes les premiers à lutter contre le fascisme et les extrêmes et les avatars racistes, xénophobes, antisémites, qui s’y rattachent ou s’en réclament, mais c’est parce que notre volonté, notre désir, sont sincères que nous stigmatisons ceux qui prétendent lutter contre la réaction tout en négligeant de s’intéresser à l’action qui lui a donné naissance ou renaissance. 

La première des démarches, soutenons-nous, est d’analyser ce qui s’est passé ces dernières décennies qui fait que le corps social s’est à nouveau fragmenté, que le consensus de base a disparu, que les gens sont montés les uns contre les autres, que l’on est obligé de s’écarter des règles de la démocratie, que le mensonge et la propagande règnent en maître, etc. 

Civilizations die from suicide, not by murder.  - Arnold Toynbee

Le fascisme, l’ultra-gauchisme, sont des  réactions. Et  le scientifique, ou simplement l’homme de bonne volonté, n’ont  pas à se poser la question de savoir si  une réaction est légitime ou pas, car se poser la question obscurcit et invalide le travail de recherche,  et pour avoir accès à un début de compréhension, il faut un minimum de neutralité. Le scientifique doit étudier les conditions, les caractéristiques de production des extrémismes dans les circonstances historiques présentes. 

Il est évident que les grandes lignes des conditions de production de l’extrémisme sont évidentes, même si elles sont méconnues. On les voit, mais elles aveuglent tellement qu’on ne les perçoit pas, cela ne remonte pas jusqu’au cerveau! 

  • Le phénomène de base, c’est la tendance à l’intégration mondiale, globale. Tendance à l’intégration qui se fait sous la force, sous la houlette de l’économie ou de l’économisme (dictature de la catégorie « économie »).  L’économie étant depuis le début des années 80 en mutation vers une forme financière, bancaire, dominée par le crédit et non plus par l’épargne. Ce qui pose la question de l’avenir des classes moyennes, de leurs systèmes de protection sociale, de leur promotion sociale. L’épargne s’incarne dans des couches sociales. 
  • L’intégration à la fois globale et dans des blocs régionaux a,  dès avant la crise, provoqué stagnation du pouvoir d’achat des salaires et un chômage de plus en plus de masse. La réalité des 19 millions de chômeurs  officiels en Europe est que  30 millions de personnes sont en sous-emploi. Il s’y est ajouté de forts mouvements de population sous diverses formes, urbanisation, désertification des campagnes, immigration. 
  • La crise financière de 2008/2009… 2020 a accéléré la mise au chômage, les pressions sur les pouvoirs d’achat, la précarité, détruit les perspectives d’avenir, les régressions et déchéances de statut social.  La visibilité de l’Autre par l’immigration, l’a transformé en concurrent pour les uns et en bouc émissaire pour les autres. L’Autre est devenu la cause des maux. Rien de positif en tous cas. La distension des liens de la famille a fait disparaître divers filets de sécurité et renforcé la perte d’identité. 
  • Le traitement de la crise s’est fait, non pas par le changement et la correction des erreurs, mais par la fuite en avant, par l’accélération et l’amplification de ce que les peuples considèrent comme des injustices. Les cadeaux aux banques, donc au monde de l’argent, les ponctions fiscales, les contrôles considérés comme scélérats, la destruction de la rémunération des économies des gens, le tout alors que les inégalités provoquées par le jeu financier progressaient de façon exponentielle, a constitué un facteur explosif d’éclatement des consensus. Auquel les classes politiques n’ont pas su apporter de bonne réponse. Tout ce qu’elles prévoient, c’est d’aller plus loin voire d’accélérer. Ainsi au Davos de 2011, « ils » ont osé présenter comme une nécessité l’obligation de créer 103 trillions de crédit nouveau d’ici 2020. 
  • Les classes dirigeantes  se sont enfoncées dans la dissimulation, l’opacité, la tromperie et les reniements de fausses promesses qui, de toute façon, étaient intenables. Pire, la convergence des politiques a fait apparaître au grand jour la convergence des partis de gouvernement et leur profonde similitude, l’illusion de l’alternative a disparu, les yeux se sont décillés sur la fausse segmentation du marché de la politique, sur le fait que le même produit était vendu sous deux emballages différents. 

Voici quelques pistes, il y en a d’autres, mais elles sont plus ou réductibles ou dérivées de celles que nous avons tracées. 

Notre époque est caractérisée par une tentative, un mouvement,  vers ce que l’on appelle historiquement « L’intégration ».Ce mouvement n’est pas maîtrisé.  Ainsi personne ne se pose la question de savoir si le rythme -qui découle plus ou moins des besoins américains-, convient aux autres peuples. Il y a des choses qui sont peut-être souhaitables, mais pas forcément maintenant, tout de suite, comme la Grande Négociation Transatlantique par exemple. Les sociétés ont une épaisseur, une inertie, un rythme d’évolution, que l’on a intérêt à ne pas ignorer. 

La mauvaise gestion du facteur temps est une constante des politiciens, ils sont nuls sous beaucoup d’aspects, mais sur celui-là tout particulièrement. C’est normal, car le temps, c’est la complexité, il est fluide, différent selon les individus, les corps sociaux, les métiers,… 

La gestion déplorable est au centre des difficultés qui s’entassent devant nos sociétés, mais la mauvaise  gestion n’est pas tout, elle masque le jeu des intérêts particuliers des puissants qui polluent la réflexion, achètent le personnel  politique et les médias. La mauvaise gestion n’est pas innocente, elle est intéressée, partisane, elle vise au maintien d’un ordre que les progrès des sciences, des connaissances, des  techniques, des processus de fabrication, devaient normalement remettre en question en continu… et qu’ils bloquent. 

L’intégration n’apporte pas prospérité, paix et harmonie, mais régression, désenchantement, haine et finalement refus, rejet, repli sur soi. 

Tout ceci constitue un cadre général, global, dans lequel s’inscrit l’histoire de chaque bloc et de chaque communauté. Bien souvent les conditions générales déterminent les évolutions locales, mais quelquefois, il y a exacerbation, comme en Europe où une intégration monétaire ratée, bancale,  multiplie et amplifie tout, en complexifiant les situations. 

Sans être franc-maçon, nous apprécions l’utilité logique de la loi du Triangle. 

Face à l’Action décrite ci-dessus, la Réaction était inévitable, inscrite dès le premier jour de la mise en branle des phénomènes. 

La loi du triangle dit : « lorsqu’une force s’exerce et tente de provoquer une action dans un sens, cela déclenche une force de réaction, ainsi,  le résultat constaté n’est pas celui que l’on attendait au début de l’action sur la base de la constatation de la force initiale, mais une résultante, mélange complexe des deux forces d’action et de réaction ». 

Comme le disait Toynbee, « History is again on the move ». 

Civilization is a movement and not a condition, a voyage and not a harbor.  - Arnold ToynbeePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le Mardi 18 Février 2014

llustrations et mise en page by THE WOLF

EDITOS PRECEDENTS: L’Edito du Dimanche 9 Février 2014: Faut-il suivre le Consensus? Non ! Par Bruno Bertez

EN BANDE SON:

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

1…taxation de l’épargne en Europe…confiscation des fonds de retraite aux usa

http://www.express.be/business/fr/economy/apres-le-fmi-et-la-bundesbank-lue-veut-mobiliser-votre-epargne/202312.htm

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-12/europe-considers-wholesale-savings-confiscation-enforced-redistribution

http://www.shtfplan.com/headline-news/government-lays-groundwork-to-confiscate-your-401k-and-ira-this-is-happening_02132014

http://www.globalresearch.ca/suicides-of-bank-executives-fraud-financial-manipulation-jpmorgan-chases-advisor-tony-blair-is-not-involved/5368627

http://www.homelandsecurityus.com/archives/10482#more-10482

http://www.brujitafr.fr/article-alerte-preparation-d-une-saisie-globale-de-l-epargne-dans-28-pays-europeens-122595050.html

http://www.reuters.com/article/2014/02/12/us-eu-banks-savings-idUSBREA1B1ZI20140212

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-12/europe-considers-wholesale-savings-confiscation-enforced-redistribution

http://www.express.be/business/fr/economy/apres-le-fmi-et-la-bundesbank-lue-veut-mobiliser-votre-epargne/202312.htm

2…effondrement Peter Schiff

http://www.youtube.com/watch?v=QFmWhuesd44

3…taxe de 20% sur les virements de l’étranger reçus par des particuliers en Italie sauf preuve que c’est pas du blanchiment

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-16/money-launderer-until-proven-innocent-italy-imposes-20-tax-withholding-all-inbound-m

http://www.ilsole24ore.com/art/notizie/2014-02-13/ritenuta-automatica-bonifici-estero-064329.shtml

http://www.express.be/business/fr/economy/desormais-chaque-italien-qui-recevra-de-largent-de-letranger-se-verra-confisqu-automatiquement-de-20-de-cette-somme/202409.htm

4….Sur l’or avec P.Bechade

https://www.youtube.com/watch?v=NWHV6iVHUvY

 5…Sur la fin du dollar avec M.Zaki (confirmant O.Delamarche sur le trucage des chiffres us)

https://www.youtube.com/watch?v=9h2c7JqQIYA

https://www.youtube.com/watch?v=RD6wOPKKLPA

6…interview sur la manipulation des masses: gouverner par le chaos

https://www.youtube.com/watch?v=rmwJiT-dWK0

7… CONFERENCE:…entretien avec Pierre Hillard

https://www.youtube.com/watch?v=V_0ed7N-9kk

https://www.youtube.com/watch?v=36SDShymkuw

8… sur l’histoire du mondialisme avec P.Hillard

https://www.youtube.com/watch?v=DbXpen21OeU

https://www.youtube.com/watch?v=I0lhcry5l3o

https://www.youtube.com/watch?v=wnnvTzKWDd4

https://www.youtube.com/watch?v=XYzWwmlrxH4

https://www.youtube.com/watch?v=R-TYqDYxzYM

https://www.youtube.com/watch?v=LcwRo6tDnO0

FRANCE:…patrons inquiets consultent de plus en plus de voyant…hausse des faillites inquiète nos voisins

http://www.leparisien.fr/informations/chez-les-voyants-le-boulot-detrone-l-amour-16-02-2014-3594975.php

http://www.dailymotion.com/video/x1ce494_salon-parapsy-les-francais-se-disent-preoccupes-par-leur-avenir-professionnel-17-02_news

http://www.express.be/business/fr/economy/la-france-sest-elle-vraiment-sorti-de-la-crise-financiere-on-a-enregistre-plus-de-defaillances-dentreprises-en-2013-quen-2009/202376.htm

Balance des paiements, la France vit au-dessus de ses moyens…..déflation totale

https://www.youtube.com/watch?v=g_6_DVkDFxg

https://www.youtube.com/watch?v=M6S_P6dqx5c

FRANCE:…BHL défend Goldman Sachs…taxe fonciere/habitation…PME contre le RSI

http://www.panamza.com/15022014-bhl-danemark

http://www.atlantico.fr/decryptage/taxes-foncieres-et-habitation-qui-va-payer-quoi-au-terme-reforme-jean-luc-boeuf-982670.html

http://www.dailymotion.com/video/x1cen4i_des-patrons-de-tpe-et-pme-relient-a-pied-niort-a-paris-pour-alerter-sur-leur-statut-17-02_news

FRANCE:…quartier de la Défense en crise (1. exemple type de la récession actuelle 2. pourquoi avoir construit des bureaux vides plutôt que des logements?)

http://www.challenges.fr/actu-immo/20140214.CHA0516/le-quartier-de-la-defense-traverse-une-grave-crise.html#xtor=EPR-7-[Quot18h]-20140214

FRANCE:…industriels veulent leur banque..234 milliards aux banques

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0203317948665-pourquoi-les-industriels-veulent-leur-propre-banque-650684.php

http://www.reporterre.net/spip.php?article5338

FRANCE:…10% font confiance à Pôle Emploi pour trouver un travail

http://www.challenges.fr/economie/20140215.CHA0528/seulement-10-des-francais-font-confiance-a-pole-emploi-pour-trouver-du-travail.html

SONDAGE DU JOUR:…justice fonctionne mal pour 75% des français

http://www.bfmtv.com/politique/francais-critiques-a-legard-justice-712338.html

ITALIE:… Fiat veut sa banque (après Airbus et d’autres)

http://www.capital.fr/bourse/actualites/fiat-veut-transformer-sa-filiale-fga-capital-en-banque-911302

http://www.capital.fr/bourse/actualites/airbus-rachete-une-banque-allemande-pour-creer-sa-propre-banque-910858

ITALIE:..Alitalia, 1900 suppressions de postes

http://www.boursorama.com/actualites/alitalia-accord-avec-les-syndicats-sur-1-900-suppressions-de-postes-eea6591698d5a3948143b00b74a5ed4b

ESPAGNE:..bankia privatisée par étape

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20140216trib000815590/espagne-bankia-sera-privatisee-par-etape-selon-son-president.html

CHINE:.. Crise du crédit

http://la-chronique-agora.com/crise-credit-chine/

PORTUGAL:…coupes budgétaires militaires

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140214trib000815449/au-portugal-les-militaires-manifestent-contre-les-restriction-budgetaires.html

GRECE:..Pas de salaire pour les moins de 24 ans

http://www.blogapares.com/grece-pas-de-salaire-pour-les-moins-de-24-ans-solution-la-crise/

BELGIQUE:. Restrictions budgétaires pour la police

http://actualite.fr.be.msn.com/actualitebelge/la-direction-de-la-police-se-plaint-de-mesures-d%C3%A9conomie-dangereuses#tscptmt

SCANDINAVIE:…fin de l’Etat providence et privatisation à tout va

http://www.challenges.fr/monde/20140214.CHA0512/le-modele-scandinave-aurait-il-vecu.html#xtor=EPR-14-[Quot10h30]-20140217

USA:…IBM vire 13000

http://www.moneycontrol.com/news/business/ibm-to-lay-off-over-13000-staff-worldwide_1042101.html

USA:…banques accueillent l’argent de la vente de marijuana

http://news.yahoo.com/us-banks-allowed-handle-accounts-pot-dealers-201216209.html

http://finance.yahoo.com/news/marijuana-receives-green-light-banking-200700291.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20140215trib000815527/les-banques-americaines-autorisees-a-traiter-avec-les-magasins-de-cannabis.html

USA:..Crise de la mobilité = récession….piratage d’un site de crowndfunding

http://la-chronique-agora.com/mobilite-geographique-etats-unis/

http://www.undernews.fr/hacking-hacktivisme/alerte-le-site-de-crowndfunding-kickstarter-pirate-et-les-comptes-utilisateurs-compromis.html

USA…

The Long Johns discuss investment banking, London style, with points to the American mortgage market and Wall Street. Brilliant.

https://www.youtube.com/watch?v=9z70BKwfSUA

John Bird and John Fortune (the Long Johns) brilliantly, and accurately, describing the mindset of the investment banking community in this satirical interview.

https://www.youtube.com/watch?v=mzJmTCYmo9g

17 replies »

  1. Les 17 Länder de l’Allemagne.

    Depuis la réunification en 1990, l’Allemagne est composée de 16 Länder :

    Bade-Wurtemberg, Basse-Saxe, Bavière, Berlin, Brandebourg, Brême, Hambourg, Hesse, Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre, Saxe, Saxe-Anhalt, Schleswig-Holstein, Thuringe.

    Et puis, petit à petit, sans faire la guerre, dans la paix et dans la discrétion, l’Allemagne a annexé un 17ème Land.

    L’annexion de ce 17ème Land s’est très bien passée : il n’y a eu ni mort, ni blessé.

    Aujourd’hui, mercredi 19 février 2014, la chancelière Angela Merkel ne réunira pas son conseil des ministres à Berlin.

    Aujourd’hui, c’est un conseil des ministres décentralisé : Angela Merkel tiendra son conseil des ministres dans le 17ème Land.

    Aujourd’hui, Angela Merkel réunira tous ses ministres dans le Land de Frankreich.

    http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-entreprise/les-gouvernements-francais-et-allemand-reunis-au-grand-complet-a-paris_46109.html

    J'aime

  2. Permettez moi de partager…
    Cette nuit avant de m’endormir
    sans autre raison je pensais à L’Oréal….Bettencourt….longévité…
    Je dis à mon épouse
    Mais qu’est-ce qu’elle est devenue:Geneviève Tabouis.(demain je verrai sur wikipedia)..
    Depuis combien de temps ce nom a disparu du vocabulaire?

    J'aime

  3. Au fil de l’article
    si j’ai intérêt à parler
    est-ce pour moi que je le fais…ou pour vous
    Ce que j’ai vécu,vous auriez honte de le faire vivre à votre chien
    mais l’important c’est que ma famille ait survécu .
    Bruno tu fais bien tourner la roue
    ça me permets de vous poser la question

    N’est-ce pas le NOMBRE qui a intérêt à ne rien dire qui est INQUIETANT?.

    ça ne me vaudra pas beaucoup d’ »étoiles »
    mais j’apprécie vos réels efforts à tous
    Sincèrement et affectueusement

    J'aime

    • J’écrivais à Ph Séguin en 2001
      La recette violence -répression est éculée
      Un peuple ne demande qu’à être enseigné,aimé
      il est le sang d’une nation,son âme si on lui donne « du grain à moudre »
      Ceux qui mènent le monde ne connaissent que l’Amour de l’Argent,de la Puissance,d’Eux-Mêmes
      L’Action en cours produit une Réaction que ces « Puissants » combattent avec acharnement
      La PRISE DE CONSCIENCE PAR LES MEDIAS ALTERNATIFS DE LEUR RÔLE D’ENSEIGNANTS
      dans le sens Chrétien (commun à notre Culture)
      ENSEIGNEZ LES NATIONS
      Ce travail de fourmi accompli quotidiennement par tous les « Bruno » a porté ses fruits
      La population s’éveille,elle ne sort pas de léthargie,
      elle s’éveille à LA VIE
      En demande d’Honnêteté,de Fraternité vraie.
      Elle a mué.
      C’est un Papillon…Pensez à l’Effet Papillon ainsi qu’au 100ème Singe dont j’ai déjà parlé
      Il existe en chacun de nous l’accès à un Cerveau collectif,un Esprit collectif
      qui n’amoindrissent nullement notre libre arbitre ils sont aussi notre personnalité
      Nous sommes les Héritiers d’une source commune:LA VIE
      Honneur aux Mamans

      J'aime

  4. Très bon article, The Wolf. Il y a toujours un certains temps entre l’action et la réaction. Mais on remarque que la réaction même si elle prend du temps à se mettre en place voit son intensité croitre dans le temps. La réaction finit par être toujours plus puissante que l’action de départ. La chimie en est un bon exemple; le fait de mélanger deux produits ne demande pas beaucoup d’effort, par contre la réaction qu’elle engendre peut dans certains mélanges croitre en puissance. Le problème est que l’oligarchie n’a pas compris qu’elle est en train de mélanger des produits explosifs qui risque de leur péter à la gueule. Il faut même croire qu’ils le font sciemment et qu’il font même tout ce qui est en leur pouvoir pour que ce mélange devienne explosif.
    je dit cela parce que tout être sensé sait que pour chaque action il y a une réaction, et les politiciens le savent encore mieux que quiconque, puisque c’est leur principal outil de travail.

    J'aime

  5. Aujourd’hui, l’Allemagne a voulu emprunter 5 milliards d’euros sur les marchés. Durée de l’emprunt : 10 ans.

    Résultat : échec.

    Vous avez bien lu : l’Allemagne a échoué.

    Les investisseurs internationaux n’ont pas voulu prêter les 5 milliards d’euros que l’Allemagne voulait emprunter.

    Lisez cet article :

    L’Allemagne lève 3,80 milliards d’euros, en souhaitait 5.

    L’Allemagne n’a pas réussi à attirer autant de demande que ce qu’elle offrait pour une émission obligataire à 10 ans (Bund), a annoncé mercredi la Banque centrale allemande chargée de l’opération, soit une première depuis septembre 2012.

    L’Allemagne proposait un volume de 5 mrd EUR de titres à échéance février 2024 et n’a reçu des offres qu’à hauteur de 4,33 mrd EUR, rendant cette opération « techniquement sous-souscrite ».

    Le taux de rendement moyen est ressorti à 1,64%, contre 1,77% lors de la dernière émission de même échéance fin janvier.

    Finalement, le pays a choisi de ne lever que 3,80 mrd EUR, ce qui lui permet d’indiquer que l’opération a été sur-souscrite selon un ratio de 1,1.

    Comme à son habitude, l’Allemagne a retenu le reste de la mise, 1,20 mrd EUR, pour la placer progressivement sur le marché secondaire.

    Il s’agit de la première fois depuis septembre 2012 qu’une émission obligataire allemande à 10 ans attire moins que voulu, a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’Agence financière, l’organisme gérant la dette publique du pays.

    http://www.romandie.com/news/n/BONDSL_Allemagne_leve_380_mrd_EUR_en_souhaitait_571190220141426.asp

    J'aime

  6. Ils s’agitent dans tous les sens nos dirigeants politiques veille d’élections obligent mais se sont surtout les européennes qui leurs font peurs.

    Si les peuples enfin se décident et se déplacent en masse pour voter contre le pouvoir Allemand/Européen et ses vassaux en place, ils ne pourront plus faire semblant de ne pas voir ni de sentir toute cette merde qu’ils ont cachés sous le tapis depuis près de 30 ans.

    On aura une toute petite victoire peut être sans lendemain mais au point où nous en sommes ! pour ma part ça me ferait du bien au niveau du moral qui se trouve actuellement aux environs de mes chaussettes ….

    J'aime

  7. Jeudi 20 février 2014 : une déclaration fracassante.

    - Les Echos : Est-on sorti de la crise financière ?

    - François Pérol, président du directoire de BPCE : Je pense qu’il y aura d’autres chocs financiers. La création monétaire mondiale reste extrêmement importante et se traduit dans l’augmentation du prix de certains actifs. Cela peut créer des « bulles ».

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203326219297-francois-perol-francois-perol-il-y-aura-d-autres-chocs-financiers-651595.php

    Depuis 2008, aux Etats-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en zone euro, les banques centrales sont devenues folles.

    Depuis 2008, les banques centrales sont devenues des machines à créer des bulles.

    Les banques centrales ont injecté des milliers de milliards de liquidités : involontairement, elles ont créé des gigantesques bulles sur les marchés actions, et elles ont créé des gigantesques bulles sur les marchés obligataires.

    Par exemple, la Banque Centrale Européenne a prêté 1019 milliards d’euros aux banques de la zone euro. Malheureusement, les banques de la zone euro n’ont pas utilisé cet argent pour le prêter au secteur privé : chaque banque a préféré prêter à son Etat.

    Les banques italiennes ont acheté des centaines de milliards d’euros d’obligations de l’Etat italien. Les banques espagnoles ont acheté des centaines de milliards d’euros d’obligations de l’Etat espagnol. Etc.

    La question est donc :

    « QUAND vont éclater toutes ces bulles des marchés obligataires ? »

    « QUAND vont éclater toutes ces bulles des marchés actions ? »

    J'aime

  8. Avertissement à nos lecteurs :

    Atlantico a repris l’éditorial ci-dessus en en changeant le titre dans une direction qui est presque à l’opposé de notre fil conducteur. Un titre c’est la clef de lecture d’une lecture, comme la clef en musique par exemple, Un titre qui n’est pas adapté conduit le lecteur au contresens.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-referendum-suisse-immigration-restera-peut-etre-comme-coup-envoi-vaste-mouvement-reaction-integration-toujours-plus-pou-987521.html

    La clef de notre texte est « La Loi du Triangle», ce qui est radicalement opposé à la Loi de la réaction! Puisque nous disons; quand il y a une action dans un sens et une réaction dans un autre sens, alors ce qui en résulte est quelque chose qui n’est contenu ni dans l’action ni dans la réaction, ce qui en résulte est quelque chose de tiers, de différent. Une élévation, un dépassement, ce qui est encore différent d’une synthèse.

    Donc les lecteurs d’Atlantico partent sur une fausse piste dès le début du texte.

    En particulier, certains croient que lorsque nous parlons d’intégration nous parlons de l’intégration au sens commun, à savoir l’intégration des étrangers, des immigrés etc. Non nous parlons de l’intégration au sens géopolitique c’est à dire de la tendance à vouloir former des blocs unifiés, des espaces communs en particulier au sens de « un seul marché » , un espace économique unifié, une seule monnaie ou une monnaie dominante . Ce que par exemple l’OMC et la grande Négociation Transatlantique font ou tentent de faire. Ce que réalise l’impérialisme du dollar.

    En fait ce que nous avons en tête c’est le fait que la volonté de constituer un seul monde, un NOM, va échouer et susciter des réactions contraires, qui vont déboucher sur la constitutions de camps, stratégiquement en compétition, avec des hegemon rivaux, donc des risques d’affrontements importants. Je crois à une forme de retour à la guerre froide qui englobera à terme, la Chine, principal rival de l’hegemon américain. Beaucoup d’endroits du monde sont à nouveau en phase de glaciation.

    On tourne le dos au progrès, l’alignement de gens comme Hollande sur l’hegemon américain, par exemple est très dangereux et favorise la reconstitution de blocs antagoniques.

    History is again on the move, c’est en ce sens qu’il faut prendre notre texte: on est en train d’annuler les progrès de la fin de la guerre froide, ceux de l’ouverture des frontières et les bienfaits des échanges économiques entre les blocs. Les peuples et les gens se dressent à nouveau les uns contre les autres parce que l’on est allé trop vite, il y a trop de perdants et trop de sacrifiés.

    Bien sûr dans notre « history is again on the move », nous incluons ce qui se passe, la réaction du fondamentalisme islamique et ce qui va se passer quand les pétromonarchies vont vaciller.

    J'aime

  9. Petite réflexion

    Alors que les indices boursiers US sont proche de leur plus hauts… en valeur nominale, on peut lire ceci :

    « According to a stunning Gallup survey that was recently released, nearly three out of every 10 adults in the United States under the age of 35 are still living at home with Mom and Dad. This closely lines up with a Pew Research Center analysis of Census data that looked at a younger sample of Americans, which found that 36% of Americans 18-31 years old were still living with their parents. That was the highest level that had ever been recorded.
    « Overall, approximately 25 million U.S. adults are currently living at home with their parents, according to Time magazine. So what is causing all of this? Well, there are certainly a lot of factors. Overwhelming student loan debt, a depressing lack of jobs and the high cost of living are all definitely playing a role. »

    Bon, c’est aux USA. Mais en Europe, il y a bien des pays où l’on retrouve le même phénomène !
    Et dire que l’on s’acharne à détruire la famille, seul véritable filet de sécurité pour beaucoup de jeunes adultes!

    Tout va bien ! Merci à tous les gouvernements et aux banques centrales pour leurs politiques EXTRAORDINNAIRES !

    Notre monde va changer de façon radicale dans les quelques années qui viennent et aucun d’entre nous, absolument aucun d’entre nous, ne sera épargné par ces changements.

    Mais comme le système est complètement débile, illogique et pourri, il faut s’en réjouir selon moi. Mais la transition ne sera pas agréable.

    J'aime

    • Le retour en arrière auquel les peuples sont contraints du fait de la politique des gouvernements et des banques centrales s’apprécie mieux si on tient de deux aspects soigneusement dissimulés:

      -depuis 30 ans , les gains de productivité , les améliorations des processus de production, les découvertes technologiques , tout cela été considérable, du jamais vu dans l’histoire. Ou est passé le produit du progrès de l’humanité? Qui l’a gaspillé? Qui l’a confisqué?

      -les systèmes de retraites, de prévoyance, de santé, de solidarité sont en train d’être détruits en profondeur par la mise à zéro des rendements que peuvent obtenir les fonds de prévoyance. les rendements réels sont négatifs, les fonds ne capitalisent plus, ils s’appauvrissent . Les retraites sont déficitaires, ont un trou de financement, un trou de couverture des prestations dans le monde occidental, à horizon 2020, de plus de 35%! Encore est-ce en trichant sur la valeur actualisée des sommes que les fonds de prévoyance devront débourser. on triche en infligeant une décote d’actualisation en hausse Cela ne change rien à la réalité ,mais cela change la présentation des bilans.

      Ne croyez pas à l’alibi de l’allongement de la durée de la vie, le vrai problème c’est la destruction du rendement de toute forme d’épargne privée et collective.

      Le progrès a été confisqué et l’avenir est en cours de destruction.

      J'aime

  10. Aux Etats-Unis, les banques devront subir des soi-disant « tests de solidité » le 1er octobre 2015.

    En Europe, les banques devront subir des soi-disant « tests de solidité » en 2014.

    Aux Etats-Unis, comme en Europe, ces soi-disant « tests de solidité », c’est du pipeau.

    Et le plus rigolo, c’est que tout le monde sait que c’est du pipeau !

    Et, cerise sur le gâteau, tout le monde FAIT SEMBLANT de ne pas voir que c’est du pipeau !

    Lundi 24 février 2014 :

    La Banque centrale américaine (Fed) et l’un des régulateurs des établissements financiers, l’OCC, ont assoupli vendredi les règles de calcul des fonds propres pour certaines grandes banques commerciales.

    JPMorgan Chase, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Citigroup, The Bank of New York Mellon, State Street Corp, Northern Trust Corp et U.S. Bancorp peuvent à compter du second semestre choisir de présenter leur ratio de levier, un des principaux critères financiers imposés aux banques en réponse à la crise, suivant la méthode décidée par le Comité de Bâle, est-il précisé dans un communiqué de l’OCC.

    Elles pourront intégrer ces règles de calcul, jugées moins lourdes que les classiques, lors de leurs tests de solidité du 1er octobre 2015, précise le communiqué.

    Les règles de calcul du Comité de Bâle pour évaluer les risques sont plus souples que la méthode classique d’évaluation, selon le communiqué.

    La réforme dite de Bâle III, lancée au lendemain de la crise financière de 2007, vise à renforcer la capacité des banques à absorber des chocs, notamment en les contraignant à augmenter leurs fonds propres.

    Dans ce cadre, un ratio de levier avait été instauré. Il impose à chaque établissement de détenir à l’horizon 2018 des fonds propres représentant 3% de l’ensemble de ses actifs.

    Face au tollé de grandes banques européennes, ces règles ont été assouplies et il est désormais permis aux banques de comptabiliser leurs opérations de financement à court terme en prenant en compte leurs positions nettes et non plus brutes, ce qui leur offre plus de souplesse.

    Les banques peuvent aussi pondérer le poids de leurs actifs hors bilan en fonction du risque.

    http://www.romandie.com/news/n/USAFed_les_regles_de_calcul_des_fonds_propres_de_certaines_banques_assouplies89240220140621.asp

    J'aime

  11. La Loi du triangle là , c’est un peu réducteur non ? Action / reaction , çà concerne des billes
    posées comme inélastiques , et on se pose méme pas la question de savoir ce qui se passe quand l’une d’elles éclate . C’est trés méchanique , comme aurait dit Descartes .
    Il y a plus interrogeant comme le probléme des trois corps de Poincarré , où là on sait beaucoup moins bien ce qui en résulte . Et puis il y a eu la Trinité et ces mystéres pendant plus des premiers 1000 ans du christianisme où l’on croyait avoir trouvé la solution , aprés moultes massacres et polémiques théologiques , on a finit par admettre que tout celà relevait du mystére et qu’il fallait mieux ne pas en discuter .
    Avant on avait formulé çà de maniére plus explicite , mais plus abstraite en logique avec Aristote , mais on avait voulu oublier que l’intelligent Aristote , ne disait pas au fond que les choses n’était pas contradictoires mais qu’en matiére humaine il valait mieux que çà ne le soit pas . C’est un principe et non pas une loi , comme le 3e principe de la thermodynamique , quoiqu’on puisse constater aisément qu’il est démenti . La vie , tout cours et l’existence de la société encore plus prouvent le contraire .
    Et les Suisses , n’ont pas votationné contre l’immigration où l’intégration , en général , ils ont méme souligné le bienfait que çà leur apporte question retraite , finance , etc , toutefois dans certaines limites , mais le débat qui a eu lieu en Suisse , n’a pas eu lieu ailleurs .

    J'aime

  12. […] Nous avons écrit, il y a maintenant quelques mois, un papier qui développait la citation de Toynbe…« History is again on the move ». Prenant le contre-pied  de ceux qui, ou bien croient que l’Histoire s’est arrêtée, ou bien veulent qu’elle s’arrête, nous avons expliqué que les crises financières sont des crises de reproduction, des crises de survie du Système et que l’un des enjeux des crises était de déterminer qui va payer, qui va rétrograder, qui va être détruit. Et ce au double niveau, d’abord au niveau domestique, ensuite au niveau géopolitique.  […]

    J'aime

  13. […] Nous soutenons depuis de nombreux mois que le monde global est en train d’éclater sous nos ye…. Que les imbéciles qui ont prétendu la mort de l’histoire sont de faux prophètes et de vrais escrocs. Que la Chine, que l’Inde, que la Russie, que l’Iran, entre autres, montrent chaque jour, d’abord qu’elles ont compris dans quel monde nous vivions, ensuite quelles étaient les intentions de domination de l’empire américain, enfin, qu’elles acceptaient le risque de relever le défi et de refuser un ordre du monde, non seulement inique, mais profondément contre-nature. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s