Changes et Devises

Pourquoi l’effondrement du Système monétaire, bancaire et financier actuel est inéluctable mais le moment où il se produira et les mouvements des marchés financiers qu’il provoquera sont impossibles à prévoir Par Pierre Leconte

Pourquoi l’effondrement du Système monétaire, bancaire et financier actuel est      inéluctable mais le moment où il se produira et les mouvements des marchés      financiers qu’il provoquera sont impossibles à prévoir Par Pierre Leconte

La plupart des lecteurs de cet article penseront probablement que son intitulé et son contenu plutôt catastrophistes relèvent du délire puisque, apparemment, nous vivons dans “le meilleur des mondes possibles”. Et pourtant, ils se trompent. Étant donné que nous sommes engagés à l’échelle mondiale dans un processus vraisemblablement irréversible de caricature du libéralisme authentique, en réalité vidé de son sens par la collusion entre le centralisme monétaire imposé par quelques banques centrales (qui ne fonctionne pas) et la domination économique exercée par quelques grandes banques privées et entreprises transnationales agissant à leur guise (qui fonctionne trop bien), conduisant au chaos qu’Hayek a décrit dans “La route de la servitude” , beaucoup plus vite que les plus critiques des économistes contestataires (un Marc Faber ou un Nouriel Roubini par exemple) le prévoient…

Le libre-échange de plus en plus instable et inéquitable généralisé, c’est-à-dire la mondialisation ultra chaotique des économies, parce que résultant de l’ouverture des frontières à tous les flux de marchandises et de populations dans une grande instabilité des taux de change et des coûts de production (alors que si l’on été resté dans l’étalon-or c’eût été supportable), au moment même

  • 1/de la perte de contrôle des Systèmes monétaire, bancaire et des marchés financiers par les États-Nations, au profit de structures supranationales (souvent criminelles comme les mafias ou les mécanismes de corruption politique) obéissant aux intérêts particuliers non coopératifs des principaux groupes de pression politico-économiques et financiers antagonistes qui les dominent,
  • 2/mais aussi de la financiarisation croissante des rapports économiques et sociaux, cassant les équilibres sociologiques, culturels et politiques anciens sans que les politiciens dépassés par le rythme des événements soient capables d’en promouvoir de nouveaux aussi stables ou tout au moins aussi prévisibles,

ont provoqué une crise mondiale SYSTÉMIQUE (et non pas conjoncturelle) sans précédent qui loin de se terminer s’étend irrémédiablement en s’aggravant à toutes les régions du monde.

Etats et banques centrales ont d’abord crée pour calmer ladite crise tout l’argent possible qui n’existait pas (plans dits de “relance” à partir d’emprunts, Quantitative Easing et LTRO) puis, comme cela ne suffisait pas, ils ont laissé les groupes de pression politico-économiques et financiers précités manipuler l’ensemble des marchés (taux d’intérêts, monnaies, actions, matières premières, métaux précieux, etc.) dans l’espoir qu’ils les stabilisent et/ou de leur permettre d’accumuler des profits qu’ils injecteraient ensuite dans l’économie réelle. Comme cela ne s’est pas produit, puisque l’injection supposée n’a pas eu lieu, et donc que cela ne suffit toujours pas, puisque l’économie réelle continue de se détériorer (en particulier le chômage de masse), la prochaine étape, qui a déjà commencé avec la répression financière, consistera à faire main basse sur les actifs plus qu’écornés que détiennent encore les agents économiques, privés principalement (bail-in). Dans de telles conditions, on peut comprendre le ridicule qu’il y a à prétendre pouvoir prévoir quand l’effondrement inéluctable du Système actuel se produira et quels mouvements de marchés en résulteront. Mais il faut toutefois périodiquement s’y essayer, sans évidemment prétendre que l’on aura nécessairement raison, puisque l’éventail des possibles dans le monde compliqué et ouvert actuel est très large.

LA SUPPOSÉE REPRISE ÉCONOMIQUE US N’EST BASÉE QUE SUR LE QUANTITATIVE EASING (L’ ACCROISSEMENT DU BILAN DE LA FED). QU’IL SE RÉDUISE ET ELLE S’ÉCROULERA…

sp500amb

activity1

LIRE ABSOLUMENT LE LIEN CI-DESSOUS REFLÉTANT (GRAPHIQUES A L’APPUI) LA SITUATION IDENTIQUE A CELLE DES USA DE LA ZONE EURO:

http://www.creditwritedowns.com/2014/02/us-commercial-banks-changing-asset-mix.html

Nous pensons donc, en toute modestie, que la déflation occidentale résultant de l’effondrement SYSTÉMIQUE de l’économie keynésienne globalisée, est l’issue la plus probable du chaos actuel. Et non pas l’inflation ou l’hyper inflation, ainsi que nous l’avions cru il y a quelques années, puisque, à tort, nous avions pensé que l’avalanche de liquidités créées ex nihilo et que les taux d’intérêt zéro voire négatifs permettraient une sortie inflationniste “classique” de la crise alors que, en fait, il n’y a plus aucune transmission des politiques monétaires en direction de l’économie réelle. Ce qui les rend inutiles et contre productives. Raison pour laquelle la Federal Reserve met un terme progressif à son QE (en tentant de faire croire qu’elle sait ce qu’elle fait, alors qu’elle n’en sait rien du tout) et que la Banque du Japon poursuit encore le sien sous la pression du gouvernement nippon, sans du tout qu’il parvienne à faire chuter plus le yen. Il n’y a plus de pilote dans l’avion… La probabilité est donc forte pour qu’il finisse par tomber… Sous la forme d’abord d’un krach des actions. C’est le pari de George Soros et de quelques autres investisseurs richissimes.

http://blogs.marketwatch.com/thetell/2014/02/17/soros-doubles-a-bearish-bet-on-the-sp-500-to-the-tune-of-1-3-billion/

http://www.businessinsider.com/soros-13-billion-worth-of-spy-puts-2014-2

A noter que la cessation du QE par la Fed vise parait-il à diminuer son bilan hypertrophié et à rééquilibrer le marché US des actions (qu’il s’agit de faire baisser progressivement alors que EN FINANCE RIEN N’EST JAMAIS PROGRESSIF) au profit du marché des obligations US (qu’il s’agit de faire remonter) puisque lorsque les premières baissent les liquidités s’investissent dans les secondes. Tout en stabilisant le dollar US et en faisant baisser les métaux précieux, Jakobsen le chef économiste de Saxo Bank ayant déclaré le 20 févier 2014: “Tant que le Fed Tapering se poursuivra, l’or baissera…”

La plupart des économies sont dans des situations inextricables:

http://www.zerohedge.com/contributed/2014-02-16/xis-tinkering-risks-china-hard-landing

-

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-17/deflation-threat-unsettles-g-20-roiled-by-emerging-market-losses.html

-

http://www.businessinsider.com/the-uncomfortable-truth-in-chinas-property-market-2013-11

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-19/chinese-dominoes-are-about-fall-complete-list-upcoming-trust-defaults

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-19/china-manufacturing-pmi-misses-tumbles-7-month-low

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-19/japanese-trade-deficit-explodes-record-no-j-curve-miracle-sight

-

http://www.reuters.com/article/2014/02/20/markets-hongkong-stocks-close-idUSH9N0K202R20140220

-

http://www.theguardian.com/business/2014/feb/19/imf-european-central-bank-interest-rates-deflation-eurozone

-

http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/jeremy-warner/10636290/Eurozone-crisis-is-just-getting-started.html

_

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140220trib000816381/cette-statistique-allemande-si-inquietante-pour-la-zone-euro.html

-

http://www.atlantico.fr/decryptage/signaux-silencieux-qui-ne-trompent-pas-europe-fait-face-catastrophe-deflation-955928.html

-

Déflation signifiant, en effet, qu’à un moment ou à un autre, dans un contexte de ralentissement économique et de trappe à liquidités qui n’irriguent plus l’économie réelle, les cours des actions surévaluées devraient chuter (raison pour laquelle nous leur préférons les obligations d’autant que les taux d’intérêts à moyen et long termes baissent un peu partout) et que les prix des métaux précieux et des matières premières -sauf certains produits alimentaires en état de pénurie- (encore historiquement chers) devraient aussi chuter (ce qui est déjà en cours mais n’est pas -à notre avis- encore allé à son terme, même si des reprises ponctuelles se produisent, dans lesquelles il importe de ne pas se faire piéger tout en tentant de gagner quelque chose au passage). Pas facile…

Ainsi, la reprise de l’or et de l’argent-métal depuis janvier 2013 semble être déjà terminée et nous avons matérialisé en début de semaine vers 1.330 et 21,90 les profits sur les positions longues que nous avions prises sur ces deux métaux lors de la cassure de l’or à la hausse aux alentours de 1.280 USD l’once. Les graphiques signalent la probabilité, dans leur prochain mouvement de baisse, de la cassure de leurs plus bas récents de 2013. La plupart des investisseurs (”fétichistes” à propos des métaux précieux) croient qu’ils vont exploser à la hausse. Ils ont probablement tort, parce que les Etats et banques centrales occidentaux feront tout pour s’y opposer en manipulant leurs marchés et que les pays émergents doivent utiliser leurs liquidités à stabiliser leurs économies et leurs monnaies plutôt qu’à thésauriser du métal, la Chine mise à part qui peut certes acheter tout l’or du monde.

Important:

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-18/top-two-gold-forecasters-remain-bearish-after-2014-rally.html

Selon l’excellent analyste Robert McHugh “Gold could top around 1,345ish. From that top Gold could decline toward the 1,050 to 1,100ish area” c’est-à-dire qu’il a déjà vraisemblablement atteint plus ou moins son top pour assez longtemps à 1.332 cette semaine (idem pour l’argent-métal):


http://www.gold-eagle.com/article/what-deal-gold

Le même analyste pronostique aussi le krach des actions US:

http://www.gold-eagle.com/article/stocks-plunge-decline-different

-

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/02/gold-creating-bullish-cup-handle-pattern/

-

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-18/gold-drops-from-three-month-high-as-fed-seen-sticking-with-taper.html

Ce qui ne l’avancera pas à grand chose si les pouvoirs publics et les grandes banques américains et européens continuent de casser son prix et ont décidé de l’exclure durablement du SMI. Les dirigeants chinois, qui sont encore idéologiquement communistes, nourrissant à propos de l’or le même syndrome que Lénine qui déclarait lors de la prise de pouvoir par les Soviets en 1917 en Russie qu’il utiliserait le métal jaune ” à fabriquer des vespasiennes en or à la disposition du peuple dans les plus grandes villes”… sauf que les patrons du PC chinois, apparemment moins “intéressés” au bien être du peuple, le mettent en réserve -dans quelques dépôts ou comptes secrets- pour leurs vieux jours ou plutôt ceux de leurs descendants… En cas où le peuple décidait de les renvoyer, on n’est jamais assez prudent… D’où probablement l’explication des 500 tonnes manquantes dans les actifs de la Banque de Chine dont nous parlions dans notre dernier commentaire. Quant aux USA, si jamais l’hégémonie mondiale du dollar US était menacée, ils pourrait toujours annoncer “urbi et orbi” que l’or n’est qu’une matière première inutile et qu’ils décident donc de vendre tous leurs stocks d’or (les plus importants au monde) ou bien qu’ils reviennent à la convertibilité du dollar US à 35 USD l’once comme lors des accord de Bretton Woods. Et les Chinois ruinés pourraient alors mettre en place le projet de Lénine…

Les Chinois sont déjà tombés, tout seuls, dans le “Dollar Trap”, ils sont en train de tomber dans le “Gold Trap”…

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-17/china-digs-itself-deeper-into-dollar-trap.html^

-

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-chine-a-trompe-le-monde-entier-mais-son-jeu-ne-durera-pas-.aspx?article=5215193220H11690&redirect=false&contributor=Mish.

Les Japonais ne sont plus en mesure de décider de la valeur de leur yen qui ne dépend que des étrangers…

http://www.bloomberg.com/news/2014-02-19/yen-weakness-in-foreigners-hands-leaves-abe-exposed-currencies.html

L’or et l’argent-métal, ayant atteint leurs résistances, semblent devoir à nouveau repartir à la baisse

gold1

silver1

Il semblerait, finalement, que la faiblesse récente et actuelle du dollar US contre les monnaies européennes et le yen ne doivent pas aller beaucoup plus loin (1,39 sur l’euro/dollar US paraissant un sommet), surtout que la guerre civile en Ukraine -au centre de l’Europe- est de nature, si elle devenait hors de contrôle et s’étendait à certains de ses voisins, à faire plonger l’euro, également affecté par le référendum suisse. Au lieu de jeter de l’huile sur le feu ukrainien, les dirigeants européens (de la Commission mais aussi Français récents et actuels en particulier), faisant en cela le jeu des Américains qui veulent étendre leur OTAN à toute l’Europe pour contrer la Russie, feraient mieux de négocier avec Moscou un partenariat global incluant l’Europe de l’Est qu’il s’agit de stabiliser. Attention: le risque de guerre en Europe pas seulement à l’Est, civile d’abord puis entre les États-Nations, s’accroit dangereusement…

Le général de Gaulle, qui plaidait pour “une Europe des Nations de l’Atlantique à l’Oural” (la seule issue réaliste à la place de l’Europe supranationale construite autour du Super-État unique “impérial” que l’on veut actuellement créer) parce qu’il croyait à la théorie d’Halford MacKinder sur “le pivot géographique de l’histoire” dont l’Ukraine et le Caucase sont des régions clefs, n’aurait jamais laissé cette triste affaire dont peut sortir une guerre mondiale s’envenimer. A noter que le prochain domino à tomber ensuite dans la région c’est la Turquie, que son dictateur Erdogan mène à la guerre civile.

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/groupe-r%C3%A9flexion-am%C3%A9ricain-premier-plan-153100645.html

-

http://www.atlantico.fr/decryptage/ukraine-est-elle-au-bord-guerre-civile-generalisee-que-ni-europe-ni-russie-ne-seraient-capables-contenir-987456.html

 -

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_Heartland

-

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-referendum-suisse-immigration-restera-peut-etre-comme-coup-envoi-vaste-mouvement-reaction-integration-toujours-plus-pou-987521.html

-

http://www.moneynews.com/Economy/Jakobsen-Europe-Soviet-totalitarianism/2013/12/20/id/542993

997910163

Les rachats de leurs propres actions par les sociétés elles-mêmes dont les liquidités sont encore abondantes et les opérations de High Frequency Trading ont fait remonter le DJIA qui forme une tête-épaules baissière, d’autant plus qu’elle prend place à la fin d’une longue période de hausse, dont l’objectif se situe vers 14.000. Une incursion en dessous de ce support et ce serait le krach avec retour vers 10.865 (la moyenne mobile monthly à 200 jours). Évidemment, tout ce que les USA comptent de manipulateurs, et quelques “idiots utiles” européens, feront tout pour tenter de l’éviter en achetant les actions US au maximum alors que A LEUR NIVEAU ACTUEL, LA PROBABILITÉ DE HAUSSE SUPPLÉMENTAIRE DES ACTIONS US EST DÉRISOIRE ET LEUR RISQUE DE CHUTE NE FAIT QUE S’ACCROITRE.

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2014/02/head-shoulders-top-in-the-dow-right-shoulder-in-place-today/

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-01-11/did-goldman-just-kill-music-sp500-now-overvalued-almost-any-measure

-

http://www.marketwatch.com/story/crash-of-2014-like-1929-youll-never-hear-it-coming-2014-02-19?link=MW_story_popular

-

http://www.zerohedge.com/contributed/2014-02-18/can-markets-crash

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-20/here-how-high-frequency-trading-hurts-everyone

-

Études de fond, à lire:

-

http://www.theaureport.com/pub/na/harry-dent-how-to-prosper-in-the-coming-downturn

-

http://www.theaureport.com/pub/htdocs/expert.html?id=7911

-

http://harrydent.com/

-

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-15/felix-zulauf-warns-another-deflationary-episode-mother-all-bubbles-pops

Actions US à la baisse et obligations US à la hausse, il n’y a pas à changer quoi que ce soit, même si cela prend du temps avant de se matérialiser vraiment:

indutlt

SOURCE ET REMERCIEMENTS : FORUM MONETAIRE DE GENEVE

http://www.forum-monetaire.com/?p=11250

4 replies »

  1.  » Quant aux USA, si jamais l’hégémonie mondiale du dollar US était menacée, ils pourrait toujours annoncer “urbi et orbi” que l’or n’est qu’une matière première inutile et qu’ils décident donc de vendre tous leurs stocks d’or (les plus importants au monde) ou bien qu’ils reviennent à la convertibilité du dollar US à 35 USD l’once comme lors des accord de Bretton Woods. Et les Chinois ruinés pourraient alors mettre en place le projet de Lénine…  »

    ah ah très drôle ! j’aime bien son humour.
    ce serai l’affaire du siècle.
    j’en prendrai une palette !

    J'aime

  2. Les chinois ont un système économique très différent du système US. Le système US fonde son économie sur la pénétration des marchés et la pénétration du dollar, je n’ai pas choisi le terme pénétration au hasard :) :).

    Dans le cas d’une faillite du dollar et des matières premières inutiles cela ne peut pas fonctionner, pour la simple raison que si le dollar meurt les US meurt avec. Et un mourant ne peut pas décèder face à de jeunes économie fortes. Les US vont tout faire pour déstabiliser la chine voilà leur seule possibilité sur le long terme. Mais c’est aussi la possibilité de se mettre en faillite plus vite que prévu et risquer de perdre la bataille.

    Les US n’ont pas d’autres choix alors que de tenter un conflit mondial loin de leur zone géographique. Conflit qui aurait pour objectif de détruire les économies, industrie, peuples ect .. et de rester les seuls survivants.

    Le problème est donc de se demander si les US sont capable de sombrer dans une folie apocalyptique ……

    J'aime

  3. M. Leconte nous prédit une fois de plus une dépression déflationniste apocalyptique à la Mad Max dans laquelle l’or ne vaudrait paraît-il plus grand chose…. ouaf ouaf !!

    Ce n’est pas son premier article dans ce sens, et cela commence à relever du comique à répétition !…

    Le passage sur la convertibilité du dollar à 35 $ l’once est effectivement assez deconcertant….

    Quant à l’evocation d’une vente massive d’or par les US, cela prête à sourire quand on sait que ces derniers ont prévu 7 ans pour rendre 300 tonnes à l’Allemagne…

    Ainsi les US seraient en mesure de « décréter que l’or ne vaut plus rien » ? Autant décréter que le soleil tourne autour de la terre…

    Plus sérieusement : M. Leconte, sortez de vos grimoires ! La déflation n’a aucune chance dans un monde 100% fiduciaire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s