Behaviorisme et Finance Comportementale

Une "patrouille de trolls" sur les réseaux sociaux pour lutter contre l’euroscepticisme

Une "patrouille de trolls" sur les réseaux sociaux pour lutter contre l’euroscepticisme

Des fonctionnaires européens vont-ils devenir une "patrouille de trolls" qui "influencent la conversation" sur les réseaux sociaux ?

A l’approche des élections européennes, l’UE veut combattre l’euroscepticisme, notamment sur les réseaux sociaux. Selon The Telegraph, elle a demandé à ses communicants de se livrer à du "trolling" sur Twitter, pour "influencer la conversation".

 Selon le quotidien britannique Daily Telegraph, l’Union européenne a prévu un programme de communication sans précédent avant et pendant les élections européennes, qui auront lieu en juin prochain.

Risque d’eurosepticisme

Ces élections, qui peinent à mobiliser les électeurs en France par exemple, pourraient être le théâtre d’une flambée d’euroscepticisme. Pour anticiper le phénomène, le Parlement a donc décider de dispenser à certains de ses représentants des cours de… "trolling".

Cette pratique consiste à promouvoir une idée, défendre une personnalité ou une cause, sur Internet, par exemple sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) ou dans les commentaires d’articles. Pour ce faire, une personne endossera le rôle de troll (un mot dont les origines sémantiques sont soumises à discussion, indique sa page Wikipédia).

Votre mission, apprentis trolls

Selon le Daily Telegraph, l’UE a distribué à ses troupes d’apprentis trolls cet ordre de mission :

Les communicants institutionnels du Parlement doivent être en mesure de surveiller les conversations publiques et leur sentiment sur le terrain, en temps réel, afin de comprendre les sujets chauds (trending topic en anglais, du nom de la rubrique recensant les sujets les plus discutés sur Twitter, ndlr) et avoir la capacité de réagir rapidement, de façon précise et appropriée.

Le document confidentiel, que le quotidien britannique a consulté, poursuit. Le troll devra être en mesure :

De se joindre et d’influencer les conversation, par exemple en diffusant des faits ou graphiques qui déconstruisent des mythes.

"Troll patrol"

Un député du parti nationaliste britannique UKIP Paul Nuttall, a dénoncé une proposition qui, selon lui, met à mal neutralité des fonctionnaires européens, en les poussant à devenir une"troll patrol", une patrouille de trolls. Cité par le Daily Telegraph, il explique :

Il me semble bizarre que l’administration joue un rôle aussi explicitement politique, en visant les eurosceptique – c’est un code pour des partis comme Ukip, et ce n’est pas vraiment neutre.

"L’image de l’UE souffre"

Un document interne, également cité par le Daily Telegraph, souligne un "contraste frappant" entre la perception en pleine croissance "d’un bien-être compromis, d’une insécurité croissante et de l’instabilité financière" d’un côté, et les engagements de l’UE à garantir la "liberté, la sécurité et la justice sociale avec un marché intérieur prospère".

"Il est évident que l’image de l’UE souffre", poursuit le document. "Afin d’inverser la perception selon laquelle "l’Europe est le problème", nous devons communiquer que la réponse aux défis actuels est "plus d’Europe", pas "moins d’Europe"".

2 millions d’euros supplémentaires

Selon le quotidien britannique, cette proposition fait partie d’un plan d’une nouvelle stratégie pour laquelle l’UE va dépenser plus de 2 millions d’euros supplémentaires.

Si la majorité de cette somme sera reportée depuis d’autres postes de dépense, 955.000 euros devront être levés l’an prochain, en dépit, note-t-il, des appels à ce que les dépenses européennes reflètent les programmes d’austérité en vigueur dans certains pays.

Source La Tribune 021/2/2014

 http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140221trib000816529/une-patrouille-de-trolls-sur-les-reseaux-sociaux-pour-lutter-contre-l-euroscepticisme.html

2 replies »

  1. C’est avec grand intérêt que je lis vos articlesmais aimerait en envoyer certains à mes amis Ne pourriez vous prévoir un système pour faire suivre certains de vos commentaires séparèment et facilement? Merci J.A.Cramer

    J'aime

    • En fin d’article vous avez une série de boutons qui vous permettent de partager (share this) sur les réseaux sociaux(tweeter, facebook, linkle…) ou via un email…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s