Art de la guerre monétaire et économique

Sanctions US: La Russie pourrait lancer son propre système de cartes de crédit

Sanctions US:  La Russie pourrait lancer son propre système de cartes de crédit

 Deux banques russes sont encore boycottées par Visa et MasterCard. Selon un expert, créer un système national est possible…

Mercredi, les clients des banques russes Rossiya et Sobinbank étaient toujours dans l’incapacité d’utiliser leurs cartes de crédit ­MasterCard et Visa. Depuis vendredi 21 mars, les deux entreprises américaines boycottent plusieurs établissements financiers russes suite aux sanctions décidées par Washington la semaine passée. Du coup, la Russie pourrait créer son propre système de cartes de crédit.

Si deux banques demeurent visées, d’autres viennent de sortir de la liste rouge des émetteurs de cartes: SMP et InvestCapitalBank. Comment ces décisions ont-elles été prises? «MasterCard a travaillé de manière étroite avec les régulateurs américains et suivant des ­instructions de l’OFAC [le Bureau du contrôle des avoirs étrangers, appartenant au Département du Trésor], nous avons rétabli nos services pour la banque SMP», répond MasterCard. Le porte-parole poursuit: «Ce n’est pas une situation ­inhabituelle lorsque des sanctions sont décrétées. Des questions sont posées et des réajustements sont effectués par des régulateurs de temps en temps.» Visa n’a pas répondu à nos questions.

Les sanctions américaines visent des particuliers, dont certains détiennent des parts dans des banques. Du coup, le fait que des banques, et non des individus, aient été visées, a étonné. «Ces deux sociétés sont cotées et font très attention à leur image. Elles veulent agir en conformité avec les injonctions américaines. Leurs avocats leur ont certainement conseillé de couper des liens avec ces banques de manière préventive pour éviter tout problème avec Washington», répond David Robertson, éditeur de The Nilson Report, site d’information sur les cartes de crédit.

Selon MasterCard, «les clients des deux banques visées [Rossiya et Sobinbank] représentent moins de 0,5% des détenteurs de cartes en Russie. Et ils peuvent toujours retirer de l’argent via les distributeurs automatiques de leur banque.» Alors que MasterCard semble re­lativiser l’importance des sanctions, la Russie pourrait être encline à prendre des mesures. Lundi, l’agence Itar-Tass relayait des propos de German Gref, directeur de Sberbank, lequel affirmait qu’un système de paiement national pourrait être lancé en Russie en six mois. Et qu’il serait basé sur une technologie universelle créée auparavant en Russie. Et selon l’agence Bloomberg, le parlement russe a déjà approuvé une loi vendredi dernier – sans qu’elle ait été mise en vigueur – permettant l’interdiction en Russie de l’utilisation de systèmes de paiement basés hors du pays.

Reste à connaître le degré de probabilité que ces mesures se ­concrétisent. «Il est possible pour la Russie de créer son propre système de cartes de crédit, poursuit David Robertson. Cela prendrait davantage de temps que quelques semaines, mais ce système pourrait se baser sur les terminaux déjà installés et qui fonctionnent actuellement avec Visa et MasterCard. Il faut ensuite faire le lien avec les banques, et cela peut fonctionner.» Le spécialiste note que d’autres pays sont déjà sanctionnés au niveau financier par les Etats-Unis, tels la Corée du Nord ou Cuba, et que certains ont déjà créé leur propre système national de paiement, tel l’Iran.

Mais créer un système fermé ­poserait des problèmes. «Si Visa et MasterCard venaient à être bannis en Russie, que se passerait-il pour les étrangers qui veulent utiliser leurs cartes étrangères dans le pays? s’interroge David Robertson. Et les Russes détenteurs d’une carte de crédit russe ne pourraient pas l’utiliser à l’étranger.» Du coup, estime l’expert, une solution hybride pourrait voir le jour en Russie, avec un système national côtoyant les activités des deux émetteurs américains de cartes de crédit.

MasterCard numéro un

Pour l’heure, les Russes utilisent peu leurs cartes. Selon les derniers chiffres d’Euromonitor International, 30 millions de ces cartes sont en circulation, pour une population de 143 millions de Russes. Selon la société spécialisée dans la compilation de données, MasterCard détient 53% du marché russe (il n’y a pas de données pour Visa) et Sberbank est la banque qui émet le plus de cartes dans le pays, avec une part de 20% du marché total.

Par Anouch Seydtaghia/ Le Temps 28/3/2014 

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/7c85645c-b51b-11e3-b5d1-d7f6272333fa/La_Russie_pourrait_lancer_son_propre_syst�me_de_cartes_de_cr�dit

1 reply »

  1. […] les voies de l’orthodoxie et à s’aligner sur les vues et intérêts anglo-saxons. Poutine n’est pas dupe qui vient d’annoncer la mise en place d’un système de paie…. Les Chinois ont compris, qui accumulent l’or, qui tentent de créer un marché autonome et […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s