Barron's

Mister Market and Doctor Conjoncture du Mardi 1er Avril 2014: L’illusion de sécurité sur les nouveaux prêts à risque Par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture du Mardi 1er Avril 2014:  L’illusion de sécurité sur les nouveaux prêts à risque Par Bruno Bertez

  Nous parlons beaucoup de politique, de géopolitique, et même de bourse. A cet égard, nous vous recommandons de relire nos derniers textes boursiers, ils sont un peu théoriques, ils sont un peu abstraits, mais c’est l’abstraction qui nous permet de mettre en ordre le réel et de l’anticiper. Le fait que nous soyons incapables de fournir des indications de calendrier ne change rien aux avertissements que nous lançons : nous sommes dans une phase nouvelle et bien peu de gens en ont pris conscience. Beaucoup de paramètres prennent des comportements atypiques, beaucoup de corrélations sont en train de se « déglinguer ». Le système financier global se réaménage, comme le montrent les portefeuilles étrangers de Treasuries, la chute du Yuan, la hausse de l’Euro. N’oubliez jamais, la transitivité chère à  Soros fonctionne dans tous les sens, à la hausse et doublement à la baisse. Les opérateurs sont encore sur les convictions de la période précédente, sur les paris sur Yellen, sur les assurances de liquidités et de  « put » perpétuel alors que le jeu de la carte, la règle du jeu, ont changé, elles sont ailleurs. 

On ne parle plus de QE, de « Taper », tout cela est déjà du passé, on parle des conséquences et des inconvénients des politiques qui ont précédé. On ne parle plus de l’expansion de la Chine, mais de ses faillites et ses défauts. On ne parle plus des risques de hausse des taux, on parle du caractère artificiel des marchés de crédit, des retours du subprime chez les Corporates. On ne parle plus de la reprise du « housing », on se demande s’il va y avoir éclatement de la seconde bulle initiée par Bernanke. Mais tout cela n’a pas encore fait son chemin dans les médias, encore moins dans la tête des opérateurs financiers lambda. 

On a oublié que la fuite en avant de 2008 a suscité de plus en plus de laxisme et de fragilité et donc qu’à ce stade, le système est redevenu sensible à toute évolution imprévue, non désirée, même marginale. On a oublié que les spreads, encore au minimum historique en ce moment, sont aussi artificiels que les cours de bourse et le niveau des taux ;  ils sont eux aussi faits à la main, manufacturés. Et c’est là, la nouvelle zone de fragilité du système. Un signe qui ne trompe pas: alors que les taux d’intérêt n’ont monté que marginalement, les émissions de MBS, sont, par rapport aux records de l’été  2013, en chute de 60%. Les professionnels, eux, y font attention, tout comme à la chute du volume des repos. Le reflux est continu depuis le bruit de Taper. 

On a seasonally adjusted basis, mortgage purchase applications (and real median household income) remain at 1995 levels.

mbapsa032614

But some other economic indicators like employment-to-population ratio and M2 Money Velocity are lower than pre-1995 levels.

mbapm2veloc032614

Le marché des Leveraged Loans, du High Yield Corporate, des Junks, des émissions à faible covenants, s’est considérablement dégradé avec une poursuite irresponsable de la dégradation de la qualité des émetteurs et surtout des conditions de garantie exigées par les prêteurs. Ceux-ci empaquettent les prêts de mauvaise qualité, douteux dès le départ, avec autant d’impudence et de cynisme qu’ils le faisaient avant la crise de 2008. Les prêts à covenant-lite, prêts accordés avec peu de garanties, dépassent la moitié de l’ensemble des prêts, a fait remarquer récemment le journal Barron’s. Depuis l’alerte du printemps dernier, la débauche s’est poursuivie de plus belle, chacun semble croire que cela ne peut que continuer. 

Demand for leveraged-loans is surging (as rate concerns rise)…

And where there is demand, supply rises to meet it – as the least lender-protected notes surge in issuance…

Cov-lite issuance is over 45% of all loan issuance in 2013!!!

bear in mind that the great majority of this issuance is being used for refinancing – not capex or growth-related spending

In context – that is more than double the amount of the last bubble peak!!

Nous vous rappelons qu’en 2013, c’est plus de 1 trillion de prêts High Yield et Leveraged Loans de qualité douteuse qui a été émis placé. L’argument commercial des banques, argument classique des périodes d’excès et de fin de cycle, étant que le taux de défaut est très faible, historiquement faible. Or cet argument est un argument… contrarian! C’est quand le taux de défaillance est dans les plus bas que l’on approche de la fin du cycle. L’excès de liquidité masque la situation réelle des emprunteurs et distord la situation sous-jacente dans un sens qui fait apparaître solvable ce qui en réalité ne l’est plus. Ce que l’on croyait non corrélé, statistiquement indépendant, comme lors de la crise du housing, se révèle au contraire très corrélé à un même facteur, le facteur « liquidité ». 

Plus que le marché des actions, peut-être plus encore que la situation chinoise, la santé du marché de ces nouveaux subprimes nous paraît être à surveiller, sans complaisance ou illusion. Le niveau des taux est artificiellement bas, les spreads sont faits à la main et comprimés, le taux de défaut est à un plus bas historique, il est temps de s’alarmer. 

L’illusion de sécurité que donne le comportement des marchés est précisément un indice de danger, voilà le message que nous voulons faire passer. Oui, il y a un « put », une assurance sur les marchés, mais rien ne dit que le prix d’exercice de ce « put » ne se trouve pas… beaucoup plus bas. Notre pari est que si les risques que nous anticipons se concrétisent, et si ce n’est pas demain, ce sera après-demain, les corrections seront tout, sauf normales!

BRUNO BERTEZ Le Mardi 1er Avril 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

FRANCE:. L’impossible réduction des dépenses publiques/déficit..inquiétudes en Belgique, à Bruxelles. Fausse baisse des charges. Fin du smic?…Mario Monti approché pour être ministre de l’économie selon la Tribune?

http://www.latribune.fr/blogs/le-blog-du-contrarian/20140401trib000822991/depenses-publiques-pas-de-solution-sans-un-autre-modele.html

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203393419762-pourquoi-le-deficit-baisse-moins-vite-que-prevu-661271.php

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203410035220-la-belgique-s-inquiete-de-la-crise-politique-de-son-voisin-francais-661020.php

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/l-ue-attend-de-la-france-qu-elle-respecte-les-regles-budgetaires-921915

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140401trib000823030/la-france-a-deja-eu-deux-sursis-pour-reduire-son-deficit-rappelle-bruxelles.html

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203409910189-vers-un-allegement-des-charges-salariales-661017.php

http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/apres-le-changement-de-premier-ministre-le-medef-rappelle-l-urgence-d-agir-dans-le-sens-du-pacte-de-responsabilite-572812.html

http://www.lepoint.fr/economie/pourquoi-il-faut-en-finir-avec-le-smic-a-la-francaise-01-04-2014-1807782_28.php

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140121trib000811030/pourquoi-pacte-est-il-devenu-le-mot-a-la-mode-pour-les-reformes.html

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140401trib000823005/le-pacte-de-responsabilite-l-emploi-et-la-firme.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140401trib000823031/mario-monti-pourrait-devenir-ministre-francais-de-l-economie.html

 FRANCE:…retraités anticipées…faible consommation….flambée des prix agricoles…hausse rétroactive de l’électricité aout 2012-aout 2013…maison de retraite en faillite… échec du partenariat public-privé à l’hôpital

 http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203405935852-retraite-les-possibilites-de-depart-anticipe-elargies-a-partir-de-demain-660841.php

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203405851970-la-faible-consommation-va-peser-sur-la-reprise-660910.php?xtor=RSS-2005

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203406514320-les-prix-agricoles-ont-flambe-au-premier-trimestre-660784.php?xtor=RSS-2132

http://www.boursorama.com/actualites/vers-une-hausse-retroactive-de-la-facture-d-electricite-pour-ao-t-2012-2013-8b3fe4dfda34fdf35073e5a8e8cb7bae

http://www.mediapart.fr/journal/france/280314/neuilly-la-maison-de-retraite-laisse-tomber-les-vieux

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/31/eiffage-et-l-hopital-sud-francilien-recit-d-un-divorce_4392867_3224.html

FRANCE:…120 000 expulsion en 2013 pour loyers impayés…756 millions versés à tort en allocations chômage

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/04/01/20002-20140401ARTFIG00026-la-fin-de-la-treve-hivernale-relance-les-expulsions-locatives.php

http://www.bfmtv.com/economie/pole-emploi-a-verse-756-millions-deuros-dallocations-chomage-a-tort-745719.html

 HONGRIE:..piège des prêts en devises contractés par une partie de la population

http://www.mediapart.fr/journal/international/280314/des-centaines-de-milliers-de-hongrois-sont-pris-au-piege-des-prets-en-devises

 SLOVENIE:…hausse du déficit suite à la recapitalisation des banques

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140331trib000822829/le-deficit-de-la-slovenie-a-triple-en-2013-apres-la-recapitalisation-des-banques.html

 ITALIE:…record du chômage

http://www.challenges.fr/economie/20140401.REU2906/le-chomage-en-italie-a-un-taux-record-de-13-0.html

 ESPAGNE:…travailler gratuitement

http://www.metiseurope.eu/espagne-la-face-cachee-des-reformes-du-travail_fr_70_art_29866.html

 GRECE:..vente du patrimoine

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Vers-la-vente-de-l-Acropole-24357.html

JAPON:…baisse de la production industrielle

http://news.yahoo.com/u-could-free-israeli-spy-deal-save-peace-164934422.html

 

13 replies »

  1. Perso, je ne comprend pas tout… c’est compliqué à vrai dire… mais quand je lis tout ça, je me dis que moi aussi j’ai trempé dans le système et à mort… :)
    J’ai acheté un appart en 99. J’ai emprunté sur 15 ans en spéculant un ti peu. J’ai opté pour les prêts à taux révisable 4.75 % en TEG capé à 1.5 pts et indexé sur l’Euribor 4me trim….. et là, jackpot, la 1ère année, le taux est monté au taquet et toutes les années suivantes, il n’a fait que baisser dans des proportions plus que favorables for me… j’ai finis mes remboursements à 1.75% TEG…

    Et en plus, dans ma région, le prix de mon appart c’est multiplié par 4…. :)

    Je saiiiiiiiiiiis…. je contribue aux bulles, j’ai abusé de l’argent de mon voisin… mais en même temps, on va pas tout laisser à Soros… merde, quand même !!!! :)))))

    J'aime

    • mais en même temps, les banques sont aussi victimes de la folie des grandeurs de tout un chacun… une bulle immobilière, ce n’est jamais que le résultat de cette course aux gains auquel tout le monde contribue.
      Vous prenez un type qui achète un appart… demain, il voit une annonce pour le même type d’appart que le sien et hop, il décide de mettre en vente son bien au « prix du marché »… enfin, il pense que c’est le prix du marché… comme l’acquéreur le pense également. Mais y’a un mais… quand vous lisez une annonce pour un appart, on vous balance le prix du bien avec les frais d’agence inclus… on ne vous parle pas du net vendeur… et c’est ainsi que le prix de l’immobilier s’envole… On est tous fous… tous

      J'aime

      • Bon, mais ça ne me dit pas ce que je dois faire de mon épargne… Le bitcoin c’est mort, en Suisse c’est sur la tangente…. une tite idée à me refiler par hasard ????? :)))

        J'aime

        • Y aurait bien le livret A ?

          Mais je suppose en vous lisant que vous l’avez déjà rempli ? lol

          Ceci dit, c’est bien trop vrai toussa toussa !

          Déjà gagner qq thunes c’est pas évident ! Et les placer ? C’est le reste !
          PiS après, quand qu’y’en a plus ?

          C’EST ENCORE PLUS COMPLIQUÉ !

          JUSTE À VOIR LA TRONCHE DES MILLIARDAIRES ? Ça fait peur !

          Pfiouuuuuuuuuuuuuuuu !!!

          J'aime

        • Justement attendre un peu que le bitcoin soit bien mort . Pas plus de 1% de ce qu’on peut perdre , c’est trés risqué , ne pas le laisser sur un portefeuille en plate-forme .
          La Suisse est trés attaquée par les US qui veulent le monopole du paradis fiscal et capter la clientéle des nouveaux riches Russes , mais reste un coffre-fort , naturel et culturel …et le resteront . La fin de l’occident sera quand il n’ y aura plus d’ initiave férerendaire en Suisse , ce n’est pas le cas pour demain . Heureusement .

          J'aime

  2. Merci pour le billet. Il m’a permis de m’interroger sur l’intérêt qu’on les entreprises à utiliser leur fonds propres pour racheter leurs propres actions et de faire des recherches en ce sens. Je me coucherai moins bête ce soir.

    J'aime

  3. BB a raison et un bon feeling, on entend le son du violon…. et il va être temps de quitter le navire! En échangeant son épargne (pendant qu’elle vaut encore quelque chose ) contre de l’or….par exemple, ou en tous cas des choses tangibles!

    J'aime

  4. Deux informations qui n’ont apparemment rien à voir .
    – L ‘ Allemagne vire de bord ! Conséquence des évenements Ukhrainiens ?
    Angela annonce sa volonté de diminuer ses importations de gaz Russe , au profit du gaz de schiste . Les Us gagnent . Parallément : autre virage de bord de taille la bundesbank annonce sa demande d’un QE à Dragui !
    – C’est cette année qu’en France démographiquement la population active cesse de s’accroitre , comme ce fut le cas en Chine en 2005 , année de forte hausse des prix à la consommation en Chine , suivi de hausse des taux aux USA qui comme on le sait à déclenché la crise des subprimes plus tard .
    A mon avis la Fed n’attendra pas 2015 pour remonter ses tx .

    J'aime

  5. Risque de bulle, instabilité financière, démission de Jeremy Stein

    Jeremy Stein est, ou plutôt était, le seul gouverneur de la Fed qui avait une dimension intellectuelle. Il vient de donner sa démission, il retourne enseigner à Harvard. Yellen a dit une phrase sur les qualités intellectuelles de Stein. De fait c’est une sacré mécanique.

    Stein a démissionné parce qu’il est en désaccord avec la Fed en général et Yellen en particulier. Ces dernières semaines, il a réaffirmé son opposition à la politique monétaire en cours. Bloomberg rapportait le 22 mars que Stein pensait que la politique monétaire devrait être moins accommodante « car les marchés obligataires sont en surchauffe ». Il pensait qu’il fallait modérer l’accommodation, même « si le marché du travail risquait un chômage plus élevé ». Pour lui, toujours selon Bloomberg, il fallait accorder plus d’importance à la stabilité financière : « les primes de risque sur les obligations sont anormalement faibles » ajoute -t-il.

    Stein est le seul gouverneur de la Fed a avoir travaillé sur les relations qui existent entre la politique monétaire et la stabilité financière, les autres récusent cette relation.
    A noter que la présidente de la Fed de Kansas City Esther George a elle aussi la semaine dernière recommandé la prudence. Elle a déclaré :  » le risque que je vois c’est de garder les taux trop bas, trop longtemps »

    La Fed de son côté se borne à mettre en garde aux intervenants .contre les prises de risque excessives.

    J'aime

  6. Vous ne vous intéressez pas suffisamment à cet article. Ce n’est ni technique ni spécialisé.

    Cela va vous concernez directement un jour ou l’autre car c’est là que sont les nouveaux prêts subprimes, pourris, qui vont provoquer les futures révulsions du crédit.

    Les leveraged loans, c’est à dire les prêts à des débiteurs déjà très endettés, et à haut risque ont atteint 1.08 T de dollars en 2013. On a ainsi battu le record précédent , celui de 2007 , record d’avant la crise. En 2007 on avait fait 899 milliards seulement.

    Les deux tiers de ces prêts sont ce que l’on appelle « covenant lite », c’est à dire qu’ils ont de faibles exigences et de faibles garanties, ils sont peu bordés si vous voulez. Au sommet de 2007 , seuls 29% de ces prêts étaient covenant lite.

    Comme dit Summers, il faut faire plus et pire de tout ce qui a conduit à la crise.

    En passant les trois quart des introductions en Bourse n’ont aucune antériorité et aucun bénéfice à montrer!

    J'aime

    • il me semble que les EU n’en n’auront jamais finis avec leurs prêts à des gens surendettés et nous avec…

      En France, on vous prête sous réserve que les remboursements n’excèdent pas 1/3 de vos revenus… Aux US c’est différent, on vous prête en fonction de la valeur de l’acquisition financées par le prêt en question… et vous pouvez acheter 10 maisons sans même avoir le 1er dollar..

      D’où bien sûr, les problèmes des subprimes liés à la chute du prix de l’immoblier.., puis le forclosurgate… Tous les ingrédients étaient réunis pour le désastre « prévisible »…

      A l’époque FAnny Mae et Freddy Mac ont pour des questions économiques, choisis de se passer des hypothèques sur les biens qu’ils avaient financés. Ils ont préféré établir des liste de débiteurs…

      on connait la suite et l’effet boule de neige qui s’en est suivi… des ménages surendettés, jetés à la rue, leur baraque qui ne valait plus un kopek (saisies ou pas)… des banques qui ne pouvaient pas récupérer leur mise par les enchères, et encore moins par les hypothèques qu’ils se sont privé d’établir par souci d’économie… et au final, 5000 Mdrs que le monde entier doit renflouer…

      Pourquoi voulez vous que les US changent quoi que ce soit ??? Ils dilapident, font leur croissance et qui c’est qui casque ??? J’vous l’donne en mille !

      En France, un tel truc ne peut pas se produire dans nos frontières, mais avec la mondialisation, on sait au moins pour qui on paie et avec la bénédiction de nos chères têtes pensantes.

      On dit que quand l’amérique s’enrhume, c’est la France qui tousse… Rum Rum Rum !!!!

      J'aime

  7. La déculottée du Nasdaq, ATTENTION.

    Nous avons hésité avant d’ajouter « ATTENTION » car nous ne sommes plus surs de rien.

    Historiquement le NASDAQ est un bon précurseur de l’ensemble des marchés. Pourquoi? Parce qu’il est un baromètre de l’appétit pour le risque. Les opérateurs qui ont envie de spéculer à la hausse savent que le NASDAQ galope bien mieux que le S&P 500. Les gains sont plus rapides et plus gros.

    En bonne logique, quand le NASDAQ dévisse, c’est le moment, pour ceux qui jouent le momentum, de se préparer soit à sortir, soit à se couvrir par l’achat d’options de vente. Et de fait les technologiques, l’internet, la biotechnologie, les Amazon, Tesla, Netflix sont plein sud.

    Les achats de « puts » battent tous les records enregistrés en 2008 lors de la faillite de Lehman. C’est plus qu’un signe, c’est un véritable comportement de panique. Ce qui fait qu’en apparence, le marché des titres eux-mêmes donnent l’impression fausse d’être ordonnés. Les blue-chips plus sures sont recherchées, en particulier, les valeurs à bons dividendes, on devient défensif.

    Au premier trimestre 2014, le NASDAQ a chuté de 8,3%.

    Certains titres vedettes ont chuté du double.

    Le NASDAQ se traite à 31,8 fois les nets, contre 17 fois pour le S&P. Beaucoup de valeurs, parmi les plus recherchées, n’ont aucun bénéfice et n’en auront probablement jamais.

    Le NASDAQ a fait une performance de +35% en 2013. En 5 ans il a progresséde240%.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s