Art de la guerre monétaire et économique

Chine : Les bulles sur l’immobilier et les périls de l’argent facile Par Mish

Chine : Les bulles sur l’immobilier et les périls de l’argent facile Par Mish

Permalien de l'image intégrée

 

Le défaut potentiel de la Chine laisse présager un effondrement du marché immobilier

Le spectre du défaut de la Chine sur le marché des prêts renforce l’inquiétude des promoteurs immobiliers qui ont aussi emprunté en dollars.  Une grand partie du système financier chinois de shadow banking, qui représente tout de même 7 500 milliards de dollars, a été financé par des mécanismes de trusts et a aidé, en apportant un financement facile aux sociétés considérées comme trop risquées par les banques, à propulser la croissance du PIB chinois à plus de 10% pendant des années.  Les prêts aux industries solaires, à l’immobilier, aux charbonnages et autres ont triplé au cours de ces trois dernières années à 1.800 milliards de dollars, et les détenteurs des obligations de ces sociétés commencent à s’inquiéter sérieusement au moment où le gouvernement veut diminuer les encours de crédit et où l’économie chinoise commence à donner des signes de faiblesse.

Permalien de l'image intégrée

Des faillites inévitables

Des fissures commencent déjà à apparaître. Zhejiang Xingrun Real Estate Co. a fait faillite le mois dernier, moins de deux semaines après le défaut de sa dette par Shanghai Chaori Solar Energy Science & Technology Co.

Bien que China Credit Trust Co. ait été refinancé en janvier, Premier Li Keqiangpense que des défauts continueront d’apparaître à mesure que le gouvernement resserre le crédit.

Les prix de l’immobilier ont gagné 60% depuis que le programme de stimulus fiscal de 4 trillions de yuans lancé par le gouvernement en 2008 a encouragé les sociétés à emprunter plus pour construire plus. Alors que la Chine met un frein à son programme de stimulus, des milliers de bâtiments demeurent inhabités. 

En Chine, les prix de l’immobilier ont gagné 60% depuis 2008.

En quoi cela a-t-il contribué aux chiffres officiels de l’inflation ? En rien du tout.

Les bulles sur les actifs sont ignorées par le calcul de l’inflation. Les banques centrales se concentrent exclusivement sur les prix des loyers. Les bulles sur les actifs ont donné naissance à de nombreux projets non- viables dépendants de financements à la ponzi. Mais le train en fête ne tardera pas à venir se heurter à un mur de briques. Le financement à la ponzi prendra fin aussitôt que les plus fous auront plié bagage.  

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Source 24hgold

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-bulles-maudites-et-perils-de-l-argent-facile.aspx?article=5340464938H11690&redirect=false&contributor=Mish.

Les banques chinoises dans une orgie de levées de fonds

100 milliards de yuans! Tel est le montant, équivalant à près de 12 milliards d’euros, que Bank of China cherche à lever à la bourse de Shanghai mais également à l’étranger. D’après un prospectus , la quatrième banque chinoise procéderait à l’émission d’actions préférentielles, un type de titres nouveau en Chine, que le régulateur a autorisés il y a deux mois, dans le cadre d’un programme d’essai.

Le succès a été rapide: Agricultural Bank of China, la troisième banque chinoise, a annoncé, la semaine dernière, son projet de lever, elle, 80 milliards de yuans, également via l’émission d’actions préférentielles. Ces actions, qui sont émises via des placements privés et peuvent, sous certaines conditions, être converties en titres classiques ultérieurement, ont aussi été choisies par Shanghai Pudong Development Bank, qui souhaite émettre 30 milliards de yuans.

Cette floraison de levées de fonds bancaires témoigne de la situation dans laquelle se trouvent les banques chinoises. La mise en place de normes prudentielles plus exigeantes les oblige à renforcer leurs capitaux propres. D’après les calculs de Mizuho Securities, s’ils ne font rien pour s’attaquer au problème, les quatre géants bancaires chinois pourraient cumuler un manque de 87 milliards de dollars à l’horizon 2019.

A cela s’ajoute le contexte d’une dégradation de la situation financière et d’une nette augmentation des prêts non performants. Bien que ceux-ci restent à des niveaux très raisonnables en valeur absolue (autour de 1% des prêts bancaires selon les chiffres officiels), la pression monte sur le système bancaire pour qu’il renforce ses digues en cas de tempête.

Hier, on a appris que le régulateur bancaire travaillait actuellement à la définition d’un dispositif d’urgence pour le cas où une banque ferait faillite. Source Les Echos

Le Yuan alternative au Dollar?

Je conserve mon admiration sceptique pour tous ces Chinois qui pensent que le yuan pourra bientôt remplacer le dollar en tant que devise de référence internationale.

Comme je l’ai déjà dit, le marché chinois des obligations est loin d’être suffisamment large ou liquide. La bulle chinoise sur l’immobilier est la plus gonflée du monde, le système bancaire opaque du pays est au bord de l’implosion, et la croissance explose.

Mes lecteurs savent certainement que je ne suis pas du genre à brandir le drapeau des Etats-Unis. 

Ceci dit, il n’en est pas moins que les Etats-Unis possèdent le marché de capitaux le plus ouvert et le plus libre des pays développés. Les contrôles qu’impose la Chine sur le capital peuvent quant à eux faire penser à certains pays d’Amérique du Sud (et ce n’est qu’un problème parmi tant d’autres).

Contrebande monétaire

Voici l’extrait d’un article de Reuters intitulé How China’s Official Bank Card is Usedto Smuggle Money.

De plus en plus de Chinois utilisent leur carte bleue soutenue par l’Etat pour faire apparaître illégalement des milliards de dollars à l’étranger.

Cette monnaie souterraine traverse la frontière pour finir dans le centre des jeux d’argent qu’est Macau, une ancienne colonie portugaise qui comme Hong Kong est une région autonome de la Chine. Le conduit utilisé n’est autre que le système de paiement sécurisé par carte bancaire du gouvernement, China UnionPay.

Dans le labyrinthe de ruelles poussiéreuses qui encerclent les casinos de Macau, des centaines de bijouteries, de magasins de montres et de prêteurs sur gage aux vitrines éclairées de néons font fortune en permettant aux Chinois d’utiliser UnionPay pour effectuer de fausses transactions – ce qui leur permet d’échapper aux contrôles stricts d’exportation de devises imposés par la Chine.

Très récemment, dans une boutique du nom de Choi Seng Bijoux et Montres, une femme d’âge mur s’est présentée au comptoir. Elle a tendu au caissier sa carte UnionPay et obtenu 300.000 dollars de Hong Kong (50.000 dollars US) en liquide. Elle a signé un reçu décrivant la transaction comme étant une « vente libre », mis ses billets dans son sac à main avant de se rendre au casino Ponte 16, juste en face.

Son retrait excède de loin la limite quotidienne de 20.000 yuans, ou 3.200 dollars, que les citoyens chinois sont autorisés à sortir du territoire. « Ne vous en faites pas », a dit un commis de magasin questionné sur la légalité de telles transactions. « Tout le monde le fait ». 

Le yuan peut-il remplacer le dollar comme devise de référence ?

Avec des contrôles imposés sur le capital, des contrôles politiques, une absence de liberté de la presse, un système bancaire opaque, des problèmes sur le plan immobilier et des centres commerciaux et des villes entières complètement déserts, le yuan n’est pas prêt de pouvoir remplacer le dollar en tant que devise de référence internationale.

La Chine a dix ans de retard, et elle ne pourrait rattraper les Etats-Unis que si tout allait bien (ce qui n’est pas le cas). En raison de son manque de liberté politique, de l’absence d’un marché d’obligations liquide et de droits humains et de propriété déplorables, il faudra des décennies au yuan pour pouvoir remplacer le dollar.

Puisqu’une crise monétaire globale devrait survenir bien avant ça, je suspecte que ce ne sera jamais possible. Un autre système monétaire pourra peut-être être instauré.

Bretton Woods vit ses derniers instants. Personne ne sait ce qui arrivera ensuite. Ce pourra être l’or ou une crypto-devise, mais ce ne sera pas le yuan.

Source 24hgold

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-chine-la-contrebande-monetaire-bat-les-controles-des-capitaux.aspx?article=5289224758H11690&redirect=false&contributor=Mish.

5 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s