Abecomics

La confrontation engagée par l’Occident et le Japon contre les BRICS promet d’être destructrice Par Pierre Leconte

La confrontation engagée par l’Occident et le Japon contre les BRICS promet d’être destructrice Par Pierre Leconte

Permalien de l'image intégrée

Les USA, devenus une économie de spéculation et de manipulation généralisées ne profitant qu’à un très petit nombre de leurs ressortissants pendant que la grande majorité d’entre eux s’appauvrit, et l’Union européenne, devenue un mécanisme de destruction de ses États-nations sans offrir à leurs ressortissants de nouvel espace d’intégration démocratique ni de croissance économique durable, plongés quoi qu’en disent leurs dirigeants respectifs dans la déflation, la baisse des salaires, l’endettement, la paralysie économique et le chômage de masse, bref un ralentissement structurel ayant de grandes chances de finir en récession généralisée, comme le Japon qui n’en sort pas, se sont engagés dans un processus de confrontation contre les BRICS. Lesquels ne parvenant pas à trouver une forme de stabilisation de leurs modèles de développement intérieur et extérieur qui, après avoir assuré leur décollage, se sont essoufflés, ni à instaurer chez eux de démocraties représentatives stables, réclament la reconnaissance de leurs efforts pour soulager la pression intérieure venant de leurs peuples.

De telle sorte que l’Occident, voyant son leadership mondial lui échapper, et que les BRICS, ne parvenant pas à imposer leurs revendications de meilleur partage du “gâteau” global, s’opposent sur de plus en plus de sujets au lieu de négocier entre eux pour dégager un consensus permettant leur coexistence pacifique. D’autant que les radicalismes religieux et les déplacements massifs de populations entretiennent au Sud comme au Nord, à l’Est comme à l’Ouest, de nouvelles instabilités chroniques. Tout cela forme la trame d’un conflit global entre Occident et Japon d’une part et BRICS d’autre part, qu’il s’agisse des questions géopolitiques et monétaires, économiques et sociales, mais surtout des valeurs de civilisation, qui promet d’être destructeur.

Les USA, conservant une avance technologique et militaire et ayant installé des mécanismes de manipulation globale et d’espionnage mondialisé à leur seul profit, luttent néanmoins pour maintenir leur monopole monétaire et accroitre leurs parts des marchés commerciaux internationaux. Mais aussi leur contrôle maximal des sources d’énergie et des moyens de les extraire puis de les acheminer, via leurs grandes compagnies pétrolières, lesquelles ont historiquement été des facteurs de guerre. Pour ce faire, les USA, qui ne sont plus depuis longtemps un Etat démocratique ni un facteur d’ordre au plan international, n’hésitent pas à créer puis à entretenir toutes les formes possibles de déstabilisations et de conflits chez leurs alliés comme chez leurs adversaires, ce qui est aussi une constante de leur histoire. Le problème, c’est qu’ils ont maintenant en face d’eux la Chine et la Russie, et bientôt l’Inde, ou d’autres pays émergents, devenus de vraies puissances qui sont bien décidées à leur tenir tête, pendant que l’Union européenne et le Japon vassalisés par les USA sortent de l’histoire.

En Europe, la plupart des citoyens de l’UE se sont abstenus aux élections pour le parlement européen ou bien, mettant en pratique l’adage que “Les politiciens et les couches-culottes ont ceci en commun qu’il faut en changer régulièrement, et pour les mêmes raisons”, ils ont voté pour les souverainistes-eurocritiques qui sont seuls décidés à en finir avec le déclin de leurs États-nations et avec l’échec complet et irréversible de la construction européenne et de la monnaie unique supranationales qui, comme jadis l’URSS, ne sont plus réformables et qu’il importe donc de démanteler sans perdre plus de temps. La France, par exemple, est en état d’implosion entre corruption et impuissance de son personnel politique dit “de gouvernement” (UMP-PS, UDI-Modem, Verts, etc.) dont la crédibilité a atteint le niveau zéro, un peu comme elle l’était en 1958 à la fin de sa IVéme Republique, mais il n’y a plus d’homme providentiel tel Charles de Gaulle pour la redresser.

Si les Français ne reviennent pas aux fondamentaux nationaux qui ont fait leur grandeur et leur force au cours de leur histoire, ils seront balayés… parce qu’en réalité leur crise n’est ni économique ni sociale elle est POLITIQUE et MORALE (confiscation de la démocratie et de l’indépendance nationale -en particulier monétaire- par leurs fausses “élites” constituant le “parti de l’étranger”, parce que s’étant résignées à la domination germano-américaine, uniquement intéressées par leur enrichissement personnel à court terme). Ce qui ne se passerait pas sans convulsions extrêmes pour eux et leurs voisins. Toutefois, la “révolution” des Français contre l’euro-mondialisme qui commence ne résume pas qu’à l’émergence du FN comme “premier parti de France” (au demeurant plus symptomatique que porteuse d’alternative réelle durable en raison de l’impréparation actuelle de ses cadres) mais surtout par la revendication d’un rétablissement des valeurs nationales historiques françaises par la majorité du peuple (souverainistes et abstentionnistes réunis). Ce qui pourrait remettre la France sur la bonne voie pour autant que toute la classe politique dite “de gouvernement” actuelle, dont l’échec est avéré, soit chassée et que celle qui la remplacera retrouve le sens de l’intérêt national et des valeurs morales. D’ailleurs, en général, ceux qui font la révolution ne sont pas ceux qui dirigent ensuite (après Robespierre, il y a Napoléon…). Hollande ne finira pas son mandat présidentiel et la plupart des dirigeants actuels UMP-PS (Sarkozy inclus) disparaitront du fait du rejet populaire croissant les frappant ou des procédures judiciaires les éliminant.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/05/30/31001-20140530ARTFIG00159-abstention-vote-fn-pourquoi-le-peuple-fait-secession.php

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/05/26/31001-20140526ARTFIG00366-francois-hollande-ou-l-ere-du-vide.php

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/05/28/25002-20140528ARTFIG00130-pour-francois-bayrou-hollande-n-ira-pas-au-terme-de-son-mandat.php

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140530.OBS9025/ump-menace-juridique-sur-le-triumvirat-fillon-juppe-raffarin.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140527.OBS8602/bygmalion-nouvelles-charges-contre-cope-implique-jusqu-au-cou.html

http://www.challenges.fr/economie/20140528.CHA4418/affaire-bygmalion-cope-charge-sarkozy.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140528.OBS8678/ump-guillaume-peltier-et-ses-formations-a-20-000-euros.html

https://fr.news.yahoo.com/financement-partis-politiques-francais-070941496.html

L’indispensable changement de cap européen passe par la reprise en mains de leur destin par les Etats-Nations membres de l’UE

Permalien de l'image intégrée

Si l’intégration croissante de la France et de la plupart des autres États-Nations européens dans l’UE, c’est-à-dire dans l’euro-mondialisme (monnaie unique européenne constamment surévaluée du fait du laxisme monétaire US comme des exigences allemandes de monnaie forte et grand marché mondialisé contrôlé par quelques entreprises transnationales US principalement), avait réussit cela se verrait. Leurs abominables performances économiques, en particulier le chômage de masse, la précarité croissante des niveaux de vie de leurs populations et l’endettement public abyssal, ne seraient pas ce qu’elles sont c’est-à-dire les plus catastrophiques depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Quand on échoue, il faut changer de cap, ne pas s’enliser toujours plus dans l’impasse.

Ceux des pays européens qui l’ont adopté doivent sortir de l’ “euro-deutschemark” en le laissant à l’Allemagne et revenir à leurs monnaies nationales, seules capables de leur rendre les nécessaires flexibilités et compétitivité qu’ils ont perdues. Tout en sortant de l’UE, pour être en mesure de rétablir des barrières douanières suffisantes permettant d’équilibrer les coûts de leurs productions et de leurs systèmes sociaux par rapport à ceux des pays émergents avec lesquels ils sont en compétition inégale. Et en réformant leurs Etats dans le sens du libéralisme authentique, qui n’a rien à voir avec l’économie de casino et les manipulations de quelques acteurs monopolistiques actuelles.

L’UE est la principale victime de l’hégémonie monétaire US qui ne se dément pas et du libre-échange mondialisé sans limites. Ce qui est en passe d’encore s’aggraver du fait des pressions US visant à la faire entrer dans le Traité transatlantique de libre-échange et à s’ouvrir aux importations de gaz et de pétrole de schiste US, qui sont les raisons pour lesquelles les USA ont sciemment déclenché la crise ukrainienne (aboutissant à une guerre civile dans ce pays) leur permettant de couper l’UE de la Russie et d’étendre leur mainmise militaro-stratégique (via l’OTAN) au maximum de pays européens possible.

En Europe, la cécité des dirigeants manipulés (quand ils ne sont pas complices) et des opinions publiques désinformées est confondante. La dernière chance pour les peuples européens de reprendre en mains leur destin réside dans l’élection prochaine d’une majorité de députés souverainistes au parlement européen, qui sera seule en mesure de mettre en échec les institutions européennes actuelles antidémocratiques, parce que créées contre la volonté des peuples et dirigées par des technocrates non élus. Institutions supranationales qui, faute d’être démantelées, tueront à terme la belle idée de construction européenne, laquelle ne peut se faire que sur la base de la coopération libre entre Nations et dans l’indépendance à l’égard des USA.

IMPORTANT LIRE DOSSIER EURO

http://institutdeslibertes.org/dossier-sur-leuro/#.U3nIN-VKp2k.email

http://www.bloomberg.com/news/2014-05-11/europe-deflation-risk-seen-by-74-in-global-investor-poll.html

PRÉMONITOIRE
(22 ANS DÉJÀ)
DISCOURS DE PHILIPPE SEGUIN DU 5 MAI 1992 SUR LE TRAITE DE MAASTRICHT

https://www.youtube.com/watch?v=_oN-DxnGPZQ

https://fr.news.yahoo.com/angela-merkel-plaide-la-cause-191110348.html

http://www.ingoldwetrust.ch/wikileaks-us-knew-exactly-how-to-provoke-russia

http://www.20minutes.fr/article/1377081/ynews1377081?xtor=RSS-176

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-400-mercenaires-americains-aux-cotes-de-l-armee-ukrainienne-11-05-2014-1821334_24.php

http://www.atlantico.fr/decryptage/pipelines-autre-guerre-russie-europe-qui-fait-vraiment-rage-nicolas-mazzucchi-1033624.html

http://www.paulcraigroberts.org/2014/04/26/moving-closer-war-paul-craig-roberts/

http://www.atlantico.fr/pepites/ukraine-gerhard-schroder-fidele-poutine-estime-que-ue-est-responsable-crise-1070105.html

http://allemagne.blog.lemonde.fr/2014/03/27/helmut-schmidt-comprend-poutine-et-divise-la-gauche/

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-ukraine-les-mobiles-du-crime.aspx?article=5486374654H11690&redirect=false&contributor=Charles+Sannat

http://www.zerohedge.com/news/2014-05-15/china-slams-us-hypocrisy-tells-obama-stop-inspiring-militancy

SOURCE ET REMERCIEMENTS FORUM MONETAIRE DE GENEVE MAI 2014

http://www.forum-monetaire.com/?p=11989

http://www.forum-monetaire.com/?p=11574

3 replies »

  1. Mr Lecomte,,

    Vous semblez avoir une fixation sur le Japon ? Ou est-ce que vous pensez que le Japon agit en auxiliaire actif des USA ? Alors, dites-le…L’endettement public abyssal , sur lequel ces 2 pays surfent, va aussi avec l’indépendance de leur monnaie . Dans le cas du Japon, sa dette est majoritairement détenue par les Japonais;;;dans le cas des States, ce n’est pas le cas, mais ils ont la puissance militaire e,,,et le DOLLAR, encore monnaie planétaire. Le ças de la France est grave, car on commence à avoir un endettement public abyssal, détenu en majorité par l’étranger, et une monnaie qu’on ne contrôle pas. Last but not least, aucune réforme de ce nom n’a encore été démarrée,,,que des déploiements de rideau de fumée, et des appels à une économie "keynésienne" par des économistes d’écoles par correspondance. L’entourage de mr Hollande dévoie les techniques de Keynes dans un environnement différent de ses théories !

    Le problème de la France est qu’on n’ose pas réformer une économie et un système social , issu de l’après-guerre, d’influence marxiste,,,ben oui, il faut l’admettre,,,et surtout que l’on reste en Europe quasiment le seul pays à s’accrocher à un système krypto-étato-soviétique !
    L’ addition va être très dure, à commencer par les intérêts de la dette, qui vont doubler, tripler,etc, une fois que l’on sera sorti de ces taux d’intérêts beaucoup trop bas….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s