BFM

Olivier Delamarche – BFM Business 09 06 2014

Olivier Delamarche – BFM Business 09 06 2014

Le Lundi 9 juin 2014, les aspects des mesures de la BCE et leurs effets sur les marchés, ont été les thèmes abordés par Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion.

2 replies »

  1. Mesures prises par la BCE le jeudi 5 juin 2014:
    - Promesse de 400 milliards d’euros injectés et plus si nécessaire…(planche à
    billets)
    - Baisse des taux à 0,15%
    - Taux négatifs (-0,10%) pour les rémunérations des dépôts des banques à la BCE.

    Mario DRAGHI veut lutter contre la déflation qui ne fera pourtant que s’amplifier; il est persuadé qu’avec ces mesures les banques vont prêter à nouveau aux entreprises et aux particuliers ???!!!.

    M. DRAGHI, sachez qu’il ne peut y avoir de demandes d’emprunts pour investir de la part des acteurs économiques sans confiance, sans stabilité fiscale sur le long terme, sans capacités de remboursement par la création de valeur ajoutée et de marge élevée pour les entreprises, et dès lors SANS DIMINUTION MASSIVE DES PRÉLÈVEMENTS OBLIGATIOIRES.

    Les banques, comme les entreprises, prendront également en compte ces données exposées dans le paragraphe précédent pour analyser leurs risques, avant de d’accorder le moindre centime d’euro aux PME/PMI/TPE et par voie de conséquence aux particuliers.

    J’exclus de ce raisonnement les entreprises internationales qui, elles, sont subventionnées par les états (stupidité) ou s’organisent pour déplacer leurs sièges sociaux dans des cieux où la fiscalité est douce, donc intelligente…!

    Les mesures prises ce jeudi 5 juin 2014 par la BCE n’auront AUCUN EFFET car aucune des conditions n’est réunie.

    L’euro ne baissera pas massivement tant que l’Europe, sous sa forme actuelle, n’implosera pas et ne permettra jamais aucune dévaluation dans les Pays endettés jusqu’au trognon comme la France et les Pays du sud.

    Il s’agit d’un système bloqué, de type soviétique, imaginé par des technocrates, qui ne peut s’appliquer à des pays si différents (les vertueux et les autres).

    Nos dirigeants, toujours en pointe dans le domaine de la prévision, s’imaginent – en prélevant 80 € sur 100 € gagnés par le secteur privé – que la croissance va repartir ??????!!! ( Il est impossible de faire comprendre cette évidence à 70 % des Français…! ). C’est pourtant, je le redis, NOTRE PROBLÈME NUMÉRO UN.

    M. DRAGHI, documentez-vous sur la situation réelle de l’économie française (PME/PMI/TPE) simplement CATASTROPHIQUE. Vous devriez descendre sur le terrain, au lieu de rester dans votre bureau, interroger les dirigeants d’entreprise, pas le MEDEF ou la CGPME qui cachent la réalité de la situation, arrêter de croire F. Hollande et sa clique qui ne font que mentir en permanence pour gagner du temps.

    Le mensonge et l’incompétence sont l’ADN des socialo-communistes qui gouvernent la France depuis 35 ans, ce qui explique notre déconfiture.

    Hollande et son gouvernement ne feront rien, sauf des conneries, car ils sont incompétents, n’ont aucun courage, aucune vision et ne savent, comme tous les crétins, ne produire que des taxes, des règlements, des normes imbéciles et paralysantes au lieu de libérer l’économie et les énergies.

    Comment être aveugle à ce point ? M. DRAGHI, la France est en faillite, archi cuite, ouvrez les yeux. Il n’y aura pas, dans les faits, de baisse des dépenses publiques. Les prélèvements continuent à AUGMENTER.

    Nous savons que vous essayez, vous et votre entourage, de sauver l’Europe par tous les moyens en gagnant du temps et en essayant de vous persuader que la France va vous écouter et se redresser avec ses 2000 milliards de dettes sans compter les 3000 milliards d’engagements hors bilan et une moyenne de déficit budgétaire annuel de 80 milliards…!

    VOUS COMMETEZ TOUS A BRUXELLES UNE GRAVE ERREUR.

    Les dirigeants Européens auraient évidemment dû refuser catégoriquement les demandes de délais de la France pour réduire ses déficits depuis belle lurette afin de l’obliger à réformer en profondeur ses structures.

    Tous les hommes (et femmes) politiques dans le monde entier qui mentent à leurs peuples pour protéger leurs seuls intérêts n’ont aucun avenir car les populations ne les supportent plus.

    M. DRAGHI, réfléchissez, comment voulez-vous qu’un Pays comme la France – qui a démoli son économie en prélevant 80 € sur 100 € gagnés depuis des années afin de supporter le coût de près de 7 millions de fonctionnaires – se redresse…..?????

    M. DRAGHI, 1+1 = 2 et non 400 milliards d’euros… de faux billets virtuels…..! (QE à l’européenne)…!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s