A PROPOS

Focus sur le Livre de Philippe Simonnot: Chômeurs ou Esclaves… Par Bruno Bertez

 Focus sur le Livre de Philippe Simonnot:  Chômeurs ou Esclaves… Par Bruno Bertez 

Je profite de nos incursions vers le syndicalisme pour refaire la publicité du remarquable petit ouvrage de  Philippe Simonnot dont le titre est : 

 Chômeurs ou Esclaves.  Chez Pierre Guillaume de Roux.

130222livre.jpg (440×250)

Simonnot développe l’idée que le refus de reconnaitre l’existence d’un marché du travail est à l’origine de la montée inexorable du chômage, car on s’écarte de plus en plus de de l’équilibre entre l’offre et le demande de travail.

 C’est parce que la France veut être ouverte sur un Système mondial dont elle n’accepte pas les règles que le chômage ne cesse de croitre. Nous soutenons que dans un monde capitaliste dominé par le marché, c’est celui qui connait et accepte le mieux les règles qui réussit, pas celui qui en reste à l’anticapitalisme primaire. 

Il analyse parfaitement l’incidence du SMIC, lequel est une absurdité productrice chômage et d’éviction des jeunes du pseudo « marché » de l’emploi. Bonnes remarques également le syndicalisme du père Ubu à la Française.

 Vous savez, car nous avons lancé le débat, que nous soutenons que l’existence du SMIC est antisociale. C’est une rigidité qui prive  les jeunes et les moins formés de la possibilité de travailler. Le SMIC est une mesure qui favorise le cartel des vieux au détriment des jeunes et des moins formés. Le smic n’a de cohérence que dans le cadre d’un pays fermé, protégé alors que nos zozos ouvrent tout grand portes et fenêtres!

tumblr_mzjvpj9SHL1rc0soco1_1280

BRUNO BERTEZ Le Samedi 14 Juin 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

7 replies »

  1. « C’est parce que la France veut être ouverte sur un Système mondial dont elle n’accepte pas les règles que le chômage ne cesse de croitre. Nous soutenons que dans un monde capitaliste dominé par le marché, c’est celui qui connait et accepte le mieux les règles qui réussit, pas celui qui en reste à l’anticapitalisme primaire ».

    Ben justement on est pas obligé d’être ouvert sur ce système « de merde » qui met en concurrence tout les pauvres du monde pour le plus grand profit des puissants et de plus à mon sens le plus grave la ruine écologique de notre seule et unique planète……

    Désolé pour moi l’économie n’est pas une science auquel l’homme soit s’asservir c’est elle qui doit être au service de l’homme aussi je ne suis toujours pas d’accord sur « ce pour où contre » le SMIC….

    Le sage regarde la lune et non le doigt qui la montre !…

    J'aime

  2. Il a raison Simonot , en France plus particuliérement , on se demande à part pour des choses sans importance où existe un marché , au sens des économistes (libre et non faussé ). Quand aux champions du dit libéralisme que sont censé étre les USA , ce n’est guére mieux .
    Pour ce qui est du contexte actuel on nous met en concurrence avec des émergents à main d’oeuvre asservies et à monnaie sous évaluées . Il faut s’adapter bien sur , mais pourquoi nécessairement vers le bas , ce que donnerait un marché du travail ‘libre et non faussé’ dans ces conditions . Toutefois il serait heureux que pour une fois on sorte des mots et discours convenus pour avoir une vraie stratégie .

    J'aime

  3. L’expose oral ne me convaint pas du tout: son auteur a-t-il deja pointe a l’ANPE/Pole Emploi? A-t-il cherche a se reinserer la cinquantaine passee? J’en doute. Quel interet a comparer esclavage et salariat? A contrario, on passe sous silence l’inadequation totale de l’education nationale a preparer les masses de jeunes a une vraie employabilite. Il y aurait 900.000 jeunes de 16 a 25 ans hors systeme, non repertories a Pole Emploi, sortis de l’Education Nationale, et bien sur en-dehors du salariat. Qui en parle? Qui s’en soucie?

    J'aime

    • Je crains que vous n’ayez pas saisi le sens de l’exposé de l’auteur et en particulier l’intérêt de l’utilisation du concept d’esclavage.

      Simonnot ne compare pas l’esclavage au salariat, il met en évidence la conception contradictoire que la France a du salariat et le refus de reconnaitre qu’il s’agit d’un marché.

      Il en découle, selon lui , tout un ensemble de dysfonctionnements producteurs de chômage.

      Reconnaitre qu’il s’agit bien d’une marchandise qui doit faire l’objet d’un marché efficace améliorerait la fluidité et réduirait le sous emploi: Mais ce serait contraire à l’idéologie française laquelle refuse de considérer le travail comme une marchandise , tout comme le logement etc

      C’est par caricature, juste, que Simonnot introduit la notion d’esclavage. Il constate que la réticence des français à accepter cette réalité les pénalise.

      Simmonot franchi un pas audacieux mais riche lorsqu’il dit que tout cela tient au fait que l’on a peur, en reconnaissant l’existence d’un marché du travail que la similitude avec l’esclavage apparaisse trop clairement.

      Est ce plus clair?

      J'aime

  4. « tout cela tient au fait que l’on a peur »

    « vivre dans la peur c’est ça être un esclave » blade runner trés juste : recensée par ami arrivé 1er au concours général notamment d’histoire, devenu …anthropolgue en afrique. Je pense que le mieux aurait été qu’il le soit en Europe, ce que vous faîtes ici en quelquesorte

    J'aime

  5. et puis il y a eu au fil des temps une inversion des valeurs juridiques
    le cdi était interdit (car relation de dépendance) au profit du cdd
    l’aliénation ne pouvait se faire qu’intellectuellement et pas physiquement

    nous sommes dans un vrai carnaval, tout doit être nier pour trouver le sens réel:
    les emplois d’avenir sont en fait des emplois du passé,
    les financements publics pour la liberté de la presse,
    le partage du travail , le partage du chômage,
    la hausse de l’age de la retraite , la hausse de l’age du chômage
    etc…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s