A PROPOS

L’Allemagne renonce au rapatriement de son or! (Avec commentaire de Bruno Bertez)

L’Allemagne renonce au rapatriement de son or! (Avec commentaire de Bruno Bertez)

« L’Allemagne, ayant il y a quelques mois essuyé un refus des USA de lui restituer ses réserves d’or, a finalement décidé, pour ne pas engager un contentieux avec les USA à ce sujet, de les y laisser en prétextant qu’elles y sont en sécurité… Ce qui lui permet de sauver la face mais signifie qu’elle ne les reverra vraisemblablement plus jamais dans la mesure où la probabilité est forte que les USA les ont vendues, raison pour laquelle ils n’ont pas été en mesure de les restituer à leur propriétaire… Voilà le motif principal pour lequel l’or et l’argent-métal sont en train de remonter puisqu’il est possible que la plupart des banques centrales occidentales n’ont plus ou presque plus d’or. » Pierre Leconte

Permalien de l'image intégrée

http://www.bloomberg.com/news/2014-06-23/german-gold-stays-in-new-york-in-rebuff-to-euro-doubters.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-06-23/germany-gives-trying-repatriate-its-gold-will-leave-it-feds-safe-hands

Berlin estime que ses réserves sont en sécurité aux Etats-Unis, après avoir longtemps cherché à transférer ses réserves en Allemagne

L’Allemagne, détentrice de la deuxième plus grande réserve d’or au monde (3386 tonnes), derrière les Etats-Unis, a annoncé lundi qu’elle renonçait au rapatriement de ses réserves placées aux Etats-Unis, selon Bloomberg. L’Allemagne avait confié l’essentiel de son or à la réserve fédérale de New York après la guerre pour mieux le protéger durant la guerre froide. Le reste se répartit entre Londres, Paris et Francfort.

Ne pas froisser  les Etats-Unis

Depuis la crise de la zone euro, les milieux libéraux allemands ont multiplié les efforts pour tranférer ces stocks en Allemagne. Le nouveau parti Alternative für Deutschland plaidait dans ce sens. Le changement de coalition a modifié la donne. Selon Pierre Leconte, du Forum Monétaire de Genève, la chancellière n’a pas envie de créer un contentieux avec les Etats-Unis. Selon le site zerohedge, l’Allemagne n’a rapatrié que 5 tonnes d’or en 2013, moins de 10% des 84 tonnes prévues.

Le ministre allemand du budget explique sa décision par le fait qu’il serait plus facilité de réaliser des opérations d’échange en monnaies étrangères en cas d’urgence si une partie des réserves était à l’étranger.

L’Italie a pour sa part annoncé que 1199,4 tonnes d’or, soit près de la moitié de ses réserves, sont déposées à Rome et, pour l’autre moitié, une grande partie à New York et le reste auprès de la Banque d’Angleterre à Londres, et de la BNS en Suisse.

Emmanuel GaressusLe Temps  26/6/2014

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/b5f44eb0-fd37-11e3-b606-e345e71cec86/LAllemagne_renonce_au_rapatriement_de_son_or

La Chine et Singapour veulent attirer à eux le marché de l’or  Par Emmanuel GaressusLe Temps 27/6/2014

Le marché se déplacera de l’ouest vers l’est, selon Pékin. On constate déjà l’évolution de projets à Shanghai et Singapour. La Chine représentait 28% de la demande d’or en 2013

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée Permalien de l'image intégrée

«La demande d’or se déplacera de plus en plus vers l’est ces 20 prochaines, à moins que des événements extraordinaires ne se produisent», a déclaré jeudi à la presse la China Gold Association, selon les agences.

L’Asie représente déjà 63% de la consommation d’or pour la bijouterie, les barres et les pièces, contre 57% en 2010. Après le record de demande de l’année dernière, à 1177,4 tonnes, Zhang Bingnan, secrétaire général de l’association, s’attend à un montant similaire en 2014.

L’empire du milieu représentait 28% de la demande en 2013, selon le World Gold Council. Dans un pays dont la croissance avoisine 7%, il serait effectivement étonnant que la consommation descende en dessous de 1000 tonnes.

Au moment où les autorités chinoises présentent leurs prévisions pour les métaux précieux, les différents marchés financiers asiatiques tentent de créer de nouveaux centres de négoce de l’or. Deux bourses se bousculent au portillon, Shanghai et Singapour. Le moment semble bien choisi. Les défauts du système de fixation du prix de l’or à Londres ont attiré l’attention des autorités britanniques. Barclays a d’ailleurs été condamnée à une amende par la Financial Conduct Authority.

Mercredi, Singapour a annoncé ses intentions de négocier dès septembre un contrat sur l’or physique pour la barre de 25 kilos, selon un communiqué du World Gold Council et de l’agence de promotion de la Cité-Etat. Les efforts de Singapour ne sont pas nouveaux. En octobre 2012, le gouvernement a en effet supprimé une taxe de 7% sur l’or, l’argent et le platine. Ce geste fiscal a fortement accru l’activité puisque le commerce d’or s’est accru de 94% en 2013, à 35 milliards de dollars, selon le communiqué cité par Bloomberg.

Au même instant, le Shanghai Gold Exchange entend coter un contrat en yuan dès le troisième trimestre 2014 et créer un centre de négoce au cœur du premier marché d’or au monde. Ce nouveau marché permettra aussi d’accroître les instruments de placement pour les dépôts en yuans.

La question porte maintenant sur le système de cotation que choisiront les bourses asiatiques. Les critiques à l’égard de Londres portent avant tout sur la transparence du système. Les prix devraient se baser sur des transactions effectivement réalisées et pas seulement sur les transmissions de prix des négociants.

L’once de métal jaune était en baisse de 0,4% jeudi à 1314 dollars. Mais elle est en hausse de 9% cette année, après une baisse de 28% l’an dernier.

Le kilo d’or vaut 37 765 francs suisse. Il est en hausse de 9,2% en 2014.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/b664f9d0-fd37-11e3-b606-e345e71cec86/La_Chine_et_Singapour_veulent_attirer_%C3%A0_eux_le_march%C3%A9_de_lor 

L’intérêt pour l’or semble se renouveler Par  Nicolette de Jocaire Agefi Suisse 26/6/2014

Permalien de l'image intégrée

 Plusieurs bonnes raisons de se repencher sur l’or comme classe d’actifs à surveiller.

Dans le contexte d’in intérêt renouvelé pour l’or, Académie & Finance organisait à Genève une conférence sur l’or avec la participation exceptionnelle de Brien Lundin, éditeur de la Gold Newsletter et président et CEO de Jefferson Financial venu de Nouvelle-Orléans, de Ned Naylor-Leyland, spécialiste de l’or pour la société de gestion britannique Quilter Cheviot et de Brent Cook d’Exploration Insights en Californie.

L’évènement présentait également un certain nombre de sociétés d’exploration et d’exploitation aurifères dont Ortac Resources, Lake Shore Gold, Ximen Mining, SolGold, GoldQuest Mining, Rame Energy et Timmins Gold.

Brien Lundin reste prudent. La triple baisse observée respectivement en juin et décembre 2013 puis en mai dernier et le rebond récent, ne signifient pas nécessairement la fin de la tendance baissière mais un certain nombre de signaux sont encourageants. Dont la récente reprise avec une hausse de 45 dollars la semaine dernière probablement associée aux tensions en Irak et à l’attitude nonchalante de Janet Yellen vis-à-vis de l’inflation. Les stocks miniers épousent étroitement les tendances du métal et on y observe les mêmes pics. L’effet des différentes vagues d’assouplissement monétaires est clair. QE1 et QE2 ont clairement favorisé la hausse des cours. L’impact de la troisième vague (QE3) est moins net et le tapering a pesé sur le prix de manière significative.

A long terme, Brien Lundin estime que l’or reprendra sa hausse pour des raisons structurelles liées à la dette massive des pays développés qui ne peut être financée ni par des hausses d’impôt ni par une croissance encore étique. Seule solution: la dévalorisation des devises et donc une revalorisation de l’or. Selon ses chiffres, la dette américaine a cru, en moyenne de 8,8% par an depuis 1899 pour atteindre aujourd’hui 17.500 milliards de dollars. Soit bien plus rapidement que la croissance du PIB. A ce train elle devrait atteindre 20.000 milliards fin 2015 et la diminution du déficit sera freinée par le coût de l’Obamacare. Si les actifs financiers sont beaucoup montés, les prix à la consommation restent bas et la vitesse de circulation de la monnaie aussi. Sans réel signe d’inflation.

Autre élément significatif, les réserves occidentales s’érodent progressivement au bénéfice d’une accumulation croissante en Asie. Les achats de la Chine suivent le même rythme que l’année dernière et pourraient les dépasser. Après une chute de la demande indienne due à des restrictions sur les importations, la demande du pays repart. Quant aux stocks du Comex, ils ne suffiraient en aucun cas à répondre à un appétit soudain pour le métal. En outre, Brien Lundin observe une érosion du Russell 2000 (capitalisations petites et moyennes) qui indiquerait que l’économie américaine n’est pas aussi saine qu’on le pense. Enfin, autour de 1300 dollars l’once, l’or est proche du coût moyen de production (environ 1100 dollars). S’il devait s’effondrer, les sociétés minières mettraient la clef sous la porte et la pénurie s’installerait. Ned Naylor-Leyland confirme largement ces points de vue. Tout particulièrement en ce qui concerne le transfert des réserves d’or d’ouest en est.

http://agefi.com/suisse/detail/artikel/academie-%26-finance-plusieurs-bonnes-raisons-de-se-repencher-sur-lor-comme-classe-dactifs-a-surveiller.html?issueUID=617&pageUID=18458&cHash=a7e17d711524059d9711348cf75c6966

Relier les points Par: Eric Sprott (Mai14)

Permalien de l'image intégrée

Le numéro de Coup d’oeil sur les marchés de ce mois-ci présente un recueil de réflexions expliquant pourquoi nous sommes d’avis que les métaux précieux représentent aujourd’hui un placement attrayant.

Du côté de la demande physique et de la pénurie des métaux précieux :

  • Le cours à terme offert de l’or (taux GOFO) demeure très faible et a campé en territoire négatif pendant des périodes prolongées (Graphique 1)1.
  • Pourquoi le rapatriement des 674 tonnes d’or de l’Allemagne est-il si long? Au mois de mars 2014, un total de seulement 69 tonnes avaient été retournées à ce pays, ce qui représente un rythme de moins de 5 tonnes par mois2.
  • S’il n’y a pas de pénurie d’or, pourquoi les États-Unis et le Royaume-Uni exportent-ils une quantité aussi importante du métal précieux vers la Suisse? (qui elle-même exporte la majeure partie à la Chine)3.
  • Selon certaines estimations, la Chine a consommé plus de 4 800 tonnes d’or en 2013, ce qui sous-entend qu’environ 3 600 tonnes ont été tirées des stocks mondiaux (c.-à-d. des réserves occidentales) pour répondre à la demande4.
  • Tous ces achats de la Chine se reflètent dans les énormes livraisons d’or sur la Bourse de Shanghai.
  • Dubaï est en train de construire une nouvelle raffinerie d’or qui sera en mesure de traiter 1 400 tonnes, alors que la capacité actuelle de raffinage d’or à l’échelle mondiale est d’environ 6 000 tonnes (la production minière mondiale est inférieure à 3 000 tonnes par année)5. Pourquoi ce pays aurait-il besoin d’une capacité de raffinage aussi importante si la demande physique n’était pas vigoureuse?
  • Tant que les principaux producteurs d’or réduiront leurs activités d’exploration, l’offre future du secteur minier demeurera limitée6.
  • Les FNB ont représenté une autre « source d’approvisionnement temporaire » (900 tonnes) et ont été pris d’assaut pendant la majorité de 2013. Toutefois, comme le démontre le Graphique 2, ils se sont maintenant stabilisés. Toute autre chose étant égale dans la demande, d’où ces 900 tonnes proviendront-elles en 2014?
  • Autre fait intéressant à noter, dans son enquête mondiale sur l’argent de 2014, l’Institut de l’argent a signalé un manque à combler de 96 millions d’onces en 2013 en raison de la robustesse de la demande physique.

 Sur la scène macroéconomique :

  • Le taux d’inflation réel est élevé et en fait de loin supérieur aux données officielles (Graphique 3). Les métaux précieux ont par le passé servi d’instruments de couverture contre l’inflation.
  • En parlant d’inflation, l’énorme quantité de programmes d’émission de monnaie et le gonflement du bilan de la banque centrale américaine risquent de mal finir.
  • Selon M. Jürgen Stark, auparavant membre du conseil de la Banque centrale européenne, les banques centrales ont perdu toute capacité de contrôler la situation économique. Autrement dit, nous vivons avec un faux sentiment de sécurité7.
  • M. Vladimir Putin estime que « la Chine et la Russie doivent assurer la sécurité de leurs réserves d’or et d’autres devises »8. Par ailleurs, la Banque centrale de la Russie est toujours un important acheteur d’or et vendeur d’effets du Trésor américain9,10.

Sur le plan de la manipulation : 

  • Le CME Group pourrait imposer des limites quotidiennes aux mouvements du cours de l’or et de l’argent afin d’atténuer la volatilité extrême dont nous avons été témoins au cours des dernières années (c.-à-d. pour prévenir, à l’avenir, toute hausse importante du prix)11.
  • Des enquêtes portant sur les mécanismes de fixation du prix de l’or menées par BaFin, organisme de réglementation financier de l’Allemagne, et le retrait subséquent de la Deutsche Bank du processus de fixation du prix de l’or laissent présager que quelque chose ne va pas.
  • Plus récemment, Barclays a écopé d’une amende de 26 millions de livres sterling parce que l’un de ses négociateurs avait manipulé le prix coté de l’or12.
  • Certains intervenants du marché ont intenté des poursuites contre les banques responsables de fixer le prix de l’or, alléguant que celles-ci avaient manipulé les prix13.
  • La société responsable de fixer le prix de l’argent a « soudainement » décidé de se retirer du processus14.
  • Comme nous le suggérons dans la publication Coup d’oeil sur les marchés de janvier 2014, nous trouvons étrange que les FNB d’or aient été pris d’assaut en 2013, alors que l’argent, dont le prix accusait une baisse similaire, est demeuré dans les coffres des FNB (Graphique 2)15. Cette situation sous-entend que les réserves d’or des FNB étaient nécessaires pour répondre à la demande physique.

Pour conclure, nous sommes d’avis que tout investisseur sensé analysant cet ensemble de faits aurait, comme nous, des raisons de croire qu’il est grand temps que le prix de l’or se rajuste. Comme nous le savons très bien, presque tous les marchés sont manipulés, et le récent règlement de Barclays est un exemple qui fait valoir notre point de vue (d’autres sont-ils à venir?).

» Le contexte macroéconomique mondial est anémique;

» Les chiffres portant sur l’offre et la demande nous favorisent;

» Les combines à la Ponzi foisonnent.

Nous encourageons les lecteurs à se protéger en investissant dans les métaux précieux.

 maag-05-2014-1-f.gif

GRAPHIQUE 1: COURS À TERME OFFERT SUR L’OR (GOFO) POUR 1 MOIS
 
Source : Bloomberg

GRAPHIQUE 2: PARTICIPATIONS CONNUES DE MÉTAUX PRÉCIEUX DES FNB (INDICE DÉC. 2011 = 100)

maag-05-2014-2-f.gif

Source : Bloomberg, calculs de Sprott 

GRAPHIQUE 3: INFLATION DES PRIX À LA CONSOMMATION – STATISTIQUES OFFICIELLES C. CALCULS DE SHADOWSTATS (ANNÉE DE BASE – 1980) (CHANGEMENT SUR 12 MOIS) JUSQU’EN AVRIL 2014 (BLS, SGS)

maag-05-2014-3-f.gif
 
Source : shadowstats.com, publié le 15 mai 2014  

1 Pour obtenir plus de renseignements sur le taux GOFO, veuillez consulter http://www.sprott.com/markets-at-a-glance/do-western-central-banks-have-any-gold-left-part-iii/ 
2 http://www.ibtimes.com/german-gold-makes-it-way-back-home-fed-slowly-1563651
3 http://www.sprott.com/markets-at-a-glance/the-chinese-gold-vortex/ 
4 http://www.goldmoney.com/research/analysis/renewed-estimates-of-chinese-gold-demand 
5 http://www.arabnews.com/news/566806 
6 http://www.bloomberg.com/news/2014-03-03/gold-miners-see-looming-output-drop-after-cut-in-spending.html 
7 En espagnol : http://www.oroyfinanzas.com/2014/05/antiguo-economista-jefe-bce-advierte-colapso-sistema-monetario-mundial/ 
8 http://www.reuters.com/article/2014/05/24/russia-forum-putin-idUSL6N0OA0JE20140524 
9 http://www.gold.org/reserve-asset-management/statistics 
10 http://www.treasury.gov/ticdata/Publish/mfh.txt 
11 http://www.reuters.com/article/2014/04/29/cme-group-precious-idUSL2N0NL1JH20140429 
12 http://www.bloomberg.com/news/2014-05-23/barclays-fined-44-million-for-london-gold-fix-failings.html 
13 http://dealbook.nytimes.com/2014/05/05/banks-sued-on-claims-of-fixing-price-of-gold/?_php=true&_type=blogs&_r=0 
14 http://www.bloomberg.com/news/2014-05-14/silver-fixing-company-will-stop-running-benchmark-on-aug-14.html 
15 http://www.sprott.com/markets-at-a-glance/one-more-sign-of-manipulation-in-the-gold-market/ 

 http://www.sprott.com/fr/coup-d'oeil-sur-les-march%C3%A9s/relier-les-points/

A PROPOS PAR BRUNO BERTEZ

Acheter de l’or n’est pas un jeu. 

Permalien de l'image intégrée

C’est en branchant le jeu, la loterie, la spéculation sur le métal jaune que les Maîtres ont acquis le pouvoir de contrôler et manipuler le cours de telle sorte que le cours forcé du dollar subsiste malgré le débasement. 

Les joueurs et les marchés à terme sont les complices des Maîtres, comme cela a été le cas pour le pétrole: pour manipuler sont cours, on a créé le marché « libre mondial », la création de faux marchés dits libres, flottants, est un moyen d’imposer la loi du plus fort.

 Tant que les marchés dits libres fonctionneront de manière ordonnée, avec des ETF, des assets or-papier, des options, warrants, les maîtres auront les moyens d’imposer leur volonté. Car ils imposeront de lourdes pertes à ceux qui les combattent, ils ont la printing press infinie et l’éternité devant eux. 

L’or ne se réimposera que par le physique et c’est pour cela que le déplacement de la demande vers l’Asie est important. 

L’or n’est ni un jeu ni un placement, c’est une assurance contre la dislocation des marchés dits libres. C’est à dire une assurance contre le monde des contrats, contre le monde des démiurges. Et pour être assuré, on paie.

 L’or c’est le retour du Réel. Entre temps, il y a des gens qui en font commerce et qui en gagne leur vie, mais avec des arguments et des motivations qui ne sont pas les bons…

16 replies »

  1. Acheter de l’or n’est pas un jeu.

    C’est en branchant le jeu, la loterie, la spéculation sur le métal jaune que les Maîtres ont acquis le pouvoir de contrôler et manipuler le cours de telle sorte que le cours forcé du dollar subsiste malgré le débasement.

    Les joueurs et les marchés à terme sont les complices des Maîtres, comme cela a été le cas pour le pétrole: pour manipuler sont cours, on a créé le marché « libre mondial », la création de faux marchés dits libres, flottants, est un moyen d’imposer la loi du plus fort.

    Tant que les marchés dits libres fonctionneront de manière ordonnée, avec des ETF, des assets or-papier, des options, warrants, les maîtres auront les moyens d’imposer leur volonté. Car ils imposeront de lourdes pertes à ceux qui les combattent, ils ont la printing press infinie et l’éternité devant eux.

    L’or ne se réimposera que par le physique et c’est pour cela que le déplacement de la demande vers l’Asie est important.

    L’or n’est ni un jeu ni un placement, c’est une assurance contre la dislocation des marchés dits libres. C’est à dire une assurance contre le monde des contrats, contre le monde des démiurges. Et pour être assuré, on paie.

    L’or c’est le retour du Réel. Entre temps, il y a des gens qui en font commerce et qui en gagne leur vie, mais avec des arguments et des motivations qui ne sont pas les bons…

    J'aime

  2. On peut remercier le Général De Gaulle et l’appareil d’état de l’époque qui ont fait en sorte de conserver nos réserves d’or en France et non comme tout les autres par les US…..

    Par contre pour Sarkozy je ne comprend pas pourquoi personne ne lui demande des comptes d’avoir vendu 600 tonnes d’or, ces réserves l’or qui sont aux Français une assurance vie pour les générations futures….

    J'aime

  3. « L’Or du Rein » malade
    de « Calculs Rhénans »
    Merkel doit D’URGENCE subir une
    lithotricie
    mais qui lui fera subir
    si le peuple Allemand ne s’en charge pas
    La seule solution
    râter l’opération

    l’outil:le LASER
    Il nous faut nous débarrasser des « coeurs de pierres »
    car nous sommes dans de beaux draps :-))

    J'aime

  4. « L’or ne se réimposera que par le physique »

    Non, non et non…

    Si l’Allemagne ne récupère pas son Or, c’est qu’elle n’en a pas les moyens. De plus, faites confiance en ses dirigeants de négocier des contre-parties à la hauteur des enjeux…

    Non, plus aucune puissance n’a le désir, la volonté, les moyens, les forces, les armes pour rétablir la valeur Or. Même la Chine…!!!!

    L’Or reviendra éventuellement qu’après la destruction de ce système, au moment d’une reconstruction…si les survivants y trouvent un intérêt… Avec des si, tout est possible.

    L’Or ne sert plus à grand-chose, mettre en valeur la beauté d’une femme ou pour protéger un conducteur électronique. Et donc, seul le plaqué or a un bel avenir…

    « L’or n’est ni un jeu ni un placement, c’est une assurance  »

    Çà, c’était hier… C’est fini aujourd’hui, la seule assurance c’est de se trouver au bon endroit au bon moment, c’est à dire ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment et surtout être mieux armé plus que vos assaillants…

    Mesurons-nous l’échelle de la dérive actuelle ? en lisant cet article, ce n’est plus un doute, c’est une certitude que nous entretenons un plaisir sadique pour compenser notre impuissance devant la faillite et la destruction totale de TOUTES nos valeurs.

    Échec et mat, puisque qu’il ne reste que la fraude et au grand jour, pour ceux qui ferment encore les yeux…

    « L’or ne se réimposera que par le physique »

    Si l’Allemagne ne récupère pas son Or, c’est qu’elle n’en a pas les moyens. De plus, faites confiance en ses dirigeants de négocier des contre-parties à la hauteur des enjeux…

    Non, plus aucune puissance n’a le désir, la volonté, les moyens, les forces, les armes pour rétablir la valeur Or.

    L’Or reviendra qu’après la destruction de ce système, au moment d’une reconstruction…si les survivants y trouvent un intérêt…

    L’Or ne sert plus à grand-chose, mettre en valeur la beauté d’une femme ou pour protéger un conducteur électronique. Et donc, seul le plaqué or a un bel avenir…

    « L’or n’est ni un jeu ni un placement, c’est une assurance  »

    Çà, c’était hier… C’est fini aujourd’hui, la seule assurance c’est de se trouver au bon endroit au bon moment, c’est à dire ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment et être mieux armé plus que vos assaillants…

    Mesurons-nous l’échelle de la dérive actuelle ? en lisant cet article, ce n’est plus un doute, c’est une certitude que nous entretenons un plaisir sadique pour compenser notre impuissance devant la faillite et la destruction totale de TOUTES nos valeurs.

    Échec et mat, puisque qu’il ne reste que la fraude et au grand jour pour ceux qui ferment encore les yeux…

    D’ailleurs, comme prévu, BNP plaide coupable…Comme prévu Juncker est élu, comme prévu Aubry est relaxé, comme prévu Hollande nous coule, comme prévu le chômage augmente, comme prévu vous aurait droit à une petite augmentation du gaz oil, si vous partez en vacances, comme prévu tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… pourvus que cela dure !

    J'aime

    • Si vous sortiez de votre monde d’illusions perdues et que vous colletiez à la réalité vous vous apercevriez très rapidement que dans un monde en guerre permanente pour sa survie et son adaptation les 2 seules valeurs qui tiennent sont le dollar parce qu’il est le référent qui vous protège de la folie et l’or parce qu’il est éternel!

      J'aime

      • Bonjour le Wolf,

        « les 2 seules valeurs qui tiennent sont le dollar parce qu’il est le référent qui vous protège de la folie et l’or parce qu’il est éternel!  »

        La réalité d’un jour n’a jamais était la réalité de toujours.

        En d’autres termes, oui je souhaite que l’Or reste la monnaie des dieux, mais les dieux sont morts. Point, à la ligne.

        Oui, le Dollar est plus qu’une référence, mais certainement pas une valeur d’indépendance et encore moins pour ce protéger de la folie. C’est aussi et surtout une valeur de soumission.

        En effet, si le Dollar endosse trois rôles essentiels, tels que l’Unité de compte international, la monnaie de transaction internationale, la monnaie de réserve internationale, tous ceux qui l’utilisent en acceptent l’allégeance (ex: BNP), sans aucune contre partie et prise de décision sur son fonctionnement.

        Mais le pompon du pompon, c’est l’ajustement en temps réel de la valeur de cette monnaie en fonction des enjeux du moment et donc de tenir en laisse TOUTE l’économie mondiale. Mieux, une monnaie d’un pays qui ne lui appartient plus…!! Car jusqu’à preuve du contraire, les pouvoirs financiers, utilisant les paradis fiscaux et autres combines, ont plus de leviers qu’une FED en service commandé… c’est dire.

        Alors oui, quelques illusions perdues, certainement, mais devant les mensonges actuels j’ai bien peur que les illusions sont portées par l’inconscience et l’impuissance des dirigeants qui nous enferment dans une logique insoutenable.

        J'aime

        • Bonjour Merci

          Oui et alors! Car mon propos s’inscrivait dans un cadre beaucoup plus large que celui dans lequel vous semblez évoluer…

          « La réalité d’un jour n’a jamais était la réalité de toujours. » sauf que la réalité que vous décrivez n’est que le fruit du constructivisme américain et n’a donc de réalité que celle que vous semblez vouloir lui prêter à grand coup d’incantations et d’inspirations plus ou moins nihilistes…D’où ma référence à la folie ultime stade avant le burn out…

          Que voulez vous, les Européens n’ont de cesse de vouloir appliquer à leurs dépens des théories inventés par des américains qui ne les applique pas à eux même , le tout en faisant fi de toute loi économique, physique…Il est vrai que la dialectique et la thermodynamique c’est moins flamboyant que les conneries mathématisés des monétaristes et consort…

          Oui l’or est éternel inscrit à jamais dans la psyché humaine et lien ténu à la réalité tangible celle qui existe en dehors, et qui échappe à tout esprit humain…
          A chaque fois que l’homme veut se substituer à Dieu cela fini TOUJOURS très mal…

          J'aime

    • Hum ? Lorsque vous mettez un S à « pourvu »S ?
      Sous entendez vous que pour que cela dure ou tant que cela durera,
      il vaudrait mieux être bien pourvu ?

      Et EN/DE QUOI donc ? lol

      J'aime

    • Il n’y a pas lieu d’être pessimiste, il y a lieu d’être indigné!

      La situation que nous traversons a des aspects positifs et des aspects négatifs. Le système ancien, le modèle ancien de développement que je décris souvent a rencontré ses limites, il a buté sur l’excès de dettes.
      Arrêtons-nous un instant à ce point précis: on a buté, on ne peut continuer comme avant.
      Quand on arrive à une impasse, il faut choisir.
      On peut retourner en arrière et choisir une autre voie.
      On peut tenter de sauter ce qui fait impasse, le mur, le ravin…

      Par suite du manque de clairvoyance des forces sociales, défaitistes , stupides et veules, on a laissé les élite choisir la seconde solution, tenter de forcer le passage , tenter de faire un pont sur le ravin.

      Les élites dominantes se servent des corps de victimes pour se faire faire la courte échelle pour passer le mur ou elles se servent de leurs cadavres pour combler le ravin. Dans tous les cas, elles piétinent les victimes, et ces victimes ce sont les gens d’en bas, les classes moyennes productives.
      Les conflits, contradictions antagonismes qui étaient latents avant 2008, les inégalités, les mystifications n’ont pas disparues, au contraire, la crise et les « remèdes » sont en train de les révéler et faire grossir le rang des mécontents. Les pouvoirs sont contestés, délégitimés c’est un constat de tous les jours.

      Si je ne me trompe pas et si la voie choisie de passer outre conduit à une autre impasse encore plus délicate et difficile à franchir, les élites vont devoir faire tomber les masques encore plus, on le voit déjà avec les proliférations de guerre, avec le clivage entre les atlantistes béats et benêts et les rebelles , Chine, Russie, Inde, Iran etc…

      Les antagonismes cette seconde fois seront par conséquent encore exacerbés et il est évident que les prises de conscience des classes moyennes en seront multipliées.
      Si je ne me trompe pas, cette fois, ce seront les cœurs du système qui seront en première ligne, je veux dire par là, les monnaies.

      On a pu passer le premier obstacle, celui de 2008 parce que les gens ont accepté de faire confiance, de croire en la monnaie, d’accepter le piège des illusions monétaires. Mais il n’est pas sûr que la monnaie résistera une fois de plus, qu’elle sera encore demandée avec un nouveau round de «  »debasement », avilissement.

      D’autant qu’entre temps, comme on le voit déjà, l’inflation aura accéléré au point de toucher les biens et services de consommation courante.
      Mon calendrier d’accélération de l’inflation est et a toujours été 2017 et ce sera le même que le calendrier d’accélération de la hausse des taux d’intérêt.

      J’ai déjà expliqué les raisons qui me font retenir ce calendrier: ce qui est inflationniste ce n’est pas le gonflement des bilans des banques centrales, ce sont, avec un effet différé les déficits budgétaires des gouvernements.

      Leur résorption ou tentative de résorption crée une pression à la hausse sur le système de prix, n’oubliez pas que les impôts ce sont les prix des services fournis par les états. Les agents économiques résistent à l’appauvrissement et ceci entraîne quand les circonstances deviennent favorables toute l’échelle de perroquet des prix et des salaires.
      On reparlera de l’or vulgaire, l’or protection monétaire, anti monnaie et anti inflation à ce moment-là, mais ce ne sera pas la bonne fois. Ce sera une escarmouche, une sorte de répétition et de test.

      La bonne fois ce sera la dislocation des marchés, le non-respect, l’impossibilité de respecter les contrats; la bonne fois ce sera quand le front commun des gouvernements et des élites éclatera et que ce sera le chacun pour soi.
      L’originalité de nos analyses vient de ce qu’elles considèrent que les différentes aberrations éparses qui se donnent à voir comme sans lien entre elles, cette originalité vient du fait que nous considérons que tout cela forme un tout, un seul ensemble.

      Il y a unité profonde, systémique entre les différents éléments de la perte de légitimité du système:
      – destruction des classes moyennes, l’arrêt et de la hausse des niveaux de vie, la régression imposée, les destructions des protections sociales et de l’ascenseur social.
      -la multiplication des guerres, la destruction de nations entières, le cynisme des forces impériales, les liquidations des spécificités, des identités et de l’histoire; ils nous avaient promis la paix!
      -la destruction en profondeur du système politique fondé sur la démocratie formelle. Ce système est détruit de l’intérieur, c’est à dire que derrière le paravent de la démocratie formelle, on installe un système qui est manipulateur, tyrannique, système de surveillance et pour tout dire de règne de la violence d’état; il s’agit de faire faire aux gens ce qu’ils ne feraient pas spontanément par la propagande, le mensonge, l’opacité puis le contrôle, et in fine la force.

      Avant les peuples étaient dirigés par des gens qu’ils n’avaient pas élus, maintenant il est dirigé par des gens qui font le contraire de ce pourquoi ils ont été élus !

      Rien n’est joué !

      J'aime

  5. Pour égayer ce débat, je vous propose la lecture de « Flashback » de Dan Simmons. Une anticipation sur le monde en 2035, après le « Big One », un crash monétaire et de civilisation des USA et de l’Occident. On y retrouve des éléments développés ici (la dette des états en particulier…) avec le talent de cet auteur, déjà prix Hugo pour son génial Hypérion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s