A PROPOS

Comment le gouvernement US sous-évalue délibérément l’inflation et donne à voir une b(i)ai(s)se trompeuse du chomage (Avec commentaire de Bruno Bertez)

Comment le gouvernement US sous-évalue délibérément l’inflation et donne à voir une b(i)ai(s)se trompeuse du chomage  (Avec commentaire de Bruno Bertez)

Permalien de l'image intégrée

L’inflation a récemment montré son vilain visage, et même l’IPC officiel commence à suivre son exemple. Le principal composant de l’IPC, le logement, qui représente environ 30% de l’indice, a été révisé en 1983 aux Etats-Unis pour sous-représenter délibérément la hausse de prix réelle. La logique en était simple : permettre au gouvernement d’économiser des milliards chaque année pour chaque forme de paiement indexée à l’IPC. Le composant logement ne s’intéresse même pas aux loyers actuels – qui ne cessent plus de grimper.

 

Puisque la hausse des loyers est sous-représentée par l’IPC, nous ne verrons pas officiellement venir l’inflation – et la Fed, qui s’appuie sur l’indice encore plus irréaliste que sont les dépenses de consommation des ménages, « ne la verra pas venir du tout », comme l’a expliqué Lee Adler, du journal The Wall Street Examiner. Ayant travaillé dix ans durant sur le secteur de l’immobilier, il s’est penché sur le composant logement de l’IPC. Sa vidéo ci-dessous est à ne pas rater – assurez-vous de l’avoir en plein écran au moment où il présente ses graphiques. De quoi augmenter fortement votre pression artérielle.

 

Voici un passage de la vidéo publiée le 27 juin par Radio Free Wall Street pour ses abonnés.

Par Wolf Richter - Testosterone Pit/24hgold.com Publié le 09 juillet 2014

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-comment-le-gouvernement-sous-evalue-deliberement-l-inflation.aspx?contributor=Wolf+Richter.&article=5620636650H11690&redirect=False

US:  Baisse trompeuse du chômage

Permalien de l'image intégrée

La spectaculaire baisse du taux de chômage aux Etats-Unis pourrait bien «surévaluer» le degré d’amélioration réel du marché du travail, a mis en garde un des dirigeants de la Banque centrale américaine (Fed). «Si ce déclin traduit des progrès(…), cet indicateur pourrait bien surévaluer le degré d’amélioration du marché du travail américain», a déclaré Narayana Kocherlakota, président de l’antenne de la Réserve Fédérale de Minneapolis et membre votant du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). Selon ce dirigeant, qui s’exprimait lors d’une table ronde à Minneapolis, la baisse du chômage depuis fin 2009 n’est pas liée au fait que davantage de chômeurs ont trouvé un emploi mais tient «en grande partie» au fait qu’ils ont cessé d’en chercher un.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

A PROPOS PAR Bruno Bertez

Manipulations, trucages et désadaptation.

Réflexion à propos de la manipulation et des courbures données aux statistiques économiques

Permalien de l'image intégrée

La politique est influencée par la propagande et la manipulation des perceptions, cela ne fait aucun doute. Mais les lois de l’économie n’en sont pas modifiées et les conséquences à long terme des déséquilibres continuent de se manifester malgré les trucages.

Ainsi si l’inflation publiée est inférieure à l’inflation réelle, cela ne change rien au vrai pouvoir d’achat disponible des consommateurs. Ce pouvoir d’achat est amputé par hausse des prix réels. Et il y a une insuffisance de pouvoir d’achat réel qu’il faut chercher à compléter par le recours à la dette ou bien en se serrant la ceinture. Les trucages se retrouvent, rien ne perd, rien ne se crée.

rmincavghPermalien de l'image intégrée

Les évolutions économiques se produisent en fonction des données dites « hard » et non en fonction des enquêtes d’opinion dites « soft ».

L’une des conséquences des phénomènes de trucage est que les modèles économiques que les américains aiment tant, car ils évitent de réfléchir, l’une des conséquences est que ces modèles sont de plus en plus idéologiques et de moins en moins aptes à prévoir le long terme.

En fait on est de plein pied dans le marketing de l’action des pouvoirs publics et de moins en moins dans la recherche de l’efficacité réelle.

Plus on manipule les statistiques et indicateurs, moins ceux ci donnent une image utile et fidèle pour guider l’action économique. On crée un monde Potemkine qui finit par avoir sa logique propre, perverse et ne correspont à rien de ce que les économistes ont appris ou compris. On s’enfonce dans la bulle névrotique non gérable, voilà ce qui me parait important.

Nous sommes dans de gigantesques processus de désadaptation. On s’écarte de plus en plus d’un monde ou l’action est fondée sur le savoir et on s’enfonce dans un monde de plus en plus « gouverné » par l’incantation, l’illusion, la force et le contrôle.

Le trucage des indicateurs économiques généralisé est une composante évidente de l’évolution de nos systèmes vers des systèmes non démocratiques et non républicains. On éclaire le peuple avec de plus en plus de vessies et de moins en moins de lanternes. Il est loin le temps ou on prétendait adorer la déesse Raison!

C’est une idée que nous avons souvent développée: le temps de l’usure, le temps des usuriers est toujours le temps du retour aux Dark Ages, retour à l’irrationnel et aux ténèbres. Voir notre article sur « La Grande Peste »

6 replies »

  1. Manipulations, trucages et désadaptation.

    Réflexion à propos de la manipulation et des courbures données aux statitiques économiques,

    La politique est influencée par la propagande et la manipulation des perceptions, cela ne fait aucun doute. Mais les lois de l’économie n’en sont pas modifiées et les conséquences à long terme des déséquilibres continuent de se manifester malgré les trucages.

    Ainsi si l’inflation publiée est inférieure à l’inflation réelle, cela ne change rien au vrai pouvoir d’achat disponible des consommateurs. Ce pouvoir d’achat est amputé par hausse des prix réels. Et il y a une insuffisance de pouvoir d’achat réel qu’il faut chercher à compléter par le recours à la dette ou bien en se serrant la ceinture. Les trucages se retrouvent, rien ne perd, rien ne se crée.

    Les évolutions économiques se produisent en fonction des donnée dites « hard » et non en fonction des enquêtes d’opinion dites « soft ».

    L’une des conséquences des phénomènes de trucage est que les modèles économiques que les américains aiment tant , car ils évitent de réflêchir, l’une des conséquences est que ces modèles sont de plus en plus idéologiques et de moins en moins aptes à prévoir le long terme.

    En fait on est de plein pied dans le marketing de l’action des pouvoirs publics et de moins en moins dans la recherche de l’efficacité réelle.

    Plus on manipule les statistiques et indicateurs, moins ceux ci donnent une image utile et fidèle pour guider l’action économique. On crée un monde Potemkine qui finit par avoir sa logique propre, perverse et ne correspondre à rien de ce que les économistes ont appris ou compris. On s’enfonce dans la bulle névrotique non gérable, voila ce qui me parait important.

    Nous sommes dans de gigantesques processus de désadaptation. On s’écarte de plus en plus d’un monde ou l’action est fondée sur le savoir et on s’enfonce dans un monde de plus en plus « gouverné » par l’incantation, l’illusion, la force et le contrôle.

    Le trucage des indicateurs économiques généralisé est une composante évidente de l’évolution de nos systèmes vers des systèmes non démocratiques et non républicains. On éclaire le peuple avec de plus en plus de vessies et de moins en moins de lanternes. il est loin le temps ou on prétendait adorer la déesse Raison!

    C’est une idée que nous avons souvent développée: le temps de l’usure, le temps des usuriers est toujours le temps du retour aux Dark Ages, retour à l’irrationnel et aux ténèbres. Voir notre article sur « La Grande Peste »

    J'aime

  2. Alors que l’on sait pertinemment que c’est bien la part de la population active ou de la population participante qui baisse et non le chômage (cqfd baisse de la recherche de l’emploi), les banquiers centraux le savent et l’ont compris.
    Il le savent et l’ont compris depuis bien longtemps. Il ne faut pas sous estimer tout de même leur capacités. Alors pourquoi? Au delà du « lorsque ça va mal il faut mentir », cela commence à durer depuis un temps… un peu long.
    Si ils ont cette notion que le taux de chômage est non représentatif, pourquoi avoir aligné les mesures exceptionnelles sur ce taux, erroné de chômage?
    Pourquoi poursuivre une politique monétaire basée sur du faux. Au delà d’enrichir les élites et autres, peut être ne savent ils pas faire autre chose…. Un ego sur dimensionné, qui finit par ne plus considérer les éléments flagrants.

    Un petit comparatif s’impose. Combien de tradeur ont été ruinés car il n’avait pas respecté la méthode, persuadé de gagner contre le marché, et que leur position finirait par être gagnante. Liquidé, essoré, voilà comment ils ont fini. Ils ont ignoré les vrais signaux, ceux qu’ils connaissent mais qui n’allaient pas dans leur sens.

    Alors lorsque l’on joue avec son argent, c’est un problème individuel, mais lorsqu’on joue avec l’argent du peuple c’est un problème collectif.

    Un jour il faudra juger ces gens, et qu’ils paient le tribu de leurs actes liés à l’incompétence, et la surdimension de leur égo.

    Olivier

    J'aime

    •  » Alors pourquoi? »

      Le roi est nu et il commence a avoir un petit peu honte…

      Non, je blague, évidemment qu’ils n’auront jamais honte.

      Ils vous flinguent, mais cela ne se dit pas, ce n’est pas beau.

      C’est la guerre, donc très salace.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s