guerre de Civilisation

Propagande: L’Etat islamique filmé en exclusivité par Vice News

Propagande: L’Etat islamique filmé en exclusivité par Vice News

Permalien de l'image intégrée

Le journaliste et réalisateur Medyan Dairieh a passé trois semaines avec les combattants du califat islamique. Des images saisissantes, à prendre tout de même avec des pincettes

Raqqa, sur les bords de l’Euphrate, en Syrie, est devenue le sanctuaire des combattants de l’Etat islamique (ex-Etat islamique en Irak et au Levant) et presque une capitale non officielle du califat que les djihadistes ont proclamé. Rares sont les témoignages indépendants sur la vie quotidienne en territoire contrôlé par l’Etat islamique. D’où l’intérêt des vidéos mises en ligne sur le site Vice News: filmé à Raqqa par Medyan Dairieh, journaliste américain, le film en cinq parties montre des habitants de Raqqa pendant le ramadan, leur donne la parole.

On y voit des enfants qui veulent s’engager dans les rangs des combattants et des images choquantes de soldats syriens exécutés. Des documents inédits qu’il faut cependant prendre avec une certaine distance, car dans les zones sous le joug de l’Etat islamique, il est extrêmement difficile et dangereux sinon impossible de travailler librement. Les djihadistes ne montrent que ce qu’ils veulent bien. Ces vidéos s’inscrivent donc, peu ou prou, dans la stratégie de communication de l’Etat islamique et participent de sa propagande, indirectement et en dépit du travail journalistique de son auteur. Les voici.

The Spread of the Caliphate: The Islamic State (1re partie), ou comment le califat s’est propagé: 

 Grooming Children for Jihad: The Islamic State (2e partie), ou comment on prépare les enfants au djihad: 

 Enforcing Sharia in Raqqa: The Islamic State (3e partie), ou comment la charia a été imposée de force à Raqqa: 

 Christians in the Caliphate: The Islamic State (4e partie), ou comment est réglé le sort des chrétiens au sein du califat: 

 Bulldozing the Border Between Iraq and Syria: The Islamic State (5e partie), ou comment la frontière entre l’Iraq et la Syrie a été rasée au bulldozer:

Source Le Temps  19/8/2014

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c94b901a-27ab-11e4-8ab3-d33d36d7ae61/LEtat_islamique_film%C3%A9_en_exclusivit%C3%A9_par_Vice_News

Comment l’Etat islamique contourne la censure sur les réseaux sociaux

Permalien de l'image intégrée

PAR MARTIN UNTERSINGER, LE MONDE 23/8/14

Comment l’Etat islamique en Syrie contourne la censure sur les réseaux sociaux Pour leur propagande, les djihadistes de l’EI quittent les principaux canaux de diffusion en ligne comme Twitter et Facebook pour d’autres plateformes. Le réseau social décentralisé Diaspora, par exemple. Mais aussi Friendica et Quitter

Depuis des mois, les combattants de l’Etat islamique (EI) ont fait des réseaux sociaux, et plus particulièrement de Twitter, l’un de leurs principaux canaux de propagande. Mais après la diffusion en grand nombre de la vidéo de l’assassinat du journaliste américain James Foley, le réseau social a entrepris depuis quelques jours de faire le ménage parmi ces profils.

Si plusieurs dizaines de comptes affiliés à l’Etat islamique, diffusant parfois des images extrêmement violentes, y sont toujours actifs, nombre d’utilisateurs ont été bloqués par le réseau, poussant les djihadistes à trouver des alternatives pour diffuser leurs messages. Leur préférence est allée à Diaspora. Plusieurs centaines de comptes ont été créés depuis quatre jours par des membres ou des sympathisants de l’Etat islamique sur ce réseau social.

Un réseau difficile à censurer

Diaspora, lancé en 2010, veut prendre le contre-pied des réseaux sociaux comme Facebook: là où ce dernier concentre et gère lui-même toutes les données de ses utilisateurs, Diaspora est complètement décentralisé.

Chaque utilisateur peut rejoindre un «pod» de Diaspora : chacun de ces nœuds est installé sur des serveurs gérés séparément par des contributeurs. Ainsi, les données sont dispersées et ne sont pas toutes concentrées entre les mains d’un géant américain qui les exploite via la publicité.

Mais cette belle idée a pour effet de rendre la suppression de contenus bien plus délicate que lorsque les données sont sous le contrôle d’un acteur unique. Il faut en effet que chaque propriétaire d’un «pod» procède lui-même à la suppression des contenus, selon ses propres règles, celles de la communauté ou, en dernier ressort, des lois de son pays.

Diaspora contraint à réagir

Devant l’afflux de djihadistes utilisant la plate-forme, la fondation Diaspora, qui s’occupe du développement du code faisant fonctionner le réseau, a dû réagir : «Diaspora ne dispose pas de serveur central, il n’y donc aucun moyen pour l’équipe qui s’occupe du projet de retirer des contenus d’un nœud spécifique du réseau. C’est sans doute une des raisons qui ont attiré les activistes de l’EI sur notre réseau.»

Les responsables de Diaspora ont donc fait appel aux membres du réseau social afin d’«alerter les administrateurs des nœuds» sur des contenus potentiellement litigieux. Une liste de plus de 150 comptes liés à l’EI a également été dressée par la fondation, qui a ensuite alerté les administrateurs des serveurs concernés.

Une procédure assez efficace

La plupart des comptes de combattants de l’EI initialement identifiés et présents dans cette liste ont ensuite été supprimés. Une information confirmée par l’administrateur d’un des principaux «pod» hébergés en France. Mais Christophe Gallaire, photographe et utilisateur régulier du réseau social, ayant alerté très tôt sur l’arrivée de l’EI sur le réseau social, nuance quelque peu ce constat : «Certains comptes ont été préservés par les administrateurs, et d’autres n’ont rien diffusé publiquement. Certains continuent à échanger en privé.»

Un contributeur au projet Diaspora, Flaburgan (il insiste pour n’être identifié que par ce pseudonyme), se félicite quant à lui de la méthode adoptée par la communauté : «Nous avons mis en place les moyens techniques pour rester dans la légalité et éviter que les appels à la haine se propagent.»

Contrairement à ce que l’organisation très décentralisée du réseau aurait pu laisser penser, les djihadistes n’ont pas eu les coudées franches sur le réseau, sans doute grâce à la petite taille et à la réactivité de la communauté.

L’EI présent sur d’autres réseaux sociaux

C’est également le cas sur d’autres petits réseaux sociaux, comme Friendica ou Quitter, un temps utilisé par l’EI. Les comptes de ces derniers ont ainsi été promptement supprimés, tant sur le premier que sur le second.

Plusieurs comptes sympathisants de l’EI, en arabe et en anglais, sont aussi actifs sur le réseau social Ask.fm. Sur ce site, où les utilisateurs répondent à des questions qui leur sont soumises anonymement, on trouve notamment des utilisateurs se disant actuellement sur le terrain aux côtés de membres du groupe djihadiste. Ils délivrent leurs conseils à ceux qui demandent comment les rejoindre.

«C’est une question de politique, pas de business»

Les djihadistes continuent aussi à être présents sur d’autres outils en ligne, comme JustPasteIt. Ce site, qui permet à n’importe quel internaute de copier images et textes et de disposer ensuite d’un lien pour partager le document ainsi créé, est plébiscité depuis plusieurs semaines par les combattants de l’EI.

Interrogé par le Guardian, le fondateur du service, polonais, se dégageait de toute responsabilité : «Je ne veux pas interférer avec quelque conflit que ce soit et prendre partie. JustPaste.it est simplement une plate-forme de partage de textes. C’est une question de politique, pas de business.» L’EI a trouvé de nombreuses utilités à ce service : on y trouve de tout, des textes religieux, des photos de cadavres, et même un mode d’emploi pour rejoindre Diaspora.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/f2900f74-2aa7-11e4-8ab3-d33d36d7ae61%7C2

4 replies »

  1. Ne tombez pas dans le panneau! ISIS est une fabrication du pouvoir USA, avec la collaboration de l’Arabie Saudite, le Quatar, Israel, la Turquie et d’autres «démocraties» (soit-disant) contre le méchant Assad. Ils sont financés par tout ce beau monde, sont armés, équipés, entrainés (dans des bases secrètes de Jordanie) pour allez faire la Jihad en Syrie. Il n’y a absolument pas de différence avec ALQUAIDA, mais cette dernière devennait un peu suspecte auprés de l’opinion publique et aussi il y avait des lois des USA bannissant tout appui à des forces affiliées à Al Quaida. En vertu de quoi apparait ISIS, avec le statut de «dissidents» de Al Quaida.
    Les mêmes qui étaitent en Lybie, en Syrie après et maintennant en Irak.
    En Irak, ils ont aidé les USA à se débarrasser de Maliki. Maintenant, ils sont en train de satisfaire le voeu des USA et des Saudiens d’une partition ethnico-religieuse de l’Irak! Ils n’ont pas de problèmes de vendre le pétrole volé dans les champs de Syrie! Quant aux Kurdes du Kurdistan Irakien, ils sont bien protégés des USA et d’Israel, ils peuvent donc en toute tranquilié écouler le pétrole aux occidentaux (avec discount) sans passer par Bagdad… contrairement à ce que Obama défendait il y a seulement quelques mois!
    En fait, les médias sont tout à fait dans le jeu, ils disent des choses terribles et terrifiantes de l’ ISIS (d’ailleurs, probablement vraies) mais, comme d’habitude, ils oublient de raconter qui les a financé, entrainé, armé, soutenu…
    Ce que veulent les pouvoirs c’est un prétexte pour entrer en Syrie et ainsi provoquer la Russie, ce qui risque de provoquer une guerre mondiale. Mais lá, ils sont tranquilles de la gagner … ces fous furieux qui nous gouvernent!!
    Réveillez-vous!!

    J'aime

    • Ah nous y voilà ! Le grand complot ! forme moderne du conte de fée car tellement confortable et surtout ayant réponse à tout (à rien ?) en toute circonstances ! Le problème de votre rhétorique c’est qu’elle nourrit un système qu’elle est sensée dénoncer(le système se nourrissant de ses propres contradictions) et quand en plus on y joint une forme incantatoire (du style réveillez-vous !) on nage en pleine contrepropagande et l’argumentaire perd toute sa crédibilité (même si beaucoup de faits évoqués sont vérifiés et vérifiables)…et surtout du même coup tend à justifier l’injustifiable : le monstre idéologique nommé ISIS… C’est un peu comme si le fait qu’Hitler soit armé par certains marchands de canon US suffise à le dédouaner du génocide de millions de Juifs…La vérité c’est que les occidentaux et tous les autres (BRICS en tête) pour des raisons d’accès à des sources d’énergie tendant à se raréfier (auxquels il faut rajouter quelques délires idéologiques type BHL) ont joué avec le feu et sont aujourd’hui largement dépassés par les évènements, l’histoire est en marche et son sens nous dépasse….Seules quelques bribes de compréhension nous parviennent et nous invitent à beaucoup d’humilité et à un peu moins de suffisance… Nous sommes faibles en tant qu’être humain et c’est parce que nous le sommes que c’est le bordel !!! Car les rapports de forces et leur dialectique implacable eux ne dorment jamais….

      J'aime

  2. Voilá, c’est curieux comme vous refusez á l’autre le droit á etre considéré comme quelqu’un de rationel. Je pense qu’il n’y a personne plus opposée á des théories du complot, plus ou moins fumeuses, plus ou moins fondées, que moi.même! Donc, je ne tombe pas dans le panneau. Ceci dit, vous n’examinez aucune des pistes que j’ai présentées, dommage.
    Quant á la preuve que l’ISIS n’est qu’une sale maneuvre pour satisfaire l’agenda US et «occidentale» (où il faut inclure la plus réactionnaire dictadure du monde, l’Arabie Saudite, bien sûr!) la voilá:
    La solution pour anéantir ISIS, messieurs les stragèges de Washington, vous l’avez dans vos mains…
    coupez leur aprovisionement en fuel, en munitions, en armes, en pièces détachées, en vivres. Décrétez que toute puissance, tout groupe qui fait des échanges, des traffics illégaux avec ISIS est considérée comme co-responsable…
    Ah, mais non, ils ne feront jamais cela, les puissances «occidentales», ils y tiennent à leurs plans de controler le Moyen Orient et de casser l’axe Syrie/Iran, lui-même allié de l’axe Russie/Chine…

    Ouvrez les yeux de l’esprit, s’il vous plaît… Il n’y a pas de bon côté dans tout cela!

    Je suis autant que vous désireux de paix et prospérité et effaré par le manque de respect pour la vie humaine qu’ils démontrent, tous!

    J'aime

    • Toujours la même rhétorique obtuse et puérile chez vous : les bons d’un côté et les méchants de l’autre…et bien sur vous êtes du bon côté et moi du coté obscure de la force…C’est vrai il y a les bons obscurantistes et les mauvais …Alors moi disons que je suis du coté clair-obscur mais que grâce à des types aussi lumineux que vous mon esprit va s’élever au plus haut… ah désolé il refuse, je suis bon pour le camp de travail alors ? Bon trêve de plaisanterie et fin du film je retourne à mon sommeil, pour vous et si je puis exprimer un petit conseil de prescription cela sera stilnox, c’est un excellent endormisseur garanti sans morale et sans cauchemar islamiste…
      Un dernier point les états n’ont pas de morale ils n’ont que des intérêts et nous ici avons à cœur de défendre les nôtres d’intérêt ainsi que de ceux avec qui nous avons un socle de valeurs communes et la volonté de vivre ensemble… Pour le reste je vous laisse à vos jeux de go et vos axes du bien et du mal…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s