Douce France

Subprimes pourris et emprunts collectivités locales françaises : les Banksters de chez Dexia publient leur charte de bonne conduite…

Les rappetouts de la finance s font leur grand retour gonflés à bloc par les milliards d’euros des contribuables français et belges…. Un code de mauvaise conduite avec  rachats de points et stage intensif  eut été plus adapté les concernant …. Et au final un retrait de permis à vie !!!!

Bon, à quand une Bible de Noel subventionnée  par les Banksters   de chez Natixis : arnaques en tous genres au petit porteur et vol a la tire sur tout ce qui bouge !!!  Patrick Artus devrait pouvoir nous faire une petite recherche dans ce sens , mieux encore lancer un avis de recherche pour « pognon » disparu !!!!

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

La banque franco-belge Dexia a publié lundi une charte comportant dix engagements concernant les produits structurés, en réponse aux accusations portées par plusieurs collectivités locales qui disent avoir contracté des emprunts « toxiques » sans avoir été informées du risque.

Plusieurs collectivités ont menacé d’intenter des procès à leurs banques, après avoir vu brusquement augmenter le montant des intérêts de leurs prêts, indexés sur la variation d’éléments sous-jacent comme les cours de matières premières, d’actions ou de devises.

Cinq d’entre elles -le conseil général de Seine-Saint-Denis, la communauté urbaine de Lille, les villes de Saint-Etienne, Rouen, Asnières-sur-Seine, organisent une conférence de presse mardi à l’Assemblée nationale, pour « rappeler aux banques et à l’Etat leurs responsabilités », a dit à l’AFP le président du conseil général de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone (PS).

La charte publiée lundi reprend les principes édictés dans le projet de « charte de bonne conduite entre les établissements bancaires et les collectivités locales », rédigée sous l’égide du ministère de l’Intérieur, et qui attend toujours la signature d’une association d’élus pour être promulguée, selon Dexia.

Dexia, premier prêteur des collectivités locales, s’engage notamment « à ne proposer à ses clients aucun nouveau crédit les exposant à des risques sur le capital de leurs emprunts ou sur certains indices à risque élevé ».

Elle définira aussi avec les responsables financiers des collectivités leur « profil de risque », en fonction de leur capacité à gérer des produits financiers complexes, et leur fournira une information très complète, incluant une simulation du taux payé selon l’évolution des indices sous-jacents.

Elle s’engage aussi, pour les anciennes opérations, à « proposer à ceux de ses clients qui le souhaiteraient les solutions les plus adaptées pour réduire les expositions que ces derniers jugeraient excessives ».

Dexia a confié à trois personnalités la « mission de s’assurer que les règles de commercialisation des crédits de Dexia contribuent aux exigences d’une gestion équilibrée et autonome des finances publiques locales ».

Il s’agit du député de Savoie et président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations Michel Bouvard, de Bernard Cieutat, président de Chambre honoraire à la Cour des comptes et de Jean-Louis Fort, ancien Secrétaire général de la Commission bancaire. Ils rendront leur avis début 2010.

SOURCE AFP NOV 09

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : De la bonne et saine gestion des Collectivités Territoriales Françaises… (cliquez sur le lien)

1 réponse »

Laisser un commentaire