Hedge Funds, Private Equity...

Matières Premières : l’étain toujours au centre de toutes les manipulations

Comment un hedge fund britannique a trusté les réserves d’étain

Ebullio Management a réussi à contrôler jusqu’à quatre vingt dix pourcent (90%) des réserves mondiales d’étain, ce qui suscite l’ire des professionnels… Et la mienne !!!!

 PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

« That’s life/That’s what all the people say/You are riding high in April/Shot down in May… ». Dans une interview accordée à Hedge Week l’été dernier, Lars Steffensen, le directeur du fonds alternatif Ebullio Management, ne pensait pas que cette référence à la chanson de Frank Sinatra serait analysée, reprise et labellisée à son propre compte par les médias spécialisés, deux mois plus tard.

Ebullio Management est en effet sous les projecteurs de la City depuis quelques semaines, après que le London Metal Exchange, première bourse de métaux non-ferreux, a annoncé qu’un fonds contrôlait désormais 90% des réserves mondiales d’étain.

Quelques acheteurs chagrins espèrent que les paroles du crooner américain deviennent réalité pour le hedge fund géré par ce discret Danois ; qu’après ce moment de gloire, la chute n’en soit que plus rapide.

L’histoire a d’ailleurs prouvé que toutes les tentatives d’accaparement d’une matière première s’étaient au final soldées par un échec retentissant, et sur des denrées plus prépondérantes que l’étain.

Ce métal est en effet relativement délaissé par les spéculateurs par rapport au cuivre ou à l’aluminium, sa valeur stratégique étant très inférieure. Il n’est essentiellement utilisé que pour la fabrication du bronze et des circuits électroniques, et sa production est largement excédentaire.

Mais l’opération d’achat massif des réserves d’étain contribue à faire exploser les prix, qui ont progressé de 40% depuis le début de l’année. Pour s’approvisionner, les industriels devront désormais prévoir une importante prime de 730 dollars par tonne sur les futures à trois mois auprès d’Ebullio Management, qui est donc accusé par les spécialistes de déséquilibrer ce marché déjà très volatile.

Des analystes s’étonnent de cette stratégie consistant à s’octroyer une position dominante à un moment où le prix de l’étain se situe autour de 15 000 dollars la tonne depuis le début de l’automne, 14 795 dollars mercredi, alors qu’il était sous la barre des 10 000 dollars il y a un an.

Les ressorts de cette stratégie se trouvent dans les propos tenus cet été par Lars Steffensen, qui indiquait s’attendre à un scénario de reprise en W. Autrement dit, Ebullio prévoit une nouvelle chute des marchés dans les mois à venir : « Les économies se sont redressées en raison d’un optimisme irrationnel et exubérant et à l’aide des mesures d’assouplissement quantitatif, mais cela ne sera pas suffisant, et un nouvel écroulement est à prévoir d’ici la fin de l’hiver 2010. »

source nf nov09

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES : Matières Premières : Retour sur une manipulation des prix grandeur nature (cliquez sur le lien)

Matières Premières : Après l’étain , c’est au tour de l’aluminium…. (cliquez sur le lien)

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s