L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous

Tyler Cowen : Les raisons technologiques de l’expansion de l’Etat

La littérature met souvent l’accent sur la théorie des choix publics pour expliquer la forte augmentation du rôle de l’Etat. L’économiste Tyler Cowen propose une piste originale: les nouvelles technologies

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

En un siècle, la part de l’Etat dans le PIB a explosé, passant de 5% à 40 ou même 50% du PIB. Fruit des efforts des groupes d’intérêts, de l’ignorance des électeurs ou des conflits internationaux et des mesures prises à cette occasion, la théorie des choix publics propose diverses solutions

A l’occasion de la dernière réunion de la Société du Mont Pélerin, à Stockholm, l’économiste Tyler Cowen (George Mason University) a repoussé ces différentes pistes (1). D’ailleurs la Suède a évité les guerres et dispose de l’une des plus vastes administrations au monde. Il rejette une autre explication. Certains pensent en effet que l’expansion des droits démocratiques a été associée à une extension des demandes des services sociaux. Les contre-exemples existent en grand nombre, à commencer par l’Allemagne de Bismarck.

Pour Tyler Cowen, la technologie a modifié aussi bien l’offre que la demande, et permis une nette augmentation de l’Etat, en tant que vaste administration, dans la vie économique. Les grandes institutions requièrent en effet un certain degré de communication, d’organisation et de coordination, explique-t-il. Cet environnement n’est présent que depuis un siècle.

Le développement des transports a permis aux gouvernements d’atteindre le citoyen à de lointaines distances et dans de bonnes conditions, ainsi qu’ un coût modeste. Parallèlement, lil a aussi permis aux groupes d’intérêts de fréquenter assidûment les autorités. A l’époque de l’empire perse, un voyageur avait besoin de 67 jours pour traverser le pays et l’armée de 90 jours. Seuls des courriers spéciaux pouvaient le faire en 7 jours. L’Etat ne pouvait que se fixer un nombre limité d’objectifs.

Les télécoms ont également permis de communiquer avec la périphérie au moindre coût et de renforcer le sentiment d’appartenance au même groupe. Le développement du capitalisme et des grandes entreprises, de l’électricité aux machines textile, a ensuite facilité l’imposition de ces «actifs immobiles» et de les réglementer. Les médias, de la radio à la télévision, ont permis aux leaders politiques de s’adresser directement à leurs électeurs.

Mais surtout la gestion des données, leur organisation, leur traitement, leur manipulation également, n’ont jamais été possibles au XIXème siècle. L’explosion de l’Etat social n’aurait pas été possible sans capacité d’identifier, de suivre et de contrôler les consommateurs de services sociaux. Aujourd’hui la surveillance électronique offre quantité de nouvelles opportunités de croissance à l’Etat. D’autant que la technologie facilite considérablement la collecte de l’impôt.

L’écart relativement faible entre l’émergence d’une nouvelle technologie et l’augmentation de la taille de l’Etat suggère que d’autres mécanismes existent qui soutiennent l’expansion de l’Etat. La technologie ne fait qu’accélérer le mouvement, selon l’économiste.

Il ajoute que les mêmes institutions et technologies qui rendent possible un bon fonctionnement du gouvernement conduisent aussi à une expansion de l’Etat. Un Etat faible ne se traduit pas par un citoyen libre et prospère: Haïti présente un fort taux de corruption et la part de l’Etat y est modeste, alors que le Botswana fonctionne bien, respecte l’état de droit, et affiche une quote-part de l’Etat de 40%.

Pour cette raison, les initiatives visant à réduire la taille de l’Etat ne doivent pas être tournées vers le passé, selon l’économiste. Précédemment, la quote-part de l’Etat était basse parce que le gouvernement ne disposait pas des technologies permettant de le soutenir. Il serait erroné de penser à un retour à l’époque d’avant le libéralisme classique. Il ne serait pas correct non plus de simplifier le débat et de le réduire à un choix entre liberté et pouvoir. L’Etat est plus fort qu’avant, mais c’est aussi le résultat d’une augmentation des richesses et de la liberté, selon Tyler Cowen. Les nouvelles technologies nous ont apporté à la fois plus de liberté et plus de pouvoir

Par Emmanuel Garessus le temps jan10

 EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES : La Société du Mont-Pèlerin a ouvert hier sa réunion européenne à Stockholm.(cliquez sur le lien)

Robert Higgs dénonce le nouvel Etatisme à effet de cliquet… (cliquez sur le lien)

 

2 réponses »

  1. 50% d’Etat = la moitié du monde pour faire … l’autre moitié. L’idéal ou la tendance qu’il faut accepter car c’est naturel donc.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s