Changes et Devises

Gold : Entretien avec Jean-François Ruel, gérant du fonds « Tundra Capital Gold Fund » / Jouer l’or via les producteurs

Pourquoi acheter l’or à 1100 dollars alors qu’il est possible d’acquérir des titres aurifères qui valorisent l’once à 300 dollars?

Jean-François Ruel partage dans les grandes lignes l’analyse de Barrick sur l’évolution du cours de l’once:

hedging, «supercycle» des métaux, augmentation de la demande notamment via les ETF et les banques centrales alors que la demande ne parvient pas à suivre. Au point de ne pas exclure une once à 3000 dollars d’ici cinq ans.

Le gérant du canadien Tundra Finance recommande de jouer la hausse de l’once via les actions des producteurs.

De taille extrêmement réduite (environ 350 milliards de dollars de capitalisation boursière contre 50 trillions pour les marchés actions), l’univers réagirait très fort à une arrivée même limitée de fonds en provenance d’autres marchés.

Concernant le timing, Jean-François Ruel relève que les valorisations actuelles sont particulièrement attrayantes en comparaison avec le S&P500

PLUS DE GOLD EN SUIVANT :

Rencontre avec Jean-François Ruel, gérant du fonds « Tundra Capital Gold Fund »

Pourriez-vous vous présenter?

Nous sommes un Fonds d’investissement spécialisé (F.I.S.) de droit Luxembourgeois ayant comme objectif de participer à la croissance de la montée du prix de l’or en investissant dans les titres aurifères canadiens (donc un fonds libellé en $CAD).

À qui s’adresse le fonds?

Aux investisseurs qualifiés, individuels et institutionnels.

Quelles sont les principales raisons pour investir dans le fonds or Tundra?

La montée du prix de l’or ; l’évaluation actuelle des titres aurifères canadiens suggère un potentiel de plus-value formidable ; une équipe de gestion expérimentée.

On constate un peu partout une véritable ruée vers l’or depuis le début de la crise. Qu’en est-il réellement?

La montée du prix de l’or est en fait un réveille suite à une détérioration du $US. De plus, la forte croissance de la masse monétaire suggère un retour vers l’inflation d’ici les 24 prochains mois. Dans ce contexte, l’or est le seul VÉRITABLE choix d’investissement.

L’or est-elle la grande gagnante de cette crise?

OUI . Il faut noter que le prix de l’or est à la hausse depuis 2001 (9ans) et non seulement depuis le début de la crise. Si on compare l’or au Dow Jones industriel, les titres ont perdus 80% de leurs valeurs face au métal jaune depuis 1999!

Quel regard portez-vous sur l’évolution du marché de l’or?

Avec la Chine comme support d’achat massif, les baisses techniques de l’or devraient être perçues comme opportunité d’achat et non comme signal de vente.

Pourquoi faut-il aujourd’hui investir dans l’or et les titres aurifères?

Parce que c’est le seul moyen de se prémunir contre l’effondrement des monnaies fiduciaires. Noter que l’or est la seule véritable devise et que contrairement aux devises fiduciaires, l’or ne peut se multiplier ni s’endetter.

Que représentent réellement les titres aurifères sur la valeur boursière mondiale?

C’est un très petit marché: $300B US, ce qui égale la capitalisation de Microsoft…

Comment choisir entre or métal ou titres?

Les titres offrent un meilleur potentiel de rendement étant donné l’effet de levier de l’augmentation du prix de l’or sur les bénéfices des sociétés aurifères.

A votre avis jusqu’où peut évoluer le prix de l’or?

Difficile à prévoir. Cependant, l’or se transige à une moyenne de 15 fois par rapport au pétrole depuis plusieurs années. Si on pense que le pétrole retourne à $100/barril, alors le prix de l’or devrait être de $1500/once.

Comment savoir quel est le bon moment pour acheter ou revendre l’or?

Sur une base saisonnière, le meilleur moment est le 4ième trimestre de l’année et le pire étant l’été.

Au-delà de l’or, quels sont les autres métaux précieux dont l’envolée est symptomatique?

L’argent, qualifié de l’or des pauvres devrait aussi faire partie d’un portefeuille équilibré. D’ailleurs, le ratio or/silver favorise ce dernier en potentiel d’appréciation.

Quel est votre sentiment sur l’évolution des autres métaux de base?

C’est la demande détermine la valeur de ces métaux. Tout dépendra de la croissance de la Chine et de l’inde.

Quel va être, selon vous, l’effet réel de la crise sur la valeur de l’or à plus long terme?

Immense car la conclusion à la crise actuelle est la réalisation que les monnaies fiduciaires ne fonctionnent plus. La dégradation du pouvoir d’achat des consommateurs ramènera les investisseurs vers le métal jaune.

Quels sont vos principaux objectifs pour 2010?

D’amener notre fonds à un niveau important: $100M Cad d’ici la fin 2010.

Etes-vous confiant pour les années qui viennent?

Si on parle du marché de l’or, la réponse est OUI. En ce qui à trait à l’économie mondiale, c’est moins certain: tout dépendra de la décision des banques centrales concernant leurs politiques monétaires

Quelle est la vraie valeur de l’or?

C’est une question très difficile à répondre car les choix peuvent êtres aussi bons les uns que les autres:

1) ajusté pour l’inflation, le sommet de 1980 nous amène aujourd’hui à $2.2000/oz.

2) sur une base historique, l’or se transige en moyenne à 15x le prix du baril de pétrole. Avec un prix actuel de $80/baril, l’or devrait être à $1.200/oz.

3) Certains analystes croient que si le dollar U.S. était, de nouveau, supporté par l’or, la valeur de celui-ci serait de $7.648/oz ($2T M1 versus 261.5M d’onces d’or détenus par le gouvernement américains).

Comment voyez-vous évoluer votre marché?

Nous avons terminé la neuvième année consécutive de hausse sur le prix de l’or en 2009. Si c’est un réveille pour certain, le choc doit être brutal! Cependant, les investisseurs qui ont manqué cette hausse historique vont se diriger vers les titres des sociétés aurifères. Bien qu’elles aient déjà bien fait en terme de performance, le meilleur reste à venir selon moi. Je conseille d’ailleurs d’investir jusqu’à 5% de ses avoirs dans les titres aurifères.

L’or est-elle vraiment la grande gagnante de cette crise?

Oui et non! Oui car l’or est à la hausse de 30% depuis le début de l’année, ce qui est un rendement exceptionnel. Durant cette période économique incertaine, le métal jaune a bien joué son rôle de valeur refuge. Non car l’or a été surpassée par l’argent (qualifié d’or des pauvres!) avec une performance de 58% en 2009.

Quel est l’objectif de votre fonds?

L’objectif du fonds Tundra Capital Management Gold Fund est d’investir dans les sociétés aurifères canadiennes (donc libellé en $CAD) et de profiter de la hausse des métaux précieux. Comme 80% des sociétés aurifères dans le monde sont inscrites à la bourse de Toronto, on croit qu’il est de mise de se concentrer sur ce marché. De plus, comme le fonds est libellé en $Cad et que celui profite de la baisse du $US dans les marchés, nous croyons que nous offrons un double avantage aux investisseurs.

Comment choisir entre or métal ou titres?

Chez Tundra Finance, nous croyons que les titres représentent un meilleur potentiel d’investissement. Bien que l’or soit à la hausse dans toutes les devises dernièrement, la dépréciation du $US affectent le rendement du métal une fois converti. Les titres offrent un potentiel d’appréciation sur des bénéfices fortement à la hausse. De plus, comme ce marché ne représente qu’une fraction de la capitalisation boursière de certaines sociétés américaines (ex. Exxon Mobil), la convergence vers les titres aurifères aura comme effet d’accroître les multiples des ces sociétés.

Le potentiel d appréciation de l’argent est-il plus élevé que l’or?

Si la reprise économique mondiale se poursuit, la réponse est oui car l’argent est associé à une demande industrielle, ce que l’or n’offre pas. De plus, l’argent se transige en moyenne 45x le prix de l’or sur une base historique. Aujourd’hui, ce ratio est de 63x, ce qui m’amène à croire que l’argent pourrait continuer sur sa lancer vis-à-vis l’or.

A votre avis jusqu’où peut évoluer le prix de l’or?

Depuis 1999, au sommet du ratio Dow Jones Ind./Or, le métal devance en performance les titres en bourse (equities). Si on se base sur des données historiques, le retournement de ce ratio s’arrêtera lorsque la valeur de l’or égalera celle du Dow Jones Ind.

La question qu’il faut se posée est la suivante: le Dow Jones peut-il baisser de moitié (donc se retrouver à 5.000) et l’or se multiplier par 5 et se transiger à $5.000 ou le Dow Jones Ind. se maintient à son niveau actuel ce qui amène l’or à $10.000? Je ne peux y répondre. Cependant une chose est certaine: le prix de l’or va égaler la valeur du Dow Jones Ind. dans les prochaines années. C’est la raison pour laquelle les investisseurs qui veulent se prémunir contre une baisse de leur pouvoir d’achat doivent ABSOLUMENT se diversifier vers l’or.

On entend depuis quelques mois qu’il y a une véritable ruée vers l’or. Qu’en est-il réellement au niveau des chiffres?

Dans les faits, l’or est à la hausse depuis 2000, ce qui fait de 2009 la 9ième année consécutive de hausse! On ne parle pas d’année mais bien de décennie! Depuis 2000, un élément (politique, économique) survient et affecte le prix du métal jaune. Pour 2009, les éléments déclencheurs étaient le repli du dollar américain ainsi que l’annonce de l’achat de 200 T. d’or par l’Inde.

Dans quel pays investit-on le plus dans l’or?

Jusqu’au 3ième trimestre de 2009, l’Inde était le plus grand consommateur d’or. Depuis, la Chine a pris la relève. Avec un taux d’épargne se situant à près de 35%, le gouvernement Chinois a entreprit au début 2009 une campagne encourageant fortement l’achat d’or pour sa population dans le but de diversifier les investissements. Le résultat ne s’est pas fait attendre! De plus, depuis 2008, les Chinois ont devancé l’Afrique du Sud en tant que 1er pays producteur d’or.

Pensez-vous que l’or puisse renouveler son exploit en 2010?

Je crois que les facteurs fondamentaux qui ont poussés à la hausse le prix de l’or en 2009 sont encore en place:

1) taux d’intérêt réels négatifs aux États-Unis (taux d’intérêt moins l’inflation) ;

2) les achats d’or par les banques centrales vont se poursuivre ;

3) détérioration de la valeur du billet vert américain suite à un accroissement jamais observé de la masse monétaire américaine.

Quel est votre objectif sur le métal jaune à plus long terme?

La montée des prix des matières premières (métaux précieux, métaux de base, pétrole) évoluent dans des cycles de 16 ans. Comme je l’ai déjà mentionné, nous en sommes rendus à l’année 10 de ce cycle, ce qui signifie qu’il nous reste encore entre 5 à 6 ans pour voir le sommet sur le prix des matières premières. En terme de prix, si on ajuste pour l’inflation le sommet du prix de l’or de 1980 ($860 US), nous arrivons à $2,300/oz. Est-ce réalisable dans les prochaines années? J’en suis convaincu.

Quelles sont les principales raisons pour investir dans vos fonds or?

Les 3 raisons majeurs d’investir dans le fonds Tundra Capital Management Gold Funds sont les suivantes:

– Profiter du potentiel haussier du secteur aurifère et de la devise canadienne. Ainsi, pour l’année 2009 nous avons réalisé un rendement net de 28,59% entre le début de nos opérations en février dernier et le 31 décembre 2009 (ramené en Euro, le rendement est de 38,19% sur cette période). L’indice aurifère canadien, quant à lui, a généré un rendement de 11,48% (19,80% en Euro) pour la même période (cf. graphique ci-dessous). De plus, comme le Canada est perçu comme un pays de ressources naturelles, la valeur de sa devise évolue en tandem avec l’évolution des prix des matières premières. Cette forte corrélation a fait du dollar canadien en 2009 une des meilleures performances parmi les principales devises dans le monde (un rendement plus élevé en Euro signale une appréciation de la devise Canadienne vis-à-vis de l’Euro) ;

– Préserver le patrimoine financier des investisseurs contre tout choc économique important ;

– Proteger le pouvoir d’achat des investisseurs face à l’inflation.

Pourquoi la stratégie des banques centrales a-t-elle évolué sur la question de l’or?

Depuis plusieurs années, les échanges commerciaux entre les pays se sont intensifiés. Comme la valeur de référence de ces transactions se font en $US, les banques centrales des pays exportateurs (Chine et Inde entre autres) se sont retrouvées avec un surplus de dollar américain. Dans le but de limiter le risque d’une éventuelle dévaluation de la devise américaine suite à une augmentation des déficits et de la masse monétaire, certaines banques centrales (Russie, Inde) se sont mises à acheter de l’or. Il faut garder en mémoire que l’or est la seule véritable devise car elle ne peut se multiplier ni s’endetter comme le font les devises fiduciaires.

Pourquoi les monnaies se sont-elles détachées de l’or dans le passé?

Ce phénomène s’est produit dans le début des années ’70 sous le régime Nixon aux États-Unis. On a alors décidé que le système monétaire ne reposerait plus sur l’or. Ce phénomène a permis aux banques centrales le pouvoir absolu de multiplier, selon leurs humeurs, la quantité de billet en circulation. La raison première de cette décision était de permettre une augmentation de la dette américaine sans avoir à maintenir l’équivalent en or. Si on fait un calcul rapide en utilisant la dette américaine et les billets en circulation et que l’on revienne au système d’étalon or, le prix du métal jaune serait entre $5,000 et $8,000 l’once!

La conjoncture économique tend à se stabiliser petit à petit. Qu’est-ce que cela signifie pour le marché de l’or si cette stabilité se confirme?

En effet, les statistiques nous démontrent une reprise économique dans les pays occidentaux. Ce phénomène est tout à fait normal et anticipé. Cependant, les facteurs fondamentaux qui ont poussés l’économie mondiale au bord du gouffre en 2008 ne sont pas réglés: endettement des gouvernements à des niveaux jamais vus, pouvoir absolu aux banques centrales ainsi qu’absence de règles dans le domaine financier. Ce qu’on a fait essentiellement depuis fin 2008 n’a été que de transférer le risque des sociétés financières vers les gouvernements sans la mise en place de mesures concrètes.

Le risque de défaillance du système financier est toujours présent selon moi et m’amène à favoriser plus que jamais l’accumulation d’or et de titres aurifères comme police d’assurance.

www.tundrafinance.com

 BILLET PRECEDENT : Le Graphique du Jour :L’accumulation des réserves d’or dans le Monde et les inquiétudes que cela exprime (cliquez sur le lien)

3 réponses »

Laisser un commentaire