Europe

WSJ : La crise de l’Etat social européen …

Au-delà des dérapages verbaux de certains responsables grecs – le vice-premier ministre Theodoros Pangalos accuse l’Allemagne de ne pas avoir remboursé tout ce que les nazis avaient pillé –, le Wall Street Journal relève dans son édition de jeudi que c’est toute l’Europe qui est en quelque sorte malade de son «Etat social».

 «Pendant des décennies, l’employé européen s’est laissé dire que quelqu’un d’autre allait subvenir à ses besoins», constate le quotidien. Il en résulte une «mentalité étatiste», mais désormais impossible à financer. Pour le quotidien américain, rien n’est toutefois immuable, et il appartient aux politiques de s’impliquer pour changer les mentalités.

EN COMPLEMENTS : Trappes à Dettes / Europe : inconséquences et conséquences… (cliquez sur le lien)

Commentaire : La crise financière européenne devient politique (cliquez sur le lien)

6 réponses »

  1. M. Pangalos compare les agissements de son Etat avec ceux de l’Allemagne Nazi !!
    Il me semble que depuis quelques temps, les gens au pouvoir ne disposent plus de leur capacité intellectuelle. Ils travaillent trop, il faut qu’ils prennent des vacances.

  2. Bon courage alors pour ce changement de mentalité.
    Les français sont des boeufs ça on le savait déjà mais pas les allemands, ils ont un semblant de culture économique eux au moins….

Répondre à SMZ Annuler la réponse.