Behaviorisme et Finance Comportementale

William André Nadeau :… Protéger son capital financier….Quand vouloir ne rime pas toujours avec pouvoir

La définition varie selon la perception de chacun 

Pour certains protéger son capital c’est : 

–      Réaliser un rendement constant sans aucune baisse 

–      Pouvoir récupérer le capital initial en toute période 

Pour d’autres la définition est différente et consiste en une garantie de retour du capital après un certain temps. 

PLUS DE NADEAU EN SUIVANT :

L’industrie financière a élaboré sur ces questions. De nombreux produits ont été lancés régulièrement en exploitant l’illusion ou la certitude de la garantie du capital. Des produits qui poussent les épargnants à payer une prime élevée pour des clauses de garantie. 

La protection du capital est relative, selon mon approche 

On peut vouloir protéger son capital à long terme. On doit, alors, additionner au rendement le niveau d’inflation. Par exemple, un montant de 100,000$ aujourd’hui n’aura pas la même valeur dans 10 ans si le taux d’inflation annuel est de 2.5%. Protéger son capital en $ d’aujourd’hui est un objectif à atteindre. 

Protéger son capital à moyen et long terme est plus réaliste et profitable. Si on examine l’univers des placements disponibles, seuls les dépôts à terme et le marché monétaire à court terme conversent la valeur du capital à court terme. Ce n’est pas le cas pour les obligations puisque la valeur de l’obligation fluctue en fonction des variations des taux d’intérêt. 

Un investisseur qui vise à protéger son capital en $ d’aujourd’hui par période de 5 ans est l’objectif primordial à considérer comme rendement minimum. Si on est trop acariâtre et qu’on tient à tout prix à protéger son capital à court terme, il y a un prix à payer : un rendement faible et un niveau d’imposition élevé. 

L’horizon de placement, pour la plupart d’entre nous, est à long terme. Protéger son capital à moyen et long terme devrait être l’orientation à suivre. 

William André Nadeau Gestionnaire canadien de portefeuille mars10

BILLET PRECEDENT : William André Nadeau : Investir dans les actions canadiennes ou américaines ? (cliquez sur le lien)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s