Art de la guerre monétaire et économique

L’affaire Goldman Sachs a d’abord un but politique

Les juges remplacent les politiciens 

La réforme de la finance a vraiment démarré avec la plainte contre Goldman Sachs, écrit Frank Partnoy, professeur de droit, dans le Financial Times. La valeur de Goldman Sachs a immédiatement baissé de 12 milliards de dollars. JP Morgan a pour sa part annoncé une provision de 2,3 milliards dans ses réserves liées à des litiges. L’affaire montre comment mettre les banquiers à l’ordre, selon lui.

Les régulateurs ne seront jamais aussi rapides que les financiers. Mais Wall Street ne pourra pas échapper aux juges. Si les banquiers considèrent uniquement la façon de satisfaire à des lois spécifiques, ils créeront des transactions «alégales». Celles-ci satisferont la lettre de la loi, mais violent son esprit. Les banquiers ne peuvent pas anticiper la conduite d’un juge. C’est cette crainte, et non la loi, qui peut discipliner Wall Street. 

WSJ : Goldman Sachs / le prix du silence (cliquez sur le lien)

Pour le Wall Street Journal il y a présomption d’innocence car après 18 mois d’enquête, la seule preuve que le gouvernement a pu trouver dans ses allégations selon lesquelles Wall Street aurait trompé des investisseurs sophistiqués se résume à un seul CDO. Plutôt que d’être l’arme de la crise, c’est un pistolet à eau, selon le Wall Street Journal.

 L’affaire tombe donc  à point nommé pour les politiciens puisque le sénat engage cette semaine le débat sur la réforme de la finance.

Affaire Goldman Sachs : Du pain béni pour le Régulateur inquisiteur, Zorrobama et le Sénat US… (cliquez sur le lien)

Affaire Goldman Sachs : Face au populisme calculé de Zorrobama, Goldman affûte sa défense… (cliquez sur le lien)

 L’attaque de la SEC ne règle aucun problème, ni celui de l’immobilier, ni celui du «trop grand pour faire faillite».

 Le gouvernement et les médias sont engagés dans un vaste exercice visant à mettre toute la responsabilité de la crise sur les financiers. Le dossier d’accusation est bien mince…

Affaire Goldman Sachs : La SEC divisée sur le cas Goldman Sachs (cliquez sur le lien)

3 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s